Nouvelles

Histoire de Volador I - Histoire

Histoire de Volador I - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Volador I

(Sch: t. 114; 1. 110'0"; n. 23'5"; dr. 12'3"; dph. 11'6"; s. 7 k.)

Le premier Volador - une goélette à coque en bois avec un moteur auxiliaire - a été conçu par William Gardiner et construit en 1926 à Wilmington, en Californie, par William Muller. Le navire a été acquis pour la Marine par le directeur du port, San Pedro, Californie, de WL Valentine, le 2 février 1942. Livré à la base de section, San Pedro, ce jour-là, Volador a été classé comme auxiliaire divers, non classé IX -59, et fut mis "en service" le 19 février 1912.

En juillet de cette année, elle a été temporairement transférée Homeported à San Pedro, Volador a opéré localement sous l'égide du 11ème District Naval en 1943 à la Garde côtière pour des devoirs de formation opérationnelle pour le personnel de district de Garde côtière.

Le 17 août 1943, le Volador fut livré à la War Shipping Administration qui transféra la goélette au Département de la Guerre pour qu'elle soit exploitée par l'armée. Volador (IX-59) a été rayé de la liste de la Marine le 3 septembre 1943.


Histoire de Volador I - Histoire

Par Dorothy Schwieder, professeur d'histoire, Iowa State University

Marquette et Joliet trouvent l'Iowa luxuriant et vert

À l'été 1673, les explorateurs français Louis Joliet et le père Jacques Marquette ont parcouru le fleuve Mississippi en longeant la terre qui allait devenir l'État de l'Iowa. Les deux explorateurs, ainsi que leurs cinq membres d'équipage, ont débarqué près de l'endroit où la rivière Iowa se jette dans le Mississippi. On pense que le voyage de 1673 a marqué la première fois que des Blancs ont visité la région de l'Iowa. Après avoir arpenté les environs, les Français ont noté dans leurs journaux que l'Iowa semblait luxuriante, verte et fertile. Pendant les 300 années suivantes, des milliers de colons blancs seraient d'accord avec ces premiers visiteurs : l'Iowa était en effet luxuriante et verte de plus, son sol était très productif. En fait, une grande partie de l'histoire de l'État de Hawkeye est inséparablement liée à sa productivité agricole. L'Iowa est aujourd'hui l'un des principaux États agricoles de la nation, un fait annoncé par l'observation des premiers explorateurs français.

Avant 1673, cependant, la région abritait depuis longtemps de nombreux Amérindiens. Environ 17 tribus indiennes différentes ont résidé ici à diverses époques, notamment les Ioway, les Sauk, les Mesquaki, les Sioux, les Potawatomi, les Oto et le Missouri. Les Indiens Potawatomi, Oto et Missouri avaient vendu leurs terres au gouvernement fédéral en 1830 tandis que les Sauk et Mesquaki restèrent dans la région de l'Iowa jusqu'en 1845. La bande Santee des Sioux fut la dernière à négocier un traité avec le gouvernement fédéral en 1851. .

Les Sauk et les Mesquaki constituaient les tribus les plus importantes et les plus puissantes de la vallée du Haut Mississippi. Auparavant, ils avaient déménagé de la région du Michigan au Wisconsin et dans les années 1730, ils s'étaient installés dans l'ouest de l'Illinois. Là, ils ont établi leurs villages le long des rivières Rock et Mississippi. Ils ne vivaient dans leurs villages principaux que quelques mois par an. À d'autres moments, ils parcouraient l'ouest de l'Illinois et l'est de l'Iowa pour chasser, pêcher et cueillir de la nourriture et des matériaux avec lesquels fabriquer des articles domestiques. Chaque printemps, les deux tribus se dirigeaient vers le nord jusqu'au Minnesota où elles saignaient des érables et fabriquaient du sirop.

En 1829, le gouvernement fédéral a informé les deux tribus qu'elles devaient quitter leurs villages de l'ouest de l'Illinois et traverser le fleuve Mississippi jusqu'à la région de l'Iowa. Le gouvernement fédéral a revendiqué la propriété des terres de l'Illinois à la suite du traité de 1804. Le mouvement a été fait mais non sans violence. Le chef Black Hawk, un leader Sauk très respecté, protesta contre cette décision et revint en 1832 pour récupérer le village Illinois de Saukenauk. Pendant les trois mois suivants, la milice de l'Illinois a poursuivi Black Hawk et sa bande d'environ 400 Indiens vers le nord le long de la rive est du fleuve Mississippi. Les Indiens se sont rendus à la rivière Bad Axe dans le Wisconsin, leur nombre étant tombé à environ 200. Cette rencontre est connue sous le nom de guerre de Black Hawk. En guise de punition pour leur résistance, le gouvernement fédéral a demandé aux Sauk et aux Mesquaki de renoncer à une partie de leurs terres dans l'est de l'Iowa. Cette terre, connue sous le nom d'achat de Black Hawk, constituait une bande de 50 milles de large le long du fleuve Mississippi, s'étendant de la frontière du Missouri jusqu'aux comtés de Fayette et Clayton dans le nord-est de l'Iowa.

Aujourd'hui, l'Iowa abrite toujours un groupe d'Indiens, les Mesquaki, qui résident dans la colonie de Mesquaki dans le comté de Tama. Après que la plupart des membres de Sauk et de Mesquaki eurent été retirés de l'État, certains membres de la tribu Mesquaki, ainsi que quelques Sauks, sont retournés chasser et pêcher dans l'est de l'Iowa. Les Indiens ont alors approché le gouverneur James Grimes pour lui demander d'être autorisés à racheter une partie de leurs terres d'origine. Ils ont amassé 735 $ pour leur premier achat de terre et ils ont finalement racheté environ 3 200 acres.

Les premiers colons blancs de l'Iowa

La première colonie blanche officielle de l'Iowa a commencé en juin 1833, lors de l'achat de Black Hawk. La plupart des premiers colons blancs de l'Iowa venaient de l'Ohio, de la Pennsylvanie, de New York, de l'Indiana, du Kentucky et de la Virginie. La grande majorité des nouveaux arrivants sont venus dans des unités familiales. La plupart des familles avaient résidé dans au moins un État supplémentaire entre le moment où elles ont quitté leur État de naissance et le moment où elles sont arrivées dans l'Iowa. Parfois, les familles avaient déménagé trois ou quatre fois avant d'atteindre l'Iowa. Dans le même temps, tous les colons ne sont pas restés ici, beaucoup se sont rapidement installés dans les Dakotas ou dans d'autres régions des Grandes Plaines.

Les premiers colons blancs de l'Iowa ont rapidement découvert un environnement différent de celui qu'ils avaient connu dans l'Est. La plupart des États du nord-est et du sud-est étaient des colons fortement boisés qui avaient du matériel pour construire des maisons, des dépendances et des clôtures. De plus, le bois fournissait également un combustible abondant. Une fois passé l'extrême est de l'Iowa, les colons ont rapidement découvert que l'État était principalement une région de prairies ou d'herbes hautes. Les arbres poussaient abondamment dans les parties extrêmes est et sud-est, et le long des rivières et des ruisseaux, mais ailleurs le bois était limité.

Dans la plupart des régions de l'est et du centre de l'Iowa, les colons pouvaient trouver suffisamment de bois pour la construction de cabanes en rondins, mais des matériaux de substitution devaient être trouvés pour le combustible et les clôtures. Pour le carburant, ils se sont tournés vers le foin séché des prairies, les épis de maïs et les excréments d'animaux séchés. Dans le sud de l'Iowa, les premiers colons ont découvert des affleurements de charbon le long des rivières et des ruisseaux. Les personnes se déplaçant vers le nord-ouest de l'Iowa, une zone également dépourvue d'arbres, ont construit des maisons en terre. Certains des premiers habitants de la maison en terre ont écrit en termes élogieux au sujet de leurs nouveaux quartiers, insistant sur le fait que les "soddies" n'étaient pas seulement bon marché à construire, mais qu'ils étaient chauds en hiver et frais en été. Les colons ont expérimenté sans cesse des matériaux de clôture de substitution. Certains résidents ont construit des clôtures en pierre, certains ont construit des crêtes de terre, d'autres ont creusé des fossés. Le matériau de clôture le plus réussi était la haie d'orangers osage jusqu'aux années 1870, lorsque l'invention du fil de fer barbelé a fourni aux agriculteurs un matériau de clôture satisfaisant.

Les premiers colons ont reconnu d'autres inconvénients de la vie dans les prairies. Beaucoup de gens se sont plaints que la prairie avait l'air sombre et désolée. Une femme, nouvellement arrivée de l'État de New York, a dit à son mari qu'elle pensait qu'elle mourrait sans arbres. Les émigrants d'Europe, notamment des pays scandinaves, réagissent de la même manière. Ces nouveaux arrivants ont également découvert que les Prairies présentaient un autre inconvénient, qui pouvait être mortel. Les feux de prairie étaient courants dans la région des hautes herbes et se produisaient souvent chaque année. Les journaux intimes des familles pionnières fournissent des récits dramatiques des réactions des premiers habitants de l'Iowa aux feux de prairie, souvent un mélange de peur et de crainte. À l'approche d'un feu de prairie, tous les membres de la famille ont été appelés pour aider à éloigner les flammes. Un Iowan du XIXe siècle a écrit qu'à l'automne, les gens dormaient « avec un œil ouvert » jusqu'à ce que la première neige tombe, indiquant que la menace d'incendie était passée.

Les familles pionnières ont fait face à des difficultés supplémentaires au cours de leurs premières années dans l'Iowa. La construction d'une ferme était un travail difficile en soi. Les familles devaient non seulement construire leurs maisons, mais souvent elles devaient construire les meubles utilisés. Les nouveaux arrivants étaient souvent seuls pour leurs amis et leurs parents. Les pionniers contractaient fréquemment des maladies transmissibles telles que la scarlatine. La fièvre et la fièvre, qui consistaient en une alternance de fièvres et de frissons, étaient une plainte constante. Les générations suivantes apprendraient que la fièvre et la fièvre étaient une forme de paludisme, mais les pionniers pensaient qu'elle était causée par le gaz émis par le gazon nouvellement transformé. De plus, les pionniers avaient peu de moyens de soulager même les rhumes ou les maux de dents.

Les premières années de la vie dans la prairie de l'Iowa étaient parfois rendues plus difficiles par la mort de membres de la famille. Certaines femmes pionnières ont écrit sur le chagrin causé par la mort d'un enfant. Une femme, Kitturah Belknap, avait perdu un bébé à cause de la fièvre pulmonaire. À la mort d'un deuxième enfant, elle confie dans son journal :

"J'ai dû traverser une autre saison de chagrin. La mort est de nouveau entrée dans notre maison. Cette fois, il a réclamé notre cher petit John pour sa victime. Il m'a été difficile de l'abandonner, mais l'hydropisie cérébrale a mis fin à son travail en quatre petits jours. Nous nous retrouvons avec un bébé et je sens que ma santé s'effondre."

Mais pour les pionniers qui sont restés sur la terre 1, et la plupart l'ont fait, les récompenses ont été substantielles. Ces premiers colons ont rapidement découvert que les terres des prairies, bien qu'exigeant quelques ajustements, étaient parmi les terres les plus riches du monde. De plus, à la fin des années 1860, la majeure partie de l'État avait été colonisée et l'isolement et la solitude associés à la vie des pionniers avaient rapidement disparu.

Transport : fièvre du chemin de fer

Alors que des milliers de colons affluaient dans l'Iowa au milieu des années 1800, tous partageaient une préoccupation commune pour le développement de transports adéquats. Les premiers colons ont expédié leurs produits agricoles sur le fleuve Mississippi jusqu'à la Nouvelle-Orléans, mais dans les années 1850, les Iowans avaient attrapé la fièvre des chemins de fer du pays. Le premier chemin de fer du pays avait été construit près de Baltimore en 1831 et, en 1860, Chicago était desservie par près d'une douzaine de lignes. Les Iowans, comme les autres habitants du Midwest, étaient impatients de commencer la construction de chemins de fer dans leur état.

Au début des années 1850, les responsables municipaux des communautés fluviales de Dubuque, Clinton, Davenport et Burlington ont commencé à organiser des compagnies de chemin de fer locales. Les responsables de la ville savaient que les chemins de fer construits à l'ouest de Chicago atteindraient bientôt le fleuve Mississippi en face des quatre villes de l'Iowa. Dans les années 1850, la planification du chemin de fer a eu lieu, ce qui a finalement abouti au développement de l'Illinois Central, du Chicago et du North Western, atteignant Council Bluffs en 1867. Council Bluffs avait été désigné comme le terminus oriental de l'Union Pacific, le chemin de fer qui allait finalement s'étendent à travers la moitié ouest de la nation et avec le Pacifique central, fournissent le premier chemin de fer transcontinental de la nation. Peu de temps après, un cinquième chemin de fer, le Chicago, Milwaukee, St. Paul et Pacific, a également complété sa ligne à travers l'État.

L'achèvement de cinq chemins de fer à travers l'Iowa a apporté des changements économiques majeurs. D'une importance primordiale, les Iowans pouvaient voyager tous les mois de l'année. Au cours des derniers quatre-vingt-dixième et du début du vingtième siècle, même les petites villes de l'Iowa avaient six trains de voyageurs par jour. Les bateaux à vapeur et les diligences assuraient auparavant le transport, mais les deux dépendaient fortement de la météo, et les bateaux à vapeur ne pouvaient plus du tout voyager une fois que les rivières étaient gelées. Les chemins de fer ont également assuré le transport toute l'année pour les agriculteurs de l'Iowa. Avec la prééminence de Chicago en tant que centre ferroviaire, le maïs, le blé, le bœuf et le porc élevés par les agriculteurs de l'Iowa pourraient être expédiés via Chicago, à travers le pays vers les ports maritimes de l'Est, et de là, n'importe où dans le monde.

Les chemins de fer ont également apporté des changements majeurs dans le secteur industriel de l'Iowa. Avant 1870, l'Iowa contenait quelques entreprises manufacturières dans la partie orientale de l'État, en particulier toutes rendues possibles par le transport ferroviaire toute l'année. Bon nombre des nouvelles industries étaient liées à l'agriculture. À Cedar Rapid, John et Robert Stuart, ainsi que leur cousin George Douglas, ont lancé une usine de transformation de l'avoine. Avec le temps, cette entreprise a pris le nom de Quaker Oats. Des usines de conditionnement de viande sont également apparues dans les années 1870 dans différentes parties de l'État : Sinclair Meat Packing a ouvert ses portes à Cedar Rapids et John Morrell and Company s'est installé à Ottumwa.

Alors que la population et l'économie de l'Iowa continuaient de croître, l'éducation et les institutions religieuses ont également commencé à prendre forme. Les Américains considéraient depuis longtemps que l'éducation était importante et les Iowans n'ont pas dérogé à cette croyance. Très tôt dans n'importe quel quartier, les habitants ont commencé à organiser des écoles. La première étape consistait à créer des écoles élémentaires de canton, aidées financièrement par la vente ou la location de l'article 16 dans chacun des nombreux cantons de l'État. Le premier lycée a été créé dans les années 1850, mais en général, les lycées ne se sont généralisés qu'après 1900. Des collèges privés et publics sont également apparus rapidement. En 1900, les congrégationalistes avaient créé le Grinnell College. Les catholiques et les méthodistes étaient cependant les plus visibles dans l'enseignement supérieur privé. En 1900, ils avaient chacun créé cinq collèges : Iowa Wesleyan, Simpson, Cornell, Morningside et Upper Iowa University par les méthodistes et Marycrest, St. Ambrose, Briar Cliff, Loras et Clarke par les catholiques. D'autres collèges religieux présents dans l'Iowa en 1900 étaient Coe et Dubuque (presbytérien), Wartburg et Luther (luthérien) Central (Baptiste) et Drake (Disciples du Christ).

La création de collèges privés a coïncidé avec la création d'établissements d'enseignement publics. Au milieu des années 1800, les fonctionnaires de l'État ont organisé trois établissements publics d'enseignement supérieur, chacun avec une mission différente. L'Université de l'Iowa, créée en 1855, devait fournir un enseignement classique et professionnel aux jeunes de l'Iowa L'Iowa State College of Science and Technology (maintenant Iowa State University), créé en 1858, devait offrir une formation agricole et technique. L'Iowa State Teachers' College (aujourd'hui University of Northern Iowa), fondé en 1876, devait former des enseignants pour les écoles publiques de l'État.

Les Iowans ont également été prompts à organiser des églises. À partir des années 1840, l'Église méthodiste a envoyé des cavaliers de circuit pour parcourir la partie habitée de l'État. Chaque cycliste du circuit avait généralement un circuit de deux semaines au cours duquel il visitait des familles individuelles et dirigeait des sermons pour les congrégations méthodistes locales. Parce que les sermons des coureurs du circuit avaient tendance à être émotionnels et simplement énoncés, les gens des frontières de l'Iowa pouvaient facilement s'identifier à eux. Les méthodistes ont grandement profité de leur « ministère flottant », attirant des centaines de convertis dans les premières années de l'Iowa. À mesure que des communautés plus sédentaires apparaissaient, l'Église méthodiste affectait des ministres à ces charges stationnaires.

Les catholiques ont également emménagé dans l'Iowa peu de temps après le début de la colonisation blanche. Dubuque a servi de centre pour le catholicisme de l'Iowa lorsque les catholiques ont établi leur premier diocèse dans cette ville. La principale figure catholique était l'évêque Mathias Loras, un Français, venu à Dubuque à la fin des années 1830. L'évêque Loras a aidé à établir des églises catholiques dans la région et a travaillé dur pour attirer des prêtres et des religieuses de pays étrangers. Avant la guerre civile, la plupart des membres du clergé catholique de l'Iowa étaient originaires de France, d'Irlande et d'Allemagne. Après la guerre civile, de plus en plus de membres de ce groupe avaient tendance à être nés dans le pays. Mgr Loras a également aidé à établir deux établissements d'enseignement catholique à Dubuque, le Clarke College et le Loras College.

Les congrégationalistes étaient le troisième groupe à jouer un rôle important dans l'Iowa avant la guerre civile. Le premier groupe de ministres congrégationalistes ici était connu sous le nom de Iowa Band. Il s'agissait d'un groupe de 11 ministres, tous formés au séminaire théologique d'Andover, qui ont accepté de porter l'évangile dans une région frontalière. Le groupe est arrivé en 1843, et chaque ministre a choisi une ville différente dans laquelle établir une congrégation. La devise de l'Iowa Band était "each a church all a college." Après un certain nombre d'années où chaque ministre a travaillé indépendamment, les ministres ont collectivement aidé à établir l'Iowa College à Davenport. Plus tard, les responsables de l'église déplacent le collège à Grinnell et changent son nom en Grinnell College. Les lettres et le journal de William Salter, membre de l'Iowa Band, décrivent l'engagement et la philosophie de ce petit groupe. À un moment donné, Salter a écrit ce qui suit à sa fiancée dans l'Est :
« Je m'efforcerai de montrer que l'Occident sera exactement ce que les autres en font, et que ceux qui travaillent le plus dur et font le plus pour lui l'auront. La prière et la douleur sauveront l'Occident et le pays en vaut la peine. " 2

Tout au long du XIXe siècle, de nombreuses autres confessions ont également établi des églises au sein de l'État. Les quakers ont établi des maisons de réunion dans les communautés de West Branch, Springdale et Salem. Les presbytériens étaient également bien représentés dans les communautés de l'Iowa. Les baptistes ont souvent suivi la pratique d'embaucher des agriculteurs locaux pour prêcher le dimanche matin. Et dès les années 1840, les églises mennonites ont commencé à apparaître dans l'est de l'Iowa. Le travail des différentes confessions signifiait qu'au cours des trois premières décennies de colonisation, les Iowans avaient rapidement établi leurs institutions religieuses de base.

En 1860, l'Iowa avait obtenu le statut d'État (28 décembre 1846) et l'État continuait d'attirer de nombreux colons, tant indigènes qu'étrangers. Seule l'extrême nord-ouest de l'État restait une zone frontière. Mais après presque 30 ans de développement pacifique, les habitants de l'Iowa ont vu leur vie considérablement modifiée avec le déclenchement de la guerre civile en 1861. Alors que les habitants de l'Iowa n'avaient pas combattu sur leur sol, l'État a payé cher grâce aux contributions de ses combattants. Les hommes de l'Iowa ont répondu avec enthousiasme à l'appel aux volontaires de l'Union et plus de 75 000 hommes de l'Iowa ont servi avec distinction dans des campagnes menées à l'Est et au Sud. De ce nombre, 13 001 sont morts pendant la guerre, beaucoup de maladies plutôt que de blessures au combat. Certains hommes sont morts dans les camps de prisonniers confédérés, en particulier à Andersonville, en Géorgie. Au total, 8 500 hommes de l'Iowa ont été blessés.

De nombreux Iowans ont servi avec distinction dans l'armée de l'Union. Le plus connu était probablement Grenville Dodge, qui devint général pendant la guerre. Dodge a rempli deux fonctions importantes : il a supervisé la reconstruction de nombreuses lignes de chemin de fer du sud pour permettre aux troupes de l'Union de se déplacer plus rapidement dans le sud et il a dirigé l'opération de contre-espionnage pour l'armée de l'Union, localisant les sympathisants du nord dans le sud qui, à leur tour, relayer l'information sur les mouvements de troupes du Sud et les plans militaires aux militaires du Nord.

Un autre Iowan, Cyrus Carpenter, avait 31 ans lorsqu'il est entré dans l'armée en 1861. Vivant à Fort. Dodge, Carpenter a demandé une commission à l'armée plutôt que de s'enrôler. Il reçut le grade de capitaine et fut installé comme quartier-maître. Carpenter n'avait jamais servi à ce titre auparavant, mais avec l'aide d'un commis de l'armée, il s'acquitta de ses fonctions. La plupart du temps, Carpenter était chargé de nourrir 40 000 hommes. Non seulement il était difficile d'avoir suffisamment de nourriture pour les hommes, mais Carpenter devait constamment garder ses fournitures et son personnel en mouvement. Carpenter trouvait que c'était une tâche extrêmement frustrante, mais la plupart du temps, il réussissait à avoir la nourriture et les autres nécessités au bon endroit au bon moment.

Les femmes de l'Iowa ont également servi leur nation pendant la guerre. Des centaines de femmes ont tricoté des pulls, cousu des uniformes, roulé des bandages et collecté de l'argent pour acheter des fournitures militaires. Les femmes ont formé des sociétés de secours aux soldats dans tout l'État. Annie Wittenmyer s'est particulièrement distinguée par son travail bénévole. Elle a passé beaucoup de temps pendant la guerre à collecter des fonds et avait besoin de fournitures pour les soldats de l'Iowa. À un moment donné, Mme Wittenmyer a rendu visite à son frère dans un hôpital de l'armée de l'Union. Elle s'est opposée à la nourriture servie aux patients, affirmant que personne ne pouvait se rétablir avec du bacon gras et du café froid. Elle a suggéré aux autorités hospitalières d'établir des cuisines diététiques afin que les patients reçoivent une nutrition adéquate. Finalement, certaines cuisines diététiques ont été établies dans les hôpitaux militaires. Mme Wittenmyer était également responsable de la création de plusieurs foyers pour les orphelins de soldats.

L'ère de la guerre civile a apporté des changements considérables à l'Iowa et l'un des changements les plus visibles est peut-être survenu dans l'arène politique. Au cours des années 1840, la plupart des Iowans ont voté démocrate bien que l'État contienne également quelques Whigs. Les deux premiers sénateurs américains de l'Iowa étaient des démocrates, comme la plupart des représentants de l'État. Au cours des années 1850, cependant, le Parti démocrate de l'État a développé de graves problèmes internes et n'a pas réussi à faire en sorte que le Parti démocrate national réponde à leurs besoins. L'Iowans s'est rapidement tourné vers le nouveau Parti républicain, la carrière politique de James Grimes illustre ce changement. En 1854, Iowans a élu le gouverneur de Grimes sur le ticket Whig. Deux ans plus tard, l'Iowans a élu le gouverneur de Grimes sur le ticket républicain. Grimes servira plus tard en tant que sénateur républicain des États-Unis de l'Iowa. Les républicains ont repris la politique de l'État dans les années 1850 et ont rapidement initié plusieurs changements. Ils ont déplacé la capitale de l'État d'Iowa City à Des Moines, ils ont créé l'Université de l'Iowa et ils ont rédigé une nouvelle constitution d'État. De la fin des années 1850 jusqu'au début du XXe siècle, les Iowans sont restés fortement républicains. L'Iowans a envoyé de nombreux républicains très compétents à Washington, en particulier William Boyd Allison de Dubuque, Jonathan P. Dolliver de Fort. Dodge et Albert Baird Cummins de Des Moines. Ces hommes ont servi leur État et leur nation avec distinction.

Un autre problème politique auquel étaient confrontés les habitants de l'Iowa dans les années 1860 était la question du droit de vote des femmes. À partir des années 1860, l'Iowa compte un grand nombre de femmes, et quelques hommes, qui soutiennent fortement la mesure et qui travaillent sans relâche pour son adoption. Conformément à l'esprit de réforme général des dernières années 1860 et 1870, la question a été sérieusement examinée pour la première fois lorsque les deux chambres de l'Assemblée générale ont adopté un amendement sur le suffrage des femmes en 1870. Deux ans plus tard, cependant, lorsque la législature a dû réexaminer l'amendement avant qu'il ne puisse être soumis à l'électorat général, l'intérêt s'était affaibli, l'opposition s'était développée et l'amendement fut rejeté.

Au cours des 47 années suivantes, les femmes de l'Iowa ont travaillé sans relâche pour obtenir l'adoption d'un amendement sur le droit de vote des femmes à la constitution de l'État de l'Iowa. Pendant ce temps, la question a été examinée dans presque toutes les sessions de la législature de l'État, mais un amendement a été proposé (ayant adopté les deux chambres de la législature de l'État au cours de deux sessions consécutives) à l'électorat général une seule fois, en 1916. Lors de cette élection, les électeurs ont rejeté l'amendement par environ 10 000 voix.

Les arguments contre le suffrage des femmes allaient de l'accusation selon laquelle les femmes n'étaient pas intéressées par le vote à l'accusation que le suffrage des femmes entraînerait la chute de la famille et provoquerait la délinquance chez les enfants. En ce qui concerne la défaite du référendum d'État de 1916 sur le vote des femmes, Carrie Chapman Catt, née dans l'Iowa, leader de la cause du suffrage féminin, a fait valoir que les intérêts des alcools de l'État devraient accepter la responsabilité car ils avaient travaillé dur pour faire échouer la mesure. Pendant la longue campagne pour obtenir le vote, cependant, les femmes elles-mêmes n'étaient pas toujours d'accord sur la meilleure approche pour obtenir une victoire. Catt elle-même a mené l'assaut final victorieux en 1918 et 1919 à Washington avec son « plan gagnant ». Enfin, en 1920, après que les deux chambres du Congrès des États-Unis ont adopté la mesure et qu'elle a été approuvée par le bon nombre d'États, le suffrage des femmes est devenu une réalité pour les femmes américaines partout.

Iowa : foyer pour les immigrants
Alors que les habitants de l'Iowa débattaient des questions du droit de vote des femmes après la guerre civile, l'État lui-même attirait beaucoup plus de gens. Après la guerre civile, la population de l'Iowa a continué de croître de façon spectaculaire, passant de 674 913 personnes en 1860 à 1 194 020 en 1870. De plus, la composition ethnique de la population de l'Iowa a également considérablement changé. Avant la guerre civile, l'Iowa avait attiré quelques colons nés à l'étranger, mais leur nombre restait faible. Après la guerre civile, le nombre d'immigrants a augmenté. En 1869, l'État encourage l'immigration en imprimant un livret de 96 pages intitulé Iowa : The Home of Immigrants. La publication donnait des descriptions physiques, sociales, éducatives et politiques de l'Iowa. Le législateur a demandé que la brochure soit publiée en anglais, allemand, néerlandais, suédois et danois.

Les Iowans n'étaient pas seuls dans leurs efforts pour attirer plus d'Européens du Nord et de l'Ouest. Dans tout le pays, les Américains considéraient ces nouveaux arrivants comme de "bonnes actions" et les accueillaient avec enthousiasme. La plupart des immigrants de ces pays sont venus dans des unités familiales. Les Allemands constituaient le groupe le plus important, s'installant dans chaque comté de l'État. La grande majorité devinrent agriculteurs, mais beaucoup devinrent aussi artisans et commerçants. De plus, de nombreux germano-américains éditaient des journaux, enseignaient à l'école et dirigeaient des établissements bancaires. Dans l'Iowa, les Allemands présentaient la plus grande diversité d'occupations, de religion et d'implantation géographique.

La famille Marx Goettsch de Davenport est un bon exemple d'immigrants allemands. Au moment de son émigration en 1871, Goettsch avait 24 ans, était marié et père d'un jeune fils. Au cours d'un mandat de deux ans dans l'armée allemande, Goettsch avait appris le métier de cordonnier. Goettsch et sa famille ont choisi de s'installer à Davenport, parmi les Allemands de la région du Schleswig-Holstein. En travaillant dur comme cordonnier, Goettsch a réussi non seulement à acheter un bâtiment pour sa maison et son magasin, mais aussi à acheter cinq lots supplémentaires en ville. Plus tard, Goettsch fit construire des maisons sur les lots qu'il louait. Il était alors devenu à la fois un petit commerçant et un propriétaire terrien.

Au cours des 25 années suivantes, Goettsch et sa femme Anna ont élevé six enfants et connu une prospérité considérable. Pour Marx et Anna, la vie en Amérique, entourée de compatriotes germano-américains, ne différait pas beaucoup de la vie dans le vieux pays. Pour leurs enfants, cependant, la vie était bien différente. La vie des enfants Goettsch - ou de la deuxième génération - illustre le mieux les opportunités sociales et économiques offertes aux immigrants aux États-Unis. Si la famille était restée en Allemagne, les cinq fils auraient probablement tous suivi le métier de cordonnier de leur père. Aux États-Unis, tous les cinq ont poursuivi des études supérieures. Deux fils ont obtenu un doctorat, deux fils ont obtenu un doctorat et un fils est devenu ingénieur. Avec la troisième génération, l'éducation était également un facteur crucial. Sur sept petits-enfants, tous sont devenus professionnels. De plus, cinq des sept étaient des femmes. Comme le montre l'expérience de Goettsch, les opportunités abondaient pour les immigrants s'installant dans l'Iowa aux XIXe et XXe siècles. Les nouveaux arrivants et leurs enfants pouvaient occuper des terres, se lancer dans les affaires ou poursuivre des études supérieures. Pour la plupart des immigrants, ces régions offraient une vie meilleure et plus prospère que ce que leurs parents avaient connu dans l'ancien pays.

L'Iowa a également attiré de nombreuses autres personnes d'Europe, notamment des Suédois, des Norvégiens, des Danois, des Hollandais et de nombreux émigrants des îles britanniques, comme le montre le tableau suivant. Après 1900, des personnes ont également émigré d'Europe méridionale et orientale. Dans de nombreux cas, les groupes d'immigrants ont été identifiés avec des professions particulières. Les Scandinaves, y compris les Norvégiens, qui se sont installés à Winneshiek et les Suédois des comtés de Story, qui se sont installés dans le comté de Boone et les Danois, qui se sont installés dans le sud-ouest de l'Iowa, étaient largement associés à l'agriculture. De nombreux Suédois sont également devenus des mineurs de charbon. Les Hollandais ont établi deux grandes colonies dans l'Iowa, la première dans le comté de Marion et la seconde dans le nord-ouest de l'Iowa.

Proportionnellement, beaucoup plus d'immigrants du sud et de l'est, en particulier des Italiens et des Croates, se sont lancés dans l'extraction du charbon que les Européens de l'Ouest et du Nord. Arrivés dans l'Iowa avec peu d'argent et peu de compétences, ces groupes se sont tournés vers un travail qui nécessitait peu ou pas de formation et leur a fourni un emploi immédiat. Dans l'Iowa au tournant du siècle, ce travail était l'extraction du charbon.


Merci!

Dans les villes, l'urbanisation croissante a rendu le système de surveillance nocturne complètement inutile car les communautés sont devenues trop grandes. La première force de police organisée et financée par des fonds publics avec des agents de service à temps plein a été créée à Boston en 1838. Boston était un grand centre commercial de transport maritime et les entreprises embauchaient des personnes pour protéger leurs biens et protéger le transport des marchandises depuis le port de Boston à d'autres endroits, dit Potter. Ces commerçants ont trouvé un moyen d'économiser de l'argent en transférant le coût du maintien d'une force de police aux citoyens en faisant valoir que c'était pour le «bien collectif».

Dans le Sud, cependant, l'économie qui a conduit à la création de forces de police n'était pas centrée sur la protection des intérêts maritimes, mais sur la préservation du système d'esclavage. Certaines des principales institutions de police étaient les patrouilles d'esclaves chargées de chasser les fuyards et d'empêcher les révoltes d'esclaves, dit Potter, la première patrouille d'esclaves formelle avait été créée dans les colonies de Caroline en 1704. Pendant la guerre civile, l'armée est devenue la principale forme de l'application de la loi dans le Sud, mais pendant la Reconstruction, de nombreux shérifs locaux ont fonctionné d'une manière analogue aux patrouilles d'esclaves antérieures, imposant la ségrégation et la privation du droit de vote des esclaves libérés.

En général, tout au long du XIXe siècle et au-delà, la définition de l'ordre public &mdash ce que le policier était chargé de maintenir &mdash dépendait de qui était demandé.

Par exemple, les hommes d'affaires de la fin du XIXe siècle avaient à la fois des liens avec les politiciens et une image des types de personnes les plus susceptibles de faire grève et de perturber leur main-d'œuvre. Ce n'est donc pas un hasard si, à la fin des années 1880, toutes les grandes villes américaines disposaient de forces de police. Les craintes des organisateurs syndicaux et des grandes vagues d'immigrants catholiques, irlandais, italiens, allemands et d'Europe de l'Est, qui avaient l'air et agissaient différemment des gens qui avaient dominé les villes auparavant, ont poussé à l'appel à la préservation de la loi et de l'ordre, ou du moins la version promue par les intérêts dominants. Par exemple, les personnes qui buvaient dans des tavernes plutôt qu'à la maison étaient considérées comme des personnes « dangereuses » par d'autres, mais elles auraient peut-être souligné d'autres facteurs tels que la façon dont vivre dans une maison plus petite rend la consommation d'alcool dans une taverne plus attrayante. (L'ironie de cette logique, souligne Potter, est que les hommes d'affaires qui ont maintenu cette croyance étaient souvent ceux qui ont profité de la vente commerciale d'alcool dans les lieux publics.)

At the same time, the late 19th century was the era of political machines, so police captains and sergeants for each precinct were often picked by the local political party ward leader, who often owned taverns or ran street gangs that intimidated voters. They then were able to use police to harass opponents of that particular political party, or provide payoffs for officers to turn a blind eye to allow illegal drinking, gambling and prostitution.

This situation was exacerbated during Prohibition, leading President Hoover to appoint the Wickersham Commission in 1929 to investigate the ineffectiveness of law enforcement nationwide. To make police independent from political party ward leaders, the map of police precincts was changed so that they would not correspond with political wards.

The drive to professionalize the police followed, which means that the concept of a career cop as we’d recognize it today is less than a century old.

Further campaigns for police professionalism were promoted as the 20th century progressed, but crime historian Samuel Walker’s The Police in America: An Introduction argues that the move toward professionalism wasn’t all good: that movement, he argues, promoted the creation of police departments that were “inward-looking” and “isolated from the public,” and crime-control tactics that ended up exacerbating tensions between police and the communities they watch over. And so, more than a half-century after Kennedy’s 1963 proclamation, the improvement and modernization of America’s surprisingly young police force continues to this day.

A version of this article also appears in the May 29 issue of TIME.


> CUBAN POPULAR PHRASES: “As a dollar flyer rocket” (Como Un Volador de a Peso). + FRASES POPULARES CUBANAS: “Como un Volador de a peso”.

‘As a dollar flyer rocket’. (Como un Volador de un Peso). A phrase coined by Cubans of old. Flying rockets light up the night and the minds of Cubans to create popular phrases.

Fireworks make their appearance in Europe, in Italy at the end of the quattrocento, as a typically craft activity, which can hardly be mechanized without losing some of its most outstanding virtues.

Florence seems to have been the center of this event, which saw a great boom during the sixteenth century, with fireworks displays frequently offered at civic or religious festivals and, above all, the day of St. Peter and St. Paul.

Pyrotechnics as we know it today is born with the discovery of black powder, and this is produced, according to Chinese documentation, in the 9th century AD, under the Thang dynasty, by one or more unknown alchemists.

The flying rocket is undoubtedly the oldest piece of aerial fire, witnessed in China as early as the twelfth century of our era, and the dimensions of the cartridge (without the cane or rudder) can vary from about 6 by 40 mm up to 25 by 200.

A Chinese monk named Li Tian is credited with the invention of fireworks.

It is said that when George Washington was sworn in as the first president of the United States on the faraway date of April 1789, all the bells rang with joy and joy, and the city was lit with fireworks in the night.

In Cuba, as in other Latin countries, pyrotechnics also arrived very early and although there are no well-founded notes on the subject in the Christmas celebrations and religious and patriotic celebrations of yesteryear fireworks were reasons of singular interest.

In Jaruco, a city on the outskirts of Havana, Porfirio Hernández, nicknamed “the pilot”, who became famous for his bitter street debates about baseball, fired one of those thunderous devices when his team Almendares wins the game.

The picaresque creole was in charge of introducing to the speech of men, women and children a locution related to the most sonorous and fast of the artifacts used and that in the decade of the 40 of century XX had a cost of a weight in all the national territory.

The speed with which this explosive rises to the sky and its price of sale to the public in that time, they agreed and then, the phrase was born like a flying of to weight, to identify the fast movements of one or several people when walking.

Frases Populares Cubanas: “Como un Volador de a peso”.

‘Como un volador de a peso’. Una frase que acuñaron los cubanos de antaño. Los cohetes voladores iluminan la noche y la mente de los cubanos para crear frases populares.

Los fuegos artificiales, hacen su aparición en Europa, en la Italia de fines del quattrocento, como una actividad típicamente artesanal, que difícilmente podrá ser mecanizada sin perder algunas de sus virtudes más sobresalientes.

Florencia parece haber sido el centro de este suceso, que conoció un gran auge durante el siglo XVI, con espectáculos de fuegos artificiales ofrecidos frecuentemente en fiestas cívicas o religiosas y, sobre todo, el día de San Pedro y San Pablo.

La pirotecnia tal y como hoy la entendemos nace con el descubrimiento de la pólvora negra y éste se produce, según documentación en China, en el siglo IX de nuestra era, bajo la dinastía Thang, por uno o varios alquimistas desconocidos.

El cohete volador, es sin duda la pieza más antigua de fuego aéreo, atestiguada en China ya en el siglo XII de nuestra era, y las dimensiones del cartucho (sin la cana o timón) pueden variar extraordinariamente, desde unos 6 por 40 mm hasta 25 por 200.

A un monje chino llamado Li Tian, se le acredita la invención de los fuegos artificiales.

Se dice que cuando George Washington fue juramentado como el primer presidente de Estados Unidos en la lejana fecha de abril de 1789, todas las campanas repicaron de júbilo y alegría, y la ciudad estaba iluminada con fuegos artificiales en la noche.

En Cuba como en otros países latinos la pirotecnia llegó también muy temprano y aunque no existen apuntes bien fundamentados al respecto en las fiesta navideñas y celebraciones religiosa y patrióticas de antaño los fuegos artificiales constituían motivos de singular interés.

En Jaruco, una ciudad ubicada en las afueras de La Habana, Porfirio Hernández, alias “el piloto”, que cobró fama por sus enconados debates callejeros sobre béisbol, disparaba uno de aquellos estruendosos dispositivos cuando su equipo Almendares gana el juego.

La picaresca criolla se encargó de introducir al habla de hombres, mujeres y niños una locución relacionada con el más sonoro y rápido de los artefactos empleados y que en la década del 40 del siglo XX tenía un costo de un peso en todo el territorio nacional.

La velocidad con que este explosivo se eleva al cielo y su precio de venta al público en aquella época, coincidieron y entonces, nació la frase como un volador de a peso, para identificar los rápidos movimientos de alguna o varias personas al andar.


China Built a Flying Saucer

Is the Chinese government making an investment in flying saucers? It looks that way, based on images circulating from this past weekend's 5th China Helicopter Exposition, held in the northern Tianjin region. The mockup in this photo sure resembles the classic model of a UFO:

The expo, run by the regional Tianjin government, the Aviation Industry Corporation of China (AVIC), and the Chinese People's Liberation Army Ground Force, offered a chance for businesses to "demonstrate their innovations and technologies," according to its website. That's common enough for an expo, but the builders of this mockup seem to have gone the extra mile. It's assumed that a subsidiary of the state-owned AVIC built the demonstration, but it's unclear which one.

Online translations show that the ship is called a Super Great White Shark.

A rough translation from Twitter provides a description for the vehicle.

The vehicle certainly looks unconventional, but the Chinese military wouldn't be the first to try out the circular design. The U.S. military has toyed with many circular vertical takeoff and landing (VTOL) vehicles, most notably the Avro Canada VZ-9 Avrocar. A joint collaboration between the Army and Air Force, each division wanted the round flyer for different reasons.

The Army saw it as an all-terrain troop transport and reconnaissance craft, while the Air Force envisioned a craft that could hover below enemy radar and then zoom up to supersonic speed. Builders tried to please both parties, and in the process, they failed both.

It appears that Chinese builders have gone bigger than the Avrocar ever did the test models were under 5 feet tall, but had an 18-foot wingspan. Until the vehicle is in the air, however, it's impossible to say if these engineers have solved the problems that others faced over 50 years ago.


Volador

Part or all of this entry has been imported from the 1913 edition of Webster’s Dictionary, which is now free of copyright and hence in the public domain. The imported definitions may be significantly out of date, and any more recent senses may be completely missing.
(See the entry for volador in
Webster’s Revised Unabridged Dictionary, G. & C. Merriam, 1913.)

Adjective Edit

volador m sg (feminine singular voladora, neuter singular volador or voladoro, masculine plural voladores, feminine plural voladores)

Étymologie Modifier

Pronunciation Edit

Adjective Edit

volador (féminin voladora, masculine plural voladors, feminine plural voladores)

Further reading Edit

    in Diccionari de la llengua catalana, segona edició, Institut d’Estudis Catalans. in Gran Diccionari de la Llengua Catalana, Grup Enciclopèdia Catalana. in Diccionari normatiu valencià, Acadèmia Valenciana de la Llengua. in Diccionari català-valencià-balear, Antoni Maria Alcover and Francesc de Borja Moll, 1962.

Adjective Edit

volador (féminin voladora, masculine plural voladores, feminine plural voladoras)


Modern Day Celebrations

In Poland, the ancient December solstice observance before Christianity involved people showing forgiveness and sharing food. It was a tradition that can still be seen in what is known as Gody.

In the northwestern corner of Pakistan, a festival called Chaomos takes place among the Kalasha or Kalash Kafir people. It lasts for at least seven days, including the day of the December solstice. It involves ritual baths as part of a purification process, as well as singing and chanting, a torchlight procession, dancing, bonfires, and festive eating.


Other Sections

1937 Federal Old Age Pensions started, 1942 United Nations established, 1929 Influenza Epidemic death toll over 200,000, 1914 Henry Ford introduces $5.00 per day wages, 2007 Apple introduces the Apple iPhone, 1952 "Today" Program Begins on NBC, 1966 Indira Gandhi becomes prime minister of India, 1920 Prohibition takes effect, 2008 Black Monday in worldwide stock markets, 1935 First Canned Beer Sold, 1926 John Logie Baird first public demonstration of a television system , 1951 Nevada Nuclear Test begin In Nevada 1986 The space shuttle Challenger explodes, 1969 The Beatles make their last public performance

1925 Sears Roebuck opens its first store, 1949 First 45 RPM vinyl record released, 1959 Barbie Doll invented by Ruth Handler, 2004 Facebook is founded by Mark Zuckerberg , 1910 Boy Scouts of America incorporated, 1952 Queen Elizabeth II becomes Queen, 1990 Nelson Mandela is released from prison after 27 years, 1929 St. Valentine's Day Massacre, 1879 1st Woolworth 5 Cents store opened, 1991 Gulf War Ends

1936 Hoover Dam (Boulder Dam) is completed, 1965 "The Sound of Music" starring Julie Andrews and Christopher Plummer has its world premiere in New York, 1933 Franklin D. Roosevelt inaugurated as the 32nd president of the United States, 1876 Alexander Graham Bell receives a patent for his revolutionary new invention the telephone , 1974 Work on the 800 mile long Alaska Oil pipeline begins, 1931 Nevada Legalizes Gambling, 1995 Sarin gas terrorist attack on the Japanese Subway, 1981 Prince Charles and Diana Wedding, 1963 The Beatles' first album "Please Please Me" is released in England, 1973 Pink Floyd release the album "Dark Side of the Moon," 1980 Mount St. Helen's Erupts 1961 U.S. President John F. Kennedy establishes the Peace Corps

2005 Pope John Paul II Dies, 2010 Apple Releases iPad, 1968 Martin Luther King Jr. murdered, 1865 Robert E. Lee surrenders, 1954 Bill Haley and the Comets record "Rock Around the Clock," 1999 Columbine High School Shooting, 2010 Deepwater Horizon explodes in the Gulf of Mexico, 1989 Student Protest Tiananmen Square , 1985 The Coca-Cola Company announced New Coke, 1956 Elvis Presley has his first number one hit with "Heartbreak Hotel," 1994 Nelson Mandela voted as President of South Africa

1931 The Empire State Building in New York officially opens, 1979 Margaret Thatcher becomes British Prime Minister , 1937 The German airship Hindenburg (the largest dirigible ever built) burst into flames, 1945 VE Day/Victory In Europe Declared, 1948 The independent state of Israel is proclaimed as British rule in Palestine came to an end, 1954 The United States Supreme Court ruled unanimously in Brown v. Board of Education, 1977 First of the Star Wars films opens, 1911 The first ever running of the Indianapolis 500

juin
1938 Superman appears for the first time in D.C. Comics, 1967 Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band released by the Beatles, 1989 Tiananmen Square Protests end when Chinese troops kill hundreds, 1944 World War II Operation Overlord/D-Day , 1994 O.J. Simpson police car chase following the murder of his wife Nicole Brown Simpson, 1982 The Falkland Islands War ends, 1975 The summer blockbuster movie "Jaws" is released, 1944 President Franklin D. Roosevelt signs the GI Bill, 1959 The St. Lawrence Seaway has its official opening, 1997 First Harry Potter book "Harry Potter and the Philosopher's Stone" released in the UK

juillet
1776 United States Declaration of Independence signed, 1996 The first cloning of an animal Dolly the Sheep, 1985 The Greenpeace ship Rainbow Warrior is sunk, 2008 Oil hits an all time high of $147 a barrel, 1954 "Operation Wetback" is launched by the United States Immigration and Naturalization Service, 1923 Insulin introduced, 1969 Apollo 11 astronauts make history when the first man lands on the moon , 1956 Suez Crisis begins 1971 Voting Age in the United States is lowered to 18

1990 Iraq Invades Kuwait, 1914 Germany and France declare war, 1989 The US Savings and Loan Crisis, 1974 Richard Nixon announces his resignation , 1945 Atomic Bomb dropped on Nagasaki, 1945 Truman announces Japanese surrender, 1981 IBM releases its first Personal Computer, 1914 Panama Canal opens, 1969 Woodstock Music Festival, 1968 Prague Spring in Czechoslovakia, 2005 Hurricane Katrina strikes New Orleans

1939 Britain and France declare war on Germany , 1956 Elvis Presley appears on Ed Sullivan's show, 2001 9/11 Attacks on World Trade Center and Pentagon, 1975 Inflation hits 26% in the UK, 1960 Chubby Checker has a number 1 record with The Twist, 1937 J.R.R. Tolkien's "The Hobbit" published, 1908 First factory-built Ford Model T completed, 1981 Sandra Day O'Connor becomes first female U.S. Supreme Court justice in history

1927 Work begins on Mount Rushmore, 1947 US minimum wage of 40 cents per hour, 1973 Sydney Opera House opens , 1966 Aberfan Disaster, 1929 Wall Street crash (Black Monday)

1938 Seabiscuit race against War Admiral at Pimlico, 1969 Public Broadcasting Service (PBS) established, 1979 U.S. embassy in Tehran 90 hostages taken, 1960 Senator John F. Kennedy wins the election for the president of the United States, 1989 Berlin Wall comes down allowing East and West Berlin to visit, 1926 U.S. Route 66 established, 1990 Sir Tim Berners-Lee formal proposal for the World Wide Web

1990 Channel Tunnel links UK to Europe, 1984 Bhopal Chemical Accident , 1954 First Burger King is opened in Miami, 1941 US enters World War II, 1939 Gone With The Wind premieres, 1983 Harrods Department Store bombing, 1997 The film "Titanic" opened in American theaters, 2004 A tsunami caused by an earthquake under the Indian Ocean leaves 216,000 dead in 13 countries


Carístico

Raised in the notorious Tepito district of Mexico City, he began his career wrestling under his father's name as Dr. Karonte, Jr. at the age of 13. In 2000, he adopted the name of Astro Boy and started getting noticed working undercards for Consejo Mundial de Lucha Libre (CMLL). In, 2001, he traveled to Japan and began wrestling as Komachi in Michinoku Pro Wrestling before returning to CMLL

Consejo Mundial de Lucha Libre

El Principe De Plata y Oro (2004–2009)

In 2004, he was repackaged as Místico with a religious persona. He debuted in Arena México in June and spent much of the following months teaming with Volador, Jr. and Misterioso, Jr. in the second or third matches on the card. He participated in the 6th Annual Leyenda de Plata tournament but his push didn't take off until he won the Gran Alternativa tag team tournament with established star, El Hijo del Santo, claiming "Místico es chévere". Shortly afterwards, the bookers began teaming him with other established técnicos (faces) such as Negro Casas and Shocker against the big rudo (heel) groups, Los Guerreros del Infierno and La Furia del Norte. His stature made him an underdog and his high flying moves such as diving arm-drags made him popular with Mexico City crowds. Wrestling Observer Newsletter voted Místico the 2006 "Performer of the Year", "Biggest Box Office Draw", and "Best Flying Wrestler" in their "Year-End Awards". He was also ranked third in Pro Wrestling Illustrated's list of the top 500 wrestlers of 2007.

In 2005, he continued working against Los Guerreros, winning important singles matches against Rey Bucanero, Mephisto and Tarzan Boy in CMLL's secondary arena, Arena Coliseo. He won his first title by defeating Guerreros member Averno for the NWA World Middleweight Championship on February 11. The match was well received by the audience in attendance and fans near the ring threw money into the ring as a sign of appreciation. Two weeks later, he participated in his first singles main event match when he faced Guerreros leader Último Guerrero in Arena México. He won the fall in two falls after Guerrero was disqualified in the first fall and was pinned in the second with a small package. The match sparked a program with the recently turned Dr. Wagner, Jr. teaming with Místico against Último Guerrero and Rey Bucanero. After that program died down, Místico became involved in a feud with Perro Aguayo, Jr. and his Los Perros del Mal group. After defeating Aguayo in a singles match, the two exchanged hair versus mask challenges so Místico was added to the already planned eight-man cage match where the last man in the cage lost his hair or mask. Místico joined Negro Casas, Heavy Metal, Universo 2000 and Máscara Mágica against Aguayo's group consisting of Damián 666, Halloween and Héctor Garza leading up to the match but neither Místico or Aguayo were involved in the finish of the match where Damián pinned Máscara Mágica.

In September, he reheated his feud with Último Guerrero with another singles match but in the third fall, he was attacked by Atlantis, turning Atlantis heel. Místico worked a short program with Atlantis but after he defeated Atlantis in a singles match in October, Atlantis focused more on former tag partner Blue Panther.

In 2006, Místico was the biggest star in Mexico. He main evented eighteen events during the year that drew more than ten thousand people. In the early part of the year, he teamed up with Black Warrior in two unsuccessful CMLL World Tag Team Championship challenges. In the second one, Black Warrior turned on Místico and the two began a feud. While Black Warrior was wrestling in Japan, Místico and Negro Casas defeated Averno and Mephisto for the CMLL World Tag Team Championship on April 14. When Warrior returned, the feud picked up again and Black Warrior handed Místico his first major singles defeat when he pinned him and took his NWA Middleweight Championship on a May 12 Arena México show. On September 29, Místico defeated Black Warrior in a mask versus mask match in the main event of the CMLL 73rd Anniversary Show, his first major mask win. On April 10, 2007, Místico defeated Mephisto to capture the CMLL World Welterweight Championship.

Capitalizing on Místico's popularity, the CMLL created a comic book starring Místico as an urban hero. The comic reached its 50th issue in December 2007.

The Wrestling Observer is reporting that Místico was injured on September 28 during a match in Toluca, Mexico. He reportedly was coming off the top rope to the floor attempting a spinning head scissors, but his opponent slipped and Místico landed on his head. He was rushed to the back, evaluated and then rushed to Mexico City for testing. It was ruled he had a contusion on his brain, while X-Rays have ruled out more serious injuries. He is said to be on medication right now to avoid further inflammation of the neck and spine

Sometime in 2007, WWE offered him a deal to sign with them but due to commitments with CMLL, he was unable to sign with them at the time. Reportedly, the likes of Dean Malenko, Paul London, and Rey Mysterio pushed WWE to offer him a deal in 2007-2008. In December 2007, the Mexico City newspaper The Record reported that WWE was back in talks with Místico. In March 2008, it was reported that Místico contacted TNA to see if they were interested in having him work for their promotion company. If TNA were to agree, Mistico would be featured as a special attraction due to his commitments with CMLL.

On March 10, 2008, Místico and Hector Garza became CMLL World Tag Team champions by defeating Averno and Mephisto. In April, the commission declared the title vacant after a match resulted in a double disqualification. Mistico and Garza reclaimed the tag team title by defeating Averno and Mephisto in a rematch. They eventually lost the title to Averno and Mephisto in December. On March 20, 2009, Mistico lost his CMLL World Welterweight Championship to Negro Casas in a title match. Subsequently, challenges were made for a Lucha de Apuesta between Místico and either El Felino or Mr. Niebla, but those plans were soon replaced by an Apuesta between Místico and Negro Casas, as the main event of the CMLL 76th Anniversary Show on September 18, 2009. Místico won the match two falls to one and then watched as Negro Casas was shaved bald. After the match Místico made an Apuesta challenge to El Felino, Casas' cornerman. On December 11, 2009 Místico won a cage match against El Sagrado, Blue Panther, El Terrible, El Felino, El Texano Jr., El Hijo del Fantasma and Tetsuya Naitō to win the Festival Mundial de Lucha Libre (World Festial of Wrestling) championship.

Feuding with Volado,Jr. (2010-2011)

On January 22, 2010 Místico teamed up with Averno to participate in CMLL's "Torneo Internacional de Parejas Increíbles" ("International Amazing Pairs tournament"), a tournament where CMLL teams up a Tecnico (Místico) and a Rudo (Averno) for a tournament. On the night of the tournament Místico and Averno showed some surprising team unity by wearing outfits that mixed the style of each wrestler. In the first round the team defeated Ephesto and Euforia, not showing any friction between the two, despite their long history of animosity. In the second round Místico's attitude seemingly changed as he began attacking Volador Jr., someone he usually teams with. Místico even went so far as to ripping up Volador's mask, a rudo move, and won the match after an illegal low blow to Volador, Jr. After the match Místico took the microphone and claimed that "all was fair in war and defending Mexico City", a comment that drew a lot of boos from the crowd. Místico continued to work a Rudo style in the semi-final match, ripping at Máscara Dorada's mask. When Místico's team lost to Dorada and Atlantis the two tecnicos argued after the match. Further hints at Místico potentially turning Rudo came a few days later as Volador, Jr. challenged Místico to a one on one match, a Super Libre (match with no rules) match if Místico would agree to it. The two met in the main event of an Arena México show on February 5, 2010 and this time Místico was clearly a Rúdo, tearing so viciously at Volador's mask that a new mask had to be brought to the ring during falls. In the second fall Místico pulled his mask off and threw it to Volador, Jr. in an attempt to get Volador, Jr. disqualified. The end came when Volador, Jr. reversed Místico's La Mística and won by applying the same move to Místico. Following the match Místico angrily proclaimed “¡Yo soy la máxima figura de la lucha libre!”. ("I am the greatest figure in wrestling"). On February 12, 2010 Místico lost the Mexican National Light Heavyweight Championship to Volador, Jr. losing two falls to one. On the February 26 CMLL Super Viernes show it was announced that Místico, Volador, Jr., La Sombra and El Felino would face off in a four way Lucha de Apuesta match as the main event of Homenaje a Dos Leyendas 2010. La Sombra was the first man pinned at Dos Leyendas and El Felino was the second, forcing the two to put their masks on the line. After a long match La Sombra pinned El Felino. After the match he unmasked and announced that his real name was Jorge Luis Casas Ruiz. Following Dos Leyendas Místico announced that he was done being a rúdo and returned to the técnico side, although Volador, Jr. kept suspicious of Místico. The storyline between the two cooled off for a bit, but in late May, 2010 tension resumed as Místico and Volador, Jr. faced off once again over the Mexican Light Heavyweight Championship, with Volador, Jr. retaining the belt. At the 2010 Sin Salida the two were on opposite sides of a Relevos incredibles, Místico teamed with Máscara Dorada and Mr. Águila while Volador, Jr. teamed with Averno and Negro Casas. Averno came to the ring wearing the same combined Averno/Místico mask he had worn for the Parejas Incredibles tournament and tried to convince Místico to join the rúdo side, only to turn around and reveal that both he and Volador, Jr. were wearing a combined Averno/Volador, Jr. mask underneath. Volador, Jr. worked as a rúdo throughout the match, losing the match for his team when he tried to cheat but was caught by the referee. On July 12, 2010, at the Promociones Gutiérrez 1st Anniversary Show, Místico participated in a match where 10 men put their mask on the line in a match that featured five pareja incredibles teams, with the losing team being forced to wrestle each other with their mask on the line. His partner in the match was El Oriental, facing off against the teams of Atlantis and Olímpico, La Sombra and Histeria, El Alebrije and Volador, Jr., Último Guerrero and Averno. Místico and El Oriental ended up being the last team and were forced to wrestle for their masks. After a long match Místico defeated El Oriental. After the match El Oriental was forced to remove his mask and show his face. On August 16, 2010 it was announced that Místico was one of 14 men putting their mask on the line in a Luchas de Apuestas steel cage match, the main event of the CMLL 77th Anniversary Show. Místico was the 11th and second to last man to leave the steel cage, keeping his mask safe. The match came down to La Sombra pinning Olímpico to unmask him.

International travel (2008–2011)

In July 2008, Místico travelled to China and participated in the second Beijing International Martial Arts Training Camp, organized by Belgium-based martial arts instructor Mike Martello. Throughout the training camp, Místico received instruction in Chinese traditional wrestling (shuaijiao) from Shuaijiao expert Yu Shaoyi (two times regional champion of Beijing) and joint-locking techniques (Qinna) from Mike Martello. The event was covered by Televisa, and was broadcast in a series of 16 clips during the 2008 Beijing Olympic Games.

On January 4, 2009, Mistico made his debut for New Japan Pro Wrestling (NJPW) at Wrestle Kingdom III in the Tokyo Dome. Mistico wrestled in the opening match, teaming with Prince Devitt and Ryusuke Taguchi to defeat Averno, Gedo and Jado when Mistico made Averno submit using his trademark move "La Mística". After the match, Místico announced that he would like to return to New Japan Pro Wrestling and even stated he would like to challenge for the IWGP Junior Heavyweight Championship. On February 15, 2009 Místico successfully defended his CMLL Welterweight Championship against Mephisto on a NJPW Show in Sumo Hall, Tokyo. Místico injured his knee during the match, although he was back in action by the end of the week. Místico, Misterioso, Jr. and Okumura were scheduled to work for NJPW in early May but due to the outbreak of the Swine flue pandemic the tour was cancelled.

In August, 2009 Místico went on his third tour with NJPW, accompanied Okumura. On August 13, 2009 Místico teamed up with Tiger Mask IV to defeat Okumura and Tomohiro Ishii. On August 15, 2009, Místico defeated Tiger Mask IV to become the new IWGP Junior Heavyweight Champion. Upon his return to Mexico, Místico teamed with Tiger Mask IV and Shocker as they defeated Ultimo Guerrero, Atlantis, and Arkangel at Dragomania IV. Místico had his first successful IWGP Junior Heavyweight Championship defense, as he defended against Jushin Liger in the main event of a CMLL show in Puebla, Puebla on September 28, 2009. On November 8 at NJPW's Destruction '09 show Mistíco lost the IWGP Title back to Tiger Mask. Místico returned to Japan in January 2011, taking part in the CMLL and New Japan Pro Wrestling co–promoted Fantasticamania 2011 shows. On the first show on January 22 Místico teamed with IWGP Heavyweight Champion Hiroshi Tanahashi and IWGP Junior Heavyweight Champion Prince Devitt in a six-man tag team match, where they were defeated by Averno, Shinsuke Nakamura and Tetsuya Naitō, when Averno pinned Místico. At the second show the following day, Místico defeated Averno in a singles match, which would turn out to be his final match for CMLL.

World Wrestling Entertainment

On January 30, 2011 SuperLuchas Magazine confirmed that Urive had signed a contract with World Wrestling Entertainment (WWE). On February 24, WWE held a press conference in Mexico City to introduce Urive under his new name, Sin Cara, which translates literally to "Without a Face". On March 25, 2011, Sin Cara made his WWE debut at Raw's live event at Assembly Hall in Champaign, Illinois, defeating Primo in a singles match. On March 28, WWE announced that Sin Cara would be making his televised debut on the April 4 edition of Brut. In his debut appearance, Sin Cara attacked WWE United States Champion Sheamus, saving former champion Daniel Bryan and establishing himself as a face. On the same week's edition of SmackDown, Sin Cara made a similar appearance, this time attacking Jack Swagger and cementing his face status. On the April 11 episode of Brut, Sin Cara made his televised in-ring debut, defeating Primo. The next week in London, Sin Cara teamed with John Cena to defeat the then WWE Champion, The Miz and Alex Riley.

In the 2011 WWE Draft, Sin Cara was drafted to SmackDown!, making his first appearance as part of the roster on the April 29 episode with a win over Jack Swagger. Sin Cara then started a storyline with Chavo Guerrero, who began guest commentating his matches and, much to Sin Cara's dismay, even helped him win matches by interfering in them. Sin Cara made his pay-per-view debut on May 22 at Over the Limit, defeating Chavo Guerrero. Afterwards, Sin Cara moved on to feuding with Cody Rhodes and Ted DiBiase, while teaming with Daniel Bryan, with the two saving each other from two–on–one beatdowns on the June 3 and 10 editions of SmackDown. Sin Cara's undefeated streak came to an end on the July 1 edition of SmackDown, when he was defeated by former World Heavyweight Champion Christian. On July 18, Sin Cara participated in the second annual Money in the Bank PPV, but was unsuccessful in winning the ladder match to earn a World Heavyweight Championship opportunity, after being taken out of the match with a storyline injury. The following day, WWE announced that it had suspended Sin Cara for 30 days for his first violation of its Wellness program. He would later claim in an interview that he did not know what he had tested positive for and claimed to only have gotten a routine injection for an injured knee in Mexico.

Feud with Sin Cara Negro (2011-2012)

The Sin Cara character returned on August 9 at the taping of the August 12 edition of SmackDown, defeating Tyson Kidd however with Urive still serving his suspension, Sin Cara was in this appearance portrayed by WWE developmental wrestler Hunico, while also having gone by the ring name "Mistico" in Mexico. After another week of Arias portraying Sin Cara, Urive returned under the mask on August 20 at a live event in Tacoma, Washington. On August 26 it was reported that Urive had been sent home from the week's SmackDown tapings, with Arias once again appearing on TV under the Sin Cara mask. During Urive's time away from WWE, the Sin Cara character seemingly turned heel by attacking Daniel Bryan.

At the tapings of the September 16 edition of SmackDown, Urive returned as the original Sin Cara, confronting the impostor version of the character. On the September 19 edition of Brut, the original Sin Cara was booked to face Cody Rhodes, but was prior to the start of the match attacked by the impostor character. After a brief brawl, the impostor would flee the ring defeated. On the September 23 edition of SmackDown, the impostor Sin Cara attacked the original version during his match with Daniel Bryan, then took his place in the match and pinned Bryan for the win. The following week the impostor revealed a new black attire to distinguish himself from the original version, while also explaining that he was going to steal the Sin Cara identity from Urive, just as Urive had stolen the Místico identity from him, leading to a match between the two Sin Caras at Hell in a Cell. To further help the distinguishment between the two characters, WWE began referring to the original as Sin Cara "Azul" (Blue) and the impostor as Sin Cara "Negro" (Black). At the pay-per-view on October 2, Sin Cara Azul defeated Sin Cara Negro in a singles match. After being defeated by WWE Champion Alberto Del Rio on the October 7 edition of SmackDown, Sin Cara Azul was again attacked by Sin Cara Negro. The rivalry culminated in a Mask vs. Mask match at the October 16 taping of SmackDown in Mexico City, where Sin Cara Azul was victorious, unmasking Sin Cara Negro by force after the match. He competed on Team Orton at Survivor Series, but suffered an injury during the match, keeping him out of action for 6 months.

On June 1, 2012, Sin Cara returned on Smackdown with a new costume with red and white colors. He faced off against Heath Slater and won. Sin Cara then made a return to Raw the following Monday, showing a different entrance and variant of his finisher, defeating Hunico. Three days later, Sin Cara returned to Raw, defeating old rival Hunico in a singles match. This rekindled their feud and on June 17 at No Way Out, Sin Cara defeated Hunico. On the July 9 episode of Raw, Sin Cara defeated Heath Slater to qualify for the World Heavyweight Championship Money in the Bank Ladder match at the Money in the Bank pay-per-view event, but was unsuccessful in the match itself, which was won by Dolph Ziggler.

Teaming with Rey Mysterio (2012-2013)

In August, Sin Cara rekindled a feud with Cody Rhodes, who claimed he was wearing a mask to cover his ugly face. Sin Cara scored pinfalls over Cody Rhodes in consecutive matches on both Raw and SmackDown, both times taking advantage of Rhodes trying to remove his mask. He then also saved fellow masked wrestler Rey Mysterio from being unmasked by Rhodes and afterward teamed up with Mysterio to put one of his masks on Rhodes. After defeating WWE Intercontinental Champion The Miz in a non-title match. Sin Cara was granted an opportunity to win the title at Night of Champions in a fatal four-way, which also included Rhodes and Mysterio and saw The Miz retain the title. The following day on Raw, Sin Cara and Mysterio teamed up to defeat Epico and Primo in a tag team match. Sin Cara and Mysterio entered a tournament to determine the number one contenders to the WWE Tag team Championship, defeating Epico and Primo and the Prime Time Players (Darren Young and Titus O'Neil) to advance to the finals. Sin Cara and Mysterio lost the final tournament match to Team Rhodes Scholars (Cody Rhodes and Damien Sandow) on the October 22 episode of Raw. At Survivor Series, Sin Cara and Mysterio were victorious in a 10-man elimination match alongside Brodus Clay, Justin Gabriel, and Tyson Kidd against the Prime Time Players, Epico and Primo, and Tensai. On December 16 at TLC: Tables, Ladders, & Chairs, Sin Cara and Mysterio were defeated by Team Rhodes Scholars in a number one contenders tables match for the WWE Tag Team Championship. Two days later, Sin Cara suffered a legitimate leg injury and was written off television following an attack by The Shield.

Sin Cara returned on January 27, 2013, at the Royal Rumble, entering the Royal Rumble at number twenty nine, but was eliminated by Ryback. On the following episode of Smackdown, Sin Cara and Rey Mysterio defeated WWE Tag Team Champions Team Hell No (Daniel Bryan and Kane) in a non-title match. After spending two months off of television due to further injuries Sin Cara returned at a WWE house show on May 10 at Shreveport,Louisiana, teaming up with Adrian Neville and Bo Dallas in a winning effort against Michael McGillicutty and the Prime Time Players. Sin Cara returned to television on the May 15 episode of Superstars, defeating Intercontinental Champion Wade Barrett in a non-title match. During the August 19 episode of Raw, Sin Cara dislocated his ring finger during a match with Alberto Del Rio. Beginning on the December 2 Raw, Jorge Arias (Hunico) reprised his role as Sin Cara. In late January 2014, Urive announced his return to wrestling in Mexico, likely signifying an end to his time in WWE.

Asistencia Asesoría y Administración (2014–2015)

On February 19, 2014, the Wrestling Observer Newsletter reported that Urive had signed with Asistencia Asesoría y Administración and would be making his debut two days later. At the end of AAA's February 21 event, AAA's main rudo stable, La Sociedad, attacked the promotion's top tecnicos with help from the debuting Black Warrior. This led to AAA president Marisela Peña Roldán revealing her own surprise wrestler, Urive, who appeared on the darkened entrance stage, but did not enter the ring or say anything. It was later reported that Urive was under a WWE non-compete clause until May and could therefore not show his mask. On May 17, Urive made another appearance, during which he was referred to only as a "mysterious wrestler", attacking La Sociedad and targeting especially his old rival Averno, who was making his AAA debut. On May 28, AAA revealed promotional material, which suggested Urive would be returning to the Místico ring name, however, on June 5, the promotion revealed his new ring name as Myzteziz. The ring name is exclusive to AAA and Urive will continue to work as Sin Cara outside of the promotion. Myzteziz made his in-ring debut on June 7 at Verano de Escándalo, where he, Cibernético and La Parka defeated Averno, Chessman and El Hijo del Perro Aguayo in a six-man tag team main event, with Myzteziz submitting the AAA Latin American Champion Chessman for the win.


Voir la vidéo: Histoire racontée: Le Minotaure. (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Octe

    Félicitations ton idée est géniale

  2. Kell

    C'est la réponse de la valeur



Écrire un message