Nouvelles

Économie du Kazakhstan - Histoire

Économie du Kazakhstan - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

KAZAKHSTAN

PIB (2006) : 52,69,7 milliards. (Au taux de change moyen de 149,6 KZT/USD en 2003, le PIB en 2003 était de 4 449,8 milliards de KZT.)
Taux de croissance du PIB : 13,2 % (2001) ; 9,5% (2002); 9,2 % (2003) ; 9,7 % (prévision 2004).
PIB par habitant (2006) : Parité de pouvoir d'achat - 9 100 $.
Taux d'inflation : 8,6 % (2001) ;

Budget : Revenu .............. 2,9 milliards de dollars
Dépenses... 4,2 milliards de dollarsPrincipales cultures : céréales (principalement du blé de printemps), coton ; laine, bétail

Ressources naturelles : principaux gisements de pétrole, gaz naturel, charbon, minerai de fer, manganèse, minerai de chrome, nickel, cobalt, cuivre, molybdène, plomb, zinc, bauxite, or, uranium

Principales industries : pétrole, charbon, minerai de fer, manganèse, chromite, plomb, zinc, cuivre, titane, bauxite, or, argent, phosphates, soufre, fer et acier, métaux non ferreux, tracteurs et autres machines agricoles, moteurs électriques, matériaux de construction ; une grande partie de la capacité industrielle est fermée et/ou a besoin d'être réparée

PNB NATIONAL
L'économie du Kazakhstan a progressé de 9,2 % en 2003, portée par les cours mondiaux élevés du pétrole. Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 9,5% en 2002; il a augmenté de 13,2 % en 2001, contre 9,8 % en 2000.

La politique monétaire du Kazakhstan a été bien gérée. Ses principaux défis en 2002 ont été de gérer de fortes entrées de devises sans provoquer d'inflation. En 2003, l'inflation n'est pas restée sous contrôle, s'établissant à 6,8 % au lieu d'un niveau prévu de 5,3 % à 6,0 %. En 2002, l'inflation était de 6,6%, contre 6,4% en 2001. En raison de ses solides performances macroéconomiques et de sa santé financière, le Kazakhstan est devenu la première ancienne république soviétique à rembourser la totalité de sa dette au Fonds monétaire international (FMI) en 2000, 7 ans en avance sur le programme. En mars 2002, le département américain du Commerce a fait passer le Kazakhstan au statut d'économie de marché en vertu du droit commercial américain. Le changement de statut a reconnu des réformes substantielles de l'économie de marché dans les domaines de la convertibilité des devises, de la détermination des taux de salaire, de l'ouverture aux investissements étrangers et du contrôle du gouvernement sur les moyens de production et l'allocation des ressources. En septembre 2002, le Kazakhstan est devenu le premier pays de l'ex-Union soviétique à recevoir une cote de crédit d'investissement d'une grande agence internationale de notation. Fin décembre 2003, la dette extérieure brute du Kazakhstan s'élevait à environ 22,9 milliards de dollars. La dette publique totale s'élevait à 4,2 milliards de dollars. Cela représente 14 % du PIB. Il y a eu une réduction notable du ratio de la dette au PIB observée ces dernières années ; le ratio de la dette publique totale au PIB en 2000 était de 21,7%, en 2001, il était de 17,5% et en 2002, il était de 15,4%.

La reprise de la croissance économique, conjuguée aux résultats des réformes antérieures de la fiscalité et du secteur financier, a considérablement amélioré les finances publiques, passant d'un déficit budgétaire de 3,5 % du PIB en 1999 à un déficit de 1,2 % du PIB en 2003. Les recettes publiques sont passées de 19,8 % du PIB en 1999 à 22,6 % du PIB en 2001, mais a diminué à 16,2 % du PIB en 2003. En 2000, le Kazakhstan a adopté un nouveau code fiscal dans le but de consolider ces gains. Le 29 novembre 2003, la loi sur les modifications du code des impôts a été adoptée, qui a réduit les taux d'imposition - la taxe sur la valeur ajoutée de 16% à 15%, l'impôt social de 21% à 20% et l'impôt sur le revenu des personnes physiques de 30% à 20%. . Le Kazakhstan a poursuivi ses réformes en adoptant un nouveau code foncier le 20 juin 2003 et un code des douanes le 5 avril 2003. Actuellement, un code budgétaire est en cours d'adoption par le Parlement du Kazakhstan.

Le pétrole et le gaz sont le premier secteur économique. La production de condensats de pétrole et de gaz au Kazakhstan s'élevait à 51,2 millions de tonnes en 2003, soit 8,6 % de plus qu'en 2002. Le Kazakhstan a porté ses exportations de condensats de pétrole et de gaz à 44,3 millions de tonnes en 2003, 13 % de plus qu'en 2002. Production de gaz au Kazakhstan en 2003 s'élevait à 13,9 milliards de mètres cubes, en hausse de 22,7% par rapport à 2002, y compris la production de gaz naturel de 7,3 milliards de mètres cubes, le Kazakhstan détient environ 4 milliards de tonnes de réserves prouvées de pétrole récupérables et 2 000 milliards de mètres cubes de gaz. Les analystes de l'industrie estiment que l'expansion planifiée de la production pétrolière, associée au développement de nouveaux gisements, permettra au pays de produire jusqu'à 3 millions de barils par jour d'ici 2015, hissant le Kazakhstan parmi les 10 premiers pays producteurs de pétrole au monde. Les exportations de pétrole du Kazakhstan en 2003 ont été évaluées à plus de 7 milliards de dollars, soit 65 % des exportations totales et 24 % du PIB. Les principaux gisements de pétrole et de gaz et leurs réserves de pétrole récupérables sont Tengiz (7 milliards de barils) ; Karachaganak (8 milliards de barils et 1 350 milliards de mètres cubes de gaz naturel) ; et Kashagan (7-9 milliards de barils).

Le Kazakhstan a mis en place un ambitieux programme de réforme des retraites en 1998. Au 1er janvier 2003, les actifs de retraite s'élevaient à environ 2,6 milliards de dollars. Il existe 16 fonds de pension d'épargne dans la république. La Caisse nationale de retraite à capitalisation est la seule caisse publique dont la privatisation est prévue en 2004. La Banque nationale supervise et réglemente les caisses de retraite. La demande croissante des fonds de pension pour des débouchés d'investissement de qualité a entraîné un développement rapide du marché des titres de créance. Le capital des fonds de pension est investi presque exclusivement dans des obligations d'entreprises et d'État, y compris des euro-obligations du gouvernement du Kazakhstan. Le système bancaire kazakh se développe rapidement. La capitalisation du système bancaire dépasse désormais le milliard de dollars. La Banque nationale a introduit l'assurance-dépôts dans sa campagne de renforcement du secteur bancaire. Plusieurs grandes banques étrangères ont des succursales au Kazakhstan, notamment ABN-AMRO, Citibank et HSBC.

Agriculture
L'agriculture représentait 13,6% du PIB du Kazakhstan en 2003. Les céréales (le Kazakhstan est le sixième producteur mondial) et le bétail sont les produits agricoles les plus importants. Les terres agricoles occupent plus de 84,6 millions d'hectares. Les terres agricoles disponibles se composent de 20,5 millions d'hectares de terres arables et 61,1 millions d'hectares de pâturages et de foin. Les principaux produits de l'élevage sont les produits laitiers, le cuir, la viande et la laine. Les principales cultures du pays sont le blé, l'orge, le coton et le riz. Les exportations de blé, une source majeure de devises fortes, se classent parmi les principaux produits du commerce d'exportation du Kazakhstan. En 2003, le Kazakhstan a récolté 17,6 millions de tonnes de céréales en brut, soit 2,8 % de plus qu'en 2002.

Ressources naturelles
Les exportations de pétrole, de gaz et de minéraux sont essentielles au succès économique du Kazakhstan et ont attiré la plupart des plus de 18,4 milliards de dollars d'investissements étrangers au Kazakhstan depuis 1993. Le Kazakhstan possède d'importants gisements de charbon, de fer, de cuivre, de zinc, d'uranium et d'or.