Nouvelles

Pourquoi Staline a-t-il exilé Trotsky au lieu de le tuer ou de l'emprisonner ?

Pourquoi Staline a-t-il exilé Trotsky au lieu de le tuer ou de l'emprisonner ?

Léon Trotsky, l'un des fondateurs de la révolution bolchevique, était fortement opposé à la direction et à la politique de Joseph Staline. En réponse aux critiques publiques de Trotsky à son égard, Staline l'a banni de l'Union soviétique.

En 1924, Lénine mourut et Joseph Staline devint le leader de l'URSS. Contre les politiques déclarées de Staline, Trotsky a appelé à une révolution mondiale continue qui entraînerait inévitablement le démantèlement de l'État soviétique. Il a également critiqué le nouveau régime pour la suppression de la démocratie au sein du Parti communiste et pour son incapacité à développer une planification économique adéquate. En réponse, Staline et ses partisans ont lancé une contre-attaque de propagande contre Trotsky. En 1925, il est démis de ses fonctions au commissariat de guerre. Un an plus tard, il est exclu du Politburo et en 1927 du Parti communiste. En janvier 1928, Trotsky commença son exil intérieur à Alma-Ata et en janvier suivant, il fut purement et simplement expulsé de l'Union soviétique.

(Source : Chaîne Histoire)

Cela semble étrange. Staline n'avait aucun scrupule à exécuter arbitrairement des opposants (il a même exécuté le beau-frère de Trotsky). Quels autres facteurs étaient en jeu ici ?


Selon Trotsky (extrait de Коминтерн и ГПУ, publié dans Бюллетень оппозиции (большевиков-ленинцев) № 85, traduction mien) :

En 1928 [… ] non seulement le peloton d'exécution, mais même l'arrestation serait inconcevable : la génération, à côté de laquelle j'ai traversé la Révolution d'Octobre et la guerre civile, était encore vivante. Le Politburo a estimé qu'il était assiégé de toutes parts. Depuis l'Asie centrale, j'ai eu la possibilité de rester en contact permanent avec l'opposition croissante. Dans ces conditions, Staline, après un an de doute, décide d'utiliser l'exil comme un moindre mal. Ses arguments étaient : isolé de l'URSS, sans personnel ni ressources matérielles, Trotsky sera incapable d'agir […]. Staline a admis à plusieurs reprises que mon exil était sa « plus grande erreur ».

Il était simplement trop populaire en ce moment. Même sa déportation à Almaty en janvier 1928 a été traitée de manière très détournée - bien sûr, il a été expulsé de force de Moscou, mais d'un autre côté - il a été autorisé à conserver la plupart de ses biens (le plus important - ses vastes archives personnelles), et jusqu'en octobre, il avait toute liberté de communication. D'un autre côté, le garder en Union soviétique n'était pas non plus une option : il a continué à rallier ses partisans. Il a donc été exilé.

P.S. Ce n'est pas vraiment lié au processus de prise de décision concernant l'exil, mais : ce que j'ai trouvé intéressant en faisant des recherches sur cette question, c'est que même lorsque Staline a consolidé son pouvoir, il était principalement concerné par les archives de Trotsky (en fait, la « plus grande erreur de Staline " la remarque que Trotsky mentionne était de lui permettre d'emporter les archives avec lui). L'ordre pour le meurtre de Trotsky n'est venu qu'en 1939, lorsque Trotsky dans son article "Сверхборджиа в Кремле" a publiquement dénoncé Staline pour le pacte avec l'Allemagne (et a aussi laissé entendre que Staline avait empoisonné Lénine).


Voir la vidéo: STALIN: LA GRANDE TERREUR (Janvier 2022).