Nouvelles

Première cérémonie des Emmy Awards

Première cérémonie des Emmy Awards


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La première cérémonie des Emmy Awards a lieu le 25 janvier 1949 au Hollywood Athletic Club. Les prix reconnaissent l'excellence en télévision (qui dans les années 1940 était un nouveau média).

La première académie de télévision d'Hollywood avait été fondée trois ans plus tôt par Sid Cassyd, un ancien monteur de films pour Frank Capra qui a ensuite travaillé comme grip aux studios Paramount et journaliste de divertissement. À une époque où seulement environ 50 000 foyers américains disposaient de téléviseurs, Cassyd a vu le besoin d'une organisation qui favoriserait une discussion productive sur le nouveau média de divertissement. Le nombre de membres de l'académie a rapidement augmenté, malgré le manque de soutien de l'establishment cinématographique hollywoodien, qui se sentait peut-être naturellement menacé par la télévision et son potentiel à divertir le public à la maison (et loin des cinémas).

En 1947, la personnalité radio bien connue Edgar Bergen (père de Candice Bergen, qui deviendra une actrice renommée) accepta de devenir le premier président de l'organisation de Cassyd. Bien que Cassyd se soit initialement opposé à l'idée de récompenses, arguant que les objectifs principaux du groupe devraient être culturels et éducatifs, il a finalement succombé au besoin d'un événement très visible pour rehausser le profil de l'académie. Après avoir rejeté 47 dessins, Cassyd et ses collègues ont sélectionné la désormais célèbre statuette représentant une femme ailée tenant un atome dans ses bras tendus. Créée par l'ingénieur de télévision Louis McManus, qui a utilisé sa femme comme modèle, la figure représentait la relation de collaboration entre l'art (la muse) et la science (l'atome).

Le nom « Emmy » était une version féminisée de « immy », le terme abrégé pour le tube d'orthicon image utilisé dans les caméras de télévision jusqu'aux années 1960.


15 faits marquants sur les Emmy Awards

Tout peut arriver aux Emmys : des rencontres impromptues. Fraude du présentateur. Expériences de mort imminente pour Bob Newhart. Avant le début de la diffusion de 2018, le lundi 17 septembre, lisez les faits les plus étranges et les plus fascinants des 70 ans d'histoire de la cérémonie de remise des prix. Bien sûr, les hôtes Michael Che et Colin Jost sont susceptibles d'apporter la chaleur de la comédie (avec un côté politique), mais même leur double pouvoir d'accueil peut-il égaler la folie des Super Emmys de 1974?

1. LE MOT « EMMY » PROVIENT D'UN TUBE DE CAMÉRA.

Lorsque la Television Academy réfléchissait à un nom pour ses nouveaux prix à la fin des années 1940, le fondateur Syd Cassyd a suggéré pour la première fois «Ike», alias le surnom d'un tube iconoscope de télévision. Mais les autres membres craignaient que ce terme soit trop étroitement lié au héros de la Seconde Guerre mondiale (et futur POTUS) Dwight Eisenhower, et puisse donc sembler trop politique. Au lieu de cela, Henry Lubcke (qui allait devenir le troisième président de l'Académie) a lancé "Immy". Il ferait référence à un autre élément technologique de la télévision, le tube image-orthicon. Le reste de l'équipe a décidé de le féminiser en "Emmy", afin qu'il corresponde à la statuette qu'ils avaient sélectionnée. Cette statuette, qui ressemble à celle que vous connaissez aujourd'hui, comprenait une femme ailée tenant un atome. Et c'était basé sur une personne réelle. (Continue de lire . )

2. DOROTHY MCMANUS ÉTAIT LE MODÈLE DE LA STATUETTE.

Cassyd et ses amis ont examiné 47 propositions de conception pour leur statuette de prix et les ont toutes rapidement rejetées. Mais la 48e fois, c'était le charme. La conception par l'ingénieur de télévision Louis McManus d'une femme avec des ailes (représentant les arts) tenant un atome (représentant la science) a été la dernière que l'équipe a examinée, mais elle s'est avérée être le discours gagnant. McManus avait modelé la femme sur sa femme, Dorothy, ce qui a amené au moins un conservateur d'art à se demander pourquoi les prix ne s'appelaient pas "Dorothies".

3. SEULEMENT SIX PRIX ONT ÉTÉ REMIS À LA PREMIÈRE CÉRÉMONIE, ET UN A UN VENTRILOQUE.

La toute première cérémonie des Emmy Awards a eu lieu le 25 janvier 1949 au Hollywood Athletic Club. Contrairement à l'itération actuelle, c'était une affaire assez bon marché (les billets ne coûtaient que 5 $) et la durée d'exécution était beaucoup plus courte. Seuls six prix ont été remis ce soir-là. Le premier, pour Most Outstanding Television Personality, est allé à Shirley Dinsdale, 20 ans, et à sa marionnette, Judy Splinters, pour Le spectacle de Judy Splinters. Parmi les autres gagnants figuraient un programme appelé Quiz Pantomime et Louis McManus, qui a obtenu un Emmy spécial pour la conception de la chose.

4. "MEILLEURE PERFORMANCE CONTINUE DANS UNE SÉRIE PAR UNE PERSONNE QUI JOUE ESSENTIELLEMENT ELLE-MÊME" ÉTAIT UNE CATÉGORIE.

Dans les premières années des prix, les Emmys ont testé un certain nombre de catégories, certaines plus logiques que d'autres. La paire de loin la plus absurde est venue en 1958, lorsque la Television Academy a décidé d'honorer la «Meilleure performance continue dans une série par une comédienne, chanteuse, hôtesse, danseuse, MC, annonceur, narrateur, panéliste ou toute personne qui joue essentiellement elle-même. ” avec une catégorie masculine correspondante. La rumeur veut que les catégories soient principalement conçues pour honorer Lucille Ball pour J'aime lucy, mais si telle était l'intention, cela a lamentablement échoué. Dinah Shore a gagné à la place pour Le spectacle de Chevrolet Dinah Shore, tandis que Jack Benny a remporté la catégorie masculine pour Le spectacle de Jack Benny. Ces catégories ont apparemment été supprimées en 1959, au grand soulagement des présentateurs muets.

5. JACKIE KENNEDY EST LA SEULE PREMIÈRE DAME À REMPORTER UN EMMY.

À ce jour, une seule Première Dame des États-Unis a remporté un Emmy. Cette distinction revient à Jackie Kennedy, qui a reçu un prix spécial Trustees Award pour sa célèbre tournée télévisée de la Maison Blanche en 1962. (Lady Bird Johnson a accepté la statuette au nom de Kennedy.) Aucune Première Dame n'a égalé son nombre d'Emmy depuis, bien que Michelle Obama est venu un peu près: elle a attiré l'attention des Emmy quand son Billy dans la rue segment a obtenu une nomination en 2015. Hélas, il a perdu à Entre deux fougères avec Zach Galifianakis.

6. LES « SUPER EMMYS » ONT ÉTÉ UN ÉNORME FLOP.

En 1974, les Emmys ont décidé d'expérimenter avec une cérémonie dite « Super Emmy ». L'émission a opposé les interprètes gagnants des catégories drame et comédie - pensez meilleur acteur principal dans un drame contre meilleur acteur principal dans une comédie, meilleure actrice dans un second rôle dans un drame contre meilleure actrice dans un second rôle dans une comédie, etc. les champions ultimes seraient couronnés acteur ou actrice «de l'année» dans leurs catégories respectives, et les grands gagnants étaient Alan Alda, Mary Tyler Moore et Cecily Tyson. Le lendemain, Le New York Times a écrit que l'émission était " plus déroutante que jamais " et que " les nouveaux " super prix " sont inutiles ", les choses sont revenues à la normale pour la cérémonie de l'année suivante.

7. ALAN ALDA CARTWHEEEL A DESCENDRE L'ALÉE POUR SA VICTOIRE DE 1979.

En parlant d'Alan Alda : il a fait sensation aux Emmys cinq ans plus tard. Lors de la cérémonie de 1979, il a remporté un prix pour son écriture sur PURÉE. Bien qu'il ait déjà remporté des prix d'acteur et de mise en scène pour la série, il n'avait jamais été reconnu pour son écriture auparavant et il était excité. Il a donc fait la roue dans l'allée dans ce qui est maintenant un moment emblématique des Emmy.

"L'écriture signifiait tellement", a déclaré Alda plus tard Variété. "Je voulais être un écrivain et un bon écrivain depuis l'âge de huit ans. Obtenir un Emmy pour l'écriture signifiait tellement que c'était vraiment spontané quand j'ai fait la roue sur le chemin de la scène… J'ai 80 ans maintenant, mais quelques mois après mon 80e anniversaire, j'étais sur la plage des îles Vierges et j'ai dit : 'Je vais voir si je peux encore faire la roue.'"

8. QUELQU'UN A PRESQUE VOLER L'EMMY DE BETTY THOMAS SUR SCENE.

Quand Betty Thomas a remporté le prix Meilleure actrice dans un second rôle dans une série dramatique pour Le blues de la rue des collines en 1985, un homme est venu accepter l'Emmy en son nom. C'était étrange pour deux raisons : Thomas était en fait dans le public, et elle n'avait aucune idée de qui était ce type. L'homme mystérieux s'est avéré être Barry Bremen, alias "Le grand imposteur". Il était connu pour faire des farces similaires lors de grands événements sportifs, y compris le Super Bowl. Les Emmys n'étaient que sa dernière cible, et cela lui a coûté qu'il a renoncé à cette cascade avec une amende de 175 $ et une probation de six mois.

9. LES SPECTACLES DU CÂBLE N'ONT ÉTÉ ÉLIGIBLES AUX EMMY AWARDS JUSQU'EN 1988.

Jusqu'à la fin des années 1980, seules les émissions du réseau étaient éligibles aux Emmy Awards. Les séries câblées ont concouru pour des prix lors de leur propre remise de prix, les CableACE Awards. Mais les Emmys ont modifié leurs règles en 1988 pour autoriser la programmation par câble. La dernière cérémonie des CableACE Awards a eu lieu en 1997.

10. LORNE MICHAELS EST LA PERSONNE LA PLUS NOMINÉE AUX EMMYS DE TOUS LES TEMPS.

Kevork Djansezian/Getty Images pour TheWrap

L'individu le plus nominé aux Emmy Awards de tous les temps est Saturday Night Live créateur Lorne Michaels, avec un total impressionnant de 87 nominations. Il concourra cette année pour l'écriture exceptionnelle pour une série de variétés pour SNL, et il sera également producteur exécutif de la cérémonie des Emmy Awards elle-même.

Mais en ce qui concerne les victoires réelles, la présidente de HBO Documentary Films, Sheila Nevins, a battu Michaels. Les journaux zen de Garry Shandling.

11. SATURDAY NIGHT LIVE EST LA SÉRIE LA PLUS CÉLÉBRÉE.

Au cours de ses 43 ans d'histoire, Saturday Night Live a accumulé un total de 252 nominations et 62 victoires (et ce n'est pas fini). Cela en fait l'émission la plus nominée de l'histoire des Emmy.

12. LA TELEVISION ACADEMY AIME VRAIMENT LES FLICS.

Si vous voulez vraiment gagner cette statuette, il est préférable de prendre un badge et une arme à feu. En 2015, Pierre roulante calculé les chiffres et découvert que les personnages des forces de l'ordre reçoivent le plus d'amour Emmy. Cela s'additionne lorsque vous regardez les anciens gagnants d'acteur: Dennis Franz en a ramassé quatre pour sa course sur Bleu NYPD, Tony Shalhoub en a remporté trois pour Moine, et Tyne Daly et Sharon Gless ont collectivement remporté six en tant que stars de Cagney & Lacey.

13. CERTAINS GAGNANTS DOIVENT PAYER LEURS STATUETTES.

Non, Julia Louis-Dreyfus n'a pas à débourser de l'argent pour son Emmy dans les coulisses. Mais pour les catégories où les gagnants peuvent comprendre 15 à 20 personnes (pensez aux équipes de rédaction), l'Académie de la Télévision impose des frais. Dans l'interview ci-dessus, Mo Rocca a raconté comment il a payé son propre Emmy dans le cadre de Le spectacle quotidien personnel de rédaction.

14. IL COTE 400 $ ET PREND PLUS DE CINQ HEURES POUR FAIRE UN EMMY.

Faire payer aux gagnants pour récupérer leur prix peut sembler scandaleux, mais là encore, un Emmy n'est pas bon marché. Chaque statuette coûte environ 400 $ et nécessite cinq heures et demie de travail pour créer. Ils sont tous fabriqués au R.S. de Chicago. Owens, où les employés moulent puis enduisent les figurines de cuivre, de nickel, d'argent et d'or. Regardez-les en action ci-dessus.

15. LES EMMYS ONT PASSÉ UN OBSTACLE DE DIVERSITÉ EN 2015.

Quand Isabel Sanford a remporté le prix d'actrice principale exceptionnelle dans une série comique pour Les Jefferson en 1981, elle a été la première femme noire à recevoir cet honneur. La catégorie dramatique correspondante est restée entièrement blanche pendant plus de six décennies, jusqu'en 2015. Il y a deux ans, Viola Davis a remporté l'Emmy de la meilleure actrice principale dans une série dramatique pour Comment s'en sortir avec un meurtre. Elle a utilisé son discours d'acceptation pour parler de race et d'opportunité, provoquant les larmes de plusieurs membres du public et les applaudissements fous de son collègue candidat, Taraji P. Henson. (Davis est à nouveau nominé cette année pour la meilleure actrice invitée dans une série dramatique pour un spot qu'elle a fait sur Scandale.)

Cette année apportera encore plus de diversité à la catégorie, car Sandra Oh est la première actrice asiatique à concourir pour la très convoitée actrice principale dans une statuette dramatique pour son rôle dans Tuer Eve.


Le conte de la servante est la première émission en streaming à remporter un Emmy du meilleur drame

Avec Game of Thrones hors course aux Primetime Emmy Awards, Le conte de la servante a décroché la victoire convoitée du meilleur drame lors de la cérémonie de remise des prix dimanche soir et est entré dans l'histoire au cours du processus. L'émission est la première série en streaming à remporter le plus grand honneur des Emmys&# x2019.

L'auteur Margaret Atwood a rejoint le créateur de la série Bruce Miller et les acteurs sur scène pour accepter le prix, qui a été présenté par Oprah Winfrey. Pour faire court, Miller a remercié toutes les personnes impliquées avant de conclure : « Rentrez chez vous, au travail, nous avons beaucoup de choses à défendre. »

Cependant, il a pris le temps de faire une blague rapide sur Alexis Bledel. « Vous nous avez soutenus lorsque nous voulions faire des choses horribles à Rory Gilmore », a-t-il déclaré à propos de la société de production MGM.

Ce fut la cerise sur le gâteau d'une nuit de victoires pour le drame Hulu, basé sur le roman dystopique d'Atwood. Parmi les victoires figuraient Elisabeth Moss (actrice principale exceptionnelle dans un drame), Ann Dowd (actrice de soutien exceptionnelle dans un drame), Miller (scénarisation exceptionnelle pour un drame) et Reed Morano (réalisation exceptionnelle pour un drame).

Bledel&# x2019s gagner pour l'actrice invitée exceptionnelle dans un drame a été annoncé une semaine avant au cours de la Creative Arts Emmys.

Le conte de la servante a été nominé aux côtés Tu ferais mieux d'appeler Saul, Château de Cartes, Choses étranges, La Couronne, C'est nous, et Westworld. Game of Thrones a remporté le prix du meilleur drame en 2015 et 2016, mais en raison de sa date de première plus tardive que d'habitude, il n'était pas éligible aux Emmys cette année.


"Schitt's Creek", "Succession", "Watchmen" remportent la 72e édition des Emmy Awards

Les 72e Primetime Emmy Awards organisés par Jimmy Kimmel et ndash resteront dans les mémoires pour être une cérémonie pas comme les autres, et pas seulement comme la première grande remise de prix à remettre des prix entièrement à distance après le verrouillage induit par COVID-19. Les premiers lauréats et les talents des nouvelles plateformes de contenu sont apparus dans les résultats aux côtés des récipiendaires réguliers des plus hautes distinctions de la Television Academy.

Diffusée en direct sur ABC, la cérémonie a été planifiée conformément aux directives de sécurité en cas de pandémie, avec Kimmel stationné au Los Angeles&rsquo Staples Center et plus de 100 caméras diffusant en direct des candidats en lock-out. Pour la première fois dans l'histoire des Emmys, il n'y avait aucun public présent à l'événement et aucun événement tapis rouge en direct ne le précédait.

Parmi les gagnants des Creative Arts Emmys 2020, présentés virtuellement au cours de la semaine précédant la grande soirée télévisée du 20 septembre et animé par Nicole Byer, figuraient la comédie Pop TV & rsquos & ldquoSchitt & rsquos Creek, & rdquo HBO & rsquos le drame &ldquoSuccession & rdquo et les séries limitées &ldquoRuPaul Vrs1&qurdquo Race,&rdquo et &ldquoStar Wars&rdquo drame &ldquoThe Mandalorian&rdquo du nouveau géant du streaming Disney+.

La cérémonie du 19 septembre, diffusée sur FXX, a amené Netflix et HBO à égalité de victoires aux Creative Arts Emmy, avec 19 chacun. HBO&rsquos &ldquoBad Education&rdquo a été couronné comme un téléfilm exceptionnel. Ron Cephas Jones de NBC&rsquos &ldquoThis Is Us&rdquo (à la suite d'une erreur de production qui a nommé par erreur un autre gagnant), Cherry Jones de &ldquoSuccession&rdquo et Eddie Murphy et Maya Rudolph pour l'épisode de NBC hébergé sur NBC&rsquos &ldquoSaturday ont remporté les victoires dans les catégories d'acteurs invités. .&rdquo (Rudolph, qui a également remporté le titre de voix off Emmy pour Netflix&rsquos&ldquoBig Mouth&rdquo, s'est surpassée dans la catégorie actrice de comédie invitée à son tour dans NBC&rsquos&ldquoThe Good Place.&rdquo)

Après que Kimmel a lancé la cérémonie décrivant les procédures de sécurité en place, les principaux résultats de la comédie ont été annoncés avec un balayage net pour le vainqueur exceptionnel de la série de comédie & ldquoSchitt & rsquos Creek. une seule saison, avec le co-créateur Daniel Levy remportant des statues pour l'écriture, la co-réalisation, la production et en tant qu'acteur de soutien. Catherine O&rsquoHara, Annie Murphy et le co-créateur Eugene Levy ont également accepté des trophées d'acteur, marquant la première fois en 72 ans d'histoire des Emmys qu'une comédie a balayé les quatre catégories d'acteur en un an. La sitcom à petit budget de Levys sur une famille aisée forcée de déménager dans une ville isolée, qui a commencé en 2015 et a récemment diffusé sa dernière saison, a été distribuée par Canada&rsquos Pop TV et diffusée aux États-Unis sur Netflix.

Regina King a remporté son quatrième Emmy en six ans (avec cinq nominations au total depuis 2015) pour &ldquoWatchmen&rdquo et Mark Ruffalo a remporté son deuxième pour la série limitée HBO&rsquos &ldquoI Know This Much Is True.&rdquo Eux et d'autres gagnants, ainsi que plusieurs présentateurs, a imploré les téléspectateurs d'avoir un plan pour voter aux prochaines élections générales. « Si vous avez des privilèges, vous devez vous battre pour ceux qui sont moins fortunés et plus vulnérables », a déclaré Ruffalo. &ldquoNous sommes plus forts ensemble quand nous nous aimons et respectons la diversité&rsquo.&rdquo

Le récipiendaire du Prix des gouverneurs et pionnier d'Hollywood, Tyler Perry, a également utilisé son discours pour souligner l'importance de la diversité des voix dans les médias, faisant écho aux histoires incluses dans la télédiffusion d'Issa Rae sur son premier pitch télévisé décevant, Lena Waithe la première fois qu'elle s'est sentie vue sur le petit l'écran, et America Ferrera lorsqu'on lui a demandé de jouer des stéréotypes lors d'une audition. Parmi les présentateurs de catégorie figuraient des travailleurs essentiels, notamment des enseignants, des chauffeurs, des agriculteurs et des professionnels de la santé se rapportant aux premières lignes de la pandémie.

&ldquoWatchmen,&rdquo adapté par Damon Lindelof comme une suite du roman graphique de science-fiction d'Alan Moore et Dave Gibbons, a poursuivi sa projection impressionnante, avec des victoires pour Lindelof et Cord Jefferson en tant que co-scénaristes, l'acteur de soutien Yahya Abdul-Mateen II, et au final, des séries limitées exceptionnelles. Les 11 Emmys au total pour &ldquoWatchmen&rdquo en ont fait l'émission la plus gagnante de la nuit dans le décompte final HBO a remporté 30 Emmys tandis que Netflix en a remporté 21.

Uzo Aduba a remporté son troisième Emmy pour son rôle de soutien en tant que membre du Congrès Shirley Chisholm dans la série limitée FX&rsquos &ldquoMrs. America.&rdquo Dans les courses dramatiques, les acteurs principaux Jeremy Strong de &ldquoSuccession&rdquo et Zendaya de HBO&rsquos &ldquoEuphoria&rdquo ont remporté leurs premières statues Emmy. "Je sais que c'est une période vraiment étrange pour célébrer", a déclaré Zendaya, 24 ans, la plus jeune gagnante de la catégorie actrice dramatique. &ldquoMais il y a de l'espoir dans les jeunes.&rdquo Les gagnants des acteurs de théâtre de soutien étaient Billy Crudup pour AppleTV+&rsquos &ldquoThe Morning Show&rdquo et Julia Garner pour Netflix&rsquos &ldquoOzark.&rdquo Clôturant la cérémonie, Jesse Armstrong&rsquos &ldquoSuccession&rdquo prix exceptionnels de séries dramatiques.

Pour une liste complète des lauréats des Emmy Awards 2020 et plus, visitez Emmys.com.

Découvrez Backstage&rsquos Listes d'auditions télévisées!


Bourses de la Fondation Appel à candidatures

LA FONDATION DE LA NATIONAL ACADEMY OF TELEVISION ARTS & SCIENCES ANNONCE L'APPEL À CANDIDATURES POUR LES BOURSES NATAS 2021 Postulez à https://theemmys.tv/scholarships/ Date limite 15 avril 2021 NEW YORK, NY – 4 mars 2021 – La Fondation de la National Academy of Television Arts & Sciences (NATASFS) est heureux d'annoncer l'appel à&8230


Daytime Emmy Awards’ Moments les plus mémorables

Tout au long de leurs presque 50 ans d'histoire, les Daytime Emmy Awards ont livré des moments aussi sincères et parfois humoristiques que les spectacles que la cérémonie elle-même célèbre. Cette année, en l'honneur du 47e kudofest annuel à venir, Variété revient sur certaines des parties les plus mémorables des événements passés.

15. Alex Trebek&rsquos première victoire post-cancer
(46e cérémonie annuelle)
Bien qu'il admette plus tard une partie de la lutte qu'il a rencontrée lors d'un traitement contre le cancer du pancréas, l'hôte de & ldquoJeopardy & rdquo Trebek était tout de gratitude et son esprit de signature, plaisantant qu'il s'agissait d'une victoire & ldquosympathy & rdquo et citant Sally Field & rsquos, & vous aimez moi, vous m'aimez vraiment. & rdquo Le voir monter sur scène avec l'air en si bonne santé était comme une victoire en soi.

14. Hommage à Dick Clark & "American Bandstand"
(37e cérémonie annuelle)
Ce qui a commencé comme un ensemble de clips de faits saillants de & ldquoAmerican Bandstand & rsquos & rdquo impressionnante course de plusieurs décennies s'est transformé en une promenade en direct et en personne dans l'histoire de la musique lorsque des actes de la série & rsquo passé, les Spinners et le casting de & ldquoJersey Boys, & rdquo a surpris Clark avec performances sur scène devant lui. Cela a élevé l'expérience et a fourni un divertissement émotionnel supplémentaire.

13. Voyage caritatif de célébrités au Kenya
(36e cérémonie annuelle)
Les remises de prix peuvent être très fastueuses, mais en 2009, les Daytime Emmys ont également mis en lumière l'importance des dons de bienfaisance à travers une featurette lors d'un voyage au Kenya au profit de Feed the Children. Les légendes du savon Susan Lucci, Anthony Geary et Kelly Monaco faisaient partie du groupe qui a livré des images vraiment touchantes pour rappeler à chacun l'importance de faire sa part pour rendre le monde meilleur.

12. George Lucas & rsquo première victoire Emmy
(40e cérémonie annuelle)
Lucas avait été loué pendant des décennies (bien qu'il n'ait remporté qu'un seul prix majeur : le Irving G. Thalberg Memorial Award aux Oscars) au moment où il a remporté un Daytime Emmy en 2013 pour la série animée & ldquoStar Wars & rdquo & ldquoClone Wars. & rdquo Qu'est-ce qui a fait Ce qui est très spécial, c'est que Carrie Fisher a présenté la statue à Lucas et à l'équipe & ldquoClone Wars & rdquo, et la véritable excitation dans sa voix a clairement montré l'impact durable qu'il a sur tous ceux avec qui il travaille.

11. Prix pour l'ensemble de sa carrière de Bob Barker
(26e cérémonie annuelle)
L'animateur de longue date & ldquoPrice Is Right & rdquo avait déjà décroché une douzaine de Daytime Emmys avant d'accepter le Lifetime Achievement Award en 1999, et son mandat au jeu télévisé syndiqué était toujours aussi fort. Mais il a vraiment semblé aussi aimable de le recevoir que la première fois qu'il s'est tenu sur cette scène. Il a tourné l'attention sur ceux qui l'ont aidé en cours de route, y compris sa mère et sa femme, et bien sûr, il a terminé par un appel pour aider à contrôler la population d'animaux de compagnie.

10. Prix Barbara Walters pour l'ensemble de ses réalisations
(27e cérémonie annuelle)
Oprah Winfrey a tout dit lorsqu'elle a présenté à la journaliste, animatrice de talk-show et &ldquoliving legend&rdquo Walters le Lifetime Achievement Award en 2000 : &ldquoSeule Barbara pourrait être comme Barbara.&rdquo Walters a prouvé son équilibre même dans les moments les plus éprouvants pour les nerfs lorsqu'elle est venue préparée avec un discours qui a touché sa famille, y compris sa défunte sœur qui avait vécu avec des problèmes mentaux, sa carrière bien remplie et l'importance de la télévision en général.

9. Aretha Franklin est une super fan de "Y&R"
(24e cérémonie annuelle)
La reine de la soul est devenue un incontournable aux Daytime Emmy Awards, mais tout a vraiment commencé en 1997 lorsqu'elle a présenté le montage de l'année pour le nominé & ldquoThe Young & the Restless. & rdquo Elle était là en personne cette fois, mais son message vidéo précédemment enregistré était tout aussi passionnée, disant qu'elle regardait l'émission tout le temps, même lorsqu'elle était en concert, et surtout exprimant son amour pour Eric Braeden&rsquos Victor.

8. Hommage à "Sesame Street" / L'œuvre d'une vie de Caroll Spinney (à égalité)
(36e cérémonie annuelle / 45e cérémonie annuelle)
En 2009, &ldquoSesame Street&rdquo a célébré son 40e anniversaire avec un numéro de big band étoilé qui a de nouveau fait ressortir l'enfant qui sommeille en chacun. Il n'y avait rien de plus excitant que de voir Big Bird, Grover et même Oscar the Grouch (sans parler de leurs voisins humains) en live. Puis, un peu moins d'une décennie plus tard, l'homme derrière Big Bird a enfin eu son propre moment pour briller lorsqu'il a remporté le Lifetime Achievement Award, aussi énergique et plein de lumière et d'amour que son personnage.

7. Prix d'excellence de Betty White pour l'ensemble de ses réalisations
(42e cérémonie annuelle)
La présentation du White&rsquos Lifetime Achievement Award était une production en soi, avec d'autres icônes de la télévision de Marie Osmond à Regis Philbin jouant à un jeu de mot de passe puis parlant longuement de l'acteur acclamé. Mais White savait comment faire durer la fête et les rires, faisant même une petite danse avec Charo lorsqu'elle montait sur scène.

6. Hommage à Joan Rivers
(42e cérémonie annuelle)
Lorsque la bande dessinée légendaire est décédée à l'automne 2014, les Daytime Emmys lui ont dit au revoir avec un long hommage de trois minutes qui présentait son discours d'acceptation émotionnel de 1990 et sa fille, Melissa Rivers, réfléchissant sur sa vie et sa carrière. C'était plus que suffisant pour faire pleurer le public en direct et à domicile, et ce n'était que le début de la section cérémonie & rsquos In Memoriam pour l'année, qui mettait en vedette Kenneth &ldquoBabyface&rdquo Edmonds chantant Michael Jackson&rsquos &ldquoGone Too Soon.&rdquo

5. Al Freeman Jr. est le premier Afro-Américain à remporter le titre d'acteur principal
(6e cérémonie annuelle)
Freeman a dépeint le lieutenant Ed Hall dans l'émission "One Life to Live" d'ABC à partir de 1972 et a remporté l'acteur principal Daytime Emmy pour la performance en 1979. Il est entré dans l'histoire en étant le premier interprète de cette émission à remporter ce trophée. , sans parler du premier artiste afro-américain à le faire. Il s'agissait d'un exploit historique important qui a encore plus de poids avec le recul : alors qu'il a fait des progrès vers l'inclusion dès le début, il a fallu encore six ans avant qu'un homme noir (Darnell Williams) ne dépasse cette catégorie. encore une fois, et c'est moins d'une décennie après la victoire que les pouvoirs en place à “One Life to Live” ont laissé Freeman, parmi d'autres acteurs noirs, quitter la série.

4. Oprah Winfrey Lifetime Achievement Award / Au revoir au « Oprah Winfrey Show » (à égalité)
(25e cérémonie annuelle / 38e cérémonie annuelle)
Après une douzaine d'années après le succès de sa série « The Oprah Winfrey Show », l'animatrice de talk-show a remporté le Lifetime Achievement Award. C'était quelque chose sur quoi la présentatrice Barbara Walters se souviendrait et notait que Winfrey n'était « qu'un bébé » à l'époque, mais cela prouvait à quel point son message et sa portée étaient déjà importants sur le petit écran. Son pouvoir et son statut n'ont fait que croître, et en 2011, lorsque son émission éponyme a pris fin, elle a été envoyée de manière spectaculaire, avec tout le monde, de Wayne Brady à Gladys Knight à Céline Dion rendant hommage à la balise. de lumière et d'espoir qu'il symbolisait depuis 25 ans.

3. L'œuvre de toute une vie de Lee Phillip Bell
(34e cérémonie annuelle)
Bell, à bien des égards, était une première dame de la journée. L'ancien journaliste et animateur de talk-show a co-créé deux des drames de jour à succès les plus anciens, CBS’ “The Bold and the Beautiful” et “The Young & the Restless.” Ce n'est qu'en 2007 que sa longue liste de réalisations à la télévision a été récompensée par un Lifetime Achievement Award, malgré le fait que son mari et co-créateur de ces deux feuilletons ait remporté le sien en 1992. C'était un moment attendu depuis longtemps, et c'était passionnant de la voir avoir son moment de célébration .

2. Susan Lucci brise sa séquence de défaites
(26e cérémonie annuelle)
Tous les fans de jour se souviennent où ils étaient lorsqu'ils ont entendu Shemar Moore crier : « La séquence est terminée » lors de l'annonce de la gagnante des Daytime Emmy Awards de 1999 pour l'actrice principale. Il s'agissait de la 19e nomination de la star de All My Children, Lucci, mais de sa toute première victoire, et cela lui a valu une ovation debout et de véritables acclamations de la part même de ses concurrents dans la catégorie. Lucci elle-même était extrêmement émotive. Il lui a fallu environ une minute et demie debout sur scène sous des applaudissements bruyants avant même qu'elle ne puisse commencer son discours de remerciement, ce qu'elle a fait en disant : « Je croyais vraiment que cela n'arriverait jamais. » Et quand les producteurs ont dit elle pour conclure, le public a hué fort pour que Lucci puisse enfin avoir son moment complet sous les projecteurs.

1. Prix Fred Rogers pour l'ensemble de ses réalisations
(24e cérémonie annuelle)
Près de trois décennies après le début de l'émission pour enfants de Rogers sur NET devenu PBS, l'homme qui a éduqué et inspiré d'innombrables enfants (et pas mal de parents) est monté sur scène pour accepter un prix pour l'ensemble de ses réalisations aux Daytime Emmys. Toujours soucieux de faire passer les autres avant lui, Rogers a cédé une partie de son temps pour permettre au public un moment de silence pour penser aux personnes qui les ont aidés tout au long de leur voyage, en retirant son message de « à la recherche d'aides » écran de son émission et dans une pratique dans sa vie réelle. Pour beaucoup, Rogers était l'assistant &mdash et il l'a encore prouvé ici.


Première cérémonie des Emmy Awards - HISTOIRE

LOS ANGELES - C'était une nuit virtuelle de glamour pour certains, va comme tu es pour d'autres, de messages de justice sociale et d'affaires familiales.

C'était la cérémonie annuelle des Emmy Awards, animée par Jimmy Kimmel et diffusée à la télévision ABC dimanche soir. Mais à cause de la pandémie, tout était virtuel, sans public de stars en direct. Au lieu de cela, plus de 100 caméras ont été déployées dans les maisons et des célébrations ont été organisées ailleurs par les nominés afin que les gagnants puissent accepter leur prix en temps réel.

Et bien sûr, les choses ont parfois mal tourné.

Le prix de l'acteur invité de Ron Cephas Jones pour "This Is Us" a été annoncé pour un autre nominé, Jason Bateman.

L'erreur s'est produite lors des Emmys des arts créatifs en ligne de samedi, précurseur de la cérémonie principale de dimanche et point culminant d'une semaine d'événements honorant les réalisations techniques et autres.

L'émission de samedi dernier sur FXX, cependant, était la seule des présentations d'arts créatifs à être télévisée, ce qui rend l'erreur encore plus flagrante. Dans une annonce en voix off, M. Bateman a été déclaré vainqueur pour son apparition dans "The Outsider" de HBO, tandis que l'écran affichait le nom de M. Jones.

Ron Cephas Jones et sa fille Jasmine Cephas Jones sont les premiers père et fille à gagner la même année.

M. Jones était de bonne humeur au sujet de l'erreur lorsqu'il a répondu aux questions pratiquement après. Il s'est plutôt concentré sur son deuxième Emmy pour "This Is Us" et surtout sur sa fille, l'acteur-chanteur Jasmine Cephas Jones.

Il a exprimé sa joie en apprenant que le couple est entré dans l'histoire des Emmy en tant que premier père et fille à gagner la même année. Son trophée d'acteur de la série courte est arrivé plus tôt dans la semaine pour "#FreeRayshawn" de Quibi.

"Mon cœur explose quand je pense à elle et que je la regarde et le succès qu'elle a eu", a-t-il déclaré.

Parmi les autres gagnants samedi figurait Eddie Murphy, dont le retour à "Saturday Night Live" après plus de trois décennies a valu à la star son premier Emmy Award, pour l'acteur invité de la série comique.

Maya Rudolph a remporté le trophée de l'actrice invitée de la catégorie pour son interprétation de la sénatrice américaine Kamala Harris, deux jours après avoir réclamé une voix off Emmy pour "Big Mouth".

Cherry Jones a remporté le trophée d'actrice dramatique invitée pour "Succession".

Lors de la cérémonie de dimanche, plusieurs lauréats des Emmy, dont Regina King et Uzo Aduba, ont souligné la lutte nationale pour la justice sociale.

Les deux actrices portaient des T-shirts avec Breonna Taylor, l'EMT de 26 ans de Louisville, Ky., qui a été tuée par balle par la police en mars lors d'une descente de nuit à son domicile. Le t-shirt de Mme King montrait le visage de Mme Taylor.

Mme King a remporté le prix d'actrice dans une série limitée ou un téléfilm en tant que héros masqué dans "Watchmen" de HBO.

"J'ai adoré quand j'ai vu sa chemise et qu'elle se tenait avec une telle force et une telle puissance, ce que nous savons tous qu'elle a", a déclaré Mme.

Aduba, gagnante pour l'actrice de soutien dans une série limitée ou un téléfilm pour "Mrs. America” in which she played the late New York Congresswoman Shirley Chisholm.

Damon Lindelof wore a black T-shirt with “Remember Tulsa ’21” in yellow letters while accepting the Emmy for limited series writing for “Watchmen.” Cord Jefferson, who is Black and shared the award, and Mr.Lindelof stood in front of a banner reading “Give a Damn” that was hung from a fireplace mantle.

Mr. Lindelof, who is white, was drawing attention to the race riot in Tulsa, Okla., that occurred after white residents, many of them deputized and given weapons, attacked Black residents and businesses in the city. Mr. Jefferson called it “the original sin of our show.”

Meanwhile, 24-year-old Zendaya became emotional after she took home the trophy for her role in the HBO series, “Euphoria,” scoring one of the few long shot victories Sunday night. She is the youngest actress and only the second Black actress to claim the lead drama actress award, following Viola Davis’ groundbreaking 2015 win for “How To Get Away With Murder.”


Communication Department wins first Emmy Award for ‘A Festival of Carols’

Goshen College’s FiveCore Media won a National Academy of Television Arts and Sciences (NATAS) Lower Great Lakes Chapter regional Emmy® award on June 12, the college’s first win out of four nominations.

The special live event coverage Emmy® was awarded for FiveCore Media’s production of the Goshen College Music Department’s UNE Festival of Carols 2020 during a virtual awards ceremony. Other nominees in the category were Digital Alchemy in Cleveland and WTHR in Indianapolis.

A Festival of Carols is Goshen College’s yearly Christmas concert featuring the college’s choirs, ensembles and the local Rejoice Children’s Choir. The television special aired on several PBS stations in the midwest region. The production was almost solely student-produced under the direction of FiveCore Media Executive Director and Goshen College Associate Professor of Communication, Kyle Hufford.

“This Emmy® is a testament to the hard work of our Goshen College students and FiveCore staff,” Hufford said. “We have been knocking on the door with nominations in the past, but this year the students were finally recognized by broadcast industry professionals for their excellence. Festival of Carols is a huge production and it takes over a dozen students and staff to pull it off. I am honored to share this award with our students and hope this is the first of many more to come.”

The Lower Great Lakes Chapter includes the Cleveland, Indianapolis, Toledo, Fort Wayne, Columbus, Bloomington and Youngstown markets. The Regional Emmy® awards is one of the top awards in television broadcasting and is judged by members of other NATAS chapters in the country. UNE Festival of Carols will air again this coming Christmas season on PBS stations.

About the National Academy of Television Arts & Sciences:

The National Academy of Television Arts & Sciences was founded in 1955. It is dedicated to the advancement of the arts and sciences of television and the promotion of creative leadership for artistic, educational and technical achievements within the television industry. It recognizes excellence in television with the coveted Emmy® Award.

Regional Emmy® Awards are given in nineteen regions across the United States.


Partager All sharing options for: What Was the Worst Emmys Ceremony in History?

Getty Images/Ringer illustration

Despite what you’ve heard, the Emmy Awards are bad. They’re an annual celebration of TV’s so-called achievements, and an excuse to gather people from the small screen and hand out awards to … pretty much the same shows every year.

This year’s ceremony will be the 69th annual Emmys, which is to say that this thing’s been going on for a long time. As with anything that lasts for multiple decades, the show has had its ups and its downs, its good years and its bad years. The Emmys got off to a tough start: The show’s host in 1949, Walter O’Keefe, was only the show’s host because Rudy Vallée had to leave town at the last minute. Have things gotten better since then? Only slightly!

In advance of the 2017 awards, I wanted to determine the Emmys’ darkest years—the ceremonies that felt like torture, the memories of which we will subdue as we decide to spend four hours of our Sunday night watching CBS. (If you have a happier soul and would rather read about the Emmy’s best years, click here.)

To make this list, I considered the four crucial elements of any Emmy Awards:

  1. The Awards: Obviously, a good awards show should give out good awards—by which I mean, they should acknowledge the most worthy nominees. In the case of the Emmys, I gave bonus points to the ceremonies that embraced the changing tides of television, and also the ones that adjusted the Emmys format in ways that helped the show evolve aptly and intelligently. If a show did not do these things, it did not receive points
  2. The Host: The host of an awards show is crucial. Just ask everyone who watched Seth MacFarlane do the Oscars in 2013.
  3. The Moments: The moments are arguably the most important part of any awards ceremony—they’re the things that make a show memorable and iconic.
  4. Best Available Video: For this one, I scoured YouTube for clips from each respective ceremony and selected the best candidates. In case you’re wondering, a good clip from Emmys past doesn’t necessarily have to be good, inspiring, or funny whether it’s baffling, embarrassing, or laughable, all that matters is that it’s a perfect snapshot of a moment in TV history.

Ranking the 10 Best Emmys Ceremonies in History

After pinpointing those four elements of each Emmy Awards, I ranked them (1-68) against their counterparts. Then I averaged each ceremony’s four rankings to get a total score. The lower the score, the better the awards show—and the higher the score, the worse the show.

Got it? Cool. So without further ado, here are the 10 worst Emmy Awards in history.

10. The 1961 Emmy Awards

The Awards (Ranked no. 47): The winning show at this ceremony was—no lie—a Hallmark presentation of Macbeth. I just fell asleep writing that sentence. Now that I’m awake again, let me tell what the runner-up was: the 1960s Convention Cov—[passes out].

The Hosts (Ranked no. 55): Nothing against Dick Powell, a fair lad who I hear was just dandy in 1938’s Cowboy from Brooklyn, but it sounds like he wasn’t a great host. Les Los Angeles Times’ headline for their Emmys review was “TV Awards Show Lacking in Excitement.” That’s on you, Dick Powell.

The Moments (Ranked no. 47): Things were apparently pretty dour at the ceremony because Gary Cooper had just died three days prior. Selon le Fois, the most thrilling moment of the show was when Barbara Stanwyck got her gown stuck on a chair:

“As in all spectacular events there was one moment of comedy—or near embarrassment—when Miss Stanwyck, in her haste to rush to the stage, ripped part of her gown. Joey Bishop … used the incident to advantage by quipping, ‘The guy who helped Barbara Stanwyck with her coat was on camera longer than I was.’”

Sounds like a rip-roaring time!

Best Available Video (Ranked no. 56):

You can see Barbara Stanwyck get her coat caught on the chair, right? It’s crazy, right? Non?

9. The 1984 Emmy Awards

The Awards (Ranked no. 49): This was a year of repeats. Cheers won Outstanding Comedy Series for the second straight year, while Hill Street Blues won Drama for the fourth straight year. Cheers’ Shelley Long also got snubbed in favor of Jane Curtin for Kate & Allie.

The Host (Ranked no. 42): It’s a big risk tapping an actor to host an awards show rather than a comedian or a trained emcee (Seth MacFarlane, the 2013 Oscars, remember?), and getting Tom Selleck to host the ’84 Emmys did not pan out. In the end he wasn’t a plus or a minus, merely a dude with a great mustache who moved things along. After the ceremony he told the Los Angeles Times, “It was painful for me to stand up in front of all those people.” In case you’re wondering how Tom Selleck’s poor hosting performance affected Tom Selleck.

The Moments (Ranked no. 61): The 1984 Emmy Awards were a big night for a lot of talented actresses—from Curtin to Rhea Perlman to Jane Fonda—but overall, there were no moments that stood out, which is why it ranks so low.

Best Available Video (Ranked no. 54): Ted Danson getting really excited that Something About Amelia won:

Like I said, not a lot happened at this ceremony.

8. The 1976 Emmy Awards

The Awards (Ranked no. 28): The Mary Tyler Moore Show won Outstanding Comedy Series, and the ceremony handed awards to a ton of legends: Peter Falk, Anthony Hopkins, Hal Holbrook, Ted Knight, Betty White, Mary Tyler Moore. Forty years later, those selections hold up.

The Hosts (Ranked no. 62): No shade to Mary Tyler Moore, here—I’m going to fully blame her cohost John Denver. It feels like peak Hollywood that Emmys producers were like, “Oh hey, Mary, we’re going to give you and your show five awards, but we kinda feel like you need a man’s help hosting?”

The Moments (Ranked no. 65): O.J. Simpson presented a segment on sports? Other than that, this was a business-only ceremony.

Best Available Video (Ranked no. 52):

This video is cool because Tim Conway jokingly runs on stage when he’s announced as a nominee, which causes Chevy Chase to jump on stage, which causes Harvey Korman to jump on stage. It’s a fun bit, an ancestor of Jimmy Fallon, Stephen Colbert, and Jon Stewart mucking it up at the 2012 Emmys. Then again, it’s not that fun.

7. The 2008 Emmys

The Awards (Ranked no. 33): Not too bad actually: 30 Rock won again, Des hommes fous won Outstanding Drama Series in its rookie year, and Bryan Cranston nabbed his first Best Actor Emmy for playing Walter White in Breaking Bad. This year’s awards were also notable for two other reasons: It was the last year categories only had five nominees (because bien sûr we need to nominate six actors instead of five), and it was the year that Grey’s Anatomy’s Katherine Heigl withdrew her name from contention because she “did not feel that I was given the material this season to warrant an Emmy nomination.” Incredible.

The Hosts (Ranked no. 66): In an effort to embrace reality TV, the Emmys went totally bonkers and hired five hosts for the 2008 show: Tom Bergeron, Howie Mandel, Heidi Klum, Jeff Probst, and Ryan Seacrest. Guess what—it didn’t go very well! None of the hosts were compelling, but how could they be? None of them were given enough time to make an impact.

The opening sketch also involved all of the other hosts—who are men, mind you—ripping off Heidi Klum’s clothes? I know it’s been nine years, but 2008 was a looong time ago.

The Moments (Ranked no. 67): Aside from the hosts, the ceremony was a debacle. Presenter Vanessa Williams had a microphone go out on her Josh Groban performed a medley of TV theme songs, a bit that Jason Alexander had already done in 1994. Oh also, it was the lowest-rated Emmy Awards to date.

Best Available Video (Ranked no. 45): The Josh Groban performance really needs to be seen to be believed:

6. The 1998 Emmy Awards

The Awards (Ranked no. 61): Frasier won in ’98 for the FIFTH YEAR IN A ROW. I mean, come on, guys—The Larry Sanders Show et Seinfeld were still on the air! Aussi, ER, a decade-defining show, came into the night with the most nominations, and went home with zero wins.

The Host (Ranked no. 68): There was no host in 1998. They just didn’t have one. I guess you have to commend them for experimenting, and you could argue that a host’s job is superfluous. But then again, that argument would crumble once someone brought up the 1998 Emmys.

The Moments (Ranked no. 58): As this was the 50th annual Emmy Awards, the show leaned into nostalgia. And not in a fun way—the ceremony was an overlong slog down memory lane that I assume featured multiple references to “the golden age of television.” This is not what awards shows are for—we have PBS for that.

Best Available Video (Ranked no. 29): This pre-presentation bit featuring former costars Garry Shandling and David Duchovny is quite funny, but that it’s the “Best” video from the ceremony tells you all you need to know.

5. The 1956 Emmy Awards

The Awards (Ranked no. 42): Pretty average, with some good selections, such as Lucille Ball winning Best Actress and Lassie winning Best Children’s Show.

The Hosts (Ranked no. 57): Art Linkletter and John Charles Daly were so impactful as hosts of the Eighth Primetime Emmy Awards that the Los Angeles Times writeup barely mentions them. (It’s fair to say that hosting the Emmys would only become a high-pressure gig years later. The expectations of Linkletter and Daly were likely much less than that of Fallon or Kimmel in this century, and they probably shouldn’t be judged against each other. But when you’re making lists, you’ve gotta make some cutthroat decisions.)

The Moments (Ranked no. 64): Psh, not that much happened … but the ceremony fait inspire a man to seriously suggest that the Emmy Awards be abolished.

Best Available Video (Not Ranked): Sadly, YouTube does not currently host any footage from the 1956 Emmy Awards, which either means that they were so bad the Academy has been scrubbing their existence from the internet ever since, or that it was just a long time ago.

4. The 2003 Emmy Awards

The Awards (Ranked no. 66): With gritty cable shows like The Sopranos, Six Feet Under, et The Shield taking over the Emmys in the early 2000s, there was bound to be a backlash from voters who were resistant to change. The 2003 awards were exactly that: Everybody Loves Raymond was the night’s big winner, taking home Outstanding Comedy Series for the first time—it had already been on for seven seasons, which feels like enough time to deem whether a show is award-worthy or not—and beating out shows like Curb Your Enthusiasm, Sex and the City, et Will & Grace. That sucks.

The Hosts (Ranked no. 58): Because it went so well when they tried it in 1998, the Emmys once again decided not to hire a host for the '03 ceremony. Instead they enlisted 11 comedians—Ellen DeGeneres, Brad Garrett, George Lopez, Conan O’Brien, Bernie Mac, Dennis Miller, Garry Shandling, Martin Short, Jon Stewart, Darrell Hammond, and Wanda Sykes—to act as presenters and segment hosts. If that sounds like too many glorified hosts, that’s because it was. “With so many funny folks assembled in one time slot on Sunday, it seemed the sheer volume of one-liners, impersonations and rapid-fire witticisms would have 'em rolling in the aisles, or at least not rushing toward the exits,” the Los Angeles Times’ Reed Johnson wrote. “But too many routines either started flat or quickly fizzled. Several were deservedly met by the audience with crooked smiles and half-hearted chuckles.” Note to the Emmys: One host is right amount of hosts to hire.

The Moments (Ranked no. 57): Conan did a dance, then Martin Short did a dance. Then there were some extremely topical bits: SNL’s Darrell Hammond impersonating California gubernatorial candidate Arnold Schwarzenegger, and Shandling and Garrett making out on stage in a spoof of Britney Spears and Madonna’s kiss at the MTV VMAs, which happened a month earlier. (Because nothing says cool like a couple of middle-aged men riffing on “what those young kids are watching.”)

The one funny thing that happened—and no one thought it was funny at time—was Wanda Sykes overtly trolling Bill Cosby. Strolling the aisles of the theater, she went up to Cosby and said, “Was Nipsey Russell busy tonight?” He apparently remained silent and stewed behind a pair of sunglasses. That’s awesome, and I wish there was video online of it. Speaking of .

Best Available Video (Ranked no. 40): Here’s Jon Stewart more or less doing Le spectacle quotidien during the Emmys:

It’s fun to watch, if by fun I mean “actually kind of terrifying, because cable news has been a journalistic concern for more than decade and all we’ve done is laugh about it and let it get worse.” Moving on!

3. The 1963 Emmy Awards

The Awards (Ranked no. 59): Here’s a Tribune de Chicago headline about that year’s nominees, which included The Dick Van Dyke Show et The Andy Williams Show: “Emmy Awards Are Hodge Podge Again.” Does it make you feel warm and fuzzy inside that we complain about the same things people complained about half a century ago? Or does it make you feel incredibly depressed, as if time is a dreadful circle and we’re doomed to repeat history and never learn from it?

The Hosts (Ranked no. 41): Annette Funicello and Don Knotts are legends, so this was a pretty good get for the Emmys—especially just 15 years into their run.

The Moments (Ranked no. 55): The biggest moment of the ceremony was probably the opening, which was a dispatch from England, broadcast via satellite. That sounds extremely lame, but remember, this was 1963. Dick Van Dyke probably flipped out.

Best Available Video (Ranked no. 66): There are no available videos of the 1963 Emmys, so here’s a video of Mary Tyler Moore talking about the 1963 Emmys:

2. The 1950 Emmy Awards

The Awards (Ranked no. 65): Wanna hear the most L.A. thing ever? For the first few years, the Emmys only gave out awards for Los Angeles–based TV shows and stations. They also gave out an award for Best Commercial to Lucky Strike, which I bet Don Draper was psyched about.

The Host (Ranked no. 54): Bill Welsh was less of a host and more of an announcer. It was a different, less festive time.

The Moments (Ranked no. 48): To repeat: it was a different, less festive time. Mayor Fletcher Bowron spoke! Comedian Ed Wynn took this photo!

It’s somewhat incredible that the Emmys didn’t peter out in their nascent years.

Best Available Video (Not Ranked): No videos of the ceremony are available, which is too bad—I really wanted to see Bill Welsh fucking flex as an announcer.

1. The 1951 Emmy Awards

The Awards (Ranked no. 67 out 68): Again, they only gave out trophies to L.A. people and stations. Why does it rank lower than 1950? Because Don Draper didn’t win an award, and because they made a new category called “Best Sports Program” and the nominees were Los Angeles Rams Football, College Basketball Games, College Football Games, Hollywood Baseball, and Los Angeles Baseball. (Los Angeles Rams Football won, by the way.)

The Host (Ranked no. 65): To host the ceremony, the Emmys pulled in Governor Earl Warren, who went and compared TV to the Bible: "Just like one book, the Bible, affected more lives than all the gunpowder ever invented, so will it be with television." Chill out, Earl.

The Moments (Ranked no. 66): I can’t decide if this is funny or creepy, so I’ll leave it up to you: When Groucho Marx won for Most Outstanding Personality, he left the statuette on stage and grabbed presenter and former Miss America Rosemary LaPlanche instead. Groucho reportedly later explained that he mistook LaPlanche for the Emmy.

Best Available Video (Not Ranked): Sorry, no videos. I will, however, leave you with this interview with Betty White, who remembers nothing about the 1951 ceremony. (She remembers plenty about 1952, however.)


Inside Hollywood Star Jeremy Pope’s First Emmy Awards

Last night’s Emmy Awards ceremony, which was held virtually and hosted by Jimmy Kimmel, was a momentous occasion for Jeremy Pope. The actor landed his first Emmy nomination for his breakout role in Ryan Murphy’s Hollywood, in the Outstanding Lead Actor in a Limited Series or Movie category. “I’m very grateful for the recognition from the Television Academy, given Hollywood was my television debut,” Pope tells Vogue. He adds that portraying his character, a Black, gay aspiring screenwriter during the late 1940s named Archie Coleman, was a meaningful first role to take on. "Hollywood tells the story of a different perspective of our industry,” he says. “It was an opportunity to rewrite history and give a hopeful take on what could and should be. Although the era of our show was 80 years ago, we are still fighting for equal opportunities and visibility amongst marginalized groups today.”

To take in the virtual Emmys show last night, Pope tuned in from Orlando, along with his closest friends, parents, and grandparents. “I rented a house in my hometown so that all of my family could stay together in one place,” he says. “We dressed up and made our own red carpet.” The intimate experience proved to be one that the star will cherish in the years to come. “For my first Emmy Awards, I was able to bring all of the people that matter the most with me,” he says. “I sat next to my parents and my grandparents during the live show. Immediately after the show, we went downstairs to a room that had an arcade and bowling alley. The ultimate after-party!”

Naturally, he had to dress up for his at-home red carpet. Styled by Jordan Boothe, Pope wore a brown Louis Vuitton suit in the French label’s signature Damier checkerboard print. Finished off with a pair of heeled Christian Louboutin boots and a Constellation watch by Omega, the ensemble was a sleek take on suiting up that was anything but neutral or classic. “This year we knew we would be celebrating from home, so we wanted something that was comfortable yet sharp,” Pope says. “I’ve always admired Louis Vuitton, and being dressed by them for the Emmys was really special—even if that meant being suited up in my house just for my mom and grandma to see.”

Below, Pope documents the big night for Vogue, from getting ready to the after-party.


2020 Emmys: All the History-Making Moments to Look Out For

The nominations for the 2020 Emmy Awards have officially been announced!

The Academy of Television Arts & Sciences is set to honor the best in TV programming come Sept. 20, and with shows like Ramy, Schitt's Creek and The Mandalorian scoring a number of nominations, the ceremony has the potential to be quite historic.

That's right—despite the Emmys dating back to 1949, there are still a number of "firsts" and record-breaking wins each year.

This year is no exception, and due to the coronavirus pandemic, even the ceremony will likely be the first of its kind. Jimmy Kimmel is set to host the awards show, and even he admitted, "I don't know where we will do this or how we will do this or even why we are doing this, but we are doing it and I am hosting it."

Ahead of TV's biggest night, Saturday Night Live star and two-time Emmy nominated comedian Leslie Jones hosted the announcement of the 2020 nominations on Tuesday morning, getting help from presenters Laverne Cox, Josh Gad et Tatiana Maslany, along with Television Academy Chairman and CEO Frank Scherma.

HBO'S Watchmen dominated the nominations, nabbing a total of 26. Other shows going into September's awards show with multiple nominations include The Marvelous Mrs. Maisel, Succession, Ozark et Saturday Night Live.

As it turns out, a number of the TV programming nominees have already made history just by receiving nods. Scroll through the photo gallery below to see which shows and actors have already earned their place in the Emmys hall of fame, and which have the potential to should they win at the 72nd annual Primetime Emmy Awards!



Commentaires:

  1. Bajas

    Dans ce document, quelque chose est aussi une idée bonne, d'accord avec vous.

  2. Samoel

    Il y a quelque chose dans ce domaine. Merci beaucoup pour l'explication, maintenant je le saurai.

  3. Harbin

    Étrangement comme ça

  4. Tegid

    Je suis désolé, mais cette variante ne me convient certainement pas.

  5. Grimbold

    Félicitations, quels mots ..., excellente idée

  6. Faushura

    Je suis à ce sujet, je ne sais rien

  7. Nahuatl

    Entre nous, à mon avis, cela est évident. Je recommande de rechercher la réponse à votre question sur google.com

  8. Gormain

    À quel point cela semble intéressant



Écrire un message