Nouvelles

Char lourd M6/ Char lourd T1

Char lourd M6/ Char lourd T1


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Char lourd M6/ Char lourd T1

Le Heavy Tank M6 (Heavy Tank T1) a été le premier char lourd américain à se rapprocher de la production pendant la Seconde Guerre mondiale, mais a été rejeté par l'Armored Force et seule une poignée a été achevée.

Fin mai 1940, le chef de l'infanterie (alors responsable de la conception des chars américains) donna une liste des types de chars dont les États-Unis auraient besoin en réponse aux étonnants succès allemands aux Pays-Bas et en France, et en particulier l'apparition de un petit nombre de Panzer IV armés d'un canon de 75 mm. À l'époque, le char moyen M2 était le plus récent des chars américains, mais il n'était armé que d'un canon de 37 mm et était soudainement obsolète. Deux types ont été suggérés - un char moyen armé d'un canon de 75 mm (ce qui a conduit au char moyen M3/Grant/Lee puis au char moyen M4 Sherman) et un char lourd de 80 tonnes.

La première conception du char lourd était une machine horrible. Il était armé de deux tourelles primaires et de deux tourelles secondaires. Le sous-comité sur l'équipement automobile article 15842 (OCM 15842) a élaboré un plan pour un char de 50 tonnes, à être armé de :

'2 - Tourelles principales, chacune équipée d'un canon de 75 mm, T6, avec une traversée de puissance pour couvrir environ 250 degrés.
2 - Tourelles secondaires (sic) avec traversée de puissance, l'une pour avoir un canon de 37 mm et une mitrailleuse de calibre .30 en montage combiné, l'autre un canon de 20 mm en montage combiné. Ces armes couvrent 360 degrés ».

Aucun plan de cette version de l'attaque ne semble avoir survécu, et il est possible qu'aucun n'ait jamais été élaboré, car le premier modèle en bois a été construit selon un design différent. La manière dont les quatre tourelles auraient été disposées n'est donc pas claire et dépend beaucoup de ce que l'on entend par les spécifications de la portée de déplacement. S'ils se réfèrent à la couverture combinée des deux tourelles de chaque type, il s'agirait alors de deux tourelles principales, chacune avec une traversée de 125 degrés (éventuellement enfouie dans la coque, sinon la traversée limitée est difficile à comprendre). Chacune des tourelles principales aurait l'une des tourelles secondaires sur le dessus, capable de couvrir 360 degrés entre elles.

Si la portée transversale fait référence aux tourelles individuelles, cela nous donnerait deux tourelles normales, chacune capable de tourner sur 250 degrés (permettant au char de tirer une bordée de deux canons), mais chacune incapable de tirer sur l'autre, ce qui donne à chaque un angle mort de 110 degrés. Les tourelles secondaires doivent encore avoir été montées au-dessus des tourelles principales, vraisemblablement avec la capacité pour l'une de tirer directement au-dessus de l'autre.

L'OCM 15946 du 11 juillet 1940 a approuvé le développement d'un nouveau char lourd, avec la désignation Heavy Tank T1. En août 1940, la Baldwin Locomotive Works reçut un contrat pour produire un pilote et cinquante chars de production.

Au cours de cette période, la conception originale à plusieurs tourelles a été abandonnée au profit d'un type plus conventionnel. Un modèle en bois de cette nouvelle conception avait été achevé le 4 octobre 1940, lorsqu'un rapport basé sur cette conception a été envoyé à la Force blindée, et les détails ont été exposés dans l'OCM 16200 du 24 octobre 1940. Cela prévoyait un char de 50 tonnes , être armé d'un canon anti-aérien T9 de 3" (76,2 mm) et d'un canon de char de 37 mm M5E1 dans une tourelle entièrement traversante. Des mitrailleuses de .50" à l'avant (pour une utilisation contre des cibles terrestres et aériennes) et deux mitrailleuses fixes de 0,03" à tir vers l'avant (avec une élévation limitée) à l'avant. Le blindage latéral et arrière devait être de 2,5" d'épaisseur, avant, vertical et tourelle les murs doivent avoir une épaisseur de 3 pouces. Aucun moteur n'a été spécifié à ce stade.

Le T1 est apparu comme un char assez carré. La roue motrice et la roue folle du réservoir étaient au même niveau que la piste de retour, la roue folle à l'avant étant plus haute que la roue motrice à l'arrière, de sorte que la piste de retour descendait vers l'arrière du réservoir. Il y avait seize roues de route dans des bogies doubles de chaque côté, utilisant un système de suspension Horizonal Volute Spring. La superstructure avait un front incliné. Le sommet de la superstructure était plat. Sur le côté, des flotteurs à pans inclinés s'étendaient sur les chenilles. La tourelle était montée à l'avant de la superstructure. Le moteur était à l'arrière.

La nouvelle conception a été approuvée le 22 novembre 1940. L'objectif initial était d'utiliser un moteur de 1000 ch et un radial refroidi par air Wright Cyclone a été choisi. Ce moteur de grande puissance nécessitait une nouvelle forme de transmission, et une transmission Hydramatic, conçue par la division Oldsmobile de General Motors a été choisie. Des travaux ont également été approuvés sur un mécanisme d'entraînement et de direction électrique, à utiliser à la place du système Hydramatic. Lorsqu'il était équipé de ce système, le char serait le T1E1.

Le nouveau char s'est retrouvé avec un équipage de six personnes - commandant, tireur, chargeur, passeur de munitions, conducteur et assistant-conducteur. Les trois premiers étaient dans la tourelle, les trois derniers dans la caisse.

En février 1941, l'approbation a été donnée pour quatre modèles pilotes, avec des plans pour produire 100 machines par mois. Encore une fois, le contrat est allé à Baldwin. Les quatre pilotes devaient tester différentes combinaisons de transmissions et de coque. En février 1942, les différents types reçurent une désignation officielle. Le T1 était la version originale avec une coque moulée et une transmission Hydramatic. Le T1E1 aurait une coque moulée et une transmission électrique. Le T1E2 avait une coque moulée et une transmission à convertisseur de couple. Le T1E3 avait une coque et un convertisseur de couple soudés. Le T1E4 avait une coque soudée et deux moteurs diesel à convertisseurs de couple (cette version a été annulée car le moteur diesel aurait mis trop de temps à se développer).

Le plan initial prévoyait que la transmission Hydramatic soit prête à être installée dans le T1 en mai 1941. La nouvelle transmission a été retardée à plusieurs reprises, et la première version à être achevée était donc la T1E2, avec un convertisseur de couple Twin Disc. Ce modèle était prêt pour les tests à Baldwin à la fin du mois d'août 1942. Un certain nombre de problèmes sont apparus à ce stade, notamment un blocage de vapeur dans le moteur, des problèmes de transmission et une surchauffe des freins de direction.

Le T1E2 fut présenté à l'Ordnance Department le 8 décembre 1941, au lendemain de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor. Cette présentation ne s'est pas entièrement déroulée comme prévu - pendant les trois derniers milles, l'hydraulique est tombée en panne, de sorte que la direction assistée et les changements de vitesse ont échoué, laissant l'équipage utiliser le système de direction mécanique de secours. Après la présentation, le T1E2 a été en grande partie reconstruit, dans le but de résoudre bon nombre des problèmes révélés lors de ces premiers tests.

Un certain nombre de modifications de conception ont été apportées à ce stade. La coupole de la tourelle a été retirée et remplacée par une double trappe avec un anneau rotatif pouvant transporter un canon antiaérien de .30in ou .50in. La deuxième mitrailleuse de tourelle, qui avait été montée à l'arrière gauche de la tourelle, a été éliminée. L'une des mitrailleuses fixes a été retirée et un nouveau support a été conçu pour les canons de 0,50 pouces à l'avant de la coque.

Le T1E3 était le deuxième modèle à être achevé et testé. La seule différence entre celui-ci et le T1E2 était l'utilisation d'une coque soudée.

Le T1E1, avec son entraînement électrique, fut le dernier à être achevé et n'était prêt pour les essais qu'en juin 1943. Cette version n'a jamais été standardisée, mais elle s'appelait officieusement le M6A2.

Peu de temps après l'entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale en décembre 1941, la décision fut prise de mettre le T1E2 en production avant la fin du programme d'essais. En février 1942, des commandes avaient été passées pour le T1E2 avec coque moulée et convertisseur de couple à double disque et le T1E2 avec coque soudée et convertisseur de couple à double disque. Le 13 avril 1942, l'OCM 18059 a recommandé de les standardiser respectivement en tant que M6 et M6A1, et cela a été approuvé le 26 mai 1942. Cependant, dans le même temps, le nombre à construire a été réduit de 1 084 (avec le potentiel d'augmenter à 5 000), en baisse à seulement 115.

Le T1 et le T1E4 ont tous deux été annulés le 11 juin 1942, ce qui signifie que la transmission Hydramatic n'a jamais été réellement installée. Le système d'entraînement électrique était si prometteur que 27 systèmes supplémentaires furent commandés, pour livraison fin 1942. En juin 1942, le nombre de chars lourds à produire fut porté à 230, avec les 115 chars supplémentaires destinés au prêt-bail. Le 10 août 1942, l'OCM 18984 a recommandé que le T1E1 devienne un type à « achat limité » et que le 115 soit commandé pour des tests approfondis. L'idée était maintenant que le T1E1 serait utilisé pour des tests aux États-Unis, et que les cinquante M6 et soixante-cinq M6A1 iraient en prêt-bail. La production devait commencer en octobre ou novembre 1942.

L'armée avait maintenant la possibilité de tester les pilotes, et ils n'étaient pas impressionnés. Le 7 décembre 1942, le général Devers, commandant de la Force blindée, a déclaré qu'« en raison de son poids énorme et de son utilisation tactique limitée, la Force blindée n'a pas besoin d'un char lourd. L'augmentation de la puissance de l'armement du char lourd ne compense pas le blindage plus lourd. L'idée était que deux chars moyens de 30 tonnes seraient plus utiles qu'un char lourd de 60 tonnes. Cette opposition générale au char lourd persista au-delà du point où elle pouvait être justifiée de quelque manière que ce soit. Alors même que les forces américaines au sol en Afrique du Nord et en Italie rencontraient le char lourd Tigre et demandaient de toute urgence leurs propres chars plus lourds, l'establishment basé aux États-Unis résistait au développement du char M26 Pershing. Cette opposition a finalement pris fin après la bataille des Ardennes, lorsque même l'adversaire le plus obstiné du char lourd a dû admettre qu'il en avait un besoin urgent.

En mars 1943, le programme de production fut réduit à 40 chars. Le premier M6 de série avait déjà été livré, en décembre 1942, donc l'armée américaine aurait pu disposer en grand nombre d'un char lourd utile pour les batailles de 1943-44. Au lieu de cela, seuls 8 M6, 12 M6A1 et 20 T1E1 ont été achevés, la production se terminant en février 1944. Un total de 43 chars a ainsi été construit - le T1E1, T1E2, pilote de production pour le M6A1 et les quarante chars de production.

Le premier M6 est allé à Fort Knox pour évaluation en janvier 1943, et le premier M6A1 a suivi en mars. Ces tests ont duré jusqu'à fin avril et les résultats n'étaient pas du tout positifs. La disposition interne a été critiquée, car elle rendait difficile l'utilisation à la fois du canon principal et de l'armement secondaire. L'absence de mitrailleuses à tir arrière était un problème, tandis que le canon de 37 mm était désormais obsolète. Le canon de 3 pouces était également considéré comme trop léger pour un char lourd.

Après le débarquement du jour J, l'Ordnance Department envisagea d'utiliser les T1E1 comme base d'un char d'assaut lourd. Cela aurait impliqué d'équiper le char de la tourelle alors en cours de conception pour le char lourd T29. celui-ci portait un canon de 150 mm à grande vitesse T5E1. La coque aurait été modifiée pour étendre l'anneau de tourelle de 69 pouces à 80 pouces. Les mitrailleuses de proue et la porte du conducteur à l'avant auraient été retirées et un blindage supplémentaire installé pour donner 7,5 pouces de blindage frontal. Quinze des vingt T1E1 auraient pu être convertis au nouveau design. L'idée a été officiellement suggérée le 14 août 1944, sous le nom de M6A2E1, les chars devant être livrés à la mi-novembre. En août, le général Eisenhower a clairement indiqué qu'il ne considérait pas le type comme pratique en Europe. Des tests sur un T1E1 portant des poids supplémentaires pour simuler le nouveau design ont suggéré qu'il aurait été en grande partie immobile.

En décembre 1944, la série M6 est déclarée obsolète.

Le M6A2E1 a été partiellement relancé à la mi-1945 afin d'aider au développement du char lourd T29. Deux M6A2 ont reçu la tourelle, le canon et les compartiments de combat du T29, et ont été utilisés pour des essais de tir sur le terrain d'essai d'Aberdeen. Cette nouvelle tourelle avait une grande agitation, et la tourelle montée à l'avant signifiait que l'énorme canon de 105 mm dépassait massivement de l'avant du char.

Statistiques (M6)
Production : 40
Longueur de la coque : 27 pieds 8 pouces (y compris le canon) ; 24 pieds 9 pouces (sans pistolet)
Largeur de coque: 10ft 2.5in
Hauteur : 10 pieds 7 pouces
Équipage : 6
Poids de combat : 126 500 lb
Moteur : 800 ch Wright G-200 9 cylindres radial refroidi par air
Vitesse maximale : 22 mph
Portée maximale : 100 miles de rayon de route
Armement : Un M7 de 3 pouces (76,2 mm) et un M6 de 37 mm en tourelle, deux mitrailleuses Browning .30, un canon anti-aérien .50
Armure : 25-100mm

Armure

Armure

Devant

Côté

Arrière

Haut/Bas

Tourelle

83mm

83mm

83mm

25 mm

coque

70-102mm

44-70mm

41mm

25 mm

Bouclier d'arme à feu

102mm


Précédé par

Réussi par

Les Char lourd T1 est un char lourd américain de rang V.

Ce char est assez unique par rapport aux autres chars lourds. En fait, il joue plus sur un médium, mais conserve encore quelques caractéristiques lourdes.

Il possède un blindage, mais le KV-1 a une meilleure protection globale que le T1. La tourelle et la plaque supérieure ont une épaisseur de 101 mm, ce qui est suffisamment épais pour faire rebondir certains adversaires de niveau inférieur, mais les chars comme le Churchill peuvent percer. La plaque inférieure est plus faible, atteignant jusqu'à 44 mm. Ajoutez à cela que les réservoirs de carburant sont plutôt faciles à toucher et légèrement blindés. L'opérateur radio est également assis juste en avant des réservoirs de carburant. En plus de la mauvaise protection de l'armure, il est TRÈS grand.

Le pistolet est suffisant pour presque tous les niveaux. il a 128 mm de blindage, assez pour percer la plupart des adversaires aux rangs V et VI. Au rang VII, il peut endommager certains médiums et la plupart des lumières, mais les chars lourds seront difficiles à percer.

La mobilité n'est plutôt pas à redire pour sa taille. Il peut maintenir 35 km/h et suivre la plupart des chars et dépasser la plupart des chars lourds.

Dans l'ensemble, ce char doit être joué comme un moyen-lourd, soutenant ses coéquipiers, mais sans vous surexposer.


M6 | Chars américains Guide World of Tanks

Le char lourd M6 est un frère aîné du lourd T1. Les paramètres des deux véhicules sont presque identiques : le blindage latéral et arrière, la tourelle, la vitesse maximale et le moteur sont hérités de la machine à 5 rangs. Contrairement au lourd T1, le M6 a un blindage avant plus résistant, plus de HP et, ce qui est le plus important, un accès à un excellent canon M3 de 90 mm. Même si l'on tient compte du fait que ce char ne rencontre pas d'ennemis d'un rang supérieur à son prédécesseur, le style de jeu reste inchangé. Nous essayons toujours de flanquer l'ennemi et d'utiliser notre mobilité et de ne mener des batailles frontales qu'en dernier recours. Grâce à une meilleure précision du canon M3 de 90 mm, nous sommes en mesure d'attaquer des cibles à plus longue distance.

Développement, équipement, équipage

Étant donné qu'une partie des modules provient du T1 heavy, nous pouvons les monter juste après l'achat du réservoir. Ce sont : le module Wright G200 M781C9GC1, la radio SCR 538 et le canon M1A1 de 76 mm. La prochaine étape consiste à rechercher un canon M1A2 de 76 mm ou une nouvelle suspension. Nous terminons le développement du char en recherchant la tourelle, le canon M3 de 90 mm (nous en aurons besoin pour la machine de rang suivant) et le char lourd T29.

  • Équipement préféré : Pistolet/pilonneuse à obus, entraînement amélioré de la pose des armes à feu, ventilation améliorée.
  • Équipement en option : télescope binoculaire, boîte à outils, filet de camouflage
  • Compétences et avantages : Sixième sens pour Commandant, réparation pour le reste des pétroliers. Puis Frères d'armes pour tout l'équipage.

Points faibles

Les points faibles du M6 sont identiques à ceux du T1 lourd. Les véhicules de 6 rangs ne devraient avoir aucun problème à pénétrer son blindage avant. Lorsque M6 est réglé à l'angle, nous pouvons augmenter les chances de percer en tirant sur la partie inférieure du blindage avant. Si nous avons encore des problèmes de pénétration, nous pouvons attaquer par le flanc - les deux côtés et l'arrière sont les mêmes que dans le T1 lourd et nous pouvons les pénétrer avec n'importe quel canon disponible.


CHAR LOURD T1E1 – UN TIGER I ALLIÉ ?

Le plus proche était probablement le char lourd américain T1 qui a été envisagé pour la première fois le 22 mai 1940, tandis que le premier char, désigné T1E2, a été déployé depuis les usines de locomotives Baldwin à Eddystone, en Pennsylvanie, le 8 décembre 1941, le lendemain de l'attaque japonaise sur Pearl. Port.

Tigre I à Aberdeen Proving Ground.

Tiger I était un développement cumulatif à travers VK 30.01 et VK36.01, augmentant régulièrement en taille et en poids. La première coque courante du VK45.01 (H), le prototype Tiger I, a été achevée en avril 1942 et la production a commencé en juillet 1942, à l'usine Henschel de Kassel.

Bien qu'il ait subi un certain nombre de changements au stade de la conception, le char lourd américain a émergé pesant environ 60 tonnes (américain, non arrimé) propulsé par un Wright, un moteur radial à neuf cylindres de type G200, refroidi par air et d'une puissance de 960 ch traversant un Timken. transmission mécanique avec convertisseur de couple Twin Disc et commande hydraulique Hycon. Son épaisseur de blindage maximale était de 76 mm et il était armé d'un canon antiaérien de trois pouces et d'une arme coaxiale de 37 mm.

Incidemment, ces canons étaient transportés dans une tourelle avec un anneau de tourelle de 69 pouces de diamètre, ce qui dément la vieille histoire selon laquelle l'industrie américaine était incapable de produire un si grand anneau de tourelle jusqu'à ce qu'elle se prépare à fabriquer le Sherman. Le char fonctionnait sur des bogies à ressorts à volute horizontale, quatre de chaque côté. Mais à bien des égards, la vitesse, l'épaisseur du blindage et la puissance de feu n'étaient même pas de taille pour le char allemand.

Le T1E1

T1E1, maintenant une exposition de musée.

Le char lourd américain apparaît sous trois formes : en tant que M6 (avec coque moulée), en M6A1 (avec coque soudée, voir ci-dessus) principalement destiné aux Britanniques avec transmission mécanique (les Britanniques étaient impatients d'acquérir un char lourd américain) et en tant que char lourd américain T1E1 avec une transmission gaz (essence)/électrique pour l'armée des États-Unis. Cependant, le général Jacob Devers, alors commandant la Force blindée, a décrété qu'il était plus logique d'expédier deux chars plus légers comme le Sherman à travers l'Atlantique au lieu d'un char lourd, de sorte qu'aucun des chars lourds américains n'a vu la moindre action, contrairement au Tigre.

Il est vrai qu'en 1943 le pilote T1E1 a été réarmé avec un canon de 90 mm, bien que cela ait été rejeté par l'Armored Force et qu'un char encore plus lourd, désigné M6A2E1 a été achevé en 1945 avec un blindage frontal plus épais et un canon de 105 mm dans une énorme tourelle, mais ce a finalement été construit pour tester le tir du canon du char lourd T29 proposé, donc cela ne compte pas vraiment.

En Grande-Bretagne, le char Churchill a été présenté comme la réponse au Tigre, mais le Churchill, en plus d'avoir un blindage frontal plus épais, n'est pas dans la même ligue que le Tigre. Un char britannique qui mérite peut-être d'être pris en considération est le A43 Black Prince qui avait un blindage encore plus épais et était armé du canon dévastateur Seventeen Pounder, mais il était terriblement lent et n'a été achevé qu'en 1945, trois ans après le Tiger I.

Pour en savoir plus sur les tentatives des Alliés d'égaler et de détruire le Tigre, regardez le film du ministère de l'Information, Une date avec un réservoir , qui dramatise la course pour créer le Sherman Firefly.

En savoir plus sur les chars allemands et alliés, ainsi que sur l'histoire des chars depuis leur conception, dans les livres ci-dessous.


Points faibles lourds de World of Tanks T1 | Vue arrière|

Comme vous l'avez peut-être deviné, l'arrière du char lourd T1 n'est pas si solide car le blindage frontal et latéral n'est pas si bien protégé au départ. Lorsque vous tirez sur un T1 à l'arrière, évitez simplement la tourelle arrière et les parties inclinées du blindage de la coque arrière (RHA). Les sections vertes du blindage de la tourelle arrière sont les parties de 25 mm qui se chevauchent depuis le toit et peuvent être facilement endommagées et/ou dépassées.


L'ascension et la chute du char lourd américain

Le char lourd jamais trouvé un rôle satisfaisant dans l'armée américaine. Un certain nombre de facteurs tels que la logistique, l'économie et l'évolution de la doctrine militaire l'ont finalement éliminé de l'inventaire officiel des forces armées américaines en temps de paix, mais son rôle en temps de guerre n'a jamais diminué.

Le char lourd était défini comme un char doté d'un blindage et d'une létalité supérieurs pour faire face aux menaces sur le champ de bataille. La capacité de survie, la puissance de feu et la mobilité étaient l'ordre des priorités pour un char lourd. Par rapport aux chars moyens dont les priorités étaient la létalité, la mobilité et la capacité de survie, le char lourd mettait l'accent sur la capacité de survie et la domination du champ de bataille.

Le premier char lourd américain, le Mark VIII de 43 tonnes, était similaire aux chars rhomboïdaux britanniques de la Première Guerre mondiale. Il comportait un équipage de 11 hommes, était armé de deux canons de 6 livres (57 mm) montés sur des flotteurs, de sept mitrailleuses de calibre .30 et d'un blindage allant de .236 pouces (6 mm) à .63 pouces (16 mm). Conçu pour le soutien de l'infanterie et pour traverser les tranchées, il est rapidement devenu obsolète car sa vitesse lente et son blindage léger ont rapidement été remplacés par d'autres conceptions. Le Mk. VIII a été retiré du service en 1932.

Les chars lourds américains entrent en action à Souplet, en France, le matin du 17 octobre 1918. Notez le drapeau américain flottant sur le véhicule le plus proche. (Archives nationales)

À l'approche de la Seconde Guerre mondiale, la conception des chars lourds américains a continué à se concentrer sur le soutien de l'infanterie. La conception initiale du T1 de 1940 comportait 4 tourelles et hérissait de mitrailleuses. Son armement se composait de deux tourelles principales avec des canons de 75 mm à faible vitesse qui avaient des arcs de tir limités, et de deux tourelles secondaires rotatives à 360 degrés, une avec un canon de 20 mm et une avec un canon de 37 mm, toutes deux équipées de mitrailleuses coaxiales de calibre .30 . Deux mitrailleuses supplémentaires montées sur boule .30 étaient positionnées dans les coins arrière, et deux autres mitrailleuses de calibre .30 devaient être installées à l'avant pour être utilisées par le conducteur tirant vers l'avant.

En octobre 1940, une nouvelle conception a été finalisée, revenant à une seule tourelle. Désigné le T1E2, qui est entré en production sous le nom de M6 avec un canon M7 de 3 pouces (76 mm), associé à un canon coaxial de 37 mm, le même modèle que dans le char léger M3 General Stuart. C'était le modèle de char lourd qui figurait fortement dans le travail de propagande du front intérieur, y compris de nombreuses démonstrations d'écrasement de voitures. Destiné à faire partie d'un triumvirat de blindés, le rôle du char lourd était de percer les défenses ennemies, les chars légers s'occuperaient de la reconnaissance et du blindage, et les chars moyens étaient destinés à exploiter les percées. La destruction des chars ennemis n'était pas une mission originale pour les chars lourds, les États-Unis ont construit des chasseurs de chars spécialisés pour cette mission.

À deux fois le poids des chars moyens, le M6 a été jugé trop lourd pour le transport et a été principalement relégué aux fonctions de front intérieur. La doctrine de l'armée américaine, qui mettait l'accent sur la mobilité et l'exploitation, laissait peu de place au char lourd, jugé trop lent pour les opérations mobiles envisagées (et mis en pratique à l'automne 1944 dans le nord-ouest de l'Europe). Il est devenu clair que le canon de 3 pouces était un armement insuffisant pour un char lourd, car les chars moyens arboraient des calibres équivalents ou plus lourds, et que le 37 mm coaxial était redondant. Un canon de 90 mm a été remplacé et associé à une mitrailleuse coaxiale de calibre .30. Avant que ce modèle ne puisse être mis en production, Eisenhower a mis fin au projet de char lourd, déclarant les véhicules inutiles et indésirables. Le M6 est déclaré obsolète le 14 décembre 1944, à la veille de la bataille des Ardennes.

Cependant, les rencontres croissantes avec les blindés lourds allemands lors de la vicieuse bataille des Ardennes, où les blindés américains se sont classés deuxièmes, et l'arrivée des troupes américaines à la frontière allemande fortement fortifiée ont rapidement ravivé l'intérêt pour le char lourd. Un blindage frontal supplémentaire et un canon principal de plus gros calibre ont été incorporés dans les prochains modèles de chars lourds. Un T1 modifié devant être équipé d'un canon de 105 mm et le T28 sans tourelle ont été prototypés mais n'ont pas été utilisés en temps de guerre. Des modifications sur le terrain de l'omniprésent char moyen M4 Sherman et des modèles Jumbo fabriqués en usine ont comblé le vide. Malgré des échanges inégaux avec les blindés allemands et l'échec de la doctrine spécialisée des chasseurs de chars, les chars moyens américains ont été jugés adéquats pour conclure la guerre.

Un char lourd américain M26 Pershing engage un Panther allemand au centre de la ville de Cologne. (Archives nationales)

Pourtant, un char «lourd» a été combattu à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Conçu comme un successeur du char moyen M4 Sherman, le M26 Pershing était en fait destiné à être un char moyen, mais il a été rebaptisé char lourd et produit avec un blindage plus lourd que prévu à l'origine. Armés d'un canon de 90 mm, 20 Pershing ont combattu avec les 3e et 9e divisions blindées de la 1re armée de Bradley. Douze autres Pershing étaient sur des navires à destination d'Okinawa dans le Pacifique mais ont été retardés et sont arrivés après la fin des opérations de combat. Le Pershing a cependant été considéré comme un succès dans la lutte contre les blindés lourds allemands pendant son service limité et a encouragé la poursuite des recherches sur le développement des chars lourds.

Le déploiement de chars lourds soviétiques a maintenu le programme américain de conception de chars lourds en vie après la guerre. Le programme T43 a abouti au M103 armé de 120 mm, mais ceux-ci ont fini par n'équiper qu'un seul bataillon blindé de l'armée américaine en Europe et trois compagnies de chars de la Marine américaine.

Les chars lourds étaient un défi logistique à soutenir sur le terrain et difficile à justifier économiquement en temps de paix car ils nécessitaient des pièces et un entretien différents. Le support d'un seul modèle de char était plus facile pour la plupart des armées, de sorte que le char lourd a été supplanté par le char de combat principal multi-rôle. En 1960, l'armée américaine a finalement retiré le char lourd, le remplaçant par le M60.

Le char de combat principal (MBT) M1A1 Abrams fournit un appui-feu lourd dans le cadre de l'opération AL FAJR. (DOD Lance Cpl. J.A. Chaverri)

Cependant, sans blindage lourd spécialement conçu, les équipages de chars qui ont été la cible de tirs ont improvisé un blindage supplémentaire en plaçant des maillons de chenilles de rechange, des sacs de sable ou même du béton pour améliorer la protection. Ces dernières années, tout, du blindage réactif supplémentaire aux mises à niveau complètes de l'usine, comme l'ajout de blindage lourd (HA) d'un maillage de blindage en uranium appauvri au M1 Abrams d'origine, a montré qu'une protection contre l'évolution des armes et des tactiques était toujours nécessaire. Plus récemment, le kit installable sur le terrain TUSK (Tank Urban Survivability Kit) pour le M1 comprend une amélioration de l'armement et des tuiles d'armure réactives appliquées pour améliorer les défenses contre les RPG courants et autres armes à charge creuse rencontrées en Irak.

Aimé par les équipages de blindés sous le feu mais détesté par les services de logistique et d'approvisionnement en temps de paix, la capacité du char lourd à faire face aux menaces sur le champ de bataille et à y survivre est plus que jamais nécessaire, et le char lourd est toujours vivant, bien qu'aucun ne soit en production : les chars lourds sont présents sous la forme de ces chars de combat principaux avec des améliorations en usine et sur le terrain pour la protection du blindage.

Statistiques clés de la production des chars de combat lourds et principaux américains

Modèle Équipage Armement Année d'introduction # Produit
Marc VIII 11 2 x 57 mm, 11 MG 1919 125
M6A1 6 1 x 76 mm, 1 x 37 mm, 4 MG 1941 40
M26 5 1 x 90 mm, 3 MG 1944 3,160
M103A2 5 1 x 120 mm, 3 MG 1957 300
M60 5 1 x 105 mm, 2 MG 1960 15,000
M1 4 1 x 120 mm, 3 MG 1981 9,000

A propos de l'auteur
Tim Remorque a étudié l'histoire du renseignement militaire et écrit sur la technologie et les affaires militaires.

Hunnicutt Puissance de feu : Une histoire du char lourd américain. Presidio Books : Novato, Californie, 1988.

Hunnicutt Pershing : Une histoire de la série de chars moyens T20. Presidio Books : Novato, Californie, 1971.

Hunnicutt Patton : Une histoire du char de combat principal américain. Presidio Books : Novato, Californie, 1984.

Hunnicutt Abrams : Une histoire du char de combat principal américain. Presidio Books : Novato, Californie, 1990.

Zaloga, Steven. Armored Thunderbolt : Le Sherman de l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale


Char lourd T1/M6

Quelques éléments intéressants sur les chars lourds américains que je n'ai pas vu publiés ou dans d'autres rapports.

la qualité des images est super mauvaise, alors je vais juste taper ce qu'ils disent pour le rendre plus facile.

T1 - Char lourd

Nomenclature ce qui suit est la nomenclature correcte de cette machine : T1E1 - Coque moulée, transmission gaz/électrique régie à 30 ? mph. (Coque moulée M6, convertisseur de couple à double disque à coque soudée M6A1. Moteur Wright G-200, indice d'octane 80 ? Vitesse maximale 25 mph

Suspension. La piste T1 circulant à Aberdeen a causé des problèmes considérables en raison de la projection de la piste, en particulier dans un sol fortement défoncé. Cela semble être causé par diverses causes parmi lesquelles

Mouvement transversal des bras de bogie - ceci a été pris en charge en remplaçant les bagues en caoutchouc par de l'acier. ?triction du mouvement de rebond des roues de bogie en raison des ressorts de volute ? avec de la boue et ? Enfin, les crampons sur la piste étant relativement peu profonds. Les travaux se poursuivent à Aberdeen afin d'éliminer ce ?, mais la production en suspension a été interrompue en attendant une solution. Jusqu'à ce que cela soit rétabli, il est peu probable qu'une suspension soit disponible pour l'exportation vers le Royaume-Uni pour une utilisation sur le char d'assaut en cours de conception là-bas. Il est suggéré que le Royaume-Uni conçoive sa propre suspension à utiliser sur cette machine.

Armure. Les dessins de la nouvelle épaisseur de blindage sélectionnés par les États-Unis à partir de la spécification britannique sont en cours. Il est désormais prévu de standardiser ces épaisseurs pour tous les futurs réservoirs de ce type. l'augmentation de poids du blindage supplémentaire est estimée à 9500 livres. Cela porte le poids total du M? tapez jusqu'à présent 66,25 tonnes courtes.

spécification. Une note sur la pertinence FLes mesures sont données à l'annexe B.

annexion B

Armure
Spécifications américaines Spécifications du Royaume-Uni Sélectionné par les États-Unis
coque Devant 5 Base 5 Base 5 Base
Côtés 2 à 2,5 3 tout autour ou 3 avec des jupes
3.5 Combattre
2.5 Moteur
Arrière 2 _ 2
Sommet 1 1 1
Bas 1 1 1
Tourelle Devant 3.5 4 4
Côtés 3.5 4 4
Sommet 1 1 1
Jupe 1 _ 1

Sortie bas niveau : Derrière l'artilleur

Arrimage:Trois compartiments ? se trouvent sur les côtés du réservoir par des moulages? qui dépassent de la plaque latérale entre les unités de suspension. Ces compartiments contiennent des bouteilles de Co2, des générateurs Aux et des ?. L'arrimage n'est pas encore terminé à l'exception des munitions. 75 cartouches de 3" sont transportées.

Tourelle. La disposition du montage, de gauche à droite vers l'avant, est de 37 mm, 3", Gunner. Il n'y a pas d'ouverture de toit dans la tourelle pour le mitrailleur. Le commandant est derrière le chargeur sur le côté ? (arrière ?) du côté tourelle.La protection de l'anneau de la tourelle est soudée.L'anneau de la tourelle a un diamètre de 69 comme pour le M4 moyen.

Sites d'armes à feu.Le viseur périscope est le couvercle ? taper avec M38 ? télescope donnant un grossissement de 1,5 et un champ de 6 degrés. Le télescope horizontal est prêt ? (proposé ?) du M41 ? type ayant un grossissement 3 fois et ? champ.

Production. 230 seulement sont à produire. C'est-à-dire 115 de chaque type de transmission. Baldwin fera toutes les coques.

Les contrôles. Les commandes de conduite M6 Dual sont installées.

Armement de coque avant. Double .50 cal. tiré par le conducteur. Un calibre .30 tiré par le mitrailleur de coque.

Équipage Six. Trois dans la tourelle, Driver, Bow gunner et sixième homme derrière le driver.

Périscopes. Conducteur, deux, tireur d'arc un. type M6. Des sorties de toit sont prévues pour le conducteur et le tireur d'étrave.

Matériel de tir. Électrique ? ? tir pour les 3" et 37mm. Avec sélecteur sur la monture.

Ventilation. La tourelle et les quatre ventilateurs de coque sont fournis mais pas de ventilateurs ?

Refroidisseurs d'huile. Le convertisseur de couple d'huile et les refroidisseurs du pilote final sont situés dans la cloison. L'air est aspiré par les ventilateurs de la coque et de la tourelle.

Carburant. 477 gallons.

Radio. Ensemble n°19 porté dans le renflement de la tourelle.

char lourd M6

Les notes suivantes sont annexées sur la transmission et le millage à ce jour :

Moteur : Wright G-200 tournant à 2300 tr/min.

Transmission : De l'arbre moteur aux pignons d'entraînement, les principaux éléments sont :

(a) Accouplement en caoutchouc brossé à l'unité de conversion de couple.

(b) Entraînement par engrenage interne réduisant la vitesse de 2300 tr/min. à 1800 tr/min

© convertisseur de couple de type « twin disc » (Lysliclm smith) (1 800 tr/min)
(d) Boîte de vitesses à deux vitesses et marche arrière.
(e) différentiel contrôlé du type "clotrne" avec freins à disques à friction
(f) Engrenage droit à double réduction avec denture hélicoïdale assurant l'entraînement final de chaque pignon.

Kilométrage total à ce jour : 1 500 miles
course la plus longue avant panne : 550 milles
Vitesse maximale normale en palier : 20 mi/h.
Vitesse élevée atteinte dans des circonstances favorables : 27 mph.
Accélération constante ? .2% de pente : 17 mph. (ressemble à 7,2%)
Vitesse constante jusqu'à ?.3% de pente : 7 mph. (looks like 23%)

General remarks: This project does not appear to be pushed with the same interest as is the gas electric one. The main problems is the mount cover the cooling of the torque convertor and main brakes to deal with steering. ? ? ? ? ? ? It seems unlikely that complete tanks will be available for handing over to the army in less then six to twelve months.

Manufacturing drawings have been dispatched tp F.V.P.3, illustrating the centre guide which can be added to this type of track and which it has now been determined, entirely eliminates the track throwing which was prevalent with the side guided track. This information should be utilized in connection with the suspension units sent to the U.K for the British assualt tank.

Redesigned gun mount

As a result of the agreement with the armored force, the armament of this vehicle is now being redesigned as that the main turret will consist of a 3" gun, coaxial with a .30 caliber gun. An effort is being made to work in two 30 caliber guns. but it is not known yet how successful this will be.


An A.A. mount will also be provided for a 30 caliber machine gun on the turret. On the hull front the two fired 50 caliber guns alongside the driver are being deleted and the front hull armament will consist of one 30 caliber machine gun operated by the co-driver. It is impossible to say when this design will be released or at what stage it will be put into production.

Edited by shapeshifter, Jul 05 2015 - 02:10.

Shapeshifter #2 Posted May 27 2015 - 03:52

T1E1 (Gas electric tank)

The following notes give some indication of the amount of running which has been done to date by this machine and its performance on grades.

Wright G.200 .9 Cyl. 775 B.H.P. Engine at 1950 r.p.m on 98 octane feed

Driving a main generator of nominal voltage - 450 The two motors are arranged in a series at 225v each.

Concrete 127 miles
C/C 373 miles

Running time - vehicle 72.45 hours

Tractive resistance
5.5 m.p.h. 47 lbs./ton
15.5 m.p.h. 60 lbs./ton
19.0 m.p.h. 46 lbs./ton

10% grade stable speed of 10.5 mph

15% grade stable speed of 7.0 mph

20% grade stable speed of 6.0 mph

30% grade stable speed of 3.5 mph

(tank stopped and held on with parking brake)

40% grade stable speed of 2.75 mph

50% grade stable speed of 1.75 mph

(tank stopped and held on with parking brake)

60% grade was tried but track slippage halted test.

Edited by shapeshifter, Jun 20 2015 - 06:09.

Meplat #3 Posted May 27 2015 - 04:35

KrasnayaZvezda #4 Posted May 27 2015 - 04:37

WylleEcoyote #5 Posted May 27 2015 - 05:15

The Armament section just screams

Pourquoi? Because 'Merica. That's why.

GUN, 3-in., M7 (T-49 combination mount), in turret (1)

GUN, 37-mm (T-49 combination mount), in turret (1)

GUN, machine, cal. .30, M1919A4 (flexible), on turret hatch cover (1)

GUN, machine, cal. .30, M1919A4, in bow of hull (1)

GUN, machine, cal. .50, M2, HB (twin mount T-52), in bow of hull (2)

GUN, Thompson, submachine, cal. .45, M1928A1, one in front right-hand sponson and one in turret (2)

3-in. ammunition . . .. . 75 rounds

37-mm ammunition . . 202 rounds

Cal. .30 ammunition . .. . .. 5,500 rounds

Cal. .50 ammunition . 6,900 rounds

Cal. .45 ammunition . . 1,200 rounds

Shapeshifter #6 Posted May 27 2015 - 05:18

Meplat #7 Posted May 27 2015 - 05:41

KrasnayaZvezda, on May 26 2015 - 20:37, said:

About as good as the original, and likely far less likely to disintegrate upon reading.

There was (is) a huge variation in the quality of WD/DOD pubs.

SirCampALotNOR #8 Posted May 27 2015 - 12:04

Shapeshifter #9 Posted May 28 2015 - 01:51

"fitting of 17 pdr/3" into vehicles. Both S.P. and M.4 and Heavy M6.

Really hard to read but interesting, I know the British suggested this early in development as well for the M6.

Edited by shapeshifter, May 28 2015 - 02:02.

Shapeshifter #10 Posted May 30 2015 - 01:43

Note the armour specs. Roof of the turret is very well armoured, much more then 25mm. Side hull and rear as well, 100mm front hull.

Edited by shapeshifter, May 30 2015 - 02:38.

Shapeshifter #11 Posted May 30 2015 - 01:47


Redesigned hull and turret with armament change.

Problems with suspension fixed.

90mm T1E1, limited production run.

Shapeshifter #12 Posted May 30 2015 - 03:25

Bit hard to read so typed out.

T1 Heavy tank. RowbothaC? and Colonel Green have both had an opportunity of trying out the heavy tank T1 (Now known as the M6) with the electrical transmission. We hear very glowing reports of it. Ordnance will be going intro production of this tank with both types of transmissions. C'est à dire. the torque converter with Cletrse gearing and the all electric. As many as possible will be the electric transmission but in early stages they cannot get enough electric capacity to fit all tanks.


General Barnes and Colonel Christmas state that the armour thickness of this tank can be increased to give a 5 inch armour basis over almost all the front of the tank and 4 inches all around the turret. The sides can be 3 inch basis all over, or alternatively 3.5 around the fighting compartment and 2.5 around the engine. The full? 3 inches all around would be preferable.

Both Barnes and Christmas are terribly anxious that we should place a requirement for the heavy tank, pointing out that we should start getting them in the autum, which means a ? by the spring of 1943. They are getting plenty of experience with the pilots and feel this tank might be of intense value because the Assault tank cannot be in theatre of war by the spring of 1943. to feel that this tank should be of great value in the limited numbers in which it will be available. It's armour basis is far superior to the M4 medium tank, which can be fitted with a 3 inch gun with certain sacrifices. We feel the later is, of course, very desirable also. We have cabled recommending you to place a definite requirement.


T1 Heavy and M6.

  • This topic is locked

Awookie #1 Posted Feb 01 2013 - 03:36

Error_3 #2 Posted Feb 01 2013 - 03:38

awookie, on Feb 01 2013 - 03:36, said:

Malphator #3 Posted Feb 01 2013 - 03:47

Yournamehere84 #4 Posted Feb 01 2013 - 03:47

Allantorres #5 Posted Feb 01 2013 - 03:50

Error_3 #6 Posted Feb 01 2013 - 03:55

allantorres, on Feb 01 2013 - 03:50, said:

SumoWhirlwind #7 Posted Feb 01 2013 - 03:56

They're good for hilltrolling thanks to that frontal turret armor. The T1's frontal armor is better for its tier, but they've both got decent levels of frontal armor. The weakness is, of course, that the sides are actually barns, armored with paper, leading to one-shots by KV-2. The T1's gun is pretty good the M6 is quite bad until you get the 90mm, but it improves greatly once you've got some firepower that works at the tier.

Also, they've got >900 horsepower, which gives them great acceleration and mobility for such large heavies. All in all, pretty good tanks.

Allantorres #8 Posted Feb 01 2013 - 03:56

error_3, on Feb 01 2013 - 03:55, said:

Yournamehere84 #9 Posted Feb 01 2013 - 03:59

tallstar5, on Feb 01 2013 - 03:56, said:

They're good for hilltrolling thanks to that frontal turret armor. The T1's frontal armor is better for its tier, but they've both got decent levels of frontal armor. The weakness is, of course, that the sides are actually barns, armored with paper, leading to one-shots by KV-2. The T1's gun is pretty good the M6 is quite bad until you get the 90mm, but it improves greatly once you've got some firepower that works at the tier.

Also, they've got >900 horsepower, which gives them great acceleration and mobility for such large heavies. All in all, pretty good tanks.

Smiley119 #10 Posted Feb 01 2013 - 04:00

Both the T1 and M6 have the awful stigma from the old days where the KV-1 had its 152 and 107 mm guns and the KV-3 was a T6.

T1 now has OK armour for it's tier. With a little angling it can bounce a few shells here and there. the 76 packs more ROF and better DPM compared to the 85 on the current KV.

M6 is a buffed T1. 90 mm has good ROF, pen, and Damage but is best played as a support tank

BoredSights #11 Posted Feb 01 2013 - 04:13

Legiondude #12 Posted Feb 01 2013 - 04:14

smiley119, on Feb 01 2013 - 04:00, said:

My M6 was pretty awesome because I had a good amount of the tech already researched through the medium line(Got mine back when the Jumbo researched it). toutefois I have two shot M6's with my Jumbo's derp gun because they overextended themselves and let me penetrate their armor with HE(For 450 dmg a pop)

Darcel_Jones #13 Posted Feb 01 2013 - 04:16

awookie, on Feb 01 2013 - 03:36, said:

Smudged #14 Posted Feb 01 2013 - 04:28

T1 can hold its own fairly well against its tier, I can do ok against tier 6 also. It's a pretty decent tank with speed and very good turret armor. M6 I couldn't get used to. It doesn't hold up well against the Russians, but still has decent mobility.

Find it funny those who talk bad about these tanks have very few battles in them. Some have none at all going up the M4 line.

Nking1299 #15 Posted Feb 01 2013 - 04:39

Steel_eater #16 Posted Feb 01 2013 - 09:23

T1 sucks until you get that final engine upgrade. Most ppl skips that upgrade altogether.. torturing themselves in the process without realizing it. T1 is actually pretty decent after the upgrade.


M6 sucks until you get the 90mm (plus engine upgrade that you should've got from the t1). Again.. a lot of ppl skip the 90mm, gimping the m6 big time (not to mention gimping the stock t29 very badly). The m6 is quite a good tank once upgraded, just the stock grind is one of the worst ones out there.

Dante2000 #17 Posted Feb 01 2013 - 16:16

Sotaudi #18 Posted Feb 01 2013 - 21:15

Tex_Arcana #19 Posted Feb 02 2013 - 03:32

Exiledcrow #20 Posted Feb 03 2013 - 01:00

I only played the M6 to get to the most excellent T29, and I started with the top gun already unlocked and mounted, so I didn't have much real grinding to do. I liked it. I LOVE the KV-1S, but I liked the M6 ok, it certainly isn't as bad as most make it out to be.

The 90mm is an excellent gun and has good accuracy, pen, and ROF. It isn't the one-shot moster the Soviet 122mm is, but still a excellent gun. Good gun depression means you can often do hull-down to hide your BIG and fairly weak hull.

If you get the drop on a KV-1S, or he's reloading, OR just dumb enough to give you his side, you can often take him before he has a chance to put that monster alpha on you. It's also great at ramming/bullying lower tier tanks.


La France

France was defeated by Nazi Germany before it could put its 140-ton FCM F1 tank into production. Had it been manufactured, the FCM F1 would have easily been one of the largest tanks ever to rumble across a battlefield. The double turret tank was crewed by nine. The main turret featured a 90-mm gun. A smaller, lower set forward turret carried six machine guns and a 47-mm cannon. A classic example of generals planning on fighting the previous war, the FCM F1 was designed not to battle other tanks but to roll through First World War-era fixed fortifications. At the war’s outset France hoped to have enough of the tanks ready to break through enemy border defences beyond the Maginot Line and drive right into Nazi Germany. The offensive, which was planned for 1941, was preempted by the 1940 invasion of France, a campaign that saw German army use its lighter tanks to drive around the heavily fortified Maginot Line. The only FMC F1 to be produced was a wooded mock up.


Heavy Tank M6/ Heavy Tank T1 - History

The American program to create a replacement for the Medium Tank M4 was a mess by the end of 1943. Three types of medium tanks were being tested in parallel. These included the Medium Tanks T20 and T22. Two prototypes of each were built, and proven to be ultimately disappointing. There was also the Medium Tank T23. It turned out to be better than its competitors and even put into production, but it turned out that there were issues with using it. Finally, development of two more tanks was launched in May of 1943. This made for five medium tanks in development at the same time. This article will describe the fate of the Medium Tank T25, an intermediate vehicle.

Same thing with a bigger gun

The Medium Tank T23 had the highest priority as of the spring of 1943. A prototype was available before its competitors, and the electromechanical transmission was easy to handle and reliable, which could not be said about the planetary and mechanical gearboxes of the Medium Tanks T20 and T22. Because of this, a proposal to put the T23 into production was already tabled by May 1943. It seemed that this would be the best way forward.



Commentaires:

  1. Bohannon

    Phrase charmante

  2. Jonah

    Il me semble la magnifique phrase

  3. Shaundre

    ok j'ai aimé

  4. Grozshura

    Était-ce intéressant?

  5. Athelston

    Félicitations, pensée brillante



Écrire un message