Nouvelles

Chakram

Chakram

Chakram

Un anneau en acier plat avec un bord extérieur aiguisé utilisé comme missile lancé par les sikhs. Plusieurs pouvaient être portés sur un turban pointu et lancés comme un frisbee moderne avec une portée effective d'environ 25 mètres.

Chakram

Les chakram (Devanāgarī : चक्रं Panjabi : chakkar langue malaise : gateau ) est une arme de jet originaire d'Inde. Il est de forme circulaire avec un bord extérieur aiguisé et sa taille varie d'environ 12 à 30 centimètres (4,7 à 11,8 & 160 pouces) de diamètre. Il est également connu sous le nom Chalikar Ώ] ‌ ou "cercle".

Contrairement aux roues à vent et à feu chinoises, qui sont généralement plus grandes et utilisées uniquement comme armes de mêlée, le chakram a été conçu pour être lancé mais pouvait également être utilisé de près. [ citation requise ] En raison de sa forme circulaire aérodynamique, il n'est pas facilement dévié par le vent.


Contenu

Les premières références au chakram proviennent des épopées indiennes Mahabharata et Ramayana où le Sudarshana Chakra est l'arme du dieu Vishnu. Chakradhaari ("chakram-manieur," ou simplement "cercle-homme") est un nom pour Krishna. Le chakram a ensuite été largement utilisé par les Sikhs à l'époque de Ranjit Singh. Il est venu à être associé aux sikhs en raison de la pratique Nihang de porter du chakram sur les bras, autour du cou et même attaché en gradins sur de hauts turbans. Le chroniqueur portugais Duarte Barbosa écrit (vers 1516) que le chakram était utilisé dans le sultanat de Delhi. ΐ]

Les gens du royaume. sont de très bons combattants et de bons chevaliers, armés de plusieurs sortes d'armes ce sont de grands archers, et des hommes très forts ils ont de très bonnes lances, épées, poignards, masses d'acier et haches de combat, avec lesquelles ils combattent et ils ont quelques roues en acier, qu'ils appellent chakarani, larges de deux doigts, tranchantes à l'extérieur comme des couteaux, et sans bord à l'intérieur et la surface de celles-ci est de la taille d'une petite assiette. Et ils en portent sept ou huit chacun, mettent sur le bras gauche et ils en prennent un et le mettent sur le doigt de la main droite, et le font tourner plusieurs fois, et ainsi ils le lancent sur leurs ennemis, et s'ils frapper n'importe qui sur le bras, la jambe ou le cou, ça coupe tout. Et avec ceux-ci, ils continuent beaucoup de combats et sont très adroits avec eux.

De son Inde natale, les variations du chakram se sont propagées à d'autres pays asiatiques. Au Tibet, en Malaisie et en Indonésie, le chakram n'était pas plat mais en forme de tore. La cavalerie mongole utilisait une arme de lancer similaire avec des bords pointus.


Le chakram est un disque en forme de cerceau dont le bord extérieur est aiguisé. Les chakras existent en différentes tailles et sont généralement en acier ou en laiton. Certains chakrams, même ceux utilisés au combat, étaient richement gravés ou incrustés de laiton, d'argent ou d'or. Le chakram peut être considéré comme un cousin éloigné du Shuriken.

Le chakram était largement utilisé par les castes guerrières indiennes telles que les Rajput et les Sikhs. De nombreux chakrams de différentes tailles étaient portés autour des bras, du cou et empilés sur des turbans. Le chakram a été lancé de plusieurs manières différentes : en étant tenu entre le pouce et l'index et jeté en dessous, ou en tournant autour de l'index et jeté. La forme aérodynamique de la carrosserie l'empêchait d'être déviée par le vent. Le Chakram avait une portée de 50 pieds.

Les Chakrams pourraient également être utilisés comme armes de mêlée semblables aux Brass Knuckles mais avec plus de force de coupe [1]

Les Japonais avaient une arme similaire connue sous le nom de Kanawa (anneau d'or), qui était parfois utilisée par les Ninja.


Histoire[modifier | modifier la source]

  • Le Chakram Original/Chakram Sombre : Le premier chakram de Xena s'appelle le Dark Chakram. Il a été enlevé d'un autel dans le temple du chakram, situé dans une terre où un dieu nommé Kal est le dieu de la guerre. Kal prétend qu'Ares l'a volé il y a de nombreuses années et l'a donné à Xena. On ne savait pas grand-chose sur le chakram pendant la plupart des quatre premières saisons, à part le fait qu'il s'agissait d'une arme unique et très puissante. Cependant, la première indication qu'il pourrait s'agir de plus qu'une simple arme ordinaire était dans l'épisode de la saison trois. La sale demi-douzaine, où il a réussi à briser le métal incassable d'Héphaïe. Son arrière-plan est enfin élargi dans l'épisode de la saison cinq Chakram. Il a été brisé lorsque Callisto (sous une forme semblable à un dieu qui lui a été donnée par le seigneur de l'Enfer) l'a jeté dans le dos de Xena et lui a cassé la colonne vertébrale. Plus tard, Xena a pris les morceaux brisés et les a remis à l'endroit d'origine sur l'autel du temple. L'autel fusionne les morceaux comme par magie et rend le Chakram noir entier à nouveau.
    • Dans une erreur de continuité, les morceaux brisés du Dark Chakram ont été retrouvés dans les années 1940 conservés dans une tombe avec les rouleaux de Gabrielle dans l'épisode de la saison deux Les rouleaux de Xena. Si la série s'était terminée après la saison quatre (comme prévu à l'origine) lorsque le chakram était cassé, cela n'aurait pas été une erreur car le chakram cassé n'aurait pas été réparé.
    • Le Chakram de Lumière : Le Chakram de Lumière avait le pouvoir de tuer les dieux et était recherché à la fois par Kal et Ares. Cependant, seule une personne sans aucune obscurité dans son âme pouvait l'enlever de l'autel sans s'enflammer. De nombreuses personnes ont essayé de l'enlever de l'autel (certaines forcées de le faire par Kal) et ont échoué comme en témoignent les nombreux restes brûlés dans la pièce. Parce que Xena avait perdu son côté obscur après avoir été ressuscitée par Eli, les deux dieux voulaient l'utiliser pour obtenir le chakram pour eux. Il était également initialement cru par Eli que le Chakram de Lumière était la clé pour restaurer Xena à la normale. Cela s'est avéré faux lorsque Xena est restée dans son état innocent même après avoir pu le ramasser sur l'autel. Dans une tentative désespérée de sauver Gabrielle, elle a utilisé le Chakram de Lumière pour trancher Kal sur l'abdomen, le faisant incinérer.
    • Le Chakram Yin-Yang/Super Chakram/Chakram Divisé : Alors que Xena était dans un état de confusion et d'émotions mitigées après avoir tué Kal, Ares a essayé de la manipuler pour lui donner le Chakram de Lumière. Cependant, Xena ramassa le chakram noir nouvellement fixé sur l'autel et tint les deux chakrams ensemble au-dessus de sa tête. Cela diffusa le pouvoir de tuer les dieux et transforma les deux chakrams en un nouveau chakram avec des moitiés claires et sombres séparables, ressemblant à un yin-yang. Comme indiqué par le parchemin d'Eli, il a également équilibré la lumière et l'obscurité dans l'âme de Xena et l'a restaurée à son état normal. Bien qu'il n'ait plus le pouvoir de tuer les dieux, le nouveau chakram était toujours très puissant en ce sens qu'il était capable de dévier une boule de feu lancée par Hadès vers lui en Enfant Craignant Dieu. Ce chakram a accompagné Xena tout au long de son voyage et a été hérité par Gabrielle en Un ami dans le besoin II après avoir pu l'utiliser avec succès. Ce chakram a également survécu jusqu'à nos jours, comme on le voit dans Envoyez les clones. Cependant, il n'était pas bien conservé et des signes de détérioration tels que la rouille peuvent être observés.

    Chakram - Histoire

    Le Chakram ou Chakra a été principalement utilisé par les Sikhs du nord-ouest de l'Inde pendant des centaines d'années. Le chakram est un palet en acier plat (anneau) avec un bord extérieur tranchant comme un rasoir. Le Quoit a généralement un diamètre de 6 à 8 pouces.

    Les Sikhs sont devenus martiaux sous le gourou Govind Singh et ont utilisé efficacement le Chackra contre la dynastie moghole. Le Chackrum a une histoire aussi ancienne que la civilisation indienne elle-même. Son utilisation est ancrée dans le mythe et la légende indiens. Dans les épopées, le Mahabharata par exemple. un asura essayant d'obtenir du nectar céleste de la lune avait son chakra de la tête éteint. Pourtant, il essaie d'avaler la lune et y parvient très souvent avant que la lune ne s'échappe par le cou coupé. un mythe de l'éclipse. Des sculptures et des peintures de nombreux dieux et déesses montrent le chakra en train de tourner. Plusieurs palets étaient portés autour d'un grand turban conique et étaient soit enroulés autour de l'index avant d'être lancés, soit tenus entre le pouce et l'index et lancés sous les bras un peu comme un frisbee. La photo ci-dessus montre un soldat sikh faisant tourner un chakram autour de son index.
    Certains chakrams sont de simples anneaux d'acier aplati. D'autres ont en fait des configurations aérodynamiques dans le cadre de leur conception globale. Ils couperont, voleront et performeront à un degré plus raffiné qu'un plat ne pourrait le faire. Certains chakrams ont des gravures et des inscriptions accrocheuses pour les orner et leur beauté n'est surpassée que par leur objectif mortel.

    S'il est lancé correctement, la cible ne l'entend ni ne le voit. Cependant, certains des anneaux les plus élaborés avaient de petits trous percés pour produire un sifflement lorsqu'ils tournaient dans les airs. Le son profond d'un coup solide lorsque le chakram adhère est une récompense suffisante pour les heures de pratique que l'on passe à maîtriser cette arme.

    Comme toutes les armes traditionnelles d'Okinawa, l'original exact du sai n'est pas connu bien que quelques théories existent. Une théorie est que le sai est dérivé d'un type de houe. Cette houe servait à creuser un sillon dans le sol. À des points choisis dans le sillon, des trous plus profonds ont été pratiqués avec la pointe de la houe dans laquelle les graines ont été plantées. Plus tard, les protège-mains ont été ajoutés. Une deuxième théorie est que le sai était une importation directe de Chine ou d'Indonésie. Cette théorie affirme qu'il n'y avait pas d'outil d'Okinawa sur lequel elle était basée. Le rationnel de cette théorie est qu'il y a peu de fer à Okinawa qui serait nécessaire pour fabriquer le sai. Ainsi, le cas pour le sai étant une importation.

    Même si les sai sont parfois appelés « épées courtes », ils n'étaient pas utilisés comme un mot traditionnel d'épée. Les Sai étaient principalement une arme défensive. Ils étaient plus utilisés comme un club. Voici quelques techniques d'utilisation de sai :

    * Avec la lame rétractée, le sai couvrirait l'avant-bras pour augmenter les techniques de blocage. De plus, le bout à bout peut être utilisé comme un outil de poinçonnage efficace.
    * En retournant l'extrémité longue, vous disposez effectivement d'un outil de frappe et de fouettage. L'extrémité longue pourrait également être utilisée pour les techniques de poussée et de blocage.
    * Les protège-mains étaient efficaces pour attraper un coup d'arme comme un bâton. Ces gardes protégeraient la main des dommages.

    Les dents du sai sont bonnes pour bloquer, attraper et piéger les coups de bo ou d'épée. Une fois que les dents ont terminé le piège, le défenseur peut utiliser le sai pour tordre l'arme de l'attaquant ou même briser l'arme de l'adversaire. En raison des techniques de retournement utilisées dans l'utilisation du sai, des poignets forts et souples doivent être développés si l'on veut maîtriser leur utilisation.

    Histoire du Bâton Bo

    Le bâton bo est probablement l'une des armes les plus anciennes de l'humanité. Ils appartiennent à la même famille que les lances. Le bo était couramment utilisé pour transporter des seaux de céréales ou d'eau, un à chaque extrémité du bâton à des fins d'équilibre. Lorsqu'il était attaqué, le défenseur pouvait facilement glisser les seaux à chaque extrémité et disposer d'une arme très pratique. Ou les bâtons seraient utilisés comme outil de marche. Une fois attaqué, ce qui semblait être un outil inoffensif est devenu une arme mortelle. Le personnel n'est rien de plus qu'un long bâton. Traditionnellement, il mesurait six pieds de long, mais des versions plus courtes et plus longues étaient utilisées en fonction de la situation et du praticien.

    Le bâton bo, en raison de sa longueur, n'était pas une arme de combat rapproché. Il servait plutôt à se défendre à distance. Le bâton fonctionne mieux en dehors de la zone d'attaque de votre adversaire. Il est également très utile dans les espaces relativement ouverts. Le bâton est mieux utilisé lorsque les deux mains manipulent son utilisation.


    Dans Mortal Kombat

    Dans la série, le chapeau de Kung Lao est utilisé de la même manière qu'un Chakram.

    Dans Combat mortel X, l'archer Kung Jin est capable d'utiliser un Chakram rougeoyant, à la fois comme arme de mêlée et comme projectile lancé dans sa variante Shaolin. Assez similaire à la façon dont son oncle Kung Lao utilise son chapeau Razor-Rimmed. D'autres Chakram sont également présents dans le Dédoublement de la personnalité et Vent et roue de feu La faction du lotus blanc tue.

    Dans Combat mortel 11, l'une des capacités de Kollector fait remplacer son projectile bolas par un chakram.


    Statistiques[modifier | modifier la source]

    • Ce mod peut être acquis en atteignant le rang de Général sous le méridien d'acier, ou le rang de Génie sous Céphalon Suda, et les dépenses 25 000 Debout㺙,000 acheter.

    Contenu

    Jeu Icône Niveau Force Poids Frappé Critique Varier Les usages Valeur Exp Autres effets et notes
    Destins S 11 -- 95 10 1-2 -- 0 2 +2 vitesse, -5 défense, -5 résistance, -10 éviter si équipé.
    +5 à la capacité de l'utilisateur à effectuer des attaques de suivi.
    +5 à la capacité de l'ennemi à effectuer des attaques de suivi.
    Si l'attaque de l'utilisateur touche la cible, inflige -6 force, -6 magie, -6 défense, -6 debuff de résistance à la cible après le combat.

    Archridium Chakram[modifier | modifier la source]

    Le chakram le plus fort fabriqué à partir d'Archridium.

    Fichier:Archridium Chakram.jpg Attaque Attaque magique Attaque
    Taux
    Exigences du guerrier
    Force Intelligence Dextérité
    218 153 551 323 49 299