Nouvelles

James Louis Crosland

James Louis Crosland


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

James Louis Crosland, fils de Walter John Crosland, un habilleur en drap de laine, est né le 23 septembre 1867 à Lockwood, Huddersfield. À l'âge de 24 ans, il a commencé sa formation pour devenir membre du clergé de l'Église d'Angleterre au St Bee's Theological College de Cumberland. En 1892, il devint vicaire de l'église All Souls à Halifax. (1)

Crosland se lie d'amitié avec William Rawson Shaw. Il était membre du Parti libéral et juge de paix de West Riding. Il a remporté le siège d'Halifax en 1893, mais n'aimait pas le travail et a démissionné en 1897 et a déménagé à Rustington où il a construit une nouvelle maison appelée Allangate, d'après la maison familiale à Halifax. (2)

Après la mort de sa première épouse, Letitia, en 1904, James Crosland est invité par Rawson Shaw à le rejoindre dans le Sussex. Il usa de son influence pour le faire nommer vicaire de l'église St Mary à East Preston. Le journal local a déclaré que "comme ses prédécesseurs pendant une quarantaine d'années, il vivra à Roundstone". (3)

En 1908, Crosland devint vicaire de l'église St Peter et St Paul à Rustington. Ce fut une décision impopulaire auprès des marguilliers. Des représentations ont été faites à Charles Ridgeway, l'évêque de Chichester pour faire retirer Crosland, mais cela a été rejeté. En 1909, les marguilliers accusent Crosland d'avoir détourné des fonds du Parish Poor Relief Fund. (4)

L'un des marguilliers de l'Église, M. EGP Wyatt, qui était également président du conseil paroissial de Rustington, a décidé de porter une accusation contre Crosland, a déclaré qu'« entre le 20 avril 1908 et le 12 avril 1909, a frauduleusement utilisé à ses propres fins, argent collecté au profit des malades et des pauvres du village. (5)

Il a été rapporté dans le journal que le "Rev. James Louis Crosland, vicaire de Rustington, accusé d'avoir converti à son propre usage 16, 19 shillings du fonds des malades et des pauvres de l'église, a de nouveau comparu devant les magistrats d'Arundel samedi. Le l'accusé a complètement démenti les allégations des témoins, et la Chambre a classé l'affaire sous les applaudissements. » (6)

Le 27 septembre 1910, Crosland épousa Constance Davidson, la fille de 32 ans de George Walter Davidson, un homme d'affaires riche et prospère. La richesse de la famille provenait du commerce aux Indes orientales et était de grands partisans du Parti conservateur. Selon le La Gazette de Brighton: "La réception a eu lieu lundi, au 167, Queen's Gate, et un grand nombre d'invités, dont plusieurs des principaux habitants de Rustington et du quartier, étaient présents. Les cadeaux de mariage à la mariée et au marié étaient nombreux et précieux." (7)

Constance a donné naissance à John Sidney Crosland le 17 octobre 1911. Le couple était tous les deux très intéressé par la musique et ensemble, ils ont formé la chorale locale. Pendant la Première Guerre mondiale, de nombreux concerts-bénéfice et autres activités. L'observateur de Littlehampton a rapporté : « Une soirée de concert patriotique au profit du Rustington War Emergency Fund a eu lieu dans le Lamb Hall mardi et s'est avéré être l'un des divertissements les plus agréables de ce genre jamais organisés dans le village. (8)

L'Union britannique des fascistes (BUF) a été formée par Oswald Mosley, le 1er octobre 1932. Elle ne comptait à l'origine que 32 membres et comprenait Cynthia Mosley, Robert Forgan, William E. Allen et John Beckett. Mosley leur a dit : « Nous demandons à ceux qui nous rejoignent (...) d'être prêts à tout sacrifier, mais à des fins non négligeables ou indignes. Nous leur demandons de consacrer leur vie à construire dans le pays un mouvement de l'ère moderne. ... En retour, nous ne pouvons que leur offrir la conviction profonde qu'ils se battent pour qu'une grande terre puisse vivre." (9)

Des tentatives ont été faites pour garder les noms des membres individuels secrets, mais les partisans de l'organisation comprenaient Charles Bentinck Budd, Harold Harmsworth (Lord Rothermere), le général de division John Fuller, Jorian Jenks, le commandant Charles E. Hudson, le commandant de l'escadre Louis Greig, AK Chesterton, David Bertram Ogilvy Freeman-Mitford (Lord Redesdale), Unity Mitford, Diana Mitford, Patrick Boyle (8e comte de Glasgow), Malcolm Campbell et Tommy Moran. Mosley a refusé de publier les noms ou le nombre de membres mais la presse a estimé un nombre maximum de 35 000. (dix)

William Joyce a été nommé directeur de la propagande à temps plein du BUF. Il était un ami proche de la famille Crosland et était souvent vu à Rustington : dans les tribunaux de Seafield Road... Il semble que pendant un certain temps, aucun des villageois ne savait que nous avions l'une des bases des Blackshirt ici à Rustington." (11)

James Louis Crosland et son fils John Sydney Crosland ont établi une branche du BUF à Rustington. Le siège était au 29 High Street. Ils ont tenu certaines des réunions à Rustington Vicarage et John a vendu des copies de La chemise noire au coin de Beach Road. L'une des premières recrues de John était le commandant Charles E. Hudson. D'après la fille d'Hudson. "Au début des années 30, mon père avait déjà la soixantaine lorsqu'ils se sont rencontrés, John dans la vingtaine... John était un Mosleyite enthousiaste et a persuadé mon père de se joindre à nous et est finalement devenu chef du Sussex." (12)

Il a été affirmé que le révérend Crosland, en tant que directeur de l'école de l'église de Rustington, a essayé d'influencer les enfants pour qu'ils comprennent et croient qu'Adolf Hitler « essayait de faire ce qu'il pouvait pour faire de l'Europe un endroit bien meilleur et qu'il devrait être admiré et respecté en tant que un chef formidable". Dans certains cas, les parents se sont arrangés pour que leurs enfants aillent à l'école en dehors du village. (13)

John Sidney Crosland est devenu le chef du BUF à Rustington. Il était également le directeur de l'église de son père et siégeait au conseil de la paroisse de Rustington. Le BUF était particulièrement fort dans le Sussex. Un rapport du MI5 déclarait : « Dans tout le pays, le mouvement était bien organisé, dirigé par des personnes enthousiastes et constamment actif jusqu'au moment où les principaux membres ont été arrêtés... Le Chief Constable a estimé le nombre d'adhérents à Bognor à environ 300... Le nombre de membres de Worthing était estimé à environ 60... En ce qui concerne la quantité d'activité, nous savons que la région était d'une importance suffisante pour Mosley lui-même pour prendre la parole lors de quatre réunions ces derniers temps. " (14)

Mosley avait développé un large public dans le Sussex après l'élection de Charles Bentinck Budd, le seul conseiller fasciste. Budd s'est arrangé pour que Mosley et William Joyce s'adressent à une réunion au Worthing Pavilion Theatre le 9 octobre 1934. James Louis Crosland et son fils sont également allés à la réunion. Le BUF a couvert la ville d'affiches avec les mots « Mosley Speaks », mais pendant la nuit quelqu'un avait modifié les affiches pour lire « Gasbag Mosley Speaks Tripe ». On découvrit plus tard que cela avait été fait par Roy Nicholls, le président des Young Socialists. (15)

Le lieu était rempli de partisans fascistes du Sussex. Étonnamment, ils étaient prêts à payer entre 1s.6d et 7s. pour leurs billets. Selon Michael Payne : « Enfin, le rideau s'est levé pour révéler Sir Oswald lui-même debout seul sur la scène. Vêtu entièrement de noir, la grande boucle de ceinture argentée luisant, le bras droit levé dans le salut fasciste, il était illuminé de manière fascinante dans le Ambiance feutrée, presque révérencielle par l'éclat des projecteurs à droite, à gauche et au centre. Une forêt de bras à manches noires s'est immédiatement levée pour le saluer." (16)

La réunion a été perturbée lorsque quelques chahuteurs ont été éjectés par de gros videurs de l'East End. Mosley, cependant, a poursuivi son discours sans se laisser décourager, disant à son auditoire que les ennemis de la Grande-Bretagne devraient être expulsés : va nous reprocher de les avoir jetés?" (17)

À la fin des débats, Mosley et Joyce, accompagnés d'un grand nombre de chemises noires, ont marché le long de l'Esplanade. Ils étaient protégés par les dix-neuf membres disponibles de la force de police de l'arrondissement. La foule de manifestants, estimée à environ 2 000 personnes, a tenté de leur barrer la route. Une femme de quatre-vingt-seize ans, Doreen Hodgkins, a été frappée à la tête par une chemise noire avant d'être escortée. Lorsque les Chemises noires se sont retirées à l'intérieur, la foule a commencé à scander : « Le pauvre vieux Mosley a le vent en poupe ! (18)

Les fascistes sont entrés dans la rue Montague pour tenter de se rendre à leur quartier général de la rue Anne. L'auteur de Marée de tempête : Worthing 1933-1939 (2008) a souligné : « Sir Oswald, clairement sans contenance et se sentant menacé, a immédiatement ordonné à ses gardes du corps durs et aguerris - tous au physique imposant et, comme leur chef, dominant les policiers en service - de resserrer les rangs et adopter leur position de combat qui, sans surprise, étant donné que tous étaient des boxeurs entraînés, avait été calquée sur celle d'un boxeur et ressemblait beaucoup à celle d'un boxeur." (19)

Le surintendant Clement Bristow a affirmé plus tard qu'une foule d'environ 400 personnes avait tenté d'empêcher les Chemises noires de se rendre à leur quartier général. Francis Skilton, un notaire qui avait quitté son domicile au 30 Normandy Road pour poster une lettre au bureau de poste central de Chapel Road, et s'est retrouvé pris dans les combats. Un témoin, John Birts, a déclaré plus tard à la police que Skilton avait été « sauvagement attaqué par au moins trois chemises noires ». (20)

Selon L'Argus du soir: "Les fascistes se sont frayé un chemin jusqu'au Mitchell's Cafe et se sont barricadés à l'intérieur alors que des opposants brisaient des fenêtres et jetaient des tomates. À l'approche de minuit, ils ont éclaté et ont marché le long de South Street jusqu'à Warwick Street. Une passante a reçu un coup de poing au visage dans ce que les témoins ont décrit comme une « guerre de guérilla ». Il y a eu des victimes des deux côtés alors qu'une « masse bouillonnante et luttant de gens hurlants » s'est engagée dans des batailles. (21)

Le lendemain, la police a arrêté Charles Bentinck Budd, Oswald Mosley, William Joyce et Bernard Mullans et les a accusés de « avec d'autres inconnus, ils se sont rassemblés en émeute contre la paix ». Le procès s'est déroulé le 14 novembre 1934. Charles Budd a affirmé qu'il avait téléphoné à la police à trois reprises le jour du rassemblement pour les avertir qu'il pensait que des « ennuis » avaient été prévus pour l'événement. Un membre de l'Association antifasciste du Nouveau Monde lui avait dit que "nous vous aurons ce soir". Budd avait plaidé pour la protection de la police mais seulement quatre hommes s'étaient présentés cette nuit-là. Il a fait valoir qu'il y avait eu un complot contre le BUF impliquant à la fois la police et le conseil municipal. (22)

James Louis Crosland a témoigné à l'appui de Budd, Mosley, Joyce et Mullans. La Gazette de Worthing a rapporté: "Le révérend James Louis Crosland, vicaire de Rustington, a déclaré qu'il était un membre non actif de l'Union britannique des fascistes. Il a décrit la foule comme agissant dans une attitude plutôt menaçante et a déclaré qu'il devait se frayer un chemin à travers eux ." Eric Neve (l'avocat de l'accusation) a demandé à Crosland s'il soutenait la politique fasciste. Il a répondu: "Si cela devait être un choix entre cela et quelque chose de pire, je devrais probablement le choisir." (23)

John Flowers, le conseil des poursuites a déclaré au jury que « si vous arrivez à la conclusion qu'il y a eu une opposition organisée par les rudes et les communistes et d'autres contre les fascistes... que cela a provoqué la violence et que les accusés et leurs partisans protégeaient eux-mêmes contre la violence, il ne sera pas de mon devoir de vous demander de les déclarer coupables." Le jury a accepté et tous les hommes ont été déclarés non coupables. (24)

James Louis Crosland a écrit à Adolf Hitler en avril 1936. Le personnel de la Rustington Church School a été invité à signer la lettre avant qu'elle ne soit envoyée en Allemagne : « Afin que vous puissiez pleinement comprendre l'attitude du peuple britannique envers les propositions présenté par le gouvernement allemand, nous, soussignés, saisissons cette occasion en tant que représentant de l'opinion publique pour écrire et exprimer notre pleine approbation des propositions, ainsi que notre profonde sympathie et compréhension pour le peuple allemand dans ses efforts sincères pour instaurer une paix durable au continent troublé et troublé de l'Europe. Nous pensons que les propositions contiennent en elles-mêmes l'essence d'un plan qui pourrait apporter un nouvel ordre de civilisation insoupçonné dans les annales de l'histoire et qui établirait une fois pour toutes la paix de l'Europe sur une base solide et durable."

La lettre disait : "Nous sympathisons avec la nation allemande dans sa lutte pour un statut égal avec les autres grandes nations d'Europe, et nous réalisons qu'un pays avec une culture si élevée, qui a tant contribué dans le domaine de la musique , la science et l'art, devraient trouver une place digne et honorée dans la communauté des nations. Nous réalisons que le travail que Votre Excellence a fait pour l'Allemagne en particulier, et pour l'Europe dans son ensemble chasse de nous la menace du communisme, et nous désirons avant tout une amitié avec l'Allemagne et le peuple allemand. Nous rejetons fermement les pourparlers d'état-major proposés comme monstrueux, ils sont totalement en désaccord avec les sentiments de la nation britannique, et nous accordons notre plus chaleureuse approbation à l'action du gouvernement allemand dans leur remilitarisation de la zone rhénane en contre-mesure au pacte franco-soviétique." (25)

Mlle Boniface, directrice de l'East Street Girls' School, à Littlehampton, et représentante du district au conseil d'éducation du comté, a rappelé plus tard qu'en 1936, elle avait été contactée par un enseignant de l'école de l'église de Rustington que le révérend Crosland avait fait circuler cette lettre à Hitler à le personnel et leur demander de le signer. Mlle Boniface a dit à l'enseignant qu'en aucun cas le personnel ne devrait signer un tel document. (26)

Le révérend Crosland a continué à être un partisan de l'Union britannique des fascistes. En 1938, il s'arrangea pour que son fils, John Sidney Crosland, et William Joyce, vêtus de leurs uniformes de chemise noire, fassent la leçon aux enfants. "Il semble que l'objectif était d'initier les jeunes esprits et corps à une routine militariste à un âge précoce, afin de les préparer à la lutte pour le pouvoir dans la guerre qui allait venir." (27)

La Seconde Guerre mondiale a commencé le 3 septembre 1939. L'année suivante, Winston Churchill est devenu premier ministre et a averti qu'une invasion allemande était imminente et a annoncé l'imposition du règlement de défense 18B. Cette loi, adoptée le 22 mai 1940, donnait au ministre de l'Intérieur le droit d'emprisonner sans jugement toute personne qu'il croyait susceptible de « mettre en danger la sécurité du royaume ». Au cours des semaines suivantes, 1 769 sujets britanniques ont été internés, dont 763 étaient membres de l'Union britannique des fascistes. (28)

Parmi les fascistes, les fascistes britanniques arrêtés, plus de 600 venaient du Sussex. Cela comprenait John Sidney Crosland, Charles Bentinck Budd, Charles E. Hudson et Norah Elam. (29) Un rapport du gouvernement soulignait : « L'internement des personnes dont les cas ont été portés devant le Comité ou dont les cas sont envoyés ci-joint a beaucoup contribué à éradiquer l'activité fasciste dans le West Sussex, mais il est évident qu'il y a encore des sympathisants fascistes. et que le retour de l'un de leurs chefs pourrait bien provoquer une recrudescence de leurs activités." (30)

Le révérend Crosland n'a pas été arrêté mais il a été contraint de démissionner. Il quitta Rustington et alla vivre au Prieuré de Cross-in-Hand. Crosland a plaidé pour la libération de son fils : « Ma vaste expérience de la vie m'a appris ce fait : aucun accusé n'est capable de se défendre de manière adéquate dans un procès contre les mensonges qui circulent à son sujet. Il peut les nier, mais cela ne suffit pas. .... Mais j'en appelle à des raisons plus élevées que cela. Je vous le dis. Me voici un vieil homme brisé de santé physiquement incapable de s'occuper de la ferme de 16 arpents de mon fils, ne serait-ce pas plus avantageux pour l'Etat et le bien-être de notre pays a besoin en cette période de grand danger de le libérer afin qu'il puisse faire quelque chose pour la production de nourriture, à condition qu'il s'abstienne de toute politique pendant la guerre et qu'il soit sous la supervision de la police de l'East Sussex ?" (31)

James Louis Crosland est décédé en 1943.

Il y avait beaucoup d'intérêt local affiché jeudi à l'hôtel de ville d'Arundel, dans l'audition de l'accusation contre le vicaire de Rustington (le révérend James Louis Crosland). Depuis quelques mois, de nombreuses rumeurs couraient dans le village, et cela avait abouti à la convocation du vicaire, au motif qu'entre le 20 avril 1908 et le 12 avril 1909, il avait frauduleusement utilisé à ses propres fins les espèces collectées pour au profit des malades et des pauvres du village. L'un des marguilliers de l'Église, M. Wyatt (président du conseil paroissial de Rustington), qui habitait à Rustington Hall, a porté l'accusation contre le vicaire.

Le révérend accusé a démenti complètement les allégations des témoins et la magistrature a rejeté l'affaire sous les applaudissements.

Le révérend James Louis Crosland, vicaire de Rustington, s'est marié mardi à l'église Holy Trinity de Kensington Gore à Londres avec Mlle Constance Humphrey Davidson, fille de M. et Mme G. W. Davidson, du 167 Queen's Gate. Le révérend H. Coward, vicaire de la Sainte Trinité, et le révérend R. Leefe, vicaire de Goring-by-Sea, ont célébré la cérémonie... La réception a eu lieu lundi, au 167, Queen's Gate, et un grand nombre d'invités, dont plusieurs des principaux habitants de Rustington et des environs, étaient présents. Les cadeaux de mariage à la mariée et au marié étaient nombreux et précieux.

M. John Flowers, K. C. et M. Eric Never étaient les avocats de l'accusation, M. St John Hutchinson a comparu pour Sir Oswald Mosley, Joyce et Mullan ; et M. H.V.O. Jackson pour Budd.

Le témoin suivant de la défense, le révérend, a décrit la foule comme agissant dans une attitude plutôt menaçante et a déclaré qu'il avait dû forcer son passage.

M. Eric Neve (avocat de l'accusation) a demandé au témoin s'il soutiendrait la politique fasciste... Crosland a répondu : « Si cela devait être un choix entre cela et quelque chose de pire, je devrais probablement le choisir.

Norah Elam, de Old Forge, North Chapel, organisatrice de l'Union britannique des fascistes pour le Sussex et le Hampshire, a déclaré qu'en quittant le pavillon, deux femmes ont déclaré: "Où est-il? Il a peur de sortir.Il fait toujours ça : crachons sur lui." Elle s'est coincée dans la foule et un homme lui a fait une remarque obscène."

Eric Redwood, un avocat de Chiddingfold, a déclaré qu'il n'avait rien à voir avec les fascistes. La foule était sinistre et définitivement hostile à la retenue. Il pensait que Sir Oswald avait agi avec une retenue qui était admirable et que très peu d'Anglais auraient utilisé dans les circonstances...

Joseph Hanford, de Plaistow, dans le Sussex, et membre de l'Union, a déclaré que la foule demandait sir Oswald de manière offensive et que la foule s'est précipitée sur lui lorsqu'il est sorti du pavillon. Les gens à l'extérieur du café ont utilisé des mots pour dire que Sir Oswald était génial de sortir et que s'il ne le faisait pas, il détruirait le bâtiment. Il reconnut un homme dans la foule comme « élément étranger », c'est-à-dire communiste.

Afin que vous puissiez pleinement comprendre l'attitude du peuple britannique à l'égard des propositions avancées par le gouvernement allemand, nous, soussignés, saisissons cette occasion en tant que représentants de l'opinion publique, pour écrire et exprimer notre pleine approbation des propositions, et également notre profonde sympathie et compréhension pour le peuple allemand dans ses efforts sincères pour apporter une paix durable au continent troublé et troublé de l'Europe.

Nous sentons que les propositions contiennent en elles-mêmes l'essence d'un plan qui pourrait amener un nouvel ordre de civilisation insoupçonné dans les annales de l'histoire et qui établirait une fois pour toutes la paix de l'Europe sur des bases solides et durables.

Nous sympathisons avec la nation allemande dans sa lutte pour l'égalité de statut avec les autres grandes nations d'Europe, et nous nous rendons compte qu'un pays avec une si haute culture, qui a tant contribué dans le domaine de la musique, de la science et de l'art, devrait trouver une place digne et honorée dans la communauté des nations. Nous rejetons fermement les pourparlers d'état-major proposés comme monstrueux, ils sont totalement en désaccord avec les sentiments de la nation britannique, et nous accordons notre plus chaleureuse approbation à l'action du gouvernement allemand dans sa remilitarisation de la zone du Rhin comme une contre-mesure à la Pacte franco-soviétique.

Nous espérons sincèrement que cette lettre pourra parvenir à Votre Excellence en toute sécurité et qu'elle vous donnera une idée de l'opinion du peuple britannique.

Je suis un vieil homme en mauvaise santé et j'ai été obligé de me retirer de ma vie à cause d'un cœur faible. J'ai passé près de 50 ans dans les Saints Ordres et j'ai donc eu une vaste expérience dans les affaires de l'Église et de l'État. L'expérience m'a appris une chose en particulier qu'aucun homme ne peut occuper une position publique d'importance sans entrer en contact avec une certaine classe de personnes qui, par jalousie, propagent des mensonges sur son caractère et la pureté de ses intentions.

Maintenant, j'ai des raisons de croire que mon fils, qui occupe un poste public au conseil du comté de West Sussex, est en train de vivre cette amère expérience de faux amis. Vous dites dans votre lettre que « le comité consultatif qui a examiné son cas lui a donné toutes les occasions de clarifier les questions qui lui semblaient porter préjudice ».

Ma vaste expérience de la vie m'a appris ce fait - aucun accusé n'est capable de se défendre de manière adéquate dans un procès contre les mensonges qui circulent à son sujet. Il peut les nier, mais cela ne suffit pas. Il devrait expliquer comment ces mensonges ont commencé et aucun accusé ne peut le faire sans une réflexion approfondie. Dans de telles circonstances, il a besoin d'un avocat pour plaider en sa faveur. Même les ministres de la Couronne au Parlement répondent rarement à une question sans qu'un préavis ait été donné au préalable.

Mais je fais appel pour des raisons plus élevées que cela. Me voici un vieil homme brisé de santé physiquement incapable de s'occuper de la ferme de 16 acres de mon fils, ne serait-il pas plus avantageux pour l'État et le bien-être de notre pays d'avoir besoin en cette période de grand danger de le libérer pour qu'il puisse faire quelque chose vers la production de nourriture, à condition qu'il s'abstienne de toute politique pendant la guerre et qu'il soit sous la supervision de la police de l'East Sussex ?

Si j'avais pensé un instant que mon fils était déloyal envers son pays, je n'aurais pas écrit cette lettre et je n'aurais pas plaidé pour sa liberté.

Auriez-vous l'amabilité de lui en donner la chance ?

Car l'homme regarde à l'apparence extérieure, mais Dieu regarde au cœur. L'homme considère les actions, mais Dieu pèse les intentions.

(1) Graeme Taylor & Mary Taylor, Un vent de changement (2015) page 94

(2) Gazette du Sussex de l'Ouest (21 avril 1932)

(3) La Gazette de Worthing (8 novembre 1905)

(4) Graeme Taylor & Mary Taylor, Un vent de changement (2015) page 99

(5) L'observateur de Chichester (16 février 1910)

(6) La Chronique de Cheltenham (19 février 1910)

(7) La Gazette de Brighton (1er octobre 1910)

(8) L'observateur de Littlehampton (21 octobre 1914)

(9) Oswald Mosley, discours (1er octobre 1932)

(10) Robert Benewick, Le mouvement fasciste en Grande-Bretagne (1972) page 110

(11) Graeme Taylor & Mary Taylor, Un vent de changement (2015) page 111

(12) Diana Bailey, lettre à Graeme Taylor & Mary Taylor (11 novembre 2014)

(13) Graeme Taylor & Mary Taylor, Un vent de changement (2015) page 117

(14) S. Noakes, Exposé des faits contre John Sydney George Croland (26 août 1940)

(15) Roy Nicholls, La Gazette de Worthing (9 décembre 1970)

(16) Michael Payne, Marée de tempête : Worthing 1933-1939 (2008) page 44

(17) La Gazette de Worthing (5 novembre 1934)

(18) Chris Hare, Worthing : une histoire (2008) page 177

(19) Michael Payne, Marée de tempête : Worthing 1933-1939 (2008) page 45

(20) Le héraut du jour (24 octobre 1934)

(21) L'Argus du soir (23 janvier 2003)

(22) Michael Payne, Marée de tempête : Worthing 1933-1939 (2008) page 47

(23) La Gazette de Worthing (21 novembre 1934)

(24) Télégraphe du soir de Coventry (17 décembre 1934)

(25) Révérend James Louis Crosland, lettre à Adolf Hitler (avril 1936)

(26) Graeme Taylor et Mary Taylor, Un vent de changement (2015) pages 145-146

(27) Graeme Taylor et Mary Taylor, Un vent de changement (2015) page 118

(28) A. J. Taylor, Histoire anglaise : 1914-1945 (1965) page 599

(29) Michael Payne, Marée de tempête : Worthing 1933-1939 (2008) page 279

(30) S. Noakes, Exposé des faits contre John Sydney George Croland (26 août 1940)

(31) Révérend James Louis Crosland, lettre au ministre de l'Intérieur (14 mars 1941)

John Simkin


Registre de famille de généalogie du Texas

Les entrées de registre de famille suivantes à Jonction de l'étoile solitaire sont publiés afin que nos téléspectateurs puissent partager des informations sur des familles spécifiques qui vivaient au début du Texas. Les demandes d'intérêt plus général sur l'histoire du Texas doivent être publiées sur notre Forum d'histoire du Texas.

Nous invitons tous les téléspectateurs intéressés à participer au registre. IMPORTANT : Reportez-vous aux Lignes directrices pour l'affichage des entrées du registre de la famille pour vous aider à préparer votre demande pour une réponse maximale. N'oubliez pas de limiter votre texte à trente mots ou moins, et d'inclure votre NOM COMPLET et votre ADRESSE POSTALE avec toutes les demandes de renseignements.

Les réponses à ces demandes doivent être envoyées directement à la personne qui soumet la demande. Nous apprécierions également d'en recevoir une copie à Jonction de l'étoile solitaire. Lorsque nous recevrons la copie, nous afficherons également votre nom en tant que personne qui recherche la même famille.

AKINS–Je recherche des informations sur Henry King Akins (né en 1847) et Julia Akins née Herring (née en 1857). On pense qu'il s'est installé à Van Zandt Co, TX. Enterré à Bells TX. Besoin d'informations pour des raisons généalogiques et médicales.

ALEXANDRE-Je fais des recherches sur James Alexander, b. 1750 dans le comté d'Augusta, en Virginie et tous les liens familiaux qu'il pourrait avoir avec Sam Houston. Les histoires de famille racontaient toujours que j'étais apparenté au célèbre général. Partagera avec toute personne intéressée.

ALLEN–Recherche A. C. & J. K. Allen, spéculateurs fonciers, ville fondée de Houston. Lié à Eliza, première épouse de Sam Houston dans le Tennessee. Déménagé au Texas dans les années 1830

ALLEN–Recherche Ebenezer Allen (1810 NH ?-1863 VA ?). Ancien procureur général de la République du Texas. Déménagé au Texas en 1839.

ALLEN–Recherchez des informations sur la famille de John Laird Allen, Jr. (né en 1846), arrivé à Lavaca Co., TX vers 1858 en provenance de Monroe Co., GA.

ALLEN–Recherche James F. Allen, b. en Angleterre en 1829 m. Elizabeth Stellfox à Austin en 1865 avait deux fils, George & William James. Retourna en Angleterre où il mourut en 1867.

ALLEN–Recherche d'informations sur Boyd Allen. On disait que c'était le dernier messager envoyé de l'Alamo.

ALLISON–Recherchez des informations sur la famille de John Pryor Allison (1832-1882). A vécu à Brownwood, Texas. Était chirurgien dans l'armée confédérée. Marié à Mary Waters Clive et avait 8 enfants.

ARCHER-Aimerait partager des informations sur Dr. Branch Tanner Archer, b. 1790 dans le comté de Henrico, Virginie, d. 1856, enterré dans le comté de Brazoria, Texas. Archer a servi la République du Texas à plusieurs titres.

ARREDONDO–Recherche sur la famille d'Atanacio Arredondo (né avant 1865 au Texas). Marié (avant 1880) à Francisca Rodriquez (née avant 1865) et avait quatre enfants : Manuela, Matilde, Simona et Andres.

ATKINS–Des recherches sur la famille de Benjamin Franklin Atkins (?-1943) . Décédé à Bell Co., Texas. Marié à Docia Wray. Tous deux nés à Cornith, MS vers les années 1860.

ATWOOD–Recherches sur la famille de mes grands-parents, William Woods Atwood (1804-1872) et Mary Catherine Neely, m. 1829 à Hardeman Co., Tennessee. Déplacé à TX ca. 1839 et s'installe à Gilleland's Creek près de Manor, Texas.
. . . . .Bonjour, cousine Billie. Il s'avère que nous sommes parents par le sang. Notre ancêtre commun était Ezekiel Polk (1747-1824). La fille d'Ezekiel, Mary, et Thomas Jones Hardeman étaient mes grands-parents ggg. Une autre des filles d'Ezekiel, Louisa, était la mère de Mary Catherine Neely Atwood. C'est sympa de te rencontrer sur internet. –Lyman Hardeman

AYERS–Cherchant des informations sur Emly Ayers, b. vers 1860. Marié à Frank Vincent Lindner et vécu dans la région de Port Bolivar. Mort vers 1908.

AYNESWORTH–À la recherche de liens avec Isaiah Hezekiah Aynesworth qui est venu au Texas dans les années 1840 en provenance du TN. S'est d'abord installé à Austin (chez moi toujours ici !), puis a déménagé à Burnet Co.

BADER–Demande d'informations sur Joseph Bader I (1800-1873). Marié (1) à Mary Ann Schott en 1824 puis (2) à Theresa Burger en 1852. A débarqué au port d'Indianola, Texas et s'est installé dans la région qui est maintenant Castroville, Texas.

BADILLO–Nous souhaitons partager des informations concernant la famille du défenseur d'Alamo Juan A. Badillo de San Antonio, TX.

BALDWIN–Recherche d'informations sur un esclave nommé Squire Baldwin, né en 1810. Propriété de William M. Forester du comté de Grimes.

BARGE-Recherche famille de Colon McKiever Barge (1820-1909 ). Installé à Angelina Co., Texas. Marié à Hannah Cox, Rosanah Young et Amanda Sayer et avait huit enfants. A servi en tant que maître de poste de Yuno & Zavalla, TX.

ABOYEUR-Recherche famille de William Nicholas Barker (1810-1865). Installé à Walker Co., Texas. Marié à Alitia Humble et avait sept enfants. A servi dans l'armée du Texas dans la guerre pour l'indépendance du Texas.

BARNETT–À la recherche d'informations sur James W. Barnett (1835- ), est venu du Tennessee au Texas peu de temps après la guerre de Sécession et s'est installé dans la région d'Elgin, de Bastrop et d'Austin.

BARRET–Recherche famille de William Barrett (1796-1853). L'ancienne concession de 300 terres détenue sur Brazos au sud de Richmond/Rosenberg est ensuite allée à Union Valley. Avait un fils Thomas Barrett.

BARTLETT–Recherche famille de Jesse Bartlett (1792-1838), qui est venu au Texas ca. 1831 et a vécu à Washington Co. La plupart de ses enfants et petits-enfants vivaient à Navarro Co.

BARTON–Cherchez des informations sur William Barton (1782-1840) de Barton Springs, TX et sa famille. Sa femme était Althea/Stacy Pryor, dau. de Wm Pryor (Austin's Old 300).

BASSE–Recherche Charles Basse et sa femme Agnes Doebbler. Tous deux sont nés en Allemagne et se sont installés à Fredericksburg vers 1850 avec leurs familles. Ils se sont mariés là-bas et ont ensuite déménagé à San Antonio.

BEATTIE–Cherchez des informations sur Frederick Charles Beattie, né à Galveston, TX env. 1889. Les parents sont venus d'Angleterre aux États-Unis en 1884.

BEATY–Je cherche à partager des informations sur les descendants de la famille Beaty (Martin, Muhlenberg, William K., Tom G. et autres) qui vivaient dans le comté de Gonzales depuis les années 1850.

CASTORS–J'aimerais partager des informations sur Joseph Beavers, b. 1810 en VA ou SC. Marié Sarah Vestal, b. en SC, avant d'arriver au Texas en 1837. Il a servi dans l'armée de la République sous le commandement du capitaine English.

CLOCHE-La famille de recherche de Charley A. Bell, (1852-1929), a travaillé comme ouvrier agricole et cuisinier dans les comtés de Menard et de Mason. Marié à Amanda Emma Neil (1884), avait cinq enfants.

BENNETT–Recherche George Washington Bennett (1859-1921). En 1884, épouse Lina E. Griffith Walker (1861-1946). Ils vivaient à San Antonio, Texas et avaient au moins 5 enfants : John, Henry, William, Albert, Mary.

BENTHALL–Recherche sur la famille de Charles (ou Carl) Duncan Benthall, b. 2 mars 1864 à Old White Fort, Texas (selon le certificat de décès), d. 25 octobre 1954 à Dever City, Texas. Marié à Amanda Emma Fondren en 1886 à Bell Co., TX. Il était agriculteur.

BAIE-Je fais des recherches sur William et Morgan Berry. A immigré à San Augustine Co. en 1837/38 de l'Alabama. Installé dans la région de Slocum de ce qui est maintenant Anderson Co.

BETTIS–Intéressé à partager des informations sur la famille de Jesse Richards Bettis, qui s'est installée autour de Brownwood, TX dans les années 1870. Également des informations sur une éventuelle réunion de famille à venir à Brownwood.

BIGGS–Recherche Ciscero Cincinnatti Biggs (1849-1917), né à Monroe, Alabama et installé à Lulling, Texas. Le père était Miles Monroe Biggs.

BIGGS– Cherche des descendants de 3 frères, tous ministres méthodistes au Texas de 1870-1930 : Wm. H. H. Biggs, A. Curtis Biggs et Josephus A. Biggs. Ils étaient les fils du Dr Amariah Biggs du comté de Pike, Arkansas.

PETIT–Recherche des descendants de Thomas Chalmers Bittle, m. Octavia Polk Atwood. A été aumônier et professeur de langues au Texas A & M 1890-1905.

LE NOIR-À la recherche des ancêtres de David Samuel « Sam » Black, b. 1863, AG d. 1942, Martins Mill, Texas. Installé et cultivé à Van Zandt Co., TX à partir de la fin des années 1890. Épouse, Hettie J. Henderson.

BLALOCK–Suivi de la famille de Robert T. Blalock de Henreitta, Clay Co., TX. Les enfants étaient : Russell (mon grand-père), Ina (né en 1888), Archie (né en 1890), Sadie (né en 1893) et Jay (né en 1896).

FADE-À la recherche des descendants de George W. Bland (1861-1925), marié à Martha Ann Scallorn le 30 août 1883 à Burleson Co. A eu un seul fils, Joseph (Jessee) D. (1884-1939), avant la mort de Martha Ann.

BLEAKNEY–À la recherche d'informations sur mon arrière-grand-père, Daniel Coyle Bleakney, qui vivait à Houston, Texas en 1873. Sa profession était télégraphe.

BLYTHE–Recherche sur la famille de Francis Marion Blythe (1821 TN-1878) qui s'est installée dans le comté de Washington, TX, probablement en 1845. Marié à Virginia Lockhart Harrison à Pulaski Co., AK en 1842.

LIER-Recherche famille de Charles S. Bond ( ? -1954 partie Cherokee) et Annie G. Byrd (1875-1966) Marié en 1896 à Miles Station, TX et a eu 2 fils : Charles Roy et Raymond.

RESERVATION–Recherche James Henry Bookout et sa femme Mary Frances Cox. Est venu au Texas entre 1872 et 1875. Mary a été tuée à Wise Co en 1875. James s'est remarié avec Mary Elizabeth Clifton à Parker Co. en 1877, et ils ont eu 3 enfants.

STAND–À la recherche d'informations sur Quenton Boothe, b. 1838 en Virginie, m. Mary Elizabeth Hopkins en Géorgie. A vécu à TN, GA et LA avant d'arriver à San Antonio en 1870 et de s'installer à Comanche Co., TX.

BOREN–Recherche William W. Boren et sa femme Catherine qui ont immigré en 1835 de LA et AR à Sabine et San Augustine Co, TX.

BOREN–Recherche de John Boren qui a vécu à Collin et dans d'autres comtés, datant du milieu des années 1840. Marié à Julia Ann Gotcher.

BOSTICK–À la recherche d'informations sur la famille de Sy Bostic(k), qui aurait capturé Santa Anna à la bataille de San Jacinto.

BOSTICK–Cherchez des informations sur Caswell Harp Bostick. Marié à Sarah Elizabeth Porter et avait un fils, Oliver, né le 14 décembre 1884 à Hood Co., TX

BOWIE–J'aimerais partager des informations sur les antécédents ancestraux du défenseur d'Alamo, Jim Bowie (1795-1836), en particulier tout lien avec l'Écosse ou les liens entre Bowie et la ville de Balmorhea, au Texas.

BOULES–Recherche de la famille de mon grand-père ggg, Benjamin Bowles (ca.1784-1838) qui avait une concession de terre mexicaine à Bastrop Co. Marié Elizabeth Jeffries était une agricultrice avec huit enfants.

ARCHER-Chercher des informations sur James Lee Bowman (1857- ?), m. Mary Elizabeth Anderson (1862- ?). Ils eurent 9 enfants : Isaac, Maggie (née en 1883 à Dallas), Ben, Jessie, Elizah, Lydia, Lemuel, Albert et Arthur.

BRANTLEY–Je suis à la recherche de William Thomas Brantley (1880-1962), fils de Hiram Brantley et Betty Brown de Brownwood, TX. Marié Etta James Cotton avait un frère nommé Joseph.

REPRODUCTION-Je fais des recherches sur James W. Breeding (1857 KY-1893 TX) et sa femme Alice (sa cousine, nom de jeune fille également Elevage 1867 KY-1929 TX).

COURTAGE–Recherche d'informations sur R. P. (Bood) Brooking (1884-1933). Marié à Margaret Rose et avait 5 enfants. Il a vécu à Baylor Co., TX dans le 1

BROOKS (Afro-américain)–Recherche des parents de Louisa/Lou/Lula Brooks (1871- ) et de son mari Forrest/Forest Hughes (1868- ). Inscrit au recensement de 1900 et 1910 de Linden (Cass Co.), TX

BRUN-Recherche William Harvey Brown (né, 3/1856, TN). Marié à Laura Catherine Morrison (née le 1/1858, Texas). Fille, Myrtle Emma b. 07/02/1890 à San Angelo, Tom Green Co., Texas

BRYAN–Je fais des recherches sur Sarah Mariah Bryan, b. 1858 peut-être au Texas, et épousa George B. Wadsworth en 1876 à Corsicana, Texas. Elle était indienne et mourut en Corse en 1891.

BURDITT–J'aimerais partager des informations sur la famille de Jesse Burditt et son épouse, Mildred Crain Burditt, qui sont arrivés dans la région de San Augustine en 1834. Jesse était à la bataille de San Jacinto.

BURGE–Vous cherchez des informations sur Jeremiah Burge, b. Tenn., a déménagé sa famille de fils à Red River, dans l'est du Texas dans les années 1840.

BURKS–Recherche d'informations sur John C. Burks de la région de Clarksville. Un camp confédéré porte son nom et une statue de lui se trouve sur la place de la ville.

BURLESON–À la recherche de parents Andrew Jackson Burleson, né le 10 octobre 1860 à Kerrville, Texas. Marié à Mary Larremore de NM en 1883.

BRLURE–Recherche sur la famille de David Governeur Burnet (1788-1870), qui a été président du gouvernement par intérim du Texas lors de la convention de 1836 et a ensuite été le premier Sec du Texas. d'État. Il est enterré au cimetière Lakeview, Galveston.

BURNETT–Recherche des ancêtres de Jefferson Davis Burnett (1880-1920). Installé à Van Zandt Co., Texas a épousé Margaret Belzoria Mayfield en 1883 filles Lottie, Clemmie & Nettie.

BRLURES–Recherche d'informations concernant la famille d'Andrew Jackson Burns (1890-1931). Marié à Annie Anderson vers 1907, ils vivaient et élevaient leurs enfants dans la région du comté de Red River.Annie a vécu jusqu'en 1970.

MAJORDOME-Recherche sur la famille de George W. Butler (1797-1873) qui s'est installée à Richardson, TX. Marié à Lucy W. Jenning en 1818.

CAÏN-Recherche Thomas B. Cain et sa femme Amanda James. Ils ont déménagé de GA à Collin Co., TX au milieu des années 1890. Leurs enfants : Mattie, Thomas Hiram, W. Walter, Mary (Maggie), Odell, Homer et Eugene.

CALLAHAN–Recherche Martin Callahan, a déménagé dans le comté de Panola, TX env. 1850 avec sa femme Elizabeth Jane et ses enfants, de Campbell Co., VA.

CALLIHAN–Recherche d'informations sur Thomas Jefferson Callihan (1817-1880). A combattu à San Jacinto, s'est installé à Liverpool, Brazoria Co., Texas. Il y est mort et enterré.

CARLOCK–À la recherche de l'histoire de la famille Marcus Dewitt Carlock qui résidait dans le comté de Wood depuis le milieu des années 1800.

CHARPENTIER-À la recherche d'informations sur Wiley Carpenter, b. le 6 octobre 1819 à MS, décédé le 18 avril 1859 à Gonzales Co., TX. Marié à Laney Wilkerson Carvi.

CHARPENTIER-Partager des informations sur la famille de William S. Carpenter (1805-1875) m. Mary Long (1800-1874) à Bedford Co., Tennessee. Déménagé à Talladega, AL 1832 et Caldwell Co., TX 1852. Ses parents Joseph et Catherine Long.

CARR (Afro-américain)–Je recherche la famille de William Beaufort Carr, né vers 1896 à Beaumont, TX. Il est allé à l'école à l'Université Butler à Indianapolis et est devenu un ministre AME Zion en Nouvelle-Angleterre dans les années 1920.

SCULPTEUR-Vous cherchez des informations sur William Wesley Carver. A vécu à Wingate, Texas jusqu'en 1910 au moins, avec sa femme et ses trois enfants.

ESPÈCES-Chercher à partager des informations sur mon ancêtre, George W.Cash, exécuté à Goliad. On dit que la femme est «la seule femme sur la place». Frère John S. Cash capturé après l'invasion de Mier et exécuté au Black Bean Drawing. Le cousin était Henry Kinney de Corpus Christi.

CASADIE–Recherche famille de James R. Casady, b. 1847 à KY a déménagé au Texas à l'adolescence. A rejoint l'armée confédérée au service du calvaire frontalier du général Joe Shelby. Marié Lanora A. ?? et a eu six enfants.

CASPER–Recherche Frederic(k) et Anne Casper. Immigré du Canada. Fred a travaillé pour le chemin de fer. A vécu à Madison Co., Texas depuis 190 ? jusqu'aux morts précoces en 1914-16. Avait 7 filles.

CASPER–Recherche d'informations sur William Levi Casper, né en 1846 à MS. Arrivé à Nacogdoches Co., Texas en 1854 avec les parents Henry William et Virginia Casper.

CLAYTON–Recherche sur la famille de Joseph Alvey Clayton (1817-1873), qui était à San Jacinto et s'est installé à Navarro Co. avec sa femme, Margaret Amanda Poole (1831-1873).

CHAFFIN–Recherche Talifario (Toliver?) Chaffin, probablement né en Caroline du Nord. Marié à Ann J. Riddle en 1831. A émigré de Hardeman Co. TN et s'est installé à Lamar Co., Texas en 1835.

COUPERET-Vous cherchez des informations sur Horney C. Cleaver (1848- ) de Nacogdoches. On pense avoir formé la première école noire à Nacogdoches. Inhumé au cimetière Cleaver à Nacogdoches.

CLÉMENTS–Rechercher des informations sur la famille de James S. Clements b. né le 9 février 1799 dans le district de Pendleton, Caroline du Sud et d. 28 octobre 1868 à Bell Co., Texas . A vécu à Cass Co., TX en 1850 et à Bell Co, TX en 1860.

CLINE–Recherche sur la famille de Daniel Wilson Cline (1860 MS-1943) qui s'est installée dans le comté de Washington, TX. Marié à Sallie Ophelia Blythe à Brenham, Washington Co., TX en 1885.

CLOPTON–Famille de recherche de Benjamin Michaux Clopton (1828 ?-1900), qui a émigré à Navarro Co. de TN avant la guerre civile.

CLTURE–Recherche Isaac Wesley (Gus) Clouse et sa femme Margaret Melinda Barger. Déménagé à Fannin Co., TX à la fin des années 1880. Avait au moins 11 enfants.

CONNER–Recherche d'informations sur Thomas Jefferson (T.J.) Conner (1861-1930). Né Smith Co. TX enterré à Clarendon, TX. Marié à Mary Irene (Molly) Pettit.

TONNELIER-Essayer de localiser les parents de Rufus Cooper, b. 1842/3 en AR. Au recensement de 1920 de Delta Co., TX, il a été inscrit dans la famille de son fils.

CHARBONNIER-Vous cherchez des informations sur la famille de Sarah (?) Margaret Collier, née c. 1846 à AL. Inscrit sous le nom de Sarah A. lors du recensement de 1880 Freestone Co., TX avec son mari Neal Cleere et quatre jeunes enfants.

CORLEY–Cherchez des informations sur la famille du révérend Samuel Corley, né en 1807. A été ministre de la First Presbyterian Church de Clarksville, Red River County, TX.

COWAN–Des recherches sur mon arrière-grand-mère, Martha Ellen James Cowan, b. Californie. 1857, l'aîné des enfants de Frank James (James Gang). Elle est enterrée à Nobility, Texas.

CRABTREE–Rechercher des informations sur la famille de John B. Crabtree, b. Californie. 1795 à TN, et épouse Rebecca. A vécu à Hopkins Co. et Cherokee Co., TX dans les années 1830, puis Milam Co., TX en 1850, puis CA en 1852. Ils ont eu 9 enfants, dont certains sont restés au Texas.

CRAIN (Grue)–Je recherche des informations sur mon grand-père James B. Crain (né vers 1810, OH, m. 1835 Susana Slaters vers 1824, décédé vers 1875). Il venait de l'Ohio, elle du Mississippi. Ils se sont d'abord installés à Lavaca puis ont déménagé à Goliad où la piste meurt.

CRENSHAW–Recherche James E. Crenshaw, né en 1856 à Neshoba Co, MS, a déménagé à Callahan Co., TX à la fin des années 1800.

CROUSTILLANT-J'aimerais contacter la famille de John C. Crisp (ca.1857-1920), un résident de longue date et avocat de Beeville. Membre de première classe à Texas A&M.

CROCKETT–À la recherche de données généalogiques sur Davy Crockett.

CROSLAND–Recherche Martha Ann Garrett Crosland, b. vers 1829. A vécu et apparemment mort à Indianola, Calhoun Co., Texas dans les années 1870. Marié à Daniel Crosland (1824-1867) à St. Mary Parish, LA. Dau. Fanny Maud est apparemment décédée en 1879 d'un coup de feu auto-infligé.

CROWELL–Recherche John W. et Margaret Hamrick Crowell de Lewis Co., TN. Arrivé à Dallas Co., Texas en 1875. Sa fille Rowena "Rennie" a épousé James E. Brown.

CULLEN–Recherche sur la famille d'Ezekiel Wimberley Cullen. Installé à San Augustine, Texas ca. 1835. Membre du 3e Congrès de la République et plus tard juge de district.

CRUZ–Recherche sur la famille de Jacob George (1840-1890), un médecin militaire qui s'est installé dans le comté de Cameron, au Texas. Marié à Angela Longoria (?) et avait deux enfants, Isabel et John.

CULP–Chercher des informations sur Josiah C. Culp, b. 1819 ? en TN est venu à TX env. 1831. Marié à Rachel Eaton, né. en IL. Ils ont eu 9 enfants tous nés au Texas.

CUNNINGHAM–Recherche Riley Cunningham. A vécu à Tyler Co., Texas en 1870 à l'âge de 23 ans.

DAMM–Recherche de John Damm (Domm), b. en Prusse 1834, est venu à TX 1846, m. Augusta Caroline ?. A vécu dans la région de Grimes Co.. Déménagé au Brésil après la guerre civile.

DAVIDSON–Cherchez des informations sur la famille de Thomas Dunn Davidson (mon gg-grand-père). A déménagé dans le centre du Texas près de Bertram, Smithwick ou Circleville dans les années 1840 et au début des années 1850. Inhumé dans le nord du comté de Travis en 1857.

DAVIS–Recherche d'informations sur les ancêtres de Nancy Davis, b. 1806 Christian Co., KY, m. Sion Bradley Dickson 1826. Déménagé à Hopkins Co., Texas vers 1852, où elle mourut en 1884.

DAVIS–Recherche Daniel Davis, b. Californie. 1782 à Tyrell Co., Caroline du Nord, m. Elizabeth « Betsy » Davidson probablement TN, d. 1850 à Gonzales, Texas. Était dans la bataille de Gonzales et Runaway Scrape.

DAWSON–Je cherche des informations sur Floyd Dawson qui a fondé la Four Square Gospel Church à Lubbock et les communautés environnantes dans les années 1930. Il serait apparenté à Nicholas Dawson de LaGrange qui mena ses hommes au massacre et à la reddition près de Salado Creek en 1842.

DEBARDELEBEN–J'aimerais partager des informations sur les proches de John Frederick DeBardeleben, Jr. (né en 1828 à Chester, SC et décédé en 1876 à Bastrop, TX).

PONT DEL–Recherche sur la famille de Mettie Clair Delbridge, b. San Antonio 23/02/1887. Père Isaac Delbridge Mère Amérique Darnell Delbridge.

DANEMARK-Recherche d'informations concernant James W. Denmark qui a déménagé avec sa famille de Madison Co. TN en 1858/59 et s'est installé à Bell Co., TX.

CADRAN-Vous cherchez des informations sur Martin et Margaret Dial qui ont déménagé au Texas dans les années 1840, vivant d'abord à Upshur, puis à Hopkins, puis dans le comté de Colorado. Ce sont mes gg-grands-parents.

CADRAN-Rechercher des informations sur Cordelia Dial. Épousa Hugh Sheridan et mourut à Sheridan, Texas (Colorado Co.) en mars 1938.

DIAS–Voudrais partager des informations sur la famille de Santiago Dias (né en 1770 à San Antonio, décédé en 1828) m. Josefa Gutierrez et eurent 2 fils : Julian & Canuto (1813-1778). Était Alcalde de San Juan Mission Pueblo en 1819.

DICKSON–Vous cherchez des informations sur Guillaume ? Dickson (1848-?). A épousé une femme nommée Mary, a eu 4 enfants et a vécu à Johnson Co. en 1880

DOBBINS–À la recherche d'informations sur les descendants de Henderson B. Dobbins (né en 1832 en AL). Il était à Lampassas Co., Texas en 1860 et en 1880 a épousé Sallie A?. de NC. Ils ont eu cinq enfants : Robert W. (mon grand-père), James, Mary, Walter et Henderson.

DES BAS–Vous cherchez des informations sur la famille d'Otis Downs, diplômé du Texas A&M ? au début de ce siècle et mourut dans les années 1930. Sa mère est élevée au Conseil de l'Église méthodiste pour l'éducation. Croyez qu'il venait de la région du Temple.

CANARD-Recherche sur la famille de John Gentry Drake (1870-1920). Marié à Sallie Johnson Butler de Richardson. Ils vivaient à Lockhart TX en 1916.

DUNCAN–Recherche de mon grand-père Benjamin F. Duncan (1793-1866) de Gonzales, TX, et l'un des premiers colons de Green DeWitt.

DUNMAN–Recherche de la famille Martin Dunman du début des années 1820 de Wallisville, Houston, Kerrville, régions de Refugio, en particulier pour trouver une vérification de mariage de Dunman avec Elizabeth Hampshire/Carr.

DURR–Vous recherchez des informations sur George W. Durr, répertorié dans le recensement de 1880 Wood County, Texas. Avait 4 filles : Margret B., Lucilla P., Annie A. et Susan F. et 1 fils, William T.

EDMONDS–Recherche de la famille de Charles William Edmonds (1858 AL-? TX). Installé à Milford, Ellis Co., Texas. Marié à Josephine Manerva Davis (née en février 1860 AL) et avait neuf enfants.

ÉLAM–Cherchez des informations sur la famille de William Elam (né vers 1797 TN) de TN & IL est venu à Hunt Co., TX vers 1844-46.

ELCOOK–Vous cherchez des informations sur William & Eufracia ? Elcook. William est venu à Cameron Co. de l'Ohio quelque temps après 1898 en tant qu'homme de l'armée. Eufracia était un nom de jeune fille veuve peut-être Alkerite nom marié peut-être Garcia.

ELLEDGE–Recherche famille de James McClain Elledge (1843-1899), m. Mathilda Ann Thompson. Maître de poste à Frio Co., Texas en 1872 et juge de paix à Maverick Co. en 1874.

ELLISOR–Recherche Chenney Ellisor, est venu d'AL à Walker ou Montgomery Co. vers 1850. Les fils étaient Godfrey, Samuel, James et John.

ELLISTON–Cherche parents de Mortimore Elliston, né dans le Kentucky vers 1830 et arrivé dans ce qui est maintenant le comté de Tarrant (Ft. Worth) vers 1848. Il a acquis 320 acres dans la colonie Peters, près de Birdville, Texas et a épousé Ann Elliot.

ANGLAIS-Je recherche des informations sur James Nelson English qui est venu au Texas de Géorgie après la guerre civile, d'abord à Cook, puis dans le comté de Dallas.

EVANS–Recherche famille d'Emmitt Joseph Evans (1866-1964). Installé à Clarendon, TX était un ministre baptiste marié Lena Melton est décédé en Californie.

FADELY–Recherche d'informations sur la famille de Jessia Anna Fadely b. 24 août 1865 à Mason, Virginie-Occidentale. Marié à John King le 13 septembre 1885, ils étaient les parents de six enfants et vivaient à Vernon, au Texas.

FANNIN–Je recherche des informations sur la famille du colonel James Walker Fannin (1804-1836). Le colonel Fannin et son commandement ont été exécutés par l'armée mexicaine à Goliad.

BOUVREUIL-Des recherches sur la famille de William Pervis Finch, b. 1882 à Hillsboro d. 1956 à Wortham. Marié à Martha (Mattie) Bounds et avait quatre fils : Jesse, Rufus, Leroy et William.

DES CHAMPS-Vous cherchez des informations sur John Raney Fields, b. 1801 en Caroline du Nord répertorié dans le recensement de 1850 Texas (San Augustine Co.). L'épouse était Marie.

FITZHUGH–À la recherche des descendants d'Elizabeth Carney Fitzhugh et de son mari Henry Madden, qui ont migré à Tolar, Hood Co., TX du TN en 1910.

FOGERTY–Recherche d'informations sur Jennie Louise Fogerty, b. 5-21-1864 en TX m. Harry L. Baron 5-25-1881 à Galveston d. 11-12-1907 à Galveston. Les deux parents sont nés en Irlande. Jennie est devenue orpheline dans sa jeunesse et a grandi dans un orphelinat.

FORTSON–Famille de recherche de Benjamin Joseph Fortson (1820-1855), qui est venu à Denton Co. de MS vers 1852 et a rapidement déménagé à Navarro Co.

FRAZIER–À la recherche d'informations sur S. L. Frazier qui vivait dans le comté de Milam (à l'est de Rogers, TX) en 1884 et avant. L'épouse était Mary Pouncey.

FUENTES–Je cherche des informations sur Antonio Fuentes qui a combattu et est mort à l'Alamo. Antonio a peut-être été marié et a laissé un fils et une fille. Est-ce que quelqu'un connaît les noms et les dates? Aussi, aimerait entendre de tout Fuentes.

FULCHER–Suivi de la famille Fulcher au Texas. Francis est arrivé en 1824-1835 et est enterré dans le comté de Walker. John a vécu à Little River vers 1825 et a aidé à former Belcher Co. Nathaniel et son frère Henry ont fondé Brady Texas par donation de terres.

FULCHER–Cherchez des informations sur la famille de Henry Clay Fulcher. Entré à Casseta, Cass Co., TX de l'Alabama après la guerre civile. Devenu maître de poste de Casseta pendant 42 ans. Marié à Mary Alice (Sassy) Whetstone et avait plusieurs enfants.

PLUS COMPLET–Recherche sur la famille de Hugh Mordecai Fuller de Sherman, Texas. Était dans la compagnie B, Fifth Reg., Texas Calvary pendant la guerre civile. L'un de ses fils était J. Franklin Fuller qui a épousé Dora Duke également de Sherman.

GARRETSON–Recherche sur la famille de John Wesley Garretson (1812- ). Marié à Annie Wilson et avait 4 fils, 1 dau. A vécu la majeure partie de sa vie à Atascosa et Bexar Co.

GEMBLER–À la recherche des descendants de Johann Ludwig et Katherine Elizabetha (née Ries) Gembler. Arrivé au Texas sur le navire Herman Theodor en 1850, s'installe à East Bexar Co.

GEREN–À la recherche des descendants de James Newt Geren (1845-1897) et de son épouse Josephine C. Taylor (1852-1876). A vécu à Williamson Co., Texas. Avait dau. Minnie A. et ses fils John H. et Richard H. (1870-1950).

GANTIER-À la recherche d'informations sur Hiram Jackson Glover, un médecin des comtés de Navarro et Henderson vers 1875.

GILBREATH–Recherchez des informations sur la famille de James Edwin Gilbreath (1861-1924) qui furent les premiers colons de Stiles à Regan Co., Texas.

GILLIAM–Chercher à partager des informations sur la famille d'Allen Gilliam, b. 1816 Franklin Co. TN. Déménagé à Smith Co. TX vers 1850, avec de nombreux frères. Fils Guillaume b. 1843 à Franklin Co. TN, d. Smith Co. TX.

OR-Vous cherchez des informations sur Christian Gold qui est venu au Texas de Brunswick, en Allemagne, avec sa femme Sophie et ses trois enfants entre 1867-70. Installé à Comal Co. et enterré à Kyle, Texas.

GOTCHER–Recherche famille de James Gotcher qui a émigré au Texas (Bastrop Co.) de l'Alabama vers 1834. Tous tués lors d'un raid indien à l'exception de William Riley et James (fils) et Jane Crawford Spalding (fille).

GRAHAM–Recherche d'informations sur la famille de John Graham, b. 1841 dans l'Ohio et d. 1908 à Karnes Co., Texas. A combattu dans l'armée de l'Union, a été démobilisé au Texas et s'est installé à Atascosa Co. Marié à Saphronia __ vers 1867 et avait 13 enfants.

VERT-Recherche d'informations sur la famille de Harrison Green, b. 1821. A vécu à Hill Co., Texas en 1890. Avait 3 femmes : Cynthia Merrell, Annie Pace et Alice Jane (Murdock) Rufsell.

VERT-Recherche Aaron (b. VA vers 1798) et John Green. Migré via AL & MS vers TX. Marié Mary W. Littlepage et Nancy Littlepage, respectivement, à AL. Intéressé à contacter toute personne recherchant des familles vertes au Texas.

GRESHAM–Recherche sur les familles de James Henry Gresham, Ellis, Co., TX. Dernier mariage avec la famille Daisy Davis installée à Ellis Co. 1896.

GRIFFON-Cherchez des informations sur Georgia (Godley) Griffin (d. 1898). Marié à William Laton Griffin à Anderson Co., TX en 1878. William est né dans le comté de Guilford, en Caroline du Nord et faisait partie des troupes de la guerre de Sécession. Avait une fille Winnie ou Winifred.

GRIFFON-Recherche John Griffin, b. env. 1793 AG. Arrivé avec sa famille à Washington-on-the-Brazos, TX le 16 mars 1838. Décédé le 31 mars 1874 à Salem, Milam Co., TX. Marié à Mary Jane Zellner en novembre 1858, Milam Co., TX. A eu 2 fils : John et Richard.

SOMBRE-Cherchez des informations sur les descendants de Lewis Grim. Marié à Augusta McCann en 1848. Les enfants étaient : Henry Wallace, Edd, Lester, James, Robert Elmer et Olive. Habité dans la région de South Bosque.

GRIME–Recherche sur la famille de Jesse Grimes (1788-1866), signataire de la Déclaration d'indépendance du Texas et homonyme de Grimes Co.

GRIME–J'aimerais partager des informations sur Frederick Miller Grimes et son épouse Elmira Susan Farley Grimes qui se sont mariés à Austin Co. en 1837. A vécu à Austin Co. 1827-1851 Coryell Co. 1852-1882 Navarro Co.

GROGGINS–Ernest G. Nolen est à la recherche de son ancien copain de l'armée, Barney C. Goggins. La dernière adresse connue était Houston, Texas, vers 1947.

TERRAINS-La famille de recherche de Daniel Webster Grounds, s'est installée à Talpa et Glen Cove, Coleman Co., Texas, à la fin des années 1800. Marié à Sarah Guinn et avait dix enfants.

GUNSOLUS–Rechercher des informations sur le Dr Peter D. Gunsolus, b. 1801 NY. Arrivé au Texas vers 1857 en provenance du Missouri avec sa dernière épouse Susannah (Jones). Eux et leurs descendants ont vécu dans les comtés de Shackelford et Stephens, au Texas, jusqu'au début des années 1900.

HAITECOCK–Recherche sur la famille de Lucinda Arazelia Haithcock (ou Heathcock), b. au Texas le 5 janvier 1876. Dau. de William Dempsey Haithcock et Malinda Josephine Roberts. Marié à Calvin Orrin McLaughlin.

HAMILTON–Recherche Matthew Thompson Hamilton, b. Gwinett Co., GA dans les années 1830. A servi dans la Confédération et a émigré avec sa famille à Nacogdoches, Texas en 1866.

HAMILTON–Vous cherchez des informations sur James Hamilton, b. le 29 novembre 1803 à Laurence Co., SC, a déménagé dans l'Indiana en 1812, a épousé Mary Eyestone le 12 juillet 1826, décédée en 1857 à Limestone Co., TX. Avait deux fils dans l'Indiana : George et David. Une source déclare qu'il "a participé à un certain nombre de guerres du Texas".

HANSON–Vous cherchez des informations sur mon grand-père, John W. Hanson (1877-1953). A vécu à Greenville, Texas. J'ai beaucoup voyagé et j'étais menuisier.

DURCISSEMENT–Recherche sur la famille de Newton Robert Harding. Installé dans la ville de Berclair, Goliad Co., Texas vers la fin des années 1870/80. Marié Narcissus Burris env. 1894 et a eu neuf enfants.

HARPER–Recherche Philip (Peter) Harper b. KY 1816, m. 1850 Marilla Tuttle, Pike Co. IL, d. Lavaca Co. (Sweethome) TX 1891. Se sont battus à San Jacinto & dans la guerre du Mexique.

HARRIS–Recherche sur la famille de John Lyman Harris qui vivait à ou près de Rosenburg, Fort Bend Co. vers 1900. Était un fabricant de balais qui a ensuite migré vers Polk Co. AR

ILER–Recherche de données sur Eula Iler, née le 24/12/1894 à Velasco, Texas.

IRWIN–Recherche William A. Irwin et sa femme Mary (décédée en 1879 à Lawrence, Texas). A vécu à Missouri City, TX où dau. Minnie E. Irwin est née en 1875.

ISAACKS–Chercher des informations sur Carrie (ou Caroline) Isaacks, b. vers 1855. Marié à Lev Smith, né. vers 1854. A vécu dans la région de Tarkington Prairie de Liberty Co. et avait 6 enfants : Ed, Frank, Pat, Mollie, Ida et Luby.

ISAACKS–Chercher des informations sur la famille de Nathan Samuel Isaacks (1861-1940), m. Susan Elizabeth Spear (1871-1940). A vécu dans les comtés de Walker et Liberty, Texas.Enfants : Annies (1884- ), Jessie Alton (1887- ), Lillie Mae (1890- ) et Louis (1892- ).

IVEY–Recherche sur la famille de J. A. (?) Ivey. Décédé en 1931 vivant à Pottsboro/Denison (Grayson Co.) TX. Marié Jennie Davis & avait 3 fils et 3 filles.

JACKSON–Recherche Isaac Jackson (d. 1831) & épouse Zillah Thompson (d. 1866). Installé dans la colonie d'Austin à Washington-on-the-Brazos. Was alcalde & avait 6 enfants.

JENNINGS–À la recherche de Wilburn « Bud » Jennings né à Georgetown, Williamson Co., 1858 décédé à Dool 1929. Marié à Amanda Shockey en 1883.

JOHNSON–Recherche Charles F. Johnson (1859 ?-1927). A immigré à Williamson Co. en 1880 de la Suède. Déménagé à Fort. Worth en 1890 où il possédait des berlines. Retourné à Williamson Co. en 1918 où il mourut en 1927.

JOHNSON–Cherchez à partager des informations sur la famille élargie de Claiborne Johnson qui a émigré au Texas (probablement Nacogdoches Co.) au début des années 1840. Son fils, Middleton Tate Johnson, a déménagé à Tarrant Co. avant 1850.

JOHNSTON–J'aimerais entendre toute personne intéressée par la famille de mon ggg-gf Charles Johnston, qui est venu au Texas au début des années 1800, a combattu dans la Révolution sous le commandement de Fannin. Il a épousé Paula Guerra et a eu plusieurs enfants.

MENUISIER-Recherche de la famille (parents) de Benjamin Thomas Joiner (1880-ca. 1961) de Beeville, TX. Marié à Ora Adell Hammond en 1917. A vécu à Junction, Texas ca. 1917-1925 Salade ca. 1925-1937.

GAI-Recherche famille de William Jolly, b. 1821 dans le Tennessee. Déménagé dans le comté de Blanco, Texas (région de Round Mountain) en 1854. A eu plusieurs enfants, dont Stanton Jolly (né en 1847 dans MS).

JONES–Recherche Catherine Cecilia Jones, b. entre 1870 et 1884. Marié à Frank Roper et vécu au Mississippi et à l'est du Texas. Décédé à Houston, Texas, au début des années 1960.

JONES–Vous cherchez à partager des informations sur William Early Jones (1810-1871) qui a émigré au Texas en 1839 et a ensuite été législateur, avocat et juge. Avoir beaucoup d'informations générales mais besoin de données généalogiques.

JONES– À la recherche d'informations sur George W. Jones de Cherokee Co., TX. Servi dans la guerre civile. Avait des fils J. Y. (né en 1858) et Edgar A.

JORDY–À la recherche d'informations sur Louis P. Jordy, vivait dans le comté de Walker, au Texas, vers 1868.

JOSEPH–Recherche d'informations sur les frères et sœurs de Sarah Joseph, qui a épousé Jefferson Barthelow dans le sud-ouest du Texas (probablement dans le couloir Laredo-San Antonio) au milieu des années 1800.

KELLETT–À la recherche d'informations sur Elizabeth Taylor Kellett, b. SC 1818, m. John Park, Montgomery Co., Texas, 20 février 1843 Les frères et sœurs d'Elizabeth qui sont également venus au Texas étaient Thomas, William, James, John et Nancy (qui a épousé Abraham Davis.

KELLUM–J'essaie de découvrir ce qui est arrivé à mon arrière-grand-père, Green A. Kellum. Il est né le 5 mai 1873 à Waco, au Texas, fils de William et Elizabeth Kellum. La dernière adresse connue de Green était à la County Poor Farm en 1900.

KENT–Cherchez des informations sur la famille d'Andrew Jackson Kent (1791-1836), un défenseur d'Alamo en 1836. Est venu à la colonie de DeWitt de MO en 1829. Marié à Elizabeth Zumwalt (1798-vers 1844).

KILGORE–Recherche famille de John Benjamin Killgore m. Charlotte Bell Deloach et s'installe à Cherokee Co. A donné des terres pour l'ancienne prison d'État située à Rusk. John est enterré à l'intérieur de l'entrée de la prison.

ROI-Recherche d'informations sur la famille de John King et Jessia Anna Fadely. Ils se sont mariés le 13 septembre 1885, ont eu six enfants et ont vécu à Vernon, au Texas.

COUTEAUX–Je fais des recherches sur James Eliphalet Kniffen, b. env. 1822 en PA ou TN. Il a épousé Elizabeth ____ et a déménagé à Hunt Co., Texas en 1870.

KRUPPA–Recherche d'informations sur les parents de Richard Kruppa de La Grange, TX à la fin des années 1800. J'ai eu quatre fils, dont mon grand-père.

KUEHL–Recherche Emil Kuehl (Kuhl) m. Doretta Buhring 1895, Citerne, Texas. Trois enfants : Hugo, Walter, Hedwige. Quartier habité de Gonzales.

LABENSKI–Renseignez-vous sur Victor Labenski, né en 1810 en Pologne et arrivé au Texas en 1836. Il épousa Rebecca Stilwell. A vécu à Bastrop au début des années 1840 puis s'est installé à Buda, Hays Co., TX. Avait 5 enfants.

LANCASTER–Recherche Allen Brooks Lancaster, b. 1er mars 1885 à Albany, Shackelford Co. Texas. Les parents, appelés Ezikiel et Martha, sont décédés dans la même région en 1888-1890.

LAWRENCE–Aimerait échanger des informations sur la famille de Samuel Lawrence, b. ca 1810 Territoire de l'IL, a vécu à Washington Co., TX ca fin des années 1820, d. Burleson Co., Texas.

LAWSON–Vous recherchez des informations sur la famille de Harvey Lawson qui est venue à Roundrock, TX de Somerset, KY à la fin des années 1800.

LIXIVIER-À la recherche de la famille de James Allen Leach (né en 1833 en Géorgie) vivait à Rusk Co. près de Henderson en 1860-1880. La plupart des membres de la famille Leach ont déménagé à Gregg Co. près de Kilgore.

LEE–Recherche Thomas J. Lee, fils de William H. Lee et Harriet Suttle Lee. TJL était n. 1850 dans MS. A vécu à Erath Co., Texas. Inhumé à Lingleville, Texas.

LEE–Recherche Thomas et Elizabeth Lee. Installé près de Coldsprings, TX et a eu au moins 3 enfants : Alvetta m. Samuel Ellisor Lewis (1838-1912 mon gg-grand-père) m. Elizabeth Whitley John (1837-1913) m. Jane Dobson

CITRONS–Je recherche des informations sur mon grand-père James Lemmons (1832-1910), enterré à Henderson, TX.

LEWIS–À la recherche des descendants de Simon Peter Lewis (c.1870-1941) m. Rosa Hays Scallorn et vivait à Williamson et Coleman Co., TX. Les enfants étaient : Ersie (Clayton), Joe, Simon, Alma (Barnwell), Arthur, Ruby (Ladwig), Oliver, Richard et J. C

LIGHTBOURNE–Je souhaite partager des informations sur la famille Lightbourne (y compris William Henry Lightbourne) qui s'est installée dans la région de Port Isabel, TX avant 1850.

PIED LÉGER–J'aimerais partager des informations sur les quatre frères Lightfoot (William Webster, Wilson T., Henry L. et John) qui sont venus au Texas ca. 1830 et servi dans la révolution du Texas.

LLOYD–Recherche de la famille d'Eliza/Elizabeth Lloyd (1844 ?-1872). Marié à Robert Cates, le 17 janvier 1867 à Burnet Co. avait trois enfants.

LOCKE–Vous cherchez des informations sur la famille de Washington Henry Locke. A migré dans les années 1830 du KY à Paris, TX, où tous ses 18 enfants ont vécu ou sont nés.

LOCKHART–Recherche Byrd Lockhart (1787-1839). Installé dans la colonie DeWitt (maintenant la région de Plum Creek du comté de Gonzales) de 1825 jusqu'à sa mort. Était arpenteur.

AIMANT-Recherche Oliver Loving, mieux connu pour son rôle dans l'établissement de la piste du bétail Goodnight-Loving. Cherchez des sources pour sa première année au Texas (1845-1846) à Lamar Co., et pour les courses de bétail aux forces confédérées pendant la guerre civile.

LUNSFORD–Vous cherchez des informations sur John R. Lunsford, m. Sarah Harrison, à Robertson Co. TX, en 1846. A vécu dans plusieurs comtés du centre-nord du Texas. Inhumé à Lampasas.

LUXTON–Recherche d'informations sur Mary Jameson Arnold Luxton qui a vécu le long du Dry Frio, Reagan Wells, Uvalde Co., de 1870 à 1905 environ. Marié d'abord un docteur Arnold, puis m. James Madison Luxton.

LYMAN–Cherchant des informations sur la famille Lyman qui vivait à Lampasas, Texas au milieu des années 1880, en particulier les parents et les frères et sœurs de Finnie Lyman, qui a épousé Thomas Johnston Hardeman en 1885.

LYNCHER-Recherche famille de James Harvey Lynch, b. 1830 en TN. Marié à Sarah Shockley en 1860 à Anderson Co., TX a déménagé à Bowie Co. en 1861.

MAC GREAL (McGreal, McGrill, McGreel)–Recherche Peter MacGreal (

1815, Irlande-1869, Galveston, Texas). Marié à Mary Caroline Doss. Était procureur de district de la République du Texas. Enfants connus : Clarence, Hortensia, Octavia, James, & Cornelia.

MADEL–Intéressé par toute information sur la famille d'Henri Madel, décédé à Jefferson, TX à la fin des années 1800. Peut-être dans les Texas Rangers.

MAGRILL–J'essaie de localiser les parents de Mattie Magrill né en 1893 dans le comté actuel de Gregg, m. Wade Hampton Davidson en 1895. Elle pourrait être l'enfant de Samuel D. Magrill et de Mary McKinney Magrill.

MANGUM–Vous voulez partager des informations sur Robert S. Mangum (1800-1877) qui s'est installé à Matagorda Co., TX dans les années 1850. Sa femme était Rutha Jane Arnold et ils ont eu 15 enfants. Robert était fermier et juge de paix.

MARTIN-Vous recherchez la famille d'Enmon (Cherokee) Martin, né le 21/03/188 ? ou 20/03/1891 à Big Ben, Texas. Père Edward (Edie) Martin. Mère Jossie Cooper. Marié Nacey Jane Curliss.

MARTIN-Recherche sur la famille d'Enoch Martin (né en 1819, NY). A servi dans la marine de la République du Texas et s'est installé dans la région d'Austin, au Texas. Marié à Sarah Elizabeth Kennerly et avait six enfants.

MASSEY–Recherche famille de Gilford Marion Cade Massey (1880-1962 1/2 Mississippi Choctaw). Marié à Molity Cari Gilbreath (1882?-1918) et avait 5 enfants. Tous deux sont décédés à San Angelo, Texas.

MATTON–Je voudrais partager des informations sur la famille de Charles Louis Matton de Lyon, France. Il vécut à San Antonio au début des années 1850, mais mourut à la Nouvelle-Orléans en 1860 à l'âge de 40 ans. Sa veuve, Joséphine Bihl, retourne en SA et épouse Louis Eberhardt quelques années plus tard.

McADAMS–Recherche famille de Joseph McAdams (1791-1866). Installé à Shelby Co. ca. 1850. Marié pour la première fois à Elizabeth Cosby en 1814 à Jackson Co., AL.

McALISTER–Vous cherchez des informations sur Joseph McAlister, b. Californie. 1850, Parke Co., IN. Il aurait vécu près de Gainsville, Cooke Co. TX, vers 1870 à 1897, lorsqu'il s'installa à Pottawatamie Co, OK.

McBRIDE–Recherche Marion D. (Bud) McBride. Installé à Coryell ou dans le comté de Bell vers 1850. Marié à Emily J. Ray et avait plusieurs enfants : Vick, Demp, Lillie, Alta et autres.

McCLAIN–Recherche sur la famille de Samuel Wiley McClain (1827-1897). Arrivé à TX env. 1840 de NC et s'installe près de LaVernia, Wilson Co. Marié 1ère Eliza Jane Newton (6 enfants) 2ème Lousiana McKay (12 enfants).

McCOY–À la recherche d'informations sur George (ou J. C.) McCoy, qui vivait près de Teague vers 1900. Avait une fille Lucy.

McCOY–Je fais des recherches sur la famille de Jesse McCoy qui s'est installée dans la colonie DeWitt, maintenant le comté de Gonzales. Le père John « Devil » McCoy est décédé à Alamo.

McDONALD–Recherche Jack (ou Jackson) McDonald, né au Texas le 12 mai 1846. A déménagé dans la nation Cherokee, territoire indien et s'y est marié en 1868.

McDONALD–Je fais des recherches sur la famille de John S. McDonald, né en Caroline du Sud en 1793 et ​​décédé à Thomaston, Texas en 1854.

McKINNEY–Vous recherchez des informations ou des sources sur Thomas F. McKinney qui s'est installé dans la colonie d'Austin en 1824.

McKINNEY–Recherche d'informations sur H. C. McKinney (1854-1922 ?), époux de Mary Losada Bales of Alvarado. Résidait à Red River Co. en 1900.

McLAUGHLIN–Vous cherchez des informations sur Henry Clayton McLaughlin et sa famille. Marié à Mary Elizabeth Teague à Llano Co., Texas en 1875. Décédé au Camp San Saba, McCullogh Co.

McNELLY–Je fais des recherches sur Leander McNelly, un Texas Ranger dans les années 1870. Je suis particulièrement intéressé à déchiffrer si le nom réel de son fils était Rebel.

McWAIN–Recherche sur la famille d'Isaac McWain (1846-1926). Installé dans une ferme à quatre miles au sud de Whitesboro, Grayson Co., Texas vers 1862. Marié à Mary Elizabeth Surber et avait quatre enfants.

MELTON–La famille de recherche de Lena Melton (1893-1990), née à Wise Co. TX, s'est installée à Clarendon, TX a épousé Emmitt Evans. Emmitt était un ministre baptiste.

MERRET–Recherche Martha E. Merrett, (1845- ?). Le père était de MS. Marié à John Chisom Bell en juillet 1866. A vécu dans et autour de Rusk, TX.

MEYER–Recherche famille de Fritz Meyer (1867-1951). Installé dans les comtés de Comal et Bexar. Marié (1890) à Marie Schmalkoke et avait 5 enfants : Hilda, Alvin Fritz, Emil, Erma et Mary. Il était cocher, agriculteur et propriétaire d'un ranch à Big Foot.

MIDDLETON–Recherche d'ancêtres et origine de Samuel Porter Middleton (1806-1859). Arrive à Gonzales, DeWitt Colony 1829. Marié à Mary Turner (fille de Winslow Turner) 1833, Jackson County, et a eu 7 enfants. Un éleveur de Victoria Co. et Goliad Co.

CENTRE-VILLE–Avoir beaucoup d'informations à partager sur John W. Middleton, b. 1808 Maury Co, TN et auteur de "The War Between The Regulators and Moderators", un récit personnel des guerres du comté de Shelby.

MILBY– J'aimerais contacter les descendants de M. et Mme C. H. Milby, éminents dans le secteur bancaire à Houston au tournant du siècle. Particulièrement intéressé par des informations sur leur fille Joséphine, qui a épousé George Hammon.

MEUNIER-Recherche Giden Thaddious Miller, né en 1830 et marié dans le Tennessee, a déménagé à Lake City AR. Il a eu sept enfants et a ensuite déménagé à Tyler, au Texas.

MEUNIER-Recherche famille de Simon Miller, b. 30 avril 1782 Bedford Co., Virginie. Marié à Lucinda Rucker le 26 avril 1802 Davidson Co. TN. Famille en AR puis TX avec Austin Colony.

MEUNIER– Cherchant à partager des informations sur Solomon Miller qui s'est installé à San Augustine en 1824. Né en Caroline du Nord vers 1796. Marié à Artaminta Bullock en 1852.

MEUNIER-Recherche Martin V. Miller (1834-1907) qui est venu à Tarrant Co., TX de l'Illinois 1882. Épouse Hannah Robley.

MITCHELL–Recherche d'informations sur la famille de James Westley Mitchell, b. à Dallas vers 1882. Se rend en Arkansas, puis retourne au Texas, où il meurt à Galveston vers 1958.

MOFFITT–À la recherche d'informations sur la famille d'Albert Sidney Moffitt et de sa femme Arzilla Wadley qui ont migré vers le comté de Navarro depuis le comté de Henderson, TN en 1883. Arzilla est décédé en 1913 Albert et quatre enfants ont déménagé à Dallas vers 1910.

MONTES–Je recherche des informations sur la famille d'Antonio P. (« A. P. ») Montes (1849-1897) né à Nacogdoches, Texas. Marié Valentin ?? et a eu 13 enfants.

MONTGOMERY–Recherche sur la famille de John Wesley Montgomery (1884-1939) Né à Ladonia, TX. Marié à Francis Maud Estes (1881-1965) et avait 4 enfants. Installé à Wolfcity, Texas. Mahalo.

MONZINGO–Recherche d'informations sur le meurtre de George Whitfield Monzingo à Lovelady, Texas vers 1880 ou 81. Il était marié à Nettie Alexander Monzingo et père de quatre enfants : Henry, Edward, Laura et Minnie.

MOORE–Recherche sur la famille de James et Matilda Moore qui s'est installée à Fayette Co., Texas à la fin des années 1860, près de la région de Winchester. Déménagé du comté de Henry, AL. Tous deux sont morts en 1880. A eu plusieurs enfants.

MORGAN-Recherche de la famille Geroge W. Morgan. Venu de Wilcox Co., AL en 1836 et s'est installé près de ce qui est aujourd'hui la ville de Marlin à Falls Co. Massacre par les Indiens le 1er janvier 1838.

MORRIS–Recherche famille de Smith Morris, m. Margaret Murdock et a vécu dans le comté de San Saba, TX en 1861 lorsque son fils Newton Jefferson Morris est né. Newton est décédé à Prescott, AZ en 1935

MOUSSE-J'aimerais partager des données sur la famille de Samuel Rivas Moss qui est venu à Robertson Co., TX au début des années 1800.

MUSQUIZ–Je fais des recherches sur la famille de Manuel Musquiz, qui s'est installé à Uvalde Co., Texas au milieu des années 1800.

NAUDAIN–Famille de recherche de James Nelson Naudain (1804-1880), qui s'installa à Navarro Co. vers 1844 et vécut plus tard dans les comtés de Concho et de San Saba.

NEIL–Demandez des informations sur Amanda Emma Neil (1865-1920), née à Fort McKavett, TX, peut-être la fille d'un George Neil de McKavett. Marié à Charley A. Bell en 1884 et avait cinq enfants.

NELMS–Recherche d'informations sur Mary E. Omohundro (Mohundro) Nelms de TN et MS. Décédé à Grapevine, Texas en 1878. Les enfants étaient Ellen, Abner Carroll, Martin G., Francis Gay.

HOMME NOUVEAU-À la recherche d'informations sur la famille Newman, qui fait partie de l'Old 300. Particulièrement intéressé par toute recherche disponible sur Sally Scull (Sarah Newman, ma tante éloignée).

HOMME NOUVEAU-Je fais des recherches sur Joseph Newman (marié à Rachel Rabb), l'un des Original 300 d'Austin. Particulièrement intéressé par la période avant leur mariage.

NICHOLS–Cherchez des informations sur James Wilson Nichols, né en 1820 dans le TN et a déménagé au Texas vers 1836 et s'est installé dans la région de Gonzales.

NOBLES–Vous cherchez des informations sur la famille de Warren Nobles, b. 1802 à Pitt Co., Caroline du Nord et déménage à Montgomery, Texas entre 1853 et 1857, avec plusieurs de ses enfants : John, Susan, Martha, Mary et Warren.

NORLING–Recherche Gustave Norling, né en Suède vers 1861. Pasteur baptiste à Marshall, Texas, pendant de nombreuses années. Décédé vers 1951. Épouse : Lovisa. Avait 3 fils et une fille (Elisabeth).

NUGENT–Recherche des proches de Thomas L. Nugent, juge de district dans le comté d'Erath à l'époque 1880-1900. On m'a dit qu'il y avait des parents actifs dans la politique du Texas à une époque plus récente.
. . . . .
Salut, cousin Richard. Votre enquête m'a particulièrement intéressé, car je suis deux fois apparenté à Thomas L. Nugent : une fois par alliance et une fois par le sang. Sa première épouse était Clara Hardeman, une demi-sœur de mon arrière-grand-père. Nugent était également le petit-fils du juge Seth Lewis et de Nancy Hardeman Lewis (1774-1833) de Louisiane, avec qui je suis également un parent éloigné. Vous répondra avec des détails par e-mail.

O'NEAL–Chercher des informations sur John Wesly O'Neal : b. 1874 à Weatherford, Texas d. 1942 à Brownwood, Texas. Informations sur la femme et les parents inconnus.

ONEY–Recherche sur la famille de Richard P. « Dick » Oney (1865 KY-1916 OK). Vers 1885 au Texas, il épousa Eliza Jane Tackett (1869 AR-1941 OK), et vécut à Erath Co., Texas en 1900.

PAFFORD–Recherche sur la famille de Randolph A. Pafford. Déménagé de DeKalb, TN à Del Rio, TX vers 1853.

PARKER–Envie d'échanger des informations sur Thomas S. et Rachel Thornton Parker, qui furent parmi les premiers colons de Corpus Christi. Thomas était le fils de William W. et Hannah Parker qui s'installèrent à Galveston en 1837 et y exploitèrent le Planters House Hotel.

PARR–Recherche sur la famille du révérend John Overton Parr (1817-1868) qui vivait à Titus Co., TX. Son père était Berryman Turner Parr (d. 1849, Barry Co., MO)

PATTERSON–Vous recherchez des informations sur James Albert Patterson né en 1875 à Weatherford ou dans ses environs, au Texas.

PATTILLOS–Cherchant des informations sur mon grand-père, J. Doak Pattillos, qui a disparu de Waco, Texas vers 1906, alors que mon père, Archie William Pattillos, n'avait que 8 ans. La mère de mon père était Annie Upchurch, b. 1867 au Texas.

PAUL-Recherche famille de George William Paul, b. 1827 à AL. A déménagé à Dallas Co., TX à la fin des années 1840 avec sa femme Mary Barsheba Paul. Plus tard, il a déménagé à Bosque Co., où il a été élu agent de police de la préfecture 4. eu douze enfants.

PHILLIPS–Recherche Carl Phillips, b. 1910/11 à Waxahachie. A vécu à Gladewater, Texas en 1944.

PHILLIPS–Recherche d'informations Joseph Phillips, professeur d'école et, je pense, directeur d'école dans le comté de Harris au tournant du siècle. L'épouse était Nina May Steele.

PHILLIPS–Vous cherchez des informations sur la famille de George Washington Phillips et sa femme Jessie Lee Crabb Phillips. Peut avoir été à Johnson Co., TX 1870 à 1898, puis peut-être à Wise Co., TX.

PHIPPS–Cherchez des informations sur les frères William Alva Phipps (né en 1827 VA) et John McClemmon Phipps (né en 1834 VA). Tous deux ont déménagé à Van Zandt Co., Texas après 1877 et tous deux avaient une famille nombreuse.

TUYAUX–J'aimerais partager des informations sur Wesley E. Pipes qui a déménagé à Cleburne, TX vers 1870 de la région de Monroe, LA.

POGUES–Recherche James Madison Pogue et sa femme Sarah Graham. Déménagé du TN au TX (Ellis Co.) vers 1880.Fils : Hugh, William T., James B., John V., Willis, Zachery, Lorenzo, Joseph & Harvey. Filles : Joséphine et Rosely.

POLK–Recherches sur John A. et Ann Alderson Polk, qui exploitaient le Virginia House Hotel à Corpus Christi dans les années 1860 et 1870. John Polk, de Mecklenburg Co., NC, était greffier de la cour municipale et juge de la circonscription une.

BASSIN-Recherche sur la famille de Samuel Thomas Pool. Marié à Anna Elizabeth Pollard en 1875. Installé dans les comtés de Nacogdoches et de Nolan.

LE PAPE-Recherche sur la famille de Jabez Pope (1795-1844) qui s'est installée à Harrison Co., Texas en 1838. Marié à Clarissa Presnall et a eu huit enfants. Il possédait des terres dans les comtés de Harrison, Panola et Anderson.

POWELL–Cherchez des informations sur William R. Powell (né en TN et décédé en 1856 au Texas) et sa femme Melissa (du Mexique). Les deux ici avant 1836. J'ai eu 3 enfants. Résidait à Walker Co. dans les années 1850.

POUVOIRS-Je fais des recherches sur les pouvoirs de James Hopkins et les pouvoirs de Samuel Hopkins. Ils étaient dans la région de Comanche Co. d'environ 1862 à au moins 1894, lorsque James a épousé Mollie Emma Cole.

POUVOIRS-Vous cherchez des informations sur Elija (Elisha?) Powers, peut-être un docteur en médecine, était soit l'oncle ou le père de Joseph Carroll (J.C.) Powers, b. 1864 au Texas et résident de Stephenville.

POUVOIRS-Vous cherchez des informations sur William Leander Powers b. 1848/9 et sa femme, Jessie Lee (Crabb) Powers b. 1847/8 au Texas.

QUÉBE–Recherche famille de Heinrich Quebe (né en 1856) qui est venu à Brenham, Texas à l'âge de 15 ans d'Oppendorf, Westphalen, Allemagne. Marié à Hulda Hueske (née en 1862) en 1885 et déménagé à McLennan Co., TX.

RADER–Recherche d'informations sur Tabitha Arkansas Rader (1840-1925). Elle a épousé John West et a eu au moins un fils : John T. West. A vécu pendant un certain temps à Norway Mill, Texas. Dit être à moitié Cherokee.

ROSEAU-Recherche James R. Reed, comté de Lamar, TX qui a épousé Rowena Parchman en 1878. A eu plusieurs enfants : Robert, Mollie, Dealy et autres.

CIRCULATIONS–Je recherche des informations sur la famille de David J. Ridings, né en 1853 à MO. A déménagé au Texas avant la guerre civile. Marié à Rachel McDonald et avait un fils James Andrew.

ROBERSON–J'aimerais partager des informations sur les frères Thoms W. et William McGee Roberson qui ont émigré à Erath Co., TX en 1859 de Tippah Co., MS.

ROBERTS–À la recherche d'informations sur Chandler "Jake" Roberts (1820-1867), décédé à Waco, Texas. Marié à Martha McCarty (1827-1901), décédée dans le comté d'Erath, Texas. Enfants : Isaac, John, Henry, Jacob, James, Mary, Nancy, & William.

ROBERTS–J'aimerais partager des informations sur la famille Elisha Roberts qui s'est installée à San Augustine en 1823. Il était alcalde, possédait une briqueterie et mon ancêtre. J'ai beaucoup d'infos sur lui mais j'en cherche toujours plus.

ROBERTS–John, Sr. (mon grand-père ggg) et son frère Luke ont migré vers l'actuelle Lamar Co., Texas vers 1820. Les enfants de John étaient : John Jr., Reddin, William, Kisiah, Jemima, Lucinda, Sarah et Darcus. Ayez de nombreux documents et histoires à partager sur cette lignée familiale.

ROBERTS–Aimerait trouver les parents et frères et sœurs de William Edward Roberts, b. Californie. 1890 à Riesel, Texas. Orphelin, il pensait que son père était Aaron et son frère Thomas.

ROBINSON–Le défenseur d'Alamo Isaac Robinson est inscrit en Écosse. Nous avons plusieurs Isaac Robinson dans notre arbre généalogique et certains membres de la famille étaient originaires d'Écosse, dans le Connecticut. Quelqu'un a-t-il plus d'informations sur cet Isaac Robinson (parents, date de naissance, conjoint, etc.) afin que je puisse voir s'il appartient à notre arbre généalogique?
[Selon le Nouveau manuel du Texas, Robinson est né en 1808 en Écosse et est entré au Texas depuis la Louisiane. Aucun conjoint des parents noms donnés.

RODRIGUEZ–Vous recherchez des informations sur Baleriano Rodriguez qui vivait à Kenedy, au Texas, au début des années 1900. Avait 7 ou 8 enfants.

ROGERS–Recherche d'informations sur Robert Stoker Rogers qui est venu de Tishamingo, Mississippi à la région de Pidcoke du comté de Coryell en 1857. Moulin construit sur Cow House Creek. Marié ____ Snow de près de cette région et avait plusieurs filles et trois fils.

ROWE–Je cherche des informations sur un Robert Rowe, b. 1833 dans le Kentucky. Marié à Margaret Kniffen à Fulton, Co., IL avant de déménager dans le comté de Hunt, TX en 1870.

BISCOTTE-J'aimerais partager des informations sur la famille Rusk, en particulier pour vérifier la date de naissance de mon grand-père, David Rusk (1814?-1877), frère de Thomas Jefferson Rusk. Tous deux ont combattu dans la bataille de San Jacinto..

RUSSELL–Recherche des ancêtres de Joseph Russell, (1800 NC-1881 TX). Décédé à Collin Co., Texas. Marié à Elizabeth Gray. Ils étaient à MO en 1822.

RYAN-Je recherche des informations sur mon arrière-grand-père Edward Michael Ryan, b. à Galveston à la fin des années 1890.

ÉCHANTILLON–Famille de recherche de John Sample (1797-1847) qui s'est installée à Shelby Co., Texas en 1838. A épousé Sarah (Davis?) et a eu neuf enfants.

SAUER–Je fais des recherches sur ma grand-mère gggg Emma Sauer (1860-1894). Elle a épousé Henry Hillmann et a vécu dans ou autour de Black Jack Springs à Fayette Co.

MISE À L'ÉCHELLE-Recherche Samuel Scaling (1860-1905). Emballeur de St. Louis et ranchman du Texas, principalement à Baylor Co. Déménagement du bétail sur Texas Trail jusqu'à St Louis.

SCALLORN–Vous cherchez des informations sur Thomas et son frère William « Louisiana Bill » Scallorn, tous deux nés à LA dans les années 1830. On dit qu'ils ont combattu dans la guerre civile au Texas.

SCHEFFLER–Famille de recherche de Karol (Karl) Scheffler (1837-1907). Installé dans la région de Yorktown, TX. Marié à Johanna Dugi et avait 6 enfants : Lawrence (1873-1949), Antone, Frances, John, Bridget et Joe.

SCHURBOHM–Je m'intéresse à la famille de Heinrich (Henry) Schurbohm qui vivait dans la région de Gonzales vers 1900. Marié à Bertha Doebbler au Texas et était entrepreneur.

SELKE–Recherche d'informations sur Gustav Adolph Selke (né en 1821 à Berlin, allemand décédé en 1888 à San Antonio, TX). A immigré à Indianola, TX ca. 1845. Marié (1) Friederike Mary Hornung en 1848 (2) Pauline Fleming en 1854.

SHINDLER–Recherche Albert Benjamin Shindler (1876-1914) Enterré à Altoga, Texas. Marié à Mary Ellen Johnson (1888- ?) et avait 4 enfants.

BATEAU-Vous cherchez des informations sur Prudence Ship, née en 1811 au Texas, a épousé Thomas Bennett en 1828, probablement en AL, décédé en 1881 à Georgianna, AL.

SHUGERT–Recherche Clarence Moses Shugert, b. env. 1874 au Texas, m. Emily J. Ingram, n. 1874 au Texas et est décédé à Denton, au Texas.

SIMS–La famille de recherche de Harvey et Harriet Sims est venue à Dallas Co. puis à Erath Co. vers 1885 en provenance du TN.

FORGERON-Cherchez des informations sur la famille de Washington H. Smith. Installé à Fannin Co., Texas vers 1850-1855. Marié Mary Polly Self. Il était à AL en 1830.

FORGERON-Recherche sur la famille de Joseph Jefferson Smith (1881-1956). Installé à Waco. Marié à Zorada Susanna Payne et avait 4 enfants. Après sa mort, il a déménagé à L.A CA, sans enfants.

FORGERON-Recherche sur la famille de George Martin Smith (mort en 1892) qui s'est installé à Bonham (et plus tard à Grove Hill), comté de Fannin, Texas ca. 1842. La première épouse était Nancy Barbour. Avait un total de 22 enfants par 4 femmes.

FORGERON-À la recherche de William Hawken Smith était à Voca, TX en 1862 lorsque son fils George McCullogh Smith est né et est décédé à Brady, TX, a épousé Betsy Woodhall.

FORGERON-Recherche John E. Smith né en Virginie vers 1762 a migré vers le Texas au début des années 1820 dans et autour des comtés de Sabine et de San Augustine. Les enfants connus qui ont émigré avec lui étaient William D., Robert H., John B. et Mary.

FORGERON-Rechercher des informations sur John D. Smith. A émigré au Texas avec son père, Sion, en 1828. Devenu le premier shérif de Robertson Co. en 1840. Mort à Limestone Co. 1848.

FORGERON-Recherche des ancêtres et descendants de Robert Franklin (Frank) Smith, b. Juillet 1852 AG, d. 1936 Comté de Tom Green, Texas. Marié plusieurs fois.

FORGERON-Cherchant des informations sur Silas Smith qui a déménagé à Weatherford dans le comté de Parker vers 1853. Son fils Samuel Hancock Smith a épousé un Dillahaunty et était un Texas Ranger qui a finalement vécu dans le comté de Hood.

SMYTH–Cherchez des informations sur la famille de Peyton Smythe (1826-1899). Migré de Hardeman Co., TN à San Antonio à Corpus Christi, TX. Il était Texas Ranger, juge et juge de paix. Marié Otelia Ardell Buckner.

TELLEMENT BIEN-Recherchez des informations sur la famille de John Newton Sowell (1780-1838). Marié à Rachel Sarah Carpenter vers 1808. A vécu à Gonzales, Texas au moment de son décès. Un fils, Andrew Jackson Sowell (1815-1883), était coursier à l'Alamo.

SPARKMAN–Je cherche des informations sur mon arrière-grand-père Thomas Sparkman. A vécu à Collin ou Denton Co. et est décédé en 1900. Marié à Rose Emma Lobb.

ÉTINCELLES–Recherche famille de M. D. Lafayette Sparks (1831-1915 ?). Installé à Wise Co., TX en 1871 de TN. A servi pendant la guerre civile en tant que soldat dans la cavalerie du 6th Tennessee "G" (Wheelers).

ÉTINCELLES–Recherche John Sparks (1843-1908). De la région de Lampasas. Cattleman est allé à WY, ID, puis NV, où il est devenu gouverneur.

SPEER–Cherchez des informations sur John Taylor "Jack" Speer et sa femme Mary Boyd qui vivaient dans le comté de McLennan, TX en 1869. Plus tard, ils ont déménagé leur famille à Stephens Co..

VAPORISATEUR-Je recherche des informations sur la famille d'Elias Spray, qui est répertoriée dans le recensement de la mortalité de 1850 de Cooke Co., Texas. Aimerait savoir qui étaient ses enfants (je n'ai qu'une liste partielle).

SQUYRES–Chercher à partager des informations env. William Fletcher Squyres, b. né le 4 novembre 1867 à Athènes, Texas, d. né le 9 janvier 1938 à Alvin, Texas. Marié le 17 mars 1888 avec Margaret Iola Marlow, n. 11 janvier 1870 à Mt. Vernon, IL, d. mars 1927.

DÉCROCHAGES–Je recherche des infos sur la famille d'Eli Stallings. Marié à Sarah Brantley en 1844 à MS et s'installa à Lamar Co., Texas dans les années 1850. Son fils Thomas épousa Vienna Deweese en 1869 à Lamar Co.

TOUCHE ÉTOILE-Recherche de la famille de Bill Starkey qui est venue de Jackson Co., AL à la fin des années 1800 et s'est installée dans l'est du Texas.

ACIER–À la recherche d'informations sur Alexander William Steele. Marié plus d'une fois. Décédé env. 1950-55 et enterré à Jasper, Texas.

STEPHENS–Recherche sur la famille de William McGowan Stephens et Martha Cobb. Marié à AL en 1861. A voyagé à Milam Co. en 1866, puis à Limestone (maintenant Falls) Co. Les enfants étaient : Wallace, John Moses, Milton, Willie Ann, Ophelia, Maggie et Alice.

STEPHEN–Vous cherchez des infos. sur la famille de James Charles Stephens, m. Hattie Ann Hodges au Texas env. 1895 et a eu 8 enfants : J.C., Nellie, Rachel, Sybil, John M., Frand James, Melvin D. et Richard Lewis.

STEPHENSON–Recherche sur John Stephenson. Marié à « Sallie » Greer à Walker Co., Texas en 1875.

STEPP–Cherchez des informations sur Eliza Teck Stepp, née ca. 1841, peut-être à Trinity Co., Texas. Marié à Francis Marion Manning. Installé dans les comtés de Polk et Houston et a eu sept enfants.

STEVENS–Je cherche des infos sur Thomas Stevens. Est venu au Texas avec Austin Colony, puis Milam Co., TX. Marié à Elizabeth Miller. Enfants connus : Henry, Andrew, Silas, James & Thomas.

TOUJOURS-Recherche Nathan Still, né en Caroline du Nord vers 1844. Il se présente d'abord à Panola Co., TX lors du recensement de 1870, puis à Rusk Co. en 1900, 1910 et 1920.

CALCUL-Cherchez des informations sur Samuel Stone (1797-1857). Marié à Mary Ann Chunn. Est venu au Texas en 1839. A vécu à Austin. A servi dans les rangers et en combat contre Woll. A survécu à l'expédition Mier, à l'épisode Black Bean et à la prison de Perote.

STOWE–Je fais des recherches sur la famille de mon grand-père, Joel Wells Stowe, Sr. Je crois qu'il est venu du comté de Noxube, MS, au comté de Houston, TX en 1837 et a acquis des terres de la République du Texas en 1839.

CHAUME–Voudrais partager des informations sur les descendants d'Eugene et Robert Stubblefield, frères qui sont allés au Texas ca. 1886-1890 de Banner, Calhoun Co., MS. A vécu dans les régions de Belton et Prairie Dell au Texas.

ASSURANCE–Recherche des descendants de Samuel Swearingen et Margaret Peyton. Avait des fils Valentine et Elemelech. Tous sont venus à Austin Co., TX en 1831.

AGRAFEUSE–Recherche Jacob Wesley Tacker, né en 1818 Giles Co., TN, d. 1897 Freestone Co. TX. Marié à Mary Ann Cobb.

TANDY–Recherche d'informations sur James A. Tandy, b. en TX c. 1847. Marié (1er) Rebecca Stribling de SC et avait deux fils : John et David.

TANNEUR-Recherche famille de Rucker Tanner, b. env. 1850. Croyez qu'il s'agit du même Rucker Tanner qui était affilié au XIT Ranch, et qui devint plus tard un juge de Hartley Co..

TASKER–Recherche famille de Charles Tasker. Marié à Grace Yarbrough (Yarber?) 1895 à Waco, Texas et avait 6 enfants.

TATE–Recherche Elijah Tate (1796-1848 ?), b. VA, a combattu dans la guerre de 1812. Est venu du MO au Texas en 1829 en tant que membre de la colonie de DeWitt. Marié à Sarah (Grogan) Roe Sowell en 1835 et avait 3 enfants.

TATE–Recherche d'informations sur Rueben W. Tate (1861-1940). Il est né en AR, s'est enfui de chez lui au Texas, a épousé Ida Halford et s'est installé à Uvalde, au Texas.

TERRELL–Recherchez des informations sur la famille d'Alexander W. Terrell (1827 VA-1912 TX). A été juge et législateur du Texas, général confédéré et ministre des États-Unis en Turquie.

TERRY–Vous cherchez des informations sur Joseph Curtis Terry et A. Janie Looney qui se sont mariés dans le comté de Grayson, au Texas en 1880. Ils ont eu 6 ou 7 enfants avant qu'il ne déménage en Oklahoma.

COLLIER–Recherche William W. Thacker, b. env. 1843. Marié à Susie Davee et vécu dans le comté de Llano, Texas en 1905.

THOMAS–Recherche de la famille de Thomas Thomas et de sa femme, Louicy. Installé à Dallas Co. dans les années 1860. Les enfants étaient John K, Orville, Elijah, Rachel, Sarah, Mary et James.

THOMAS–Famille de recherche de William Edward Thomas, installée à Wood Co., Texas vers 1880. Marié à Louisa Dyess et Alice Blaylock, 11 enfants.

THOMPSON–Recherche d'une famille de John Armstrong Thompson (ca. 1830 NC-1864 TX). Décédé à Cherokee Co., Texas. Marié Margaret Oranna (Boyd ?). Ils étaient à Pike Co., AL en 1853.

THOMPSON–Recherche des parents/frères et sœurs d'Alexander Thompson (ca. 1799 GA – 1839 TX). Arrivé au Texas en 1823. Marié 1. Asena Arnold 1829 2. Martha Boyacan 1839.

THOMPSON-Chercher à partager des informations sur la famille d'Ezekiel Thompson, b. vers 1826 en Pennsylvanie. Vivant à Liberty, TX en 1870 et Kaufman Co. en 1880. Marié en Virginie . b. vers 1828 en AG. fille Ida Maria, b. vers 1865 à Liberty, Texas.

ÉPINE-Je fais des recherches sur les familles de Frost Thorn et ses neveux John Stephen Thorn et Leo Mortimer Thorn. Tous étaient des résidents de Nacadoches des années 1820 et 1830.

ÉPINALE–Vous cherchez des informations sur John Henry Thorn (1816-1888). Décédé à Anderson Co., Texas.

TIDWELL–Recherche sur la famille de Dempsey Tidwell qui s'est installée à Washington Co. (région d'Union Hill) en 1839. Nom de l'épouse Tabitha. Ils ont eu plusieurs enfants. A rejoint la brigade Sibley (CSA) pendant la guerre civile. Tué à la bataille de Val Verde, NM.

TIDWELL–Recherche de la famille Tidwell de Granbury, Hood County, TX dans la période 1878-1919. Intéressé particulièrement par William Tidwell et ses fils J. E., b. 1853, et Hiram H., né en 1849 (tous nés en AK).

TISDALE–Recherche sur la famille d'Edward « Ned » Tisdale (1796-1878). Installé à Red River Co., Texas. Épouse sa dernière épouse, Sarah Elizabeth Roach en 1859 et a six enfants. Profession répertoriée comme agriculteur et prédicateur.

TOWLES–À la recherche d'informations sur la famille de David M. Towles (originaire du Kentucky), a épousé Clementine Lena Varner (originaire de l'Alabama) et a déménagé dans le comté de Hood, au Texas, vers 1875.

TRAVLAND–Recherche sur la famille de Louis Peterson Travland (Traveland) (1851-1916) du comté de Bee, Texas à partir de 1895 environ. Marié à Dina Finn, Tilda & une autre épouse.

TUDYK–Recherche sur la famille de Louis August Tudyk (1874-1957) qui s'est installé dans la région de Leming, Atascosa Co., TX. Marié à Joséphine Rakowitz (1882-1964) et avait 3 enfants : Martin, Frank et Ferdinand.

TUMLINSON–Je cherche des infos sur la famille de John Jackson Tumlinson (mon gggg-grand-père). Il était l'un des "Old 300" colons d'Austin.

UPTON–Vous cherchez des informations sur Jiles Beauregard Upton, b. marié le 1er novembre 1861 au Texas à Emma Hood Brazell, né le 1er novembre 1861. 27 novembre 1861 au Texas. Avait 7 enfants et vivait apparemment principalement dans les comtés de Bell, Eastland et Callahan.

VANN–Cherchez des informations sur Mason M. Vann. Il est répertorié avec Stephen F. Austin's Old 300. Il était au Texas en 1822. Également répertorié dans Leon Co., Texas lors du recensement de 1850.

VARNER–À la recherche d'informations pour un livre sur mon grand-père ggg, Martin Varner, b. 1785 à Fayette Co, PA, a migré vers Jonesboro sur la rivière Rouge en 1816 et a rejoint la colonie d'Austin en 1824. Souhaite contacter l'un de ses descendants.

VAUGHN–Cherchez des informations sur V. E. Vaughan, un sellier à Austin, je crois pendant la guerre civile. Merci.

VAUTER–J'aimerais partager des informations sur les débuts de la famille Vauter des comtés de Collin, Delta et Lamar.

VILLARRÉAL–Vous cherchez des informations sur Pedro Villarreal. A vécu à Karnes Co. dans les années 1920.

VISER–Rechercher des informations sur la famille de Napoléon Viser, un médecin de Sam Houston. Marié le 29 avril 1851 avec Bethenia Hardeman. N'avait pas d'enfants.

MARCHEUR-Recherche Carter Quincy Walker, 21 ans dans le recensement de 1880 Tarrant Co.. Décédé en 1913. Marié à Nancy Jane Adams à Wise Co. en 1885. Premier fils Clarence né le 12 octobre 1886.

WALLACE–Vous cherchez des informations sur la famille John Andrew Wallace. Je suis venu à San Saba, au Texas, vers 1867. J'ai eu un fils « Noon » et des filles.

WALLACE–Recherche sur la famille de Jesse Young Wallace qui est venu au Texas dans les années 1870 et s'est installé à Brenham, Washington Co.Les enfants comprenaient Claude Briggs Wallace, mon grand-père.

WALSH–Cherchant à partager des informations sur Nicholas Walsh (né en mai 1838) a émigré du comté de Kilkenny, en Irlande, aux États-Unis dans les années 1850. En (au moins) septembre 1868, il était à Galveston, Texas, où il laissa une somme d'argent relativement importante pour la construction de l'église St. Patrick.

WALSTON–Recherche J. T. Walston (1838-1945), né à Harrison Co.,TX décédé à Corpus Christi. Marié à Cora Cliffton.

WARE–Vous cherchez des informations sur William Ware né en 1864 à Rome en Géorgie. Était un photographe dans la région de Dallas dans les années 1885-1920.

WAHRENBERGER–Recherche James Wahrenberger (1855-1929), un architecte qui a exercé à San Antonio et Austin à la fin des années 1800. Marié Johanna Sequin de Suisse et avait deux enfants.

WATSON–John T. Watson a reçu une subvention en 1838, Red River Co., avec Oran D., Coleman, James et Evan T. Watson. J'aimerais connecter ces hommes.

WEIGEL–Recherche sur la famille de John Weigel. Immigré à Colorado Co., Texas avec sa famille en 1845.

OUEST-Je cherche des informations sur John West. Mort en 1891 en prison à Velasco, Texas. Marié à Tabitha Arkansas Rader et avait au moins un fils : John T. West (1871-1965).

WEYEL–Recherche de la famille de Johann Jost Weyel, mon grand-père, qui a émigré d'Allemagne au Texas à la fin des années 1860, est entré au Texas à Indianola.

PLEURONS–Je recherche des informations sur Abraham Whines qui vivait à Lampasas Co. TX et qui est mentionné dans le recensement de 1880.

BLANCHE-Famille de recherche de George W. White (1827-1882). Marié à Ann (?) et avait cinq enfants. Installé dans les comtés de Delta et Hopkins a vécu à Cooper, Texas en 1860.

BLANCHE-Je cherche des infos sur Henry White, cru du Texas, m. Annie E. Lucas de Louisiane vers 1880. Avait un fils nommé Joseph.

WHITTINGTON–Chercher des informations sur Julia A. Mayfield, née Whittington b. Années 1820 à AL épouse d'Austin Mayfield, né. c1822 SC, d. c1877 Van Zandt Co.,TX. La famille est venue au Texas avant la guerre civile.

WHITWORTH–Recherche sur la famille de John Madison Whitworth (1875 MS-1965 OK). Vers 1895 au Texas, il épousa Katrina Koop (1875 KS-1961 OK), peut-être à Bell Co.

WILEY–Recherche sur la famille de Samual Wiley (1800-1890), enterré à Union Valley, Texas. A combattu à San Jacinto, marié en dernier lieu à Martha Patsy Pate. Avait un fils Daniel Levi Wiley.

WILBURN–Essayer de localiser les descendants de Richard B. Wilburn, b. 1840 AL est venu à TX env. 1845 via les comtés de Victoria, DeWitt, Gonzalez, Live Oak et Atascosa. Installé à Poteet, Texas en 1871.

WILLIAMS–Famille de recherche de Redmond John Williams (né en juillet 1845 à Jefferson ou Pittsburg, TX. Marié à Sarah E. Pickett en 1863. A suivi dau. CA et y est décédé en 1928.

WILLIAMS–Je fais des recherches sur James A. Williams (1869-1931) et sa femme Alice Breeding Williams (1867-1929). Les deux ont enterré China Spring, Texas.

WILLIAMS–Je cherche des informations sur John A. Williams, avocat et juge qui a émigré de GA à Jefferson Co., TX où il est décédé en 1840. Marié à Margaretta Jane Dugat et avait plusieurs enfants.

WILSON–Recherche sur la famille de Savil Wilson (1820-1880) et Elizabeth Deck. A vécu à Cooke & Montague Cos., TX. Enfants : George (1856- ), Jesse, Abigal, Thomas, & Joseph.

WILSON–Recherche Richard T. Wilson et Nancy [Crabtree] Wilson. Les enfants étaient : Susannah b. 1861/62 au Texas, Tennessee (dau.) b. 1865/66 au Texas, et son frère aîné Joe b. en MS.

HIVER–À la recherche d'informations sur Hannah Winters, b. 18 août 1844 au Canada. Marié à Thomas Nichols Smith, né. 13 août 1833 au Canada ou en Écosse. Venu à Harwood, Texas en 1875.

WOMACK–Vous cherchez des informations sur Frank Womack, né ca. 1850, a vécu à Wise Co., Texas ca. 1880. A eu un fils, John Marvin né en 1896. Les deux ont finalement déménagé à Wheeler Texas.

BOIS-À la recherche d'un ou de mes deux parents biologiques. Je suis né le 23 août 1963 dans le comté de Harris, au Texas. J'ai été adopté par un avocat privé par Don et Marcia Wood. Il s'agissait d'une adoption fermée. Toute information serait grandement appréciée! Merci !

WORTHINTON–Suivi de la famille de Lonzo et Cora Bell Worthington. A vécu à Wrightsboro, Gonzales Co., TX à partir de la fin des années 1800. Avait sept enfants, Edgar Sherill, Jesse, Otho, Stayton, Ida (Vickers), Lora Mae (Jeffers) et Ethel (Elms).

WRIGHT–Rechercher des informations sur Erastas Wright né vers 1843 marié à Laura Kelly a eu 4 enfants : Roxie Lee, Jesse, Thomas et Charles.

WYATT–La famille de recherche de James M. Wyatt (1848-1920), s'est installée à Carbon, TX (Eastland Co.), à la fin des années 1890. Marié à Mary E. Mooney, a eu 9 enfants.

WYLIE–Recherche Samuel Wylie, b. ca 1793 NC [probablement Mechlenburg Co.], et est décédé à Anderson Co., TX le 7 novembre 1873, et sa femme Nancy . b. 14 avril 1793 NC, et décédé le 31 décembre 1870 à Anderson Co., TX.

XIMENEZ–Juan Antonio Ximenez (1810-1877) a servi dans la bataille de San Antonio en 1835. En 1839, a épousé Maria Teodora de Rodriquez (1823-1888) à la cathédrale de San Fernando. J'aimerais partager des informations sur la famille.

YATES–Chercher à partager des informations sur la famille de Zachariah Yates, b. AG 1818/20. A vécu à Jasper au Texas en 1847 où sa fille, Mary Antionette est née.

JEUNE-Recherche des ancêtres de Marilla Blanche Young, b. 1862 à Montague Co. TX. Marié en 1887 à Erath Co. à Harvey Meek, puis plus tard à OK à Albert Bandy.

ZANCO–Je recherche des informations sur Charles Zanco, venu du Danemark pour combattre à l'Alamo. Merci.

ZIMMERMAN–Recherche James Mortimer Zimmerman. Marié à Mary Ann Steward en 1846 à Washington Co.

ZOREK (Zork)–Recherche des descendants de Louis et Minnie Zorek (c.1840-c.1920) de Seguin, TX..

ZUBER–Je souhaite partager des informations sur William P. Zuber, l'un des plus anciens survivants de la bataille de San Jacinto et auteur de nombreuses histoires sur la Révolution. J'aimerais également trouver une copie de son livre "My Eighty Years in Texas".

ZUMWALT–Recherche sur la famille et les proches d'Adam Zumwalt (1790-1853) m. Nancy Elizabeth Caton (1795-1886). Étaient parmi les premiers colons de la colonie DeWitt en 1829.


James Louis Crosland - Histoire

PAGE DE MISE À JOUR
Sentiers généalogiques de Caroline du Sud

Nous avons besoin de l'hôte de l'État et du comté
Si vous êtes intéressé - Consultez notre page d'information sur les bénévoles et contactez-moi

Vous trouverez ci-dessous les mises à jour pour les comtés UNHOSTED. Les pays hébergés publieront leurs propres mises à jour sur leurs sites. JETEZ UN COUP D'OEIL et voyez ce qu'il y a.

avril 2021
Abbeville - Bio pour le nom de famille : Barnett, Belcher et Love
Chester - Page d'honneur : Wm. Digne
Fairfield - Page d'honneur : Léon Flanders.
Bios pour le nom de famille : Curry, Hughes, Lyles, Thompson
Greenwood - Page d'honneur : Theo. Gaines.
Horry - Page d'honneur : Wm. Charretier.
Kershaw - Page d'honneur : Augustus Trotter, Fred Williams
Lexington - Page d'honneur : James Heriot.
Mariage : Sharpe-Taylor Price-Shealy Goff-Marin. Nouvelles de 1912.
Marion - Mariée : Russ-Graham McKrall-Montgomery Norwood-Buck Smith-Griffin Howard-Ruff Kinard-Wicker Nance-Parr Abrams-Taylor Miller-Freeman.
Naissances : Fille de W.C. Ross, 1937.
Nouvelles de 1901
Page d'honneur : David Monroe
Avis de décès pour les noms de famille : Boozer, Darby.
Pickens - Page d'honneur : James McHugh.
Spartanburg - Page d'honneur : Evan Foster, Carlos Harris.
News : Jim Chambers a tiré et tué Corey Palmer.
Marié : Cox-Sarvis Richardson-Pipers.
Meurtrier George Turner
Union - Page d'honneur : Roy Bratton
Mars 2021
Anderson Un récit de la tornade de 1933
Barnwell - Déraillement de train en 1911.
Beaufort 1893 Ouragan Sea Island
Charleston Avery Institute College Commencements de 198-1941 [liste des instructeurs et des étudiants inclus].
Rapports annuels de la Maison des Orphelins plusieurs années répertoriées
1955 Air Force Avion Crash dans 3 maisons
1938 Tornade
Déraillement de train en 1886
1883 Incendie de la manufacture de vêtements Wilbur
1880 Éducation à Charleston
Gouvernement municipal de 1880
Colleton - Waltersboro High School, 1926, 1929, 1940 annuaire et Cottageville High School, 1939 et 1941 annuaire
Dorchester - Le St. George's Club - un club pour hommes en 1786
Fairfield - Mount Zion Institute, 1941 Annuaire
Georgetown Nécrologie du nom de famille : Hemmingway, Olmstead, Waterman. Mariages : Cox-Haselden Williams-Cogdell. Données scolaires avec des nouvelles des écoles locales.
Lycée Winyah, The Gator Yearbook, 1936, 1937, 1939, 1941, 1944.
Beaucoup de nouvelles de 1854 à 1906.
Marion Mariages pour: Alford-Tanner Mears-Robbins Miller-Norman Jones-Harrell Hucks-Coleman Ellis-Page Conoley-Campbell Manning-Bethea Moore-Henry McMilan-Harrelson McKerall-Montgomery Husbands-Hayes
Nécrologie du nom de famille : Badger, Davis, Dewey, Doan, Coleman, Haselden, McCall, Smith.
McCormick - Collision ferroviaire de 1910
Déraillement d'un train à Richland en 1870
Spartanburg - 1903 Flood and Carver High School, The Tiger 1943 Yearbook.
Williamsburg - Le lynchage de Frazier Baker, 1898.
Mises à jour de l'État de SC : villes oubliées et catastrophes et tragédies de la Caroline du Sud
décembre 2020
Allendale - La ville d'Allendale, par Arthur Searson
Charleston - nécrologie de Thomas Prestwood, cb Annie C.
Informations sur l'école familiale confédérée.
Georgetown - Nécrologie du nom de famille : Olmstead, Waterman
Greenville - 1942 Gantt Echoes Yearbook . 1923-24 Joy Maker Perodical-Parker High School District Journal.
Quelques écoles historiques.
Page d'honneur : Bradberry, Burdett, Chandler, Cothran, Cox, Dugger, Dunn, Farr, Frances, Gilreath, Goldsmith, Hinton, Knight, Maddox, Montgomery, Robinson, Slater, Smith, Sprouse, Thompson, Tucker, Waldrop, Woods.
Mariage : Strickland-Henson, Cashion-Hill, Russell-McMakin, Brown-Jones,
Obits pour les noms de famille : Davis, Reid.
1945 Classe de finissants du lycée Slater-Marietta
Greenwood - 1940 Naïade, Lander College Yearbook
Horry - Obits pour les noms de famille : Baker
Laurens - Obits pour le nom de famille Taylor cb Ron T.
Lexington - 1942 Brookland-Cayce HS Yearbook
Marlboro - Lycée Benettsville, Annuaire 1950, Le Spectateur.
Richland - 1954 et 1955 Diplômés de l'école secondaire C. A. Johnson
Mai 2020
1922-1923 liste des écoles et des enseignants dans tout le comté pour : Aiken, Allendale, Anderson, Bamberg, Barnwell, Beaufort, Berkeley, Calhoun, Charleston, Cherokee, Chester, Chesterfield, Clarendon, Colleton, Darlington, Dillon, Dorchester, Edgefield, Fairfield , Florence, Georgetown, Hampton, Horry, Kershaw, Lancaster, Laurens, Lee, Marion, Marlboro et McCormick.
Oconee - Liste des inscrits de la Première Guerre mondiale
Richland - The Columbian, 1911 [Publication du lycée]. Heathwood Public School 1926 promotion 1937 Annuaire olympien 1944 promotion 1944.
Spartanburg - Annuaire du Lycée Chesnee 1934

Mises à jour de l'état :
1923-24 Annuaire des écoles 1928 Annuaire des lycées.
Société de Caroline du Sud des Fils de la Révolution américaine, 1977, liste des membres Janvier 2020
Aiken - Page d'honneur - Amost, Barnett, Bell, Etheredge, George, Gunter, Gyles, Hallman, Holley, Jordan, McMillan, Richardson, Shellhouse, Smith, Widner, Yon. Obits pour les noms de famille : Blaxton, Hatcher, Helps, Rutland, Terry.
Darlington - Ajouté à la page d'honneur - Britt, Frye, Gainey, McLaughlin, Turner. Obit pour nom de famille : Fontaine.
Florence - Page d'honneur - Barringer, Easterling Jr., Isgette, Ham, Jordan, Langston, Marvin, Norvell, Poston, Shuler, Strickland.
Georgetown - Faire-part de mariage pour : Dennis-LaBruce, Johnson-Shingler, Cox-Kellehan
Greenville - Nécrologie du nom de famille : Childs
Marlboro - Nécrologie du nom de famille : Kilgo
Marion - Nécrologie du nom de famille : Smith
Saluda - Nécrologie du nom de famille : Garlington & Holman.
Williamsburg - Décès de Pvt. Glen Hemingway
Mises à jour de l'état du SC :
Condamnés de Caroline du Sud graciés ou mis en liberté conditionnelle au début des années 1900 [Blacksheep] 12 déc. 2019
Abbeville - Cimetière de la famille Calhoun
Bamberg - Beaucoup de nouvelles du 1899 : Mariages pour : Owens-Kennedy, Hartzog-Waddill, Reynolds-Jennings, Price-Dickinson, Owens-Rice, Dominick-Fulmer. Décès pour les noms de famille : Dominick, Carter, Dickinson, Hill, May, Miley, Ritter, Sease & Zeigler. Tableau d'honneur de l'école primaire pour 1899. Nécrologie du nom de famille : Strom.
Charleston - Réunion commémorative des volontaires irlandais et festival Military Hall, octobre-novembre 1877
Dillon - Nouvelles de 1914
Fairfield - Obits pour les noms de famille : Aiken, Lauderdale & McCants. Nouvelles de 1881.
Greenville - Annuaire Clarion 1901 et 1902, Chicora College. Obit pour le nom de famille Tilman. Obit pour le nom de famille : Gossett.
Greenwood - Nécrologie du nom de famille : Bradley & Young
Horry - Mariages de patronymes : Bruton-Sessom, Carter-Sutton, Baker-James
Nécrologie pour les noms de famille : Anderson, Edge, Emlyn, Hardee, Johnson, Ludlam
Kershaw - Obit pour le nom de famille : Delaughter.
Laurens - Nouvelles de 1910
Lexington - Nouvelles de 1910
Marion - Sélection du jury 1904 et Croix d'honneur 1904 pour les anciens combattants
McCormick - Obits pour les noms de famille : Prioleau, Zeigler. Tableau d'honneur de 1928 pour les écoles : Bordeaux, Wideman, McCormick High et Washington High Schools
Newberry - Testament de John Pitts, 1816 cb Linda H.. Nouvelles de 1865 pour la ville de Newberry. Obit pour les noms de famille : Amick. Faire-part de mariage pour Howard-Ruff. Obit pour le nom de famille : Dominick.
Oconee - Obits pour les noms de famille : Harper, Martin & Thompson.
Pickens - Obits pour les noms de famille : Alexander, Bratcher, Cartee, Chapman, Duke, Earle, Gilstrap, Glazener, Gosset, Harper, Hendricks, Hill, Hughes, Kingsbury, Latham, Looper, Mixon, Morris, O'Shields, Parker, Powell, Stewart, Turner, Wilson, Youngblood.
Mariages pour: Garrett-Buroughs, Ligon-Gravely, Morgan-Sloan, Patten-Epps, Brown-Walker, Edens-Jenkins, Gililand-Johnson, Sheldon-Glenn, Mauldin-Steele, Nelson-Davis, Brock-Galloway, Adams-Brazeal , Stansell-Smith, Kelley-McClanahan, Batson-Caren, Teat-Alexander, Sexton-Kennemore, Ferguson-Garrett, Johnson-Roper, Atkins-Cantrell, Burgess-Moser, Youngblood-Kay, Dillard-Bell, Craig-Sutherland.
Faire-part de naissance : Allen, Bolt, Elrod, Holiday, Kennemore, Robinson, Williams.
Spartanburg - Nouvelles de 1910
Union - Nécrologie du nom de famille : Crocker & Nance sept. 2019
Abbeville - Actes de mariage du révérend Wm. Pearson, 1861-1892
Bamberg - Nouvelles de 1914
Berkeley - 1939 Berkeley HS, The Stag, annuaire et photo de classe senior
Florence - Lycée de Timmonsville, 1920
Georgetown - Obits pour les noms de famille : Emanuel, Jayroe, Newberry, Wilson
Marion - LISTE DE SONDAGE, septembre 1912. Liste des retraités de 1897 et 1904. 1910 Rouleau du Gris. Nécrologie de Wade Calder, Hamilton Hayes, Alva Jones
York - Beer Sheva Presby. Église et cimetière
Mises à jour de l'état du SC :
Infanterie légère de Washington Mai 2019
1922-1923 liste des écoles et des enseignants dans tout le comté pour : Aiken, Allendale, Anderson, Bamberg, Barnwell, Beaufort, Berkeley, Calhoun, Charleston, Cherokee, Chester, Chesterfield, Clarendon, Colleton, Darlington, Dillon, Dorchester, Edgefield, Fairfield , Florence, Georgetown, Hampton, Horry, Kershaw, Lancaster, Laurens, Lee, Marion, Marlboro et McCormick.
Aiken - 1940 & 1941 Annuaire de l'école Fermata pour filles.
Nécrologie pour les noms de famille : Bell, Glaze, Moseley, Pardue, Powell, Short
1922-1923 liste des écoles et des enseignants dans tout le comté
Calhoun - Obit pour le nom de famille Crim.
Horry - Nécrologie du nom de famille Martin, cb Harry M.
Lexington - documents bibliques pour la famille Nates-Kinard et la famille Maples. Nécrologie du nom de famille : Deal, Effie, Shealy, & Shull.
Pickens - 1947 Central High School Yearbook

Mises à jour de l'état du SC :
Annuaire des écoles publiques 1913-1914

Copyright by Genealogy Trails - Tous droits réservés Avec tous les droits réservés aux auteurs originaux


FEDERAL LAND BANK OF NEW ORLEANS c. CROSLAND, juge des successions.

BANQUE FONCIERE FÉDÉRALE DE LA NOUVELLE-ORLÉANS
v.
CROSLAND, juge des successions.

MM. Wm. C. Dufour, de La Nouvelle-Orléans, Louisiane, et W. A. ​​Gunter, de Montgomery, Alabama, pour demandeur par erreur.

M. James J. Mayfield, de Montgomery, Alabama, pour le défendeur par erreur.

[Argument de l'avocat des pages 374-376 intentionnellement omis]

Le juge HOLMES a rendu l'opinion de la Cour.

Il s'agit d'une pétition en vue d'obtenir un bref de mandamus pour exiger que l'officier d'enregistrement du comté de Montgomery, en Alabama, enregistre un acte de première hypothèque sur réception des frais d'enregistrement, sans paiement d'une somme supplémentaire de quinze cents pour chaque cent dollars de la somme principale garantie. Le General Revenue Act de l'État approuvé le 15 septembre 1919 (Actes Ala. 1919, p. 420), par l'article 361, annexe 71, prévoit qu'aucune hypothèque ne doit être reçue pour enregistrement ——

« à moins que les taxes de privilège ou de licence suivantes n'aient été payées sur un tel instrument avant que celui-ci ne soit offert pour enregistrement, à savoir : * * * Sur tous les instruments qui seront exécutés pour garantir une dette de plus de cent dollars, il sera payé la somme de quinze cents pour chaque cent dollars de cette dette, ou fraction de celle-ci, qui est garantie par ladite hypothèque * * * à payer par le prêteur, et aucun tel document ne sera reçu pour enregistrement à moins qu'il n'y soit déposé un certificat attestant que la taxe de privilège a été payée par le prêteur.

Tout juge des successions qui recevra une hypothèque sans percevoir la « taxe d'enregistrement ou d'enregistrement », etc., est déclaré coupable d'un délit et puni.

D'autre part, la Federal Farm Loan Act du 17 juillet 1916, ch.245, § 26, prévoit que les hypothèques de premier rang accordées aux banques foncières fédérales sont réputées——

« les instruments du gouvernement des États-Unis, et en tant que tels, eux et les revenus qui en découlent seront exonérés d'impôts fédéraux, étatiques, municipaux et locaux ». 39 Stat. 360, 380 (Comp. St. § 9835q).

La validité de cette disposition n'est pas remise en cause. Smith v. Kansas City Title & Trust Co., 255 U.S. 180, 207, 212, 41 Sup. Ct. 243, 65 L. Éd. 577. Bien entendu, elle doit donc prévaloir sur toute loi incompatible d'un État.

L'impôt a été confirmé par la Cour suprême de l'État et la demande de mandamus a été rejetée au motif que le paiement était facultatif, que la Federal Land Bank n'était pas tenue de consigner son acte, et que si elle le faisait doit payer tout ce que les autres étaient tenus de payer pour l'enregistrement de sa garantie. Mais l'affaire n'est pas si simple que cela. La loi de l'Alabama rend pratiquement nécessaire l'enregistrement de tels actes, car elle les annule s'ils ne sont pas enregistrés, en faveur de tout acheteur sans préavis. Alors qu'il le fait, il ne peut pas dire qu'il laisse la Banque libre d'enregistrer ou non. La banque a le choix, c'est vrai, mais aussi celui qui agit sous la contrainte. Les lignes Eliza, 199 U.S. 119, 131, 26 Sup. Ct. 8, 50 L. Éd. 115, 4 Ann. Cas. 406.

L'État n'est pas tenu de fournir un registre, mais s'il le juge opportun, il ne peut user de son contrôle pour imposer une responsabilité qu'il ne peut imposer directement, pas plus qu'il ne peut se soustraire à ses obligations constitutionnelles en déniant juridiction à ses tribunaux dans les affaires que ces tribunaux sont par ailleurs compétents pour connaître. Kenney v. Supreme Lodge of the World, 252 U.S. 411, 415, 40 Sup. Ct. 371, 64 L. Éd. 638, 10 A. L. R. 716. Il n'est pas nécessaire de citer des arrêts pour démontrer qu'un acte peut devenir illégal lorsqu'il est accompli pour accomplir une fin illégale.

Bien entendu, l'Etat n'est pas tenu de fournir son registre pour rien. Il peut exiger des frais raisonnables pour couvrir les dépenses de l'établissement. Mais dans ce cas, le législateur a honnêtement fait la distinction entre la redevance et l'exigence supplémentaire qu'il reconnaît franchement comme une taxe. S'il tentait de déguiser la taxe en confondant les deux, les tribunaux seraient appelés à examiner dans quelle mesure la charge excédait l'exigence de soutien, comme lorsqu'une charge excessive est imposée pour l'inspection d'articles dans le commerce interétatique. Foote c. Maryland, 232 U.S. 494, 34 Sup. Ct. 377, 58 L. Éd. 698. Mais il n'a pas fait une telle tentative. Elle a perçu une taxe générale sur les hypothèques, utilisant la condition attachée à l'enregistrement comme mode pratique de perception. Ce faisant, par l'interprétation donnée à la loi par la Cour suprême, elle a inclus des hypothèques qu'elle n'est pas libre de contracter. La qualification de la loi par la Cour suprême comme distincte de son interprétation ne lie pas cette Cour. Ry du sud-ouest de Saint-Louis. Co. c. Arkansas, 235 U.S. 350, 362, 35 Sup. Ct. 99, 59 L. Éd. 265. St. Louis Cotton Compress Co. v. Arkansas, 260 U.S. 346, 43 Sup. Ct. 125, 67 L. Éd. ——, 4 décembre 1922. Il est dit que le prêteur peut percevoir l'argent à l'avance sur l'emprunteur. Nous ne percevons pas que cela fasse une différence. La loi dit que le prêteur doit payer la taxe, mais celui qui la paie est une taxe sur l'hypothèque et c'est ce qui est interdit par la loi des États-Unis.

Une demande de certiorari présentée par erreur par le demandeur pour plus de prudence sera rejetée.


James Louis Crosland - Histoire

dans le cadre de ce travail. Il a commencé à expérimenter avec les cracmols juste comme passe-temps au début. Plus tard, lui et sa femme ont commencé à vendre les feux d'artifice dans un panier, de porte à porte, en particulier dans les semaines précédant la nuit du feu de joie en novembre. En 1871, il vivait à Rowley Hill et était décrit comme un fabricant de feux d'artifice, tandis que sa femme, Sarah, serait une fabricante de feux d'artifice. En mai 1873, Allen a été condamné à une amende de 2 £ plus les frais après avoir comparu devant le tribunal de police de Huddersfield, accusé d'avoir 2 600 livres d'explosifs dans sa propre maison, à moins de 20 mètres de ses autres ateliers. Ici, il avait encore 600 livres de poudre à canon alors qu'il n'aurait dû en avoir que 20 livres. Il employait déjà 15 filles à cette époque. Cette même année, 1873, il a demandé un permis de fabriquer et de vendre des feux d'artifice au bord de la route à Dalton. En 1906, Ben Jessop et Harry Kilner se séparèrent, Kilner créant encore une nouvelle usine, sur les champs où se trouve maintenant l'école Rowley Hill, appelée "The Yorkshire Fireworks Company" qui deviendra "Lion Fireworks" en 1936, non loin des œuvres originales d'Allen Jessop, qui s'étaient poursuivies sous la direction d'Elliott Jessop, le frère aîné. Cette entreprise d'origine a continué jusqu'en 1910, date à laquelle Alex Parrett, qui la gérait depuis 1906, l'a achetée. Parrett avait auparavant travaillé comme vendeur pour Brock Fireworks, la plus ancienne entreprise de feux d'artifice en Grande-Bretagne. Il a continué l'usine jusqu'après la Première Guerre mondiale quand, incapable de la faire payer, il a vendu à "Standard Fireworks". "Lion Fireworks" a continué la production dans le village, toujours propriété de Kilner, mais de nouvelles réglementations de sécurité strictes et un ralentissement du commerce ont forcé la fermeture en 1973. Les deux jeunes frères, Humphrey et Eli, avaient créé ensemble leur propre entreprise, "Jessop Brothers" après le départ de Ben. Cette dernière société a finalement été achetée par des concurrents "H. Shaw & Fils". Finalement Ben Jessop, qui avait amené son fils dans l'entreprise, sous le nom de "Ben & Able Jessop Pyrotechnics" a également vendu sa société à la société locale en pleine expansion "Standard Fireworks" basée à Crosland Moor. "Standard Fireworks" a continué la production à Lepton jusqu'en 1987, la dernière usine de feux d'artifice de Lepton à fermer ses portes.

Lorsque la guerre éclata en 1914, les usines de Lepton obtinrent des contrats de remplissage de grenades et les transportèrent par chemin de fer depuis la gare de Fenay Bridge. Cependant, cela a donné lieu à plusieurs accidents. "Standard Fireworks" avait en fait un contrat avec l'Amirauté et possédait l'une des usines d'explosifs les plus sûres, construite dans une carrière de pierre avec des magasins de poudre à canon construits à cet effet, mais sur Le 5 juin 1918, une explosion à l'usine de Crosland Hill causa de graves dommages aux bâtiments, bien qu'il n'y eut heureusement aucun décès.

Cette entreprise a été fondée en 1891 à Huddersfield par James Greenhalgh, fils aîné de William Greenhalgh, un marchand de draps. James a suivi la profession de son père, mais à un moment donné, il a voulu se lancer en affaires, ce qu'il a fait avec un partenaire, un M. Booth. William Greenhalgh avait également vendu des feux d'artifice pendant la saison des feux de joie et James était particulièrement intéressé par ce côté de l'entreprise. William et James ont tous deux été fournis par les sociétés de feux d'artifice de Lepton. James a décidé de mettre en place Standard Fireworks, en acquérant un endroit pour stocker en toute sécurité sur Leeds Road et laissant le côté draperie de l'entreprise à son partenaire. Les usines de Lepton ont d'abord coopéré en acceptant de coller l'étiquette Standard Firework sur les produits qu'elles lui ont fournis, mais à un moment donné, elles ont réalisé que ce n'était pas une bonne idée et ont refusé. En conséquence, James et son fils Edward ont décidé de fabriquer leurs propres feux d'artifice, en louant un site à Crosland Moor pour cette

Les heures d'ouverture de l'usine à Lepton étaient les suivantes :

Avant 1930 - de 7h à 17h30 - une demi-heure pour le petit-déjeuner et une heure pour le dîner.

Post 1930 - 7h30 à 17h30 - pas de petit-déjeuner et une heure pour le dîner.

Après 1945 - 8h00 à 16h30 - pause thé et dîner d'une demi-heure.


SaisonÉpisodesDiffusé à l'origine
Première diffusionDernière diffusion
13019 septembre 1962 ( 1962-09-19 ) 1 mai 1963 ( 1963-05-01 )
23018 septembre 1963 ( 1963-09-18 ) 6 mai 1964 ( 1964-05-06 )
33016 septembre 1964 ( 1964-09-16 ) 21 avril 1965 ( 1965-04-21 )
43015 septembre 1965 ( 1965-09-15 ) 20 avril 1966 ( 1966-04-20 )
52914 septembre 1966 ( 1966-09-14 ) 12 avril 1967 ( 1967-04-12 )
62613 septembre 1967 ( 1967-09-13 ) 20 mars 1968 ( 1968-03-20 )
72618 septembre 1968 ( 1968-09-18 ) 9 avril 1969 ( 1969-04-09 )
82417 septembre 1969 ( 1969-09-17 ) 18 mars 1970 ( 1970-03-18 )
92416 septembre 1970 ( 1970-09-16 ) 24 mars 1971 ( 1971-03-24 )

Saison 1 (1962-1963) Modifier

Bien que certains remettent en question sa culpabilité, un homme est pendu à Medicine Bow lorsqu'une femme nie être avec lui à l'époque. Un étranger aux multiples talents arrive à Medicine Bow et prend un emploi chez Shiloh, il s'intéresse de près aux principaux acteurs.

Un homme de la cabane inachevée de la White Wing sur Shiloh demande au juge Garth de le rencontrer. Garth raconte au Virginien l'histoire troublée de son arrivée à Shiloh. L'avenir de Garth avec Betsy est menacé par l'homme et son désir de vengeance.

Des invités de prestige: Barry Sullivan (Frank Dawson)

Les éleveurs perdent du bétail, avec des fermiers soupçonnés de vol, mais ils ont presque pendu un homme innocent. La décision du juge Garth de se rabattre sur la loi du champ de bataille dans ses relations avec les colons crée un fossé entre lui et son contremaître.

Des invités de prestige: Jack Warden (Jubal Tatum)

Garth a un visiteur de Colombie, Enrique Cuellar, qui a hérité d'une propriété essentielle au milieu de Shiloh utilisée pour déplacer le bétail. Quand Enrique apprend que Garth a caché des informations à ce sujet, il décide de mettre une pression paralysante sur Garth.

Un oriental timide et sa femme arrivent à Medicine Bow. Le mari cherche un emploi d'enseignant. Deux condamnés évadés passent par Medicine Bow en prenant en otage le nouveau professeur, sa femme et les étudiants tandis que The Virginian est le shérif temporaire.

Le juge, Steve Hill et Trampas se rendent à Casper le 4 juillet afin de récupérer un lit de luxe commandé par le juge. Dans Casper, ils ont plusieurs aventures autour d'un match de catch impliquant une vieille connaissance du juge qui se bat pour le championnat, et l'intérêt romantique de Steve pour l'une des filles du saloon qui lui rappelle un amour perdu du passé.

Des invités de prestige: Aldo Ray (Frank Krause), Michael Shaughnessy (Peter Muldoon)

Trampas et Steve décident de rejoindre les Rough Riders de Teddy Roosevelt. La comédie s'ensuit avec les garçons qui veulent le faire à leur manière. Le Virginian se présente et, entre autres, montre aux orientaux comment jouer au polo style western.

Des invités de prestige: Ray Danton (Lt. Hamilton)

Les Virginiens et les hommes capturent des chevaux sauvages dans les montagnes pour les vendre à l'armée. Le clan Kroeger revendique tous les chevaux comme les leurs, même si la loi ne reconnaît pas cette revendication. Lorsque Kroeger ne peut pas les chasser, il utilise d'autres tactiques.

Des invités de prestige: Eddie Albert (Cal Kroeger)

Martin Kalek et son gang kidnappent le juge Garth contre rançon. Le Virginien paie la rançon, mais les ravisseurs refusent de libérer le juge jusqu'à ce qu'ils puissent s'échapper dans l'Idaho. Les ravisseurs partent, poursuivis non seulement par les mains de Shiloh, mais aussi séparément par l'ancien copain de Kalek, Sharkey, qui cherche à se venger du criminel.

À la recherche d'un peu d'excitation dans sa vie, Trampas rejoint un groupe de cow-boys plus âgés qui partent à l'aventure dans ce qu'ils croient encore être l'Ouest sauvage et sans loi. Cependant, leurs attitudes dépassées les conduisent à des ennuis et, éventuellement, à une tragédie.

Des invités de prestige: Steve Cochran (Jamie Dobbs)

Tabby McCallum, belle mais cruelle fille adolescente de Tucker McCallum, est bannie par The Virginian de Shiloh après avoir tué un bouvillon "par erreur". Avec l'aide involontaire de son fiancé, Dan Flood, Tabby déclenche une tragique chaîne d'événements.

Des invités de prestige: Charles Bickford (Tucker McCallum)

Un vieux vacher et un « novice » se joignent aux mains de Shiloh pour un transport de bétail à Moose Jaw, au Canada. Les vieux et les jeunes vachers planifient l'avenir de l'élevage du bétail ensemble. L'histoire se termine avec un shérif à la recherche de l'un des deux nouveaux amis.

Des invités de prestige: Brandon deWilde (James "Mike Flynn" Cafferty), James Gregory (Slim Jessup)

Une vieille caissière de banque décide qu'il est temps de subvenir à ses besoins et identifie Trampas comme un braqueur de banque et un meurtrier afin d'extorquer 10 000 $ au voleur réel. Le Virginian est la seule chose entre les Trampas et le nœud coulant du bourreau.

Des invités de prestige: Bette Davis (Delia Miller)

Un marin qui déménage au Wyoming rencontre des sœurs jumelles qui y voyagent avec des trampas. Lorsqu'il s'intéresse à l'un d'eux, elle lui fait une demande tragique qui révèle non seulement à lui mais au juge Garth la véritable nature de la relation des jumeaux.

Des invités de prestige: Carol Lynley (Judith Morrow), Tom Tryon (Kevin Doyle), Shirley Knight (Susan Morrow)
Noter: C'est le dernier épisode avec Pippa Scott. L'actrice était mécontente du manque de développement de son personnage, [1] alors qu'en même temps les producteurs exécutifs Frank Price et Roy Huggins n'aimaient pas l'idée que le Virginien ait un intérêt romantique régulier. [2]

Sur la tombe d'un ami, Steve se souvient comment l'homme l'a aidé à survivre à son arrivée à Medicine Bow et l'a entraîné comme cow-boy compétent avec les armes à feu. Malheureusement, la réticence de l'homme à s'adapter à l'époque a poussé Steve à sa vie à Shiloh.

Des invités de prestige: Brian Keith (Johnny Wade)

Tout en essayant de trouver un homme pour blanchir le juge d'une accusation de meurtre, The Virginian se rend dans le Montana où il s'implique avec une chanteuse qui se retrouve avec ses propres problèmes. Ils sont capables de s'entraider pour résoudre leurs problèmes.

Des invités de prestige: Tammy Grimes (Angela Clark), Ed Nelson (Ralph Slocum)

Garth se souvient de ses débuts en tant que juge à Medicine Bow dans une affaire de meurtre particulièrement dangereuse. La famille de l'homme condamné tente d'intimider les résidents pour que Garth annule la condamnation, le mettant dans une position de solitude.

Des invités de prestige: Clu Gulager (Jake Carewe), Patricia Barry (Alice Finley)

Un ours fait apparaître le manque de respect d'un père envers son fils. Lorsque le père est paralysé dans un combat avec Trampas, il pousse le fils à se battre en duel avec Trampas pour se venger. Les trampas n'en veulent pas mais ne peuvent pas l'ignorer.

Des invités de prestige: Fabien (Martin Beldon)

Garth suit une femme à San Francisco qui, selon lui, fait partie d'un jeu d'escroquerie impliquant un accord ferroviaire. Garth tue un homme dont il pense qu'il en fait partie. Cependant, lorsqu'aucun corps ne peut être retrouvé, lui et d'autres commencent à remettre en question sa santé mentale.

Un ami a été accusé du meurtre du mari d'une femme dans le Montana. Le Virginien et les Trampas s'y rendent pour enquêter sur l'accusation car ils croient leur ami, qui dit qu'il est innocent même s'il est connu d'eux comme un coureur de jupons.

Des invités de prestige: Dana Wynter (Leona Kelland)

Le Virginian, Trampas et Steve aident un végétarien avec un chimpanzé accusé de meurtre et une femme célibataire avec un groupe d'orphelins. Bien qu'ils commencent à essayer d'adopter les enfants, ils deviennent rapidement des marieurs pour le couple et les enfants.

Des invités de prestige: David Wayne (Martin Reese), John Banner (Gus Schultz)

Une femme riche persuade The Virginian de l'emmener dans les badlands dans un gang dirigé par l'ancien contremaître de Shiloh. Son histoire initiale n'est pas toute la vérité. Elle veut tuer un homme là-bas à cause de sa fille mais tombe amoureuse du chef.

Des invités de prestige: Michael Rennie (Michael O'Rourke), Nina Foch (Carol Frances)

Un trio d'escrocs cible Medicine Bow avec une escroquerie pétrolière lorsqu'une crise menaçant la banque leur lance une arnaque plus importante. Cependant, la relation du leader avec la fille du banquier l'amène à modifier le plan.

Des invités de prestige: Steve Forrest (Roger "Buster" Layton / Dr William C. Martin)

Un immigrant est emprisonné pour meurtre. Le parti pris contre lui ajoute à la difficulté du juge à le défendre. Il est déclaré non coupable, mais lorsqu'un autre homme est arrêté pour le crime, sa conscience le rattrape alors qu'il en apprend davantage sur la loi américaine.

Des invités de prestige: Karl Boehm (Karl Rilke)

Ed Frazer revient à Medicine Bow après avoir purgé trois ans pour cambriolage. Steve craint pour sa vie car son témoignage a été crucial pour le condamner. L'intérêt principal de Frazer n'est pas de se venger mais de renouer avec Helen Blaine.

Trampas aide un ami tout juste sorti de prison qui a plusieurs personnes à ses trousses pour l'emplacement de 50 000 $ en or qu'il a aidé à voler. Il veut rendre l'argent, mais il doit faire face à un partenaire impitoyable dans le vol qui le tuera.

Des invités de prestige: Bradford Dillman (Sam Harder), John Dehner (Bleeck), Edward Asner (George Johnson)

Un gang de hors-la-loi piège Garth et Betsy et plusieurs passagers de la diligence à une gare de passage. Le gang veut l'un des passagers, George Wilson, qui avait trahi le gang. Les différents passagers doivent décider s'ils doivent vivre avec leur conscience et livrer Wilson, ou risquer leur propre vie dans une fusillade avec le gang désespéré.

Des invités de prestige: Harry Morgan (Kendall Jones)

Dans le sud-ouest, The Virginian rencontre trois femmes et les aide à se frayer un chemin vers les Indiens Yaqui, pour qui ils veulent être missionnaires après que les Yaqui ont tué leurs maris. En chemin, lui et la plus jeune femme deviennent amoureux.

Des invités de prestige: Dolores Hart (Cathy Maywood)

Le Virginien et Steve sont obligés de rapporter 40 000 $ à Medicine Bow après qu'une panique bancaire a fermé toutes les banques. Le Virginien doit repousser une famille qui pense qu'une partie de l'argent leur appartient tout en affrontant une fille en fuite qui rêve.

Noter: Cet épisode a ensuite été refait comme l'épisode de la première saison d'Alias ​​Smith et Jones "The Girl in Boxcar #3".

Garth autorise l'ouverture d'une mine de charbon controversée avec des mineurs polonais. Parmi eux se trouve une belle femme. Elle a des yeux pour Trampas, mais l'un des mineurs et un ami de Trampas ont des yeux pour elle, avec des résultats tragiques alors que Trampas tombe amoureux d'elle.

Des invités de prestige: Ulla Jacobsson (Polcia)

Saison 2 (1963-1964) Modifier

Le Virginien tombe accidentellement sur le jeune Lon Mortison et le tient sous la menace d'une arme. Le garçon était à la recherche d'un joueur qui, selon lui, est responsable du suicide de son père, et avait déjà tiré et blessé un homme qui intervenait. Pour convaincre le garçon de se rendre, The Virginian raconte en flash-back comment Trampas est arrivé pour la première fois au Shiloh Ranch, cherchant à se venger du juge Garth qui avait été contraint de tuer le père de Trampas en état de légitime défense.

Un ami demande à Garth de défendre un fils qui a déjà été pendu. La communauté le combat mais Garth fonce avec l'aide d'un juge. Le résultat révèle plusieurs faits désagréables sur la communauté et la vérité.

Des invités de prestige: Joan Blondell (Rosanna Dobie), John Dehner (Frank Sturgis)

À Santa Rita, le Virginien rencontre une vieille flamme, Savannah, qui fréquente un homme local très jaloux, Gordie Madden. Savannah est accusée du meurtre de Madden et The Virginian demande au juge Garth de venir la défendre. Cependant, les cartes sont empilées contre eux car le riche père de Madden contrôle la ville, y compris le shérif, et veut se venger.

Des invités de prestige: Everett Sloane (Henry T. Madden), Gena Rowlands (Savannah), Stephen McNally (Sheriff Avedon), Arthur Franz (Fitz Warren), Joanna Moore (Jane Dent)

Un chasseur de primes nommé George Wolfe vient à Medicine Bow, ayant été convoqué par un informateur maintenant mort qui a dit à Wolfe qu'un fugitif était en ville.Bien que l'informateur ait laissé une lettre révélant l'identité du fugitif dans un coffre-fort à la banque, elle ne peut être consultée jusqu'à ce que le juge de circuit puisse revenir et rendre une ordonnance du tribunal. Trampas, qui s'était accidentellement impliqué avec des criminels deux ans auparavant, pense qu'il est la proie de Wolfe et Wolfe se méfie de lui. Avant que les choses ne s'aggravent, cependant, une épidémie de fièvre typhoïde intervient.

Garth prend en charge un libéré conditionnel auquel The Virginian s'intéresse et qui est dans un orphelinat ou une prison depuis qu'il est bébé. Il a du mal à s'adapter à la vie en dehors de la prison et Garth s'inquiète de l'intérêt croissant de Betsy pour lui.

Des invités de prestige: Robert Redford (Matthieu Cordell)

Le juge Garth est invité par un vieil ami, Wade Anders, à emmener son fils aîné Hank travailler comme aide à Shiloh. Il souhaite que le fils reprenne éventuellement son ranch mais Hank a des problèmes personnels qui le rendent difficile à gérer, notamment une haine des Indiens. À Shiloh, il a des démêlés avec Trampas qui agit en tant que contremaître pendant que The Virginian est absent, et ce conflit mène finalement à une tragédie et à une confrontation.

L'ancien vaurien Willie Caine est maintenant moine, frère Thaddeus. Il est impliqué dans l'établissement d'une mission et d'une école pour garçons sur la propriété du juge Garth, et Trampas et Steve Hill aident à construire la mission. Un gang, dont un ancien copain de Caine, vole le train et le shérif Abbott enferme Thaddeus en tant que complice. Thaddeus parvient à s'échapper et avec l'aide de Trampas entreprend de traquer le gang et de se disculper.

Des invités de prestige: Albert Salmi (Frère Thaddeus / Willie Caine)

Après avoir livré un troupeau de bétail à la Nouvelle-Orléans, le Virginien rencontre et tombe amoureux d'une mystérieuse femme, Marie Valonne. Il est attaqué et la femme disparaît. Dans ses tentatives pour la retrouver, il entre en conflit avec Johnny Madrid qui contrôle des politiciens corrompus. Malgré l'aide d'un détective de la police locale, Dan Bohannon, le Virginian ne parvient pas à trouver Marie et ne reste qu'avec sa photo.

Des invités de prestige: Madlyn Rhue (Marie Valonne)

Steve Hill se lie d'amitié avec un sourd-muet échevelé nommé Judd et convainc The Virginian de lui donner un emploi au ranch Shiloh. Judd est accusé du meurtre d'un joueur, s'enfuit et se lie d'amitié avec Ruth Ferris, propriétaire d'une ferme célibataire. Steve Hill parvient à retrouver Judd, lui dit de se rendre puis part à la recherche des vrais coupables. Les meurtriers tentent de tuer Steve mais il est sauvé par l'arrivée de Judd, qui retourne alors à l'attente Ruth dont il est tombé amoureux.

Des invités de prestige: Clu Gulager (Judd)

Un cow-boy s'éprend d'une fille de la société orientale qu'il rencontre dans un train. Contre l'avis du Virginian, il courtise la fille gâtée mais est obligé de se tourner vers le bruissement pour payer. En fin de compte, elle apprend le coût sérieux de ses actions.

Des invités de prestige: Dick York (Jefferson Tolliver)

Après avoir appelé le président à faire venir l'armée pour débarrasser les badlands des hors-la-loi, la rédactrice en chef du journal Molly Wood, l'intérêt amoureux de la Virginie, est assassinée par quatre de ces hors-la-loi. Le Virginien se fait passer pour un évadé de prison pour rejoindre le gang et se venger.

Des invités de prestige: Robert Lansing (George Calhoun)

Garth reconnaît la chanteuse d'opéra Elena comme une amie proche depuis ses débuts en tant qu'avocat. Les deux ravivent leur ancienne relation, mais Garth est obligé de la défendre contre des accusations de meurtre, ce qui l'oblige finalement à découvrir la vérité troublante.

Des invités de prestige: Yvonne De Carlo (Helen Haldeman / Elena)

Après avoir gagné 1 000 $ au poker, Trampas retourne à Logan, au Nouveau-Mexique, pour rembourser plusieurs dettes et voir la fille qu'il a laissée, mais elle est mariée au Marshal. La famille avec laquelle Trampas avait vécu est tuée par des Comancheros capturés par des Trampas, seuls lui et le Maréchal sont prêts à leur tenir tête.

Après la mort de son oncle au Texas, Trampas poursuit le tueur dans le pays Apache interdit aux Blancs où il a trouvé de l'or. Trampas est obligé d'emmener plusieurs compagnons, dont la femme de l'homme, un chercheur d'or et un médecin ivre.

Le rival de Garth au Texas achète un ranch près de Shiloh dans le but de l'agrandir. Trampas a un œil sur sa fille, ce qui ajoute à la friction lorsque le rival fait pression sur les petits ranchs pour qu'ils se vendent et coupe l'approvisionnement en eau pour eux et Shiloh.

Steve se porte volontaire pour chasser seul un lion de montagne tueur. Après avoir perdu ses provisions, il est aidé par un couple solitaire. Ils ont perdu leur fils à cause du chat et l'ont mutilé. Le mari aide Steve qui apprend vite que le chat n'est pas son seul ennemi.

Des invités de prestige: Jack Klugman (Charles Mayhew), Joyce Bulifant (Nancy Mayhew)

J. Jimerson Jones est dans le même train pour Chicago avec Garth et Betsy où Garth l'aide à s'adapter à la vie urbaine. Betsy a son premier amour avec un petit reporter et Jones est recueilli par une belle femme tandis qu'une autre essaie de le protéger.

Des invités de prestige: Pat O'Brien (J. Jimerson Jones), John Banner (August le maître d'hôtel)

Un éleveur britannique raté retourne à Medicine Bow un homme riche mais en conflit avec sa lâcheté dans l'armée. Après avoir appris qu'il ne mourra pas d'une morsure de chien et que Trampas est fait prisonnier par les Indiens, il se voit offrir une seconde chance de faire ses preuves.

Le Virginien se souvient de son arrivée à Shiloh lorsqu'il est allé travailler pour un ranch voisin qui était proche d'une guerre de portée avec Shiloh. Il est pris dans une querelle avec le contremaître provoquant le combat et tombe amoureux de la fille qui lui est fiancée.

Des invités de prestige: Leif Erickson (Peterson)

Randy, un vagabond solitaire et méfiant, vient en aide à un enfant, seulement pour être accusé d'avoir tué son père. Seule la foi de Betsy en lui empêche que du mal ne lui arrive, ainsi qu'à la jeune fille qu'il essaie de protéger des tueurs.

Trampas semble être en tête pour une fille locale, jusqu'à ce qu'un magnat de l'emballage de viande de l'Est qui vient à Medicine Bow pour reprendre son nouveau ranch attire son attention. Trampas est le seul contre lui jusqu'à ce que les éleveurs apprennent qu'il les a trompés.

Des invités de prestige: Peter Graves (Robert Gaynor), Richard Jaeckel (Pat Wade)

Un Trampas blessé est considéré comme un voleur de diligence selon un shérif et est rapporté mort à Shiloh. Il est obligé de compter sur une jeune femme chinoise pour obtenir de l'aide jusqu'à ce qu'un Steve en deuil arrive pour découvrir qu'il doit aider à sauver Trampas.

Des invités de prestige: Miyoshi Umeki (Kim Ho), Richard Carlson (Shérif Marden), Frank Overton (M. Umber)

Le visiteur de Betsy à Chicago a une visite instable, à commencer par Garth ignorant son fil. Garth veut que le ranch soit déserté pour accueillir une réunion secrète avec un chef indien, mais des intrus envahissent pour tuer le chef et entraver davantage la visite du couple.

Des invités de prestige: Darren McGavin (Mark Troxel), Hugh Marlowe (Facturation)

Le Virginian traque l'homme qui a tué un jeune ami dans un braquage de banque. Il trouve la femme et le jeune fils de l'homme seuls dans un ranch délabré. Constatant qu'ils ont besoin d'aide, il reste dans un ranch mais se retrouve bientôt dans une situation malavisée.

Steve prend le poste de contremaître dans un ranch avec une nouvelle propriétaire, contre l'avis de ses amis. Le travail devient plus difficile après qu'il soit obligé de tirer sur un inconnu. Il apprend alors pourquoi il a été embauché alors qu'il fait face à des accusations de meurtre de la part de son patron.

Une tempête oblige Randy à rester avec Betsy et trois de ses amis dans un manoir où ils ont passé du temps dans leur jeunesse. La fille de l'hôte a été tuée deux ans plus tôt dans un incendie. L'hôte a des cadeaux et d'autres surprises qui les mettent sur le fil.

Le Virginien aide une voisine quand son fils est revendiqué par une actrice comme son propre fils. Ses amis à Medicine Bow sont contrariés par l'actrice et son ami détective avec leurs actions, mais il semble qu'ils aient une affaire à toute épreuve.

Trampas gagne le travail d'amener l'épouse d'un voisin blessé de Laramie. Cependant, le voyage de retour est rempli de problèmes, notamment une mariée avec son propre esprit, des Indiens, des hors-la-loi potentiels et une surprise à la fin pour les trampas.

La fille d'un voleur de chevaux séjournant à Shiloh est enrôlée pour aider un Randy blessé, qui ne peut pas marcher en raison d'une blessure à la colonne vertébrale, avec une thérapie. Leur relation glaciale change lorsque Randy abandonne et que son père s'échappe de prison en cherchant à tuer Steve.

La nouvelle que Betsy et Randy ont trouvé plus de 900 $ en or dans une grotte de Shiloh amène deux hommes au ranch à la recherche d'argent. L'un est un agent du gouvernement à la recherche d'une cache enfouie d'obligations au porteur. L'autre est le frère aîné de Randy avec un passé.

Saison 3 (1964-1965) Modifier

Ryker se voit offrir le travail d'empêcher un petit éleveur de payer une hypothèque. Il est trop honnête pour le faire mais est accusé d'avoir tué l'éleveur. C'est un bon homme de loi et le shérif le veut comme adjoint mais Ryker veut d'abord sauver son nom.

Une famille déménage à proximité avec une jolie fille qui attire l'attention des Trampas. Cependant, lorsqu'il la pousse à danser, il apprend qu'elle a un pied bot. Cela est aggravé par la pression sur son frère pour la soutenir au lieu de sa propre vie.

Randy trouve un étalon maltraité qui a besoin de soins médicaux. Il emmène le cheval chez un vétérinaire alcoolique qui est un solitaire mais l'intérêt de la fille d'un éleveur local. Le vétérinaire fait des miracles sur le cheval tandis que le cheval fait des miracles sur le vétérinaire.

Un journaliste de l'Est arrive pour écrire un article sur le juge. Il a parcouru le monde et beaucoup de talent dans de nombreux domaines impressionnant les hommes et surtout Betsy qui tombe amoureuse de lui. Tout n'est pas comme il semble quand ses véritables intentions sont apprises.

Le Virginien tombe amoureux d'une femme qui a le cœur de tous les hommes autour. Alors que les deux planifient leur mariage, sa sœur et son père se demandent s'ils doivent dire la vérité au Virginian sur sa maladie en phase terminale et le peu de temps qui lui reste.

Une jolie journaliste de l'Est qui arrive fauchée prend un poste de journaliste à Medicine Bow. Elle déterre une vieille histoire sur le Brazos Kid pour gagner de l'argent, mais son talent pour gonfler la vérité met non seulement le Virginian mais le vrai en difficulté.

Un homme d'affaires suffisant est poussé d'un train et retrouvé par The Virginian et Steve lors d'une promenade à bétail à travers un désert. Il est obligé de se frayer un chemin sur la route et apprend des leçons sur lui-même et son impact sur la vie des autres.

Un garçon dans un orphelinat près de Shiloh s'accroche à Trampas comme son père tandis que Trampas est attiré par la femme qui dirige l'orphelinat. Trampas accepte d'aider le garçon, mais lorsque son père arrive sur Shiloh avec des hommes qui le poursuivent, des problèmes surviennent.

Steve est invité par un maréchal américain à renouer une ancienne relation avec une femme qui ferait maintenant partie du gang Wade. Le réticent Steve accepte l'idée mais trouve que c'est une tâche difficile rendue plus difficile lorsque de vieux sentiments refont surface.

Le fils d'un mineur local revient de l'université à Medicine Bow avec les connaissances techniques et les soutiens financiers pour rouvrir la mine d'argent de son père. En raison de contraintes financières, les virages sont coupés, mettant les personnes et le bétail en danger.

Une avocate vient à Medicine Bow pour ouvrir son nouveau cabinet. Après des débuts difficiles avec The Virginian, il devient son premier client et elle prouve ses capacités. Sur un bon départ, elle se jette dans une affaire le mettant en danger.

Une querelle entre des éleveurs et un magnat des chemins de fer aboutit à des accusations de meurtre contre un éleveur lorsque le fils du magnat est tué. Ryker et le juge tentent de prouver son innocence mais doivent s'appuyer sur une femme qui disparaît abandonnée par l'homme assassiné.

Un portraitiste français revient de Chicago à Medicine Bow avec Betsy et une nouvelle veuve pour la peindre. Le juge soupçonne qu'il ne dit pas la vérité, mais il semble être le bon médicament pour la veuve en deuil alors que le juge enquête.

Ryker invite l'homme qui l'a élevé à venir à Medicine Bow après avoir été libéré de 10 ans de prison. Lorsque Ryker découvre qu'Abe a invité sa famille à le rejoindre, il sait qu'il y a des problèmes car Shiloh fait une cargaison de bétail d'une taille record.

Garth et d'autres éleveurs craignent que les colons tentent de s'installer dans leur aire de répartition publique. Garth se rend compte que la terre n'est pas propice à l'agriculture, mais le politicien qui les dirige est un vieil ami qui a déclaré qu'elle était propice à l'agriculture.

Un éboulement piégeant du bétail Shiloh donne à un vieux voisin et ancien ami de Garth une chance de se venger de Garth. Garth est obligé de faire appel à de la main-d'œuvre chinoise pour creuser un tunnel, mais l'un des travailleurs est une surprise pour The Virginian.

Après avoir sauvé Trampas, le Virginien engage un intérimaire à temps plein. Il semble être la main idéale mais un solitaire jusqu'à ce qu'un homme et une femme soient tués à Medicine Bow et qu'il tire sur Trampas. Garth se rend compte qu'il peut y avoir deux personnages pour l'homme.

Une Betsy perdue trouve un homme et son fils vivant isolés dans les montagnes, attrapant et cassant des chevaux. Ils ont une histoire secrète qu'elle essaie de garder cachée, mais les événements la forcent, elle et d'autres, à des actions qui peuvent envoyer l'homme à la potence.

Ryker reçoit un indice sur l'emplacement d'un homme qu'il recherche pour un meurtre il y a deux ans. Il part sur la piste mais est obligé de guider une jeune femme à la recherche de son père mais les deux hommes ont peut-être été tués lors d'un massacre d'Indiens à Cripple Creek.

Le Virginian sauve un passager après qu'ils aient eu un accident près de Shiloh, mais elle est amnésique par la suite. Il s'intéresse profondément à elle même après qu'elle a emménagé avec le professeur de l'école locale, mais ses antécédents les rattrapent.

Trampas est envoyé pour collecter l'argent d'une vente de bétail pour les éleveurs à Medicine Bow. Il reçoit l'argent en espèces, mais les événements ont conduit une femme à en emprunter 1 500 $, forçant Trampas et plus tard Ryker à la suivre pour récupérer l'argent.

Le Virginien embauche un homme qui a lancé un ramassage de bétail par le patron du sentier, même s'il est à moitié propriétaire du troupeau. Le troupeau passant Shiloh est soupçonné d'avoir la fièvre espagnole. L'homme revient dans le troupeau mais son immaturité crée des problèmes.

L'épouse d'un ami qui joue aux échecs de Ryker qu'il a rencontré à San Francisco arrive mais à son insu, elle a un passé caché qu'elle cache avec une bouteille. Au même moment, deux frères libérés de prison rendent visite à Ryker pour se venger de leur frère décédé.

Le naïf Randy est amené à aider à braquer une banque au Kansas et, en raison des circonstances, est accusé par un shérif respecté d'être impliqué dans le vol. Le Virginien est laissé à lui-même pour prouver l'innocence de Randy contre le shérif.

Un homme de bois croustillant menace les pâturages des éleveurs par une coupe à blanc. Lui et son contremaître s'attendent à ce que sa fille épouse le contremaître, mais elle a des doutes quand le fils d'un éleveur montre un intérêt pour elle, ce qui entraîne un meurtre.

Trampas escorte un meurtrier dans une ville où il connaissait le shérif. Il y a une question sur l'innocence de l'homme et Trampas apprend que le shérif est décédé dans un accident de cheval deux jours plus tard. Il décide d'enquêter sur les histoires douteuses.

Le Virginien se rend à Honesty, dans le Wyoming, pour récupérer 8 000 $ dus au juge pour une affaire de bétail malhonnête. La ville appartient et est dirigée par l'homme corrompu qui doit l'argent. La lutte pour l'argent dégénère en une accusation de meurtre contre le Virginien.

Les trampas ont pitié d'un vieux cow-boy et son petit-fils décide de l'embaucher seul à Shiloh. Le vieil homme se plaint de la façon dont les autres mains font leur travail, mais ses erreurs et accidents se sont avérés coûteux pour les autres et pour Shiloh elle-même.

Le Virginien arrive à Monolith, en Arizona, pour acheter du bétail à la famille Landers, mais se retrouve au milieu d'une querelle entre eux et le maréchal de la ville Merle Frome et son frère Ben. Les Fromes semblent autoritaires mais peut-être avec une raison.

Trampas est envoyé au Mexique pour ramasser un taureau. Il doit passer par Laredo où il a des ennuis avec trois Texas Rangers à cause d'une femme. Les circonstances l'ont mis avec eux alors qu'ils trouvent un train perdu, puis l'argent qui lui a été volé.

Saison 4 (1965-1966) Modifier

Ryker doit retrouver un ami proche et sa famille après que l'homme a tué un garde de l'armée tout en faisant sortir son frère de la palissade avant d'être abattu pour négligence. Après avoir combattu les Indiens, l'homme est obligé de faire face à la loi.

Rafe Simmons veut apprendre à lire pour pouvoir lire le journal de sa mère. Il quitte Shiloh pour déménager à Medicine Bow pour apprendre de la séduisante Martha Perry. Cependant, le grand homme est pris dans un enchevêtrement avec des intimidateurs de la ville et son ex-mari escroc.

Dans une crise de la quarantaine, Trampas décide de quitter Shiloh lorsque son ami vagabond arrive à Medicine Bow. Les deux se dirigent vers Deadwood et l'excitation où un prospecteur les emmène mais sa revendication est sur une terre indienne qui est illégale et dangereuse.

Betsy rencontre le ministre fauché David Henderson qui parcourt l'ouest à la recherche d'une vocation après une histoire mouvementée. Il s'implique dans l'aide aux mineurs locaux qui luttent contre la gestion de la mine ainsi qu'à Betsy qui a trouvé sa vocation.

Ryker est sur une scène qui est arrêtée par un groupe de Mexicains qui poursuivent l'un des passagers pour avoir tué l'une de leurs femmes. Le leader connaît Ryker qui propose de laisser la loi régler le problème, mais les Mexicains veulent justice - maintenant.

La nièce du juge Garth, Jennifer, vient vivre avec lui à Shiloh après la mort de ses parents dans un accident. Cependant, elle est mal à l'aise avec son oncle qui désapprouve son père. Un jeune homme qu'elle a rencontré semble l'aider mais il a un passé.

Ben Justin reprend un ranch à côté de Shiloh. Il a eu une série de malchance dont la mort de sa première femme. Son fils veut l'aider mais Ben le garde lui et sa femme Mary à distance de peur qu'ils ne voient le vrai Ben.

En retournant à Shiloh, Trampas blesse son cheval en sauvant un homme avec une équipe en fuite. Il est obligé de rester quelques jours dans une petite ville avec l'homme alors qu'un vieil ami arrive pour forcer la ville à lui céder ses droits de jeu.

En voyage au Mexique avec Trampas pour ramasser six palominos Le Virginien tombe malade. Il a été contraint de rester dans un saloon et une auberge isolés tenus par la petite amie d'un hors-la-loi local. Alors qu'il récupère, elle décide qu'elle préférerait vivre avec lui.

Le veuf Stavros Karas a convenu avec un ami en Grèce d'épouser sa fille. Il a dit à son ami qu'il avait un bel endroit mais qu'en réalité il a peu et a besoin d'eau de son voisin dont le fils craque pour sa jeune et belle épouse.

Deux clochards tuent la femme d'Ev Clinchy provoquant l'ire d'Ev et son ami Ezéchias qui veulent les lyncher. Le shérif les tient à distance mais quand il est tué, c'est à Ryker de protéger les hommes contre ses amis proches pour le procès.

Un célèbre bronc buster est engagé pour casser un groupe de mustangs bruts à Shiloh. Il choisit Randy qui est vert pour l'aider et Randy vient l'idolâtrer alors qu'ils cassent un étalon noir. Cependant, à l'insu de Randy, l'homme a un côté sombre.

Un mourant innocente un homme envoyé en prison mais le gouverneur et le chemin de fer croient toujours qu'il est coupable. Il est libéré sur parole mais toujours traqué par un agent des chemins de fer. Lorsqu'il est soupçonné d'un deuxième braquage, Ryker n'est pas sûr que tout se passe comme il y paraît.

Un avocat respecté mais à la retraite de Medicine Bow essaie de gagner sa vie pour lui et sa fille dans une ferme, mais la banque est sur le point de procéder à la saisie. Un homme impliqué dans le vol d'une cargaison d'or lui offre de l'or pour l'avoir caché.

Un criminel notoire de la guerre de Sécession défendu par Garth arrive à Medicine Bow pour rejoindre sa famille.Il attend un paiement de Garth qui, selon lui, a profité de son affaire, mais Garth ne veut rien avoir à faire avec l'homme, mais Jennifer se lie d'amitié avec la famille.

Trampas et Randy sont envoyés chercher les chevaux d'un homme riche expulsant illégalement des personnes de leur propriété qui ne croient pas à la riposte. Trampas reste car il s'intéresse à la fille du chef qui n'est pas d'accord avec son père.

L'ami du Virginien Benjy est reconnu coupable d'un meurtre qu'il jure ne pas avoir commis. Un montagnard peut être capable de le dégager mais une recherche ne le trouve pas. Le Virginien décide de suivre quelques indices mettant lui-même et le témoin en danger.

Un homme et ses deux enfants adultes sont fauchés et affamés se retrouvent à Shiloh lorsque leur chariot tombe en panne. Ce sont des escrocs mais le vieil homme décide de rester à Shiloh. Les enfants l'aiment vite mais ne se sentent pas à leur place sans savoir que leur père complote.

Jennifer apprend par accident qu'une main a une sœur en difficulté d'apprentissage qui est proche de l'âge adulte mais cachée de la société. Elle convainc les parents de la laisser aider la fille mais l'implication de la fille avec un braqueur de banque complique le problème.

Morgan Starr remplace le juge Garth à la tête de Shiloh. Son comportement intransigeant ne convient à personne sur ou en dehors du ranch. Son introduction est rendue plus difficile par une invasion de criquets lorsque Starr décide de rester et de les combattre plutôt que de déplacer le bétail.

Alors que Ryker quitte la ville pour quelques jours, un groupe d'hommes connus sous le nom de Métis arrive à Medicine Bow. Ils forment un groupe difficile mais ne veulent aucun problème. Cependant, les gens ont peur des ennuis qui surviennent alors que Starr essaie de les arrêter - d'eux-mêmes.

Trampas devient chevalier errant lorsqu'il s'occupe de deux enfants qui tentent de rejoindre leur mère à Laramie. Ils sont pourchassés par un groupe de hors-la-loi qui veut les renvoyer au Mexique. Une femme qu'il ajoute en chemin donne l'impression que c'est une famille.

Morgan Starr et Randy Benton voyagent pour vendre un troupeau de bétail à un agent indien pour nourrir les Dakota, mais se retrouvent dans un voyage de perte et de découverte, entraînant un changement pour de nombreuses vies, mais surtout pour Randy.

Après 35 ans de prison, Tom Brant revient à Medicine Bow. L'histoire d'un journaliste à son sujet suscite l'intérêt de personnes qui avaient divers liens avec lui. Les gens se précipitent vers lui pour différentes raisons, notamment l'argent qu'il a caché.

Randy se rend dans le Montana pour récupérer une jument et voir son amie d'enfance Georgie Sam avec qui il envisage de démarrer un ranch de chevaux. Randy est présenté à la fille d'un éleveur dont il tombe amoureux, mais sa famille est soudainement en crise.

La tentative virginienne de récupérer l'argent que Shiloh a dépensé pour du bétail malade se retrouve mêlée à une tentative de chantage et finalement à un meurtre. Une jolie femme est impliquée qui vient de sortir de prison pour meurtre et fait parler de Medicine Bow.

Starr avec Trampas accepte d'aller au Mexique pour vérifier la sécurité d'une ville où un sénateur américain et un gouverneur mexicain prévoient de signer une friandise. Tout a l'air bien alors Trampas s'en va mais Starr découvre bientôt qu'il est au milieu d'un complot d'assassinat.

La famille de Randy vient des collines de Bald Knob pour le protéger d'un Claiborne qui a été libéré de prison. Le témoignage de Randy a contribué à l'envoyer en prison. Sa fille une amie d'enfance de Randy complique son envie de vengeance.

Le Virginien assume la responsabilité d'un jeune homme qu'il a blessé lorsque l'homme a vandalisé Medicine Bow. L'homme est intelligent mais issu d'un milieu pauvre. Le père riche de sa petite amie veut qu'il parte pour protéger sa fille qui est amoureuse.

Saison 5 (1966-67) Modifier

Le nouveau propriétaire de Shiloh retrouve rapidement son petit-fils fougueux accusé de vol de bétail. Il apprend que sa voisine est la veuve d'un ami décédé avec lui. Le nom de famille souillé réduit leurs options financières, mettant Shiloh en danger.

Le Virginian a compté 50 vaches qui ont été livrées à Grainger mais le lendemain matin, cinq d'entre elles sont portées disparues. Le Virginien se sentant responsable traque le bétail volé mais se retrouve arrêté pour meurtre et ne peut pas l'expliquer.

Une fille blanche est prise avec ses parents adoptifs Arapaho en train de voler du bétail Shiloh. Elle reste à Shiloh pendant que les autorités tentent de retrouver ses parents blancs. Elle veut retourner dans l'Arapaho mais est forcée d'apprendre à vivre dans le monde blanc.

Après avoir aidé à livrer un troupeau de chevaux, Trampas décide de prendre quelques jours pour rendre visite à un vieil ami à proximité, mais il arrive à temps pour les funérailles de son ami. Il est gêné par les circonstances de sa mort, alors il décide d'enquêter.

Jake qui ne peut ni entendre ni parler court après avoir tué accidentellement un homme dans un bar. Il atterrit à Shiloh où son travail acharné se traduit par un emploi. Stacey voyant que Jake ne peut pas s'exprimer décide de lui apprendre à lire et à écrire mais le met en danger.

Après un hold-up et un accident de diligence, Trampas tombe dans une ferme avec une commotion cérébrale et une amnésie. Le fermier et ses deux enfants s'occupent de Trampas, mais le pistolet à manche blanc qu'il porte le met en danger de la loi et des hors-la-loi.

Un homme recherché pour meurtre et vol s'échappe de prison et se retrouve à Medicine Bow où il se lie d'amitié avec Stacey dans une bagarre. Il va travailler à Shiloh comme homme de ranch et Elizabeth s'intéresse à lui. Cependant, Stacey est moins sûre de lui.

Trampas mène un groupe de deux hommes pour capturer le beau-frère d'un ami en prison qui est innocent lorsque le shérif est blessé. Ils rencontrent d'autres qui entravent leur progression et un couple malheureux. Mais le gros problème, c'est le partenaire de Trampas.

Lorsqu'un ami de The Virginian est tué et que le groupe ne suivra pas le tueur hors du comté, The Virginian part seul. Il traque le tueur et une femme impliquée dans une ville éloignée contrôlée par les hors-la-loi, mais peut-il les ramener à la loi ?

À son retour du Texas, le Virginian se retrouve au milieu d'un blocage de ligne express. Dans la diligence, il rencontre une belle femme qui finit par lui confier qu'elle est une coursière transportant un colis - peut-être illégal.

Jim Boyer Sr. retourne vivre avec sa femme et son fils à Medicine Bow et prend un emploi chez Shiloh. Boyer est très compétent mais ignore les détails de son travail alors qu'il essaie de décrocher le poste de contremaître dans un autre ranch que Grainger espère acheter.

Howie quitte sa vie libre sur la plage pour épouser la belle Donna dont le père est un homme d'affaires de premier plan. Une fois mariés, ils emménagent dans une nouvelle sellerie que Howie ouvre. Il trouve la vie confinée et parie le paiement dessus.

Stacey est forcée de tuer un homme qui essaie de le voler. Il rend le corps à la sœur de l'homme qui demande à Stacey de partir plutôt que de voir le shérif. Elle a peur que leur jeune frère qui rejoint le troupeau de bétail Shiloh essaie de se venger.

Sue Ann mène une vie ennuyeuse en tant que fille d'un homesteader qui s'occupe de son père, de ses deux jeunes frères et de leur employé Joe qui aimerait l'épouser. Cependant, elle quitte la maison pour voir San Francisco mais où trouvera-t-elle l'argent ?

Stacey achète une montre en or qui a peut-être appartenu à son père décédé. Cela le lance dans un voyage pour découvrir la vérité sur la mort de ses parents. Il rencontre une fille orpheline qui possédait la montre et est curieux de connaître ses parents qu'elle n'a jamais connus.

Le Virginien cherche Stacey dans une ville où ils doivent conclure un marché de bétail. Sa recherche aboutit à trouver Stacey en prison reconnue coupable de meurtre. Il doit être pendu le lendemain matin, forçant le Virginian à trouver rapidement le vrai tueur.

Après avoir braqué la banque, Dell Stetler et son partenaire retiennent les Grainger en otage à Shiloh pour aider leur camarade blessé. John est obligé d'amener le médecin à Shiloh pour s'occuper de l'homme alors que lui et Stacey élaborent un moyen de se libérer.

Le Virginien est abattu en traversant un grand ranch du Texas. Le propriétaire qui l'accueille essaie de l'embaucher pour être son propre contremaître. Le propriétaire aime établir ses propres règles, ce qui le met en désaccord avec sa femme à propos de leur fils et de la gestion d'un gant.

Stacey a développé un intérêt pour une fille mais son père ne l'approuve pas. Après avoir traîné Stacey, le père est retrouvé une balle dans le dos. Lorsque les 300 $ qu'il transportait sont retrouvés dans les sacoches de Stacey, Stacey est accusé de meurtre.

Un vieil ami qui a réussi et sa fille de Chicago rendent visite aux Grainger. John est surpris quand il apprend qu'ils veulent rester dans la région. La fille de la haute société tombe amoureuse de Trampas qui ne connaît pas sa maladie secrète.

Le Dr Spaulding décide d'embaucher un autre médecin pour aider à partager la charge, mais il ne sait pas si la séduisante femme médecin qu'on lui a envoyée s'en sortira. Le Virginien s'intéresse beaucoup à elle et à ses problèmes alors qu'elle essaie de s'adapter.

Stacey est shanghaiée à Medicine Bow pour prendre la place d'une recrue de cavalerie. Un officier inepte permet à deux sergents de maintenir la façade que Stacey est une recrue tout en lui faisant subir des conditions inhumaines pour le faire taire.

Le Virginien se rend à Winton pour acheter de l'avoine pour Shiloh. Il se retrouve au milieu d'une bagarre entre les agriculteurs et les éleveurs avec le propriétaire de l'avoine au cœur de la lutte avec un éleveur qui est un ami proche de John Grainger.

Trampas va rendre visite à Ida Martin et à son fils Joe avec qui il a vécu lorsqu'il était enfant. Ne les ayant pas vus depuis quelques années, il trouve leur place déserte. Quand il apprend que Joe a été tué par une bande, il ne peut pas croire la raison donnée pour sa mort.

John Grainger demande à un vieil ami du Maryland de venir à Shiloh pour éliminer les aspérités de ses petits-enfants. Elle fait ce qu'il demande assez bien mais est moins que populaire auprès des enfants et de The Virginian. À leur insu, elle a un plan secret.

Une infirmière vient à Medicine Bow, alors voyez si un hors-la-loi capturé par Ryker pourrait être son frère, car ils étaient tous les deux orphelins à un jeune âge. Quand il s'échappe et se fait tirer dessus, il utilise ses sentiments pour obtenir de l'aide alors que Ryker qui est attiré par elle le poursuit.

Saison 6 (1967-68) Modifier

Le Virginien, John et Elizabeth se rendent au Texas où le Virginien est vu par des membres d'un gang dont le chef pense que le Virginien est responsable de la mort de son frère sept ans plus tôt. Elizabeth est kidnappée pour le piéger.

Après avoir reçu la troisième lettre avec son nom sur une liste de personnes tuées, Trampas décide d'apprendre qui est après lui. Il rencontre un tireur qui figure sur la liste. Ensemble, ils tentent de résoudre le mystère qui implique son ex-femme.

Le propriétaire d'un ranch à côté de Shiloh meurt en laissant tout son domaine à une femme qui dirige un saloon à Wichita. Elle et son partenaire se rendent à Medicine Bow dans l'espoir de vendre le ranch, mais elle décide de rester au ranch malgré leurs antécédents.

Un vieil ami de Ryker s'installe dans un ranch avec une nouvelle femme et un nouveau beau-fils sous un nouveau nom en raison d'être recherché. Ryker l'aide mais perd son emploi lorsque l'homme avoue avoir tué une main de Shiloh qui le faisait chanter en raison de son passé.

Le Virginian sauve un homme qui a été abattu. Alors qu'il récupère à Shiloh, lui et les enfants Grainger se rendent compte que l'homme est un peu différent et qu'il vient d'Angleterre. Un détective privé à sa recherche fournit un indice sur ses antécédents.

Le caissier de banque George Foster a dit à son ex-père, qu'il était un shérif pour le rendre fier. Lorsque son père doit s'arrêter pour une visite de deux heures, Ryker et The Virginian décident de le nommer shérif mais ils ne s'attendaient pas à ce que la visite soit prolongée.

Le cuisinier chinois Grainger Ah Sing veut ouvrir un restaurant à Medicine Bow en prévision de l'arrivée d'une nouvelle épouse. Cependant, le juge de paix refuse de lui délivrer une licence car il est chinois menant un combat de haut niveau.

Clay et Holly Grainger succèdent à John alors qu'un troupeau du Texas est amené par Kyle Jackson et ses frères. Cependant, les choses tournent tragiquement lorsque Trampas découvre que le troupeau est malade et qu'un frère tue accidentellement la femme d'un ancien homme de loi.

Trampas est condamné à la pendaison pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Le Virginian et Stacey tentent de trouver de nouvelles preuves tandis que Clay Grainger et l'avocat tentent un nouveau procès. Pendant ce temps, un Trampas désespéré s'échappe de prison avec son compagnon de cellule.

Frank revient de prison pour trouver son père paralysé après avoir sauvé Trampas et travaillé à un emploi de bas niveau pour Clay Grainger. Frank accepte un travail mais son attitude envers Trampas et Grainger le pousse à se venger par le bruissement.

Ivre, détesté Walter Verig est retrouvé assassiné par Trampas qui voit Doc Baldwin s'éloigner du corps dans son buggy. Trampas est d'abord suspecté à cause d'une main ensanglantée, mais les soupçons tombent bientôt sur Baldwin. Trampas tente de prouver son innocence.

Le Virginien rend un homme qu'il a tué à son père infirme. Après avoir aidé à enterrer le corps, l'homme a une crise cardiaque. Il demande à The Virginian d'essayer de ramener sa fille des Shoshone pour hériter de sa ferme - avec The Virginian.

Des trampas et deux mains livrent du bétail à un avant-poste éloigné de l'armée. Trampas rencontre un vieil ami qui est un tireur dans une ville voisine où Trampas doit récupérer le paiement. Cependant, son ami a l'intention de tuer des Trampas sans raison.

De retour à Shiloh, le Virginien se fait voler son cheval et son arme par un homme et ses mains qui ont recroquevillé la ville locale. Il rencontre un vieil ami dans la ville qui l'aide à le convaincre d'aider à les arrêter après que sa fille a été blessée par eux.

Le Virginien emmène un troupeau dans une ville à la frontière avec le Canada, mais la banque est cambriolée, rendant sa traite bancaire sans valeur. Il traque les voleurs au Canada pour récupérer les 100 000 $, mais ils travaillent pour l'acheteur du bœuf de son empire.

D'abord Trampas, puis Holly et Elizabeth rencontrent un wagon de prison militaire traversant la terre de Shiloh transportant un prisonnier qui semble avoir la scarlatine. Quand il s'échappe, ils s'inquiètent de savoir qui pourrait être infecté par la maladie.

Clay essaie d'empêcher une guerre de gamme entre les éleveurs et les fermiers qui bloquent leur chemin vers le marché. Un éleveur passionné embauche en catimini un tireur qui se trouve être un vieil ami de Trampas qui tombe amoureux d'un homesteader.

Trampas est envoyé en voyage suivi de quelques jours pour rendre visite à une amie. En chemin, un prospecteur mourant lui demande de retrouver sa nièce qui ne peut être trouvée que par une tache de naissance sur sa jambe. Le résultat est un problème avec son amie.

Elizabeth trouve un homme touché à l'épaule. Elle et Clay le ramènent à Shiloh mais les mains sont parties. Les deux plus Holly aident l'homme à récupérer, mais un chasseur de primes arrive à la recherche de sa proie car Elizabeth ne voit que le bon en lui.

Trampas, Stacey et Elizabeth sont pris dans une tempête de sable alors qu'ils retournent à Shiloh avec un taureau. Ils se réfugient dans une ferme abandonnée où plusieurs invités arrivent après eux avec un point commun : des liens avec une banque braquée.

Une bagarre légale sur une bande de terre entre Shiloh et le ranch Bowden tourne mal. La bagarre se refroidit lorsque les Bowdens croient à tort que Shiloh a embauché un tireur, mais devient sérieux lorsqu'ils apprennent qu'il n'est qu'un homme tout simplement bricoleur.

Le shérif Dan Porter quitte son travail à Mason City pour suivre sa femme Emily à Medicine Bow car elle ne peut pas supporter la pression de son travail. Il s'inscrit à Shiloh pour apprendre l'élevage afin de pouvoir démarrer un ranch et une nouvelle vie avec sa femme.

Alors qu'il chassait un couguar, Trampas surprend un garçon malade et affamé en train de voler sa larve. Le garçon ne dira rien d'autre que son nom est Seth. Il aide Trampas et retourne à Shiloh où il reste jusqu'à ce qu'ils retrouvent son oncle louche.

Saison 7 (1968-1969) Modifier

David Sutton prend un emploi chez Shiloh pour compenser le travail que Trampas ne peut pas faire après avoir été impliqué dans Trampas qui s'est cassé la jambe. Il a du mal à s'adapter aux autres mains alors qu'une fille qu'il a rencontrée plus tôt le traque pour l'aider.

Le photographe Dan Sheppard arrivant à Shiloh pour prendre des photos de la vie occidentale découvre qu'un ranch voisin appartient à une ancienne petite amie. Elle est dans un bras de fer entre un spéculateur pétrolier et les éleveurs locaux qui ont peur de l'eau polluée.

Tim Bradbury veut recréer le ranch de bétail qu'il avait au Texas et pense que Clay Grainger lui doit de l'aide. Son fils Walt veut cultiver à la place tandis que son fils Mike qui travaille chez Shiloh met la famille en péril financier avec son jeu.

Elizabeth est aveuglée par un accident de diligence. Elle est retrouvée par Ben Oakes qui voulait tuer des Trampas qui ont dû manquer la scène. Ben essaie de l'aider à rentrer chez elle mais se perd. Après leur découverte, elle est amoureuse de Ben en conflit.

Le Virginian et les Trampas doivent rencontrer un homme d'affaires près de la frontière canadienne. Ils doivent rester dans un hôtel isolé en raison d'une tempête où Trampas trouve une femme qui l'a volé il y a des années et des rebelles métis qui en veulent à son fiancé. Le personnage de Louis Boissevain semble être Louis Riel de la rébellion de Riel dans la vraie vie, car l'histoire semble représenter assez fidèlement sa situation dans le Montana à l'époque, tout en décrivant également une version fictive de ses raisons pour son retour d'exil au Canada en 1884. .

La main de Shiloh, Rafe Judson, est prise pour un hors-la-loi car les deux hommes semblent identiques. Lorsque Rafe perd une option sur un ranch en raison d'un manque de fonds, il décide de profiter de la situation pour braquer une diligence sans s'en prendre à lui.

La fille Shoshone Nai'Be revient à Medicine Bow d'une école orientale en tant que jeune femme, mais en conflit sur son avenir. Son amour d'enfance Tza'Wuda l'attend tout comme un conflit avec un éleveur forçant sa tribu à déplacer son camp.

Shiloh et les troupeaux de bétail de ses voisins sont menacés par une épidémie d'anthrax. Un homme et une femme blessés voulant des chevaux disent à Clay que la scène avec un vaccin a été volée et qu'ils poursuivent le gang de hors-la-loi, alors The Virginian et David les rejoignent.

Les trampas reçoivent un accueil hostile lorsqu'ils essaient de rendre visite à un vieil ami. Une fois qu'il voit enfin Jason, il apprend que tout n'est pas comme il y paraît. Ils s'affrontent à propos de la construction d'un barrage dans le Nebraska après que Trampas ait appris l'existence d'un barrage antérieur.

Le Virginien lors d'un rare voyage pour rendre visite à un ami Jingo dans une vallée reculée lorsqu'il trouve une femme inconsciente. Dans la cabane de Jingo, elle se remet d'un état catatonique induit par la peur, mais avec une amnésie, mais pense que le Virginien est son amant.

Le Virginien et David doivent ramasser un troupeau de chevaux dont Shiloh a besoin pour une conduite de bétail. Les chevaux sont volés au vendeur donc ils doivent attraper et briser un nouveau troupeau mais un conflit entre un père et son fils sur son avenir intervient.

La vieille chérie de Clay, Nora, et son mari, un major dans l'armée, s'arrêtent à Shiloh. Nora essaie d'impressionner tout le monde avec elle-même et son mari terre-à-terre. Elle est prête à mettre d'autres vies en danger pour aider son mari à obtenir une promotion.

Trampas et David sont envoyés acheter un taureau à Durango pour Shiloh. Le Virginian garantit à Clay qu'on peut compter sur Trampas mais c'est David qui se retrouve en difficulté. Il accepte de se fiancer avec une femme qu'il croise dans la rue.

L'arrivée du tireur Frank Hammel sur scène bouleverse les gens de Medicine Bow qui pensent qu'il pourrait être après eux. Ayant sauvé la vie de The Virginian dix ans plus tôt, The Virginian joue un rôle actif pour calmer les peurs et arrêter tout meurtre.

David tue un homme en légitime défense sur Shiloh qui a volé sa petite amie.Il est obligé de rester à Shiloh alors que le père et le frère de l'homme l'attendent à Medicine Bow alors que Trampas qui est responsable rencontre des problèmes inhabituels dans le ranch.

Le Virginien voit Bill Burden avec deux autres hommes qui rendent de l'argent de la vente des troupeaux des éleveurs. Les deux partent ensemble mais l'argent est volé et Bill est lynché. Le Virginien veut se venger alors qu'il est trop tard pour blanchir Bill.

Après une bagarre avec Trampas, David s'en va. Il se retrouve non seulement dépouillé de ses vêtements et de son cheval par des braqueurs de banque, mais aussi arrêté pour le vol lui-même. Trampas qui l'a suivi pour le faire revenir, se retrouve dans la même cellule de prison.

Un orphelin qui vivait avec les Grainger au Texas 15 ans plus tôt vient de Medicine Bow. Il décide de rester et de travailler pour eux et est très protecteur envers les Grainger, mais ses années loin d'eux l'ont changé - dans le mauvais sens.

L'oriental Scott Austin est envoyé à Shiloh pour l'été en faveur de son riche père qui est un ami de Clay. L'espoir est que Scott développera son caractère. Avec le départ de Clay, le travail revient au Virginian qui a les mains pleines.

Une dispute se termine avec un homme mort, le shérif inconscient et le tireur en fuite. Le Virginien, Trampas et David attrapent le tireur avec sa famille. Le tendre David veut laisser le tireur partir mais le Virginien refuse.

Eileen Linden est en visite pendant six semaines avec l'ami de son père, Clay Grainger. Dans un accord avec son père, elle doit passer du temps loin d'un homme qu'elle veut épouser. L'homme se présente à Shiloh avec un but caché.

Tramps prend une étape lors d'un voyage. Pendant le voyage, ils entendent qu'Arapaho peut être détaché et que deux soldats avec une masse salariale le rejoignent. Ils trouvent le passeur mort et un homme près du corps à un point d'eau. À la traversée en ferry, il y a plus de problèmes.

Claire Garson et Nathaniel E. 'Doc' Watson ont un acte dans lequel Claire semble lire dans les pensées. Ils reçoivent une offre qui les implique d'aller à Medicine Bow. Claire doit « rencontrer » les Grainger et révéler qu'elle pourrait être la nièce de Clay.

Luke Nichols arrive à Shiloh à la recherche de Trampas suivis par le chasseur de primes Bracken. Luke a aidé Trampas à s'évader de prison alors qu'il était sur le point d'être pendu. Trampas essaie de le cacher avec la veuve McCloud qui a un cœur de pierre - au début.

Le Virginien rencontre le solitaire, Garrison, sur la piste et décide de l'embaucher même s'il ne socialise pas bien avec les autres. Lorsque Sam Marish qui a eu une altercation avec Garrison est tué lors d'un vol, Garrison est arrêté et jugé.

Saison 8 (1969-1970) Modifier

Holly trouve deux cowboys qui cherchent du travail. La jeune main Jim considère Ben comme le seul père qu'il ait jamais connu alors que les deux errent à la recherche d'un endroit où s'installer. Ben n'est pas prêt à s'installer mais Jim a peut-être trouvé un foyer.

Le Virginien s'égarant sur une promenade à cheval après que quelques chevaux se soient blessés lorsque son cheval trébuche dans le lit d'un ruisseau. Aveuglé par l'accident, le Virginien trébuche dans la maison de trois hommes qu'il a renvoyés et qui sont des voleurs de chevaux.

En Arizona, Trampas est contraint de travailler comme contremaître dans un ranch composé d'hommes en liberté surveillée. Les habitants veulent qu'ils soient supprimés et le maréchal américain en charge de la région est moins qu'enthousiaste à leur présence également.

Le représentant territorial démissionne alors Clay est enrôlé pour se présenter contre un homme local. Une fois dans la course, Clay apprend le côté sale de la politique, notamment en mentant à propos de qui l'a repêché. Il dirige un concours honnête mais sera de l'autre côté.

Lorsque le mari d'un couple plus jeune que Jim part en cavale, Jim décide de prendre la relève en tant que soutien de famille pour la jeune femme et son nouveau bébé qu'il accouche. Cependant, le labeur de faire deux emplois conduit Jim à décider de démissionner à mesure que les émotions grandissent.

Un garçon en fuite est trouvé sur Shiloh qui ne veut pas parler. Ils s'interrogent sur le fait que ses parents deviennent gravement inquiets lorsqu'ils découvrent qu'il a été sévèrement battu. Personne ne se rend compte à quel point son père est proche car le directeur de l'orphelinat veut qu'il revienne.

La journaliste/artiste Julie Oakes arrive à Medicine Bow en provenance de Boston pour faire une histoire sur l'ouest. Elle tombe amoureuse de The Virginian mais son intérêt pour un autre homme le bouleverse et lui cause des problèmes dus à son passé compliqué à Boston.

Trampas part en vacances mais ses plans échouent lorsqu'il est récupéré par un chasseur de primes pour le meurtre d'un médecin populaire. Il doit faire face à une ville hostile, à des preuves plantées et à une fille de saloon qui jure l'avoir vu commettre le meurtre.

Un déserteur de l'armée est retrouvé et blessé sur Shiloh après avoir été fouetté par le commandant - son père. En tant que clairon, il donne des leçons à Elizabeth sur une couronne qu'elle a trouvée jusqu'à ce que les Grainger apprennent la vérité à son sujet auprès de l'armée.

Un vieil ami avocat de The Virginian vient à Shiloh pour le voir et lui demander de partir en voyage de chasse. Cependant, il ne dit pas que la proie est deux hors-la-loi. Une fois que le Virginien apprend la vérité, il décide d'aider mais est surpris par la cible.

Un gamin à queue de cochon rentre chez lui après avoir terminé ses études pour deux semaines de vacances alors qu'une belle femme attrape à nouveau les yeux de Trampas. Ils tombent amoureux alors qu'elle se souvient des bons moments mais son père veut qu'elle retourne à l'école dans l'Est.

Une urgence rappelle The Virginian alors il permet à Jim Horn de partir seul avec 4000$ pour compléter un achat de chevaux. Tout le monde prend Jim pour un jeune mouillé derrière les oreilles, y compris la femme et son partenaire qui volent l'argent qu'il transporte.

Une femme blanche et son fils sont contraints de quitter la réserve Shoshone lorsque son mari Shoshone décède. Elle est retrouvée malade sur Shiloh. Inconnu de tous, son mari blanc et sa fille maintenant fiancée vivent à Medicine Bow en pensant qu'elle est morte.

Trampas décide de retrouver où Cobey Jade a obtenu une montre en argent qui appartenait à un ami. Alors qu'ils sont avec Jade qui vit dans une ville minière abandonnée, ils sont emmenés en captivité par une bande de hors-la-loi qui pensent que Jade y a trouvé de l'or.

Trampas a demandé de livrer un prisonnier amical à Clearwater par étape se retrouve avec une belle du sud étouffante. Lorsque la scène est bloquée, elle oblige Trampas et son prisonnier à s'en prendre aux voleurs, ce qui devient pour elle une leçon de vie.

Le Virginien aide la veuve d'un homme d'affaires local à prouver son innocence lorsque son mari est d'abord tué dans un incendie, suivi de son bras droit qui la nomme alors qu'il meurt. Elle a des antécédents de maladie mentale après la mort de son premier mari.

Une moissonneuse-batteuse de l'Est veut s'emparer du marché aux bestiaux du Wyoming avec Shiloh au milieu de leur mire. Un Shiloh brûlé et un ramassage de bétail retardé entraînent une perte sur la vente de bétail, ce qui entraîne la mise à pied de toutes les mains de Shiloh.

Clay, Elizabeth et Jim ainsi qu'un petit nombre d'autres passagers prennent le train de Cheyenne à Medicine Bow. Pendant le voyage, ils apprennent à se connaître seulement pour apprendre que l'un cache un passé qui provoque l'arrêt du train.

Les Grainger sont pris en otage par deux frères et leur sœur pour avoir accès à un ami de Clay qui est un juge candidat à la législature. Ils lui reprochent d'avoir tué leur père et d'avoir volé leur ferme familiale pour un chemin de fer.

Le Virginien ramasse une main John sur la piste qui devient ami avec Jim mais est à moitié Kiowa fuyant l'armée pour avoir tué quatre soldats. Il veut aller au Canada pour vivre libre mais Jim fait face à un lynchage pour un homme que John a tué.

Clay est kidnappé par trois membres de gangs pour une rançon de 20 000 $ ou la menace de sa mort et l'incendie de Medicine Bow. La femme du chef de gang reste à Shiloh pour lui échapper mais il veut la récupérer.

L'argent Virginian et Shiloh est sauvé par un homme seul qu'il récompense avec un travail à Shiloh. Il frotte les autres hommes dans le mauvais sens, travaille dur, mais est manifestement un tireur. Clay Grainger se rend vite compte qui il est mais ne le laissera pas être licencié.

Le pauvre Harve Yost se transforme en riche Harve lorsqu'il trouve un mourant avec une sacoche pleine d'argent et obtient une récompense de 10 000 $. Jamais homme à gérer son argent ou son temps. Le Virginien lui conseille d'acheter un ranch mais Harve essaie de rivaliser avec Shiloh.

Jim Horn se lie avec un chanteur de saloon itinérant qui avait une relation similaire avec Trampas trois ans plus tôt. Un voleur de train mourant dans sa chambre leur complique la vie alors qu'elle est supposée détenir l'argent manquant.

Saison 9 (1970-1971) Modifier

La neuvième saison a été diffusée comme Les hommes de Shiloh.

Le nouveau propriétaire de Shiloh arrive dans le même train que cinq hommes que The Virginian reconnaît grâce à des avis de recherche. Il craint qu'ils ne soient impliqués dans une guerre de portée potentielle entre les grandes et les petites portées entraînant de multiples lynchages.

Trampas et Pick Lexington rendent visite à de vieux amis au Mexique. Trampas est pris entre Pick et l'un de ses amis mexicains alors que les deux hommes tombent amoureux de la même fille. Il espère les empêcher de se battre en duel pendant que la fille choisit entre eux.

Le Virginien aide une femme attaquée dans sa chambre d'hôtel pour apprendre qu'elle est une ancienne petite amie. Ils sont sur une scène ensemble qui perd une roue dans le désert les bloquant alors qu'ils sont pourchassés par les hommes mais elle ne dira pas pourquoi.

Trampas gagne un bateau à vapeur dans un jeu de poker sur un bateau à vapeur mais l'argent est confisqué pour avoir été volé. Lorsqu'il essaie de récupérer sur le bateau à vapeur qu'il a gagné, il se retrouve impliqué dans un gang de hors-la-loi et un propriétaire de bateau véreux.

Le colonel MacKenzie sauve un homme, Tate, d'un lynchage pour une fusillade qu'il considérait comme de la légitime défense. MacKenzie voyage dans un train avec la jeune fille d'un ami qui croit qu'elle est amoureuse de Tate qui a un passé de hors-la-loi.

Le Virginien arrêté par une bande lors d'un voyage est accusé de meurtre. Il est emmené pour un procès par un juge moins que convenable qui est aussi le bourreau. Quand personne ne l'écoute, il s'échappe pour trouver le vrai tueur et prouver son innocence.

Un groupe d'immigrants allemands est menacé à plusieurs reprises par des cavaliers nocturnes qui veulent les faire partir en raison de préjugés. Tate s'implique après que la fille du chef des immigrés le confond avec le tireur qu'ils ont engagé pour les protéger.

Trampas est arrêté pour le meurtre d'un homme avec qui il s'est disputé à propos d'une mine. La loi semble principalement intéressée à conclure le procès le plus rapidement possible afin qu'ils puissent aller à la pêche. L'espoir de Trampas repose sur son avocate, Frances B. Finch.

MacKenzie est blessé en sauvant Tate lors d'une collecte de bétail. Tate l'emmène à Concho pour obtenir de l'aide seulement pour trouver le médecin en prison et le pendre le lendemain. Tate est en mesure d'obtenir sa libération mais constate que cela entraîne des coûts élevés.

La chasse virginienne du bétail Shiloh perdu trouve que le sentier mène à la commune de New Life. Non seulement l'un des dirigeants tient son bétail, mais il devient clair qu'il tient deux femmes en otage et complique le travail de The Virginian.

Au même moment où la nièce du colonel vient d'Angleterre, Trampas est l'un des suspects du meurtre d'un autre homme de ranch à cause de son arme personnalisée. Trampas pense que quatre frères ont tué leur cousin, mais comment peut-il le prouver.

MacKenzie est au Nouveau-Mexique pour acheter du bétail lorsqu'il rencontre une écrivaine new-yorkaise qui s'intéresse aux Comancheros locaux qui sont détestés localement et surtout par le shérif. Son histoire se traduit par son enlèvement et des ennuis pour tous.

Trampas vient en aide à une fille et à son père qui ont eu une crise cardiaque. A la demande du père, il les aide à destination puis essaie de retrouver la mère de la fille qui est avec des hors-la-loi. Il découvre que la fille a son propre esprit là-dessus.

Le colonel MacKenzie est choqué d'apprendre que son ami a été tué en agressant une femme d'affaires par son frère dans leur maison. Au fur et à mesure que le colonel apprend à la connaître, la relation se transforme en amour, mais il apprend bientôt que le frère peut également les déchirer.

Le Virginien est envoyé pour vérifier le ranch Bonham qui est à vendre. Une fois là-bas, il se retrouve pris dans la bagarre entre les frères Foster et Jack, propriétaires du ranch et impliqués dans le meurtre d'une femme qu'il connaissait autrefois.

Sur le chemin du retour, Tate se retrouve au milieu d'une partie de chasse où la proie est un jeune garçon Shawnee. Tate découvrant que le garçon est sourd-muet l'emmène en prison après avoir appris qu'il est recherché pour meurtre, mais découvre qu'il devient l'avocat du garçon.

Dans Spencer Flats, presque abandonné, Trampas est détenu par Della et Annie Spencer, qui l'accusent d'être hors-la-loi Deke Slaughter, bien que leur homme à tout faire ne soit pas aussi convaincu. Ensuite, le vrai Slaughter entre dans la ville, prétendant être un shérif.

Le Virginien est envoyé pour chercher à acheter un troupeau Angus à une veuve. Il arrive et découvre que quelqu'un lui cause des problèmes dans le ranch depuis la mort de son mari des mois plus tôt. Son fils croit que c'est un voisin mais elle n'est pas d'accord.

MacKenzie rencontre une fille hébétée qui est éjectée de son cheval. Il l'emmène dans la cabane de l'ermite Muley. Initialement, la fille ne réagit pas à eux mais elle récupère lentement un peu de mémoire. Un inconnu arrive en disant qu'elle est recherchée pour meurtre.

Tate aide à percer un petit ranch lorsque le propriétaire part acheter de nouveaux reproducteurs. Cependant, le projet du propriétaire de clôturer son pâturage se heurte à une forte résistance de la part d'un voisin qui arrête Tate et des arrivées surprises ajoutent aux problèmes.

Pendant le mouvement Ghost Dance, une troupe de soldats rend visite au Col MacKenzie pour l'avertir ainsi que les éleveurs. Parker, tout comme MacKenzie, reconnaît le Sgt. Mulcahy en tant que lieutenant Baxter mort depuis longtemps du régiment de Lancer de MacKenzie en Inde.

Le Virginien en voyage d'affaires dans le Montana se retrouve dans une zone où la protection est assurée par un ex-hors-la-loi à plusieurs villes. Tout va bien jusqu'à ce qu'il soit forcé de tuer l'un des exécuteurs. Cela met sa vie en jeu sans aucune sauvegarde.

Après avoir été mutilé par un loup rusé qu'il traque, puis dépouillé de ses biens par un étranger, MacKenzie est recueilli par un homesteader et son fils. Le loup, cependant, est toujours en fuite et MacKenzie est déterminé à le tuer.

Après s'être arrêté dans la ville de Jump-Up pour voir une ancienne petite amie, Tate est trompé dans un jeu de cartes par un joueur, puis encadré par le patron de la ville John Timothy Driscoll et son fils pour avoir tué l'homme, et forcé dans un camp de travaux forcés .


67 films de John Barrymore, classés du meilleur au pire

L'acteur américain, artiste de radio et de théâtre John Barrymore appartenait à la famille Drew et Barrymore. Sa tentative de se tailler une carrière d'artiste a échoué, ce qui l'a amené à se produire avec sa famille sur scène dans des productions comme "Justice" (1916), "Richard III" (1920) et "Hamlet" (1922). Il a été appelé le plus grand tragédien américain vivant pour son interprétation d'Hamlet.

Il a ensuite quitté la scène et s'est concentré sur les films. Ses films les mieux notés sont "Don Juan" (1926), "Dîner à huit" (1933) et "Conseiller en droit" (1933). Il est apparu dans un certain nombre d'autres films à succès, dont "Dr. Jekyll et Mr Hyde’ (1920), ‘Twentieth Century’ (1933), ‘Roméo et Juliette’ (1936) et ‘Midnight’ (1939).

Barrymore a lutté contre l'abus d'alcool depuis l'âge de 14 ans, ce qui a eu raison de lui plus tard dans la vie. Il est également apparu dans des rôles d'auto-représentation comme un avocat alcoolique dans "State's Attorney" (1932) et un fou évadé dans "A Bill of Divorcement" (1932).


Contenu

Le cantor Rabinowitz souhaite que son fils perpétue la tradition familiale vieille de plusieurs générations et devienne chantre à la synagogue du ghetto juif du Lower East Side de Manhattan. Mais, au café en plein air, Jakie Rabinowitz, treize ans, interprète des airs de jazz. Moisha Yudelson repère le garçon et le dit au père de Jakie, qui le traîne chez lui. Jakie s'accroche à sa mère, Sara, alors que son père déclare : « Je vais lui apprendre mieux que de rabaisser la voix que Dieu lui a donnée ! Jakie menace : « Si tu me fouettes encore, je m'enfuirai et ne reviens jamais!" Après la flagellation, Jakie dit au revoir à sa mère et, fidèle à sa parole, s'enfuit. Au service de Yom Kippour, Rabinowitz dit tristement à un autre célébrant : " Mon fils devait se tenir à mes côtés et chanter ce soir, mais maintenant j'ai pas de fils. » Alors que le Kol Nidre sacré est chanté, Jakie rentre chez lui pour récupérer une photo de sa mère aimante.

Environ 10 ans plus tard, Jakie a changé son nom pour Jack Robin, plus assimilé. Jack est appelé de sa table dans un cabaret pour se produire sur scène ("Dirty Hands, Dirty Face").

Jack impressionne la foule avec son interprétation énergique. Par la suite, il est présenté à la belle Mary Dale, une danseuse de théâtre musical. « Il y a beaucoup de chanteurs de jazz, mais tu une larme dans la voix », dit-elle, proposant de l'aider dans sa carrière naissante. Avec son aide, Jack obtient finalement sa grande chance : un rôle de premier plan dans la nouvelle comédie musicale Folies d'avril.

De retour dans la maison familiale que Jack a quittée il y a longtemps, l'aîné Rabinowitz enseigne à un jeune étudiant l'art cantorial traditionnel. Jack apparaît et essaie d'expliquer son point de vue, et son amour de la musique moderne, mais le chantre consterné le bannit : « Je ne veux plus jamais te revoir, toi chanteuse de jazz !" En partant, Jack fait une prédiction : " Je suis rentré avec un cœur plein d'amour, mais tu ne veux pas comprendre. Un jour tu comprendras, comme maman le fait."

Deux semaines après l'expulsion de Jack de la maison familiale et 24 heures avant la soirée d'ouverture de Folies d'avril à Broadway, le père de Jack tombe gravement malade. On demande à Jack de choisir entre le spectacle et le devoir envers sa famille et sa foi : pour chanter le Kol Nidre de Yom Kippour à la place de son père, il devra manquer la grande première.

Ce soir-là, la veille de Yom Kippour, Yudleson dit aux anciens juifs : « Pour la première fois, nous n'avons pas de chantre le jour des expiations. Allongé dans son lit, faible et décharné, le Cantor Rabinowitz dit à Sara qu'il ne peut pas jouer le plus sacré des jours saints : « Mon fils est venu à moi dans mes rêves, il a si bien chanté Kol Nidre. — il serait sûrement pardonné.

Alors que Jack se prépare pour une répétition générale en appliquant du maquillage blackface, lui et Mary discutent de ses aspirations professionnelles et des pressions familiales auxquelles ils conviennent qu'il doit résister. Sara et Yudleson viennent dans la loge de Jack pour le supplier de venir chez son père et de chanter à sa place. Jack est déchiré. Il livre sa performance blackface ("Mother of Mine, I Still Have You"), et Sara voit son fils sur scène pour la première fois. Elle a une révélation larmoyante : « C'est ici qu'il appartient. Si Dieu l'avait voulu dans sa maison, il l'y aurait gardé. ma garçon plus - il appartient au monde entier maintenant."

Par la suite, Jack retourne à la maison Rabinowitz. Il s'agenouille au chevet de son père et les deux conversent affectueusement : « Mon fils, je t'aime. Sara suggère que cela pourrait aider à guérir son père si Jack prend sa place au service de Yom Kippour. Mary arrive avec le producteur, qui prévient Jack qu'il ne travaillera plus jamais à Broadway s'il ne se présente pas lors de la soirée d'ouverture. Jack ne peut pas décider. Mary le défie : « Est-ce que tu mentais quand tu disais que ta carrière était avant tout?" Jack n'est même pas sûr de pouvoir remplacer son père : " Je n'ai pas chanté Kol Nidre depuis que je suis un petit garçon. " Sa mère lui dit : " Fais ce qu'il y a dans ton cœur, Jakie - si tu chantes et que Dieu dans ta voix, ton père le saura. » Le producteur cajole Jack : « Tu es un chanteur de jazz au coeur!"

Au théâtre, le public de la soirée d'ouverture est informé qu'il n'y aura pas de représentation. Jack chante le Kol Nidre à la place de son père. Son père écoute depuis son lit de mort la cérémonie à proximité et prononce ses derniers mots de pardon : "Maman, nous avons de nouveau notre fils." L'esprit du père de Jack est représenté à ses côtés dans la synagogue. Marie est venue écouter. Elle voit comment Jack a réconcilié la division dans son âme : "un chanteur de jazz, chantant pour son Dieu".

"La saison passe et le temps guérit, le spectacle continue." Jack, en tant que "The Jazz Singer", apparaît maintenant au Winter Garden Theatre, apparemment en tant qu'interprète vedette d'un spectacle intitulé Chambre à l'arrière. Au premier rang du théâtre bondé, sa mère est assise aux côtés de Yudleson. Jack, en blackface, interprète la chanson "My Mammy" pour elle et pour le monde.

    comme Jakie Rabinowitz (Jack Robin) comme Cantor Rabinowitz comme Sara Rabinowitz comme Mary Dale comme Moisha Yudelson comme Harry Lee comme lui-même comme Jakie Rabinowitz (13 ans)
  • "My Gal Sal" (musique et paroles de Paul Dresser doublées par un chanteur inconnu avec Bobby Gordon à l'écran) [2]
  • "Waiting for the Robert E. Lee" (musique de Lewis F. Muir et paroles de L. Wolfe Gilbert doublées par un chanteur inconnu avec Bobby Gordon à l'écran) [2]
  • "Yussel, Yussel" (musique de Samuel Steinberg et paroles de Nellie Casman, 1923) entendu comme musique de fond alors que Jolson se promène dans son quartier du ghetto.
  • "Kol Nidre" (traditionnel doublé par Joseph Diskay avec Warner Oland à l'écran [2] chanté également par Al Jolson)
  • "Dirty Hands, Dirty Face" (musique de James V. Monaco et paroles d'Edgar Leslie et Grant Clarke chantées par Al Jolson)
  • "Toot, Toot, Tootsie (Goo' Bye)" (musique et paroles de Gus Kahn, Ernie Erdman et Dan Russo [orthographe du titre et crédits d'écriture de chansons par couverture originale de la partition [3] certaines autres sources ne mentionnent pas Russo et certaines aussi nom soit ou les deux Ted Fio Rito et Robert A. King] chanté par Al Jolson)
  • "Kaddish" (traditionnel chanté par Cantor Yossele Rosenblatt)
  • " Yahrzeit Licht " chanté par Cantor Yossele Rosenblatt
  • "Blue Skies" (musique et paroles d'Irving Berlin chantées par Al Jolson)
  • "Mother of Mine, I Still Have You" (musique de Louis Silvers et paroles de Grant Clarke [Jolson également crédité par certaines sources] chanté par Al Jolson)
  • "My Mammy" (musique de Walter Donaldson et paroles de Sam M. Lewis et Joe Young chantées par Al Jolson)

Concept et développement Modifier

Le 25 avril 1917, Samson Raphaelson, originaire du Lower East Side de New York et étudiant de premier cycle à l'Université de l'Illinois, assista à une représentation de la comédie musicale Robinson Crusoé, Jr. à Champaign, Illinois. La vedette du spectacle était un chanteur de trente ans, Al Jolson, un juif d'origine russe qui jouait en blackface. [4] Dans une interview de 1927, Raphaelson a décrit l'expérience : « Je n'oublierai jamais les cinq premières minutes de Jolson, sa vélocité, l'étonnante fluidité avec laquelle il est passé d'une formidable absorption dans son public à une formidable absorption dans sa chanson. " Il a expliqué qu'il n'avait vu une intensité émotionnelle comme celle de Jolson que parmi les chantres de synagogue. [4]

Quelques années plus tard, poursuivant une carrière littéraire professionnelle, Raphaelson a écrit "Le Jour des Expiations", une nouvelle sur un jeune juif nommé Jakie Rabinowitz, basée sur la vie réelle de Jolson. L'histoire a été publiée en janvier 1922 dans Le magazine de tout le monde. [5] Raphaelson a ensuite adapté l'histoire en pièce de théâtre, Le chanteur de jazz. Un drame pur et simple, tout le chant de la version de Raphaelson se déroule en coulisses. [6] Avec George Jessel dans le rôle principal, le spectacle a été créé au Warner Theatre à Times Square en septembre 1925 et est devenu un succès. [7] Warner Bros. a acquis les droits de film au jeu le 4 juin 1926 et a signé Jessel à un contrat. [8] Le monde de l'image en mouvement a publié une histoire en février 1927 annonçant que la production du film commencerait avec Jessel le 1er mai. [9]

Mais les plans pour faire le film avec Jessel échoueraient, pour de multiples raisons. Le contrat de Jessel avec Warner Bros. n'avait pas prévu que le film pour lequel ils l'avaient particulièrement signé serait tourné avec du son (il avait fait une comédie muette au budget modeste dans l'intervalle). Lorsque Warners a eu des succès avec deux Vitaphone, bien que sans dialogue, à la fin de 1926, Le chanteur de jazz la production avait été repensée. [8] Jessel a demandé une prime ou un nouveau contrat, mais a été repoussé. Selon la description de Jessel dans son autobiographie, Harry Warner "avait du mal avec le financement de l'entreprise. Il a parlé de prendre soin de moi si la photo était un succès. Je ne pensais pas que cela suffisait." [10] En fait, vers le début de 1927, Harry Warner, l'aîné des frères qui dirigeait le studio éponyme, avait vendu 4 millions de dollars de son stock personnel pour garder le studio solvable. [8] Puis vint un autre problème majeur. Selon Jessel, une première lecture de l'adaptation du scénariste Alfred A. Cohn "m'a plongé dans une crise. Au lieu que le garçon quitte le théâtre et suive les traditions de son père en chantant dans la synagogue, comme dans la pièce, le scénario de l'image avait lui revient au Winter Garden en tant que comédien blackface, avec sa mère applaudissant sauvagement dans la boîte. J'ai soulevé l'enfer. Argent ou pas d'argent, je ne ferais pas ça. " [11]

Selon l'artiste Eddie Cantor, alors que les négociations entre Warner Bros. et Jessel s'effondraient, Jack L. Warner et le chef de production du studio, Darryl Zanuck, ont appelé pour voir s'il était intéressé par le rôle. Cantor, un ami de Jessel, a répondu qu'il était sûr que tout différend avec l'acteur pouvait être réglé et a offert son aide. [12] Cantor n'a pas été invité à participer aux pourparlers de Jessel à la place, le rôle a ensuite été offert à Jolson, qui l'avait inspiré en premier lieu. Décrivant Jolson comme le meilleur choix de la production pour sa star, l'historien du cinéma Donald Crafton a écrit : « L'artiste, qui a chanté des numéros de ménestrels jazzés en blackface, était au sommet de sa popularité phénoménale. Anticipant la future célébrité des crooners et des rock stars, Jolson a électrisé le public avec la vitalité et le sex-appeal de ses chansons et de ses gestes, qui devaient beaucoup aux sources afro-américaines." [13] Comme décrit par l'historien du cinéma Robert L. Carringer, "Jessel était un comédien de vaudeville et un maître de cérémonie avec une pièce réussie et un film modestement réussi à son actif. Jolson était une superstar." [14] Jolson a pris le parti, en signant un contrat de 75 000 $ le 26 mai 1927, pour huit semaines de services commençant en juillet. [15] Il y a eu plusieurs réclamations mais aucune preuve que Jolson a investi une partie de son propre argent dans le film. [16] Jessel et Jolson, également amis, n'ont pas parlé pendant un certain temps après - d'une part, Jessel avait confié ses problèmes avec les Warner à Jolson de l'autre, Jolson avait signé avec eux sans informer Jessel de ses plans. Dans son autobiographie, Jessel a écrit qu'en fin de compte, Jolson "ne doit pas être blâmé, car les Warner avaient définitivement décidé que j'étais absent". [17]

Introduction du son Modifier

Alors que de nombreux films sonores antérieurs comportaient des dialogues, tous étaient des sujets courts. Fonctionnalité de D.W. Griffith Rue de rêve (1921) a été montré à New York avec une seule séquence de chant et des bruits de foule, en utilisant le système de son sur disque Photokinema. Le film était précédé d'un programme de courts métrages sonores, dont une séquence avec Griffith s'adressant directement au public, mais le long métrage lui-même n'avait pas de scènes parlantes. [18] Le 15 avril 1923, Lee De Forest a introduit le système de son sur film Phonofilm, qui avait synchronisé le son et le dialogue, mais la qualité sonore était médiocre et les films produits dans ce processus étaient uniquement des courts métrages. [19]

Les premières fonctionnalités de Warner Bros. Vitaphone, don Juan (créé en août 1926) et Le meilleur 'Ole (créé en octobre 1926), comme trois autres qui ont suivi au début de 1927 (Quand un homme aime, Vieux San Francisco, et La première voiture), n'avait qu'une partition instrumentale synchronisée et des effets sonores. Le chanteur de jazz contient ceux-ci, ainsi que de nombreuses séquences chantées synchronisées et quelques discours synchronisés : Deux airs populaires sont interprétés par le jeune Jakie Rabinowitz, le futur chanteur de jazz son père, un chantre, interprète le dévotionnel Kol Nidre le célèbre chantre Yossele Rosenblatt, apparaissant comme lui-même , chante un extrait d'une autre mélodie religieuse, Kaddish, et la chanson "Yahrzeit Licht". En tant que Jack Robin adulte, Jolson interprète six chansons : cinq airs de « jazz » populaires et le Kol Nidre. Le son du film a été enregistré par le britannique George Groves, qui avait également travaillé sur don Juan. Pour réaliser, le studio a choisi Alan Crosland, qui avait déjà à son actif deux films Vitaphone : don Juan et Vieux San Francisco, qui s'est ouvert alors que Le chanteur de jazz était en production.

La première performance vocale de Jolson, environ quinze minutes après le début de l'image, est celle de "Dirty Hands, Dirty Face", avec une musique de James V. Monaco et des paroles d'Edgar Leslie et Grant Clarke. Le premier discours synchronisé, prononcé par Jack à une foule de cabaret et au pianiste du groupe qui l'accompagne, se produit directement après cette représentation, à partir de 17h25 du film. Les premiers mots prononcés par Jack – « Attendez une minute, attendez une minute, vous n'avez encore rien entendu » – étaient des paroles de scène bien établies de Jolson. Il avait même prononcé des lignes très similaires dans un court-métrage précédent, Al Jolson dans "A Plantation Act". (1926) [20] La ligne était devenue pratiquement une plaisanterie. En novembre 1918, lors d'un concert de gala célébrant la fin de la Première Guerre mondiale, Jolson monta sur scène sous les applaudissements de l'interprète précédent, le grand ténor d'opéra Enrico Caruso, et s'exclama : « Mes amis, vous n'avez encore rien entendu ». [21] L'année suivante, il a enregistré la chanson "You Ain't Heard Nothin' Yet". [22] Dans une scène ultérieure, Jack parle avec sa mère, jouée par Eugénie Besserer, dans le salon familial où son père entre et prononce un mot très concluant, "Stop!"

Au total, le film contient à peine deux minutes de conversation synchronisée, en grande partie ou en totalité improvisée. Le reste du dialogue est présenté à travers les cartes de légende, ou intertitres, standard dans les films muets de l'époque comme c'était courant, ces titres n'ont pas été composés par le scénariste du film, Alfred Cohn, mais par un autre écrivain - dans ce cas, Jack Jarmuth . [23]

Alors que Jolson était en tournée avec un spectacle sur scène en juin 1927, la production sur Le chanteur de jazz a commencé par le tournage de scènes d'extérieur par la deuxième unité. Fin juin, Alan Crosland s'est rendu à New York pour photographier les extérieurs du Lower East Side et du Winter Garden sur place. Jolson a rejoint la production à la mi-juillet (son contrat spécifiait le 11 juillet). Le tournage avec Jolson a commencé avec ses scènes muettes, les séquences Vitaphone plus complexes ont été principalement réalisées fin août. [24] Jolson et Zanuck s'attribueront plus tard le mérite d'avoir imaginé la séquence de dialogue improvisée entre Jack et sa mère. quelques lignes sur place. [25] Le 23 septembre, Actualités cinématographiques a signalé que la production du film était terminée. [26]

Le coût de production pour Le chanteur de jazz était de 422 000 $ [27] (environ 5,76 millions de dollars US en dollars de 2015), [23] une somme importante, en particulier pour Warner Bros., qui dépensait rarement plus de 250 000 $. Ce n'était en aucun cas un record pour le studio, mais deux longs métrages mettant en vedette John Barrymore avaient été plus coûteux : La bête de la mer (1926), une adaptation lâche et entièrement silencieuse de Moby-Dick, à 503 000 $ et don Juan à 546 000 $. [28] Néanmoins, la mise de fonds constituait un pari majeur à la lumière des difficultés financières du studio : alors que Le chanteur de jazz était en production, Harry Warner a cessé de percevoir un salaire, a mis en gage des bijoux appartenant à sa femme et a déménagé sa famille dans un appartement plus petit. [29]

La première a été fixée au 6 octobre 1927, chez Warner Bros.' théâtre phare de New York. Conformément au thème du film d'un conflit au sein d'une famille juive, le film a été présenté en première après le coucher du soleil à la veille de la fête de Yom Kippour. [30] L'accumulation à la première était tendue. Outre Warner Bros.' situation financière précaire, la présentation physique du film lui-même était remarquablement complexe :

Chacun des numéros musicaux de Jolson était monté sur une bobine séparée avec un disque sonore d'accompagnement séparé. Même si le film n'a duré que quatre-vingt-neuf minutes. il y avait quinze bobines et quinze disques à gérer, et le projectionniste devait être capable d'enfiler le film et de recaler les disques Vitaphone très rapidement. Le moindre faux pas, hésitation ou erreur humaine se traduirait par une humiliation publique et financière pour l'entreprise. [31]

Aucun des quatre frères Warner [32] n'a pu y assister : Sam Warner - parmi eux, le plus ardent défenseur de Vitaphone - était décédé la veille d'une pneumonie, et les frères survivants étaient retournés en Californie pour ses funérailles. [25]

Selon Doris Warner, qui était présente, vers la moitié du film, elle a commencé à sentir que quelque chose d'exceptionnel se produisait. Soudain, le visage de Jolson est apparu en gros plan et a dit "Attendez une minute, attendez une minute, vous n'avez encore rien entendu!" La réplique "Wait a minute" de Jolson a suscité une réponse forte et positive du public, qui a été abasourdi de voir et d'entendre quelqu'un parler sur un film pour la première fois, à tel point que le double sens a été manqué au début. Des applaudissements ont suivi chacune de ses chansons. L'excitation monte, et lorsque Jolson et Eugénie Besserer commencent leur scène de dialogue, "le public devient hystérique". [33] Après le spectacle, le public s'est transformé en une « foule qui se bat, qui se bat », dans la description d'un journaliste, scandant « Jolson, Jolson, Jolson ! [31] Parmi ceux qui critiquent le film, le critique qui entrevoit le plus clairement ce qu'il présage pour l'avenir du cinéma est La vie du magazine Robert E. Sherwood. Il a décrit la scène de dialogue parlé entre Jolson et Besserer comme "chargée d'une signification énorme. Pour ma part, j'ai soudainement réalisé que la fin du drame silencieux était en vue". [34]

La réaction critique était généralement, bien que loin d'être universelle, positive. Le New York Times le critique Mordaunt Hall, examinant la première du film, a déclaré que

pas depuis la première présentation des fonctionnalités Vitaphone, il y a plus d'un an [c'est-à-dire, don Juan], a-t-on entendu quelque chose comme l'ovation dans une salle de cinéma. Les chansons Vitaphoned et certains dialogues ont été introduits très adroitement. C'est en soi une initiative ambitieuse, car dans l'expression de la chanson, le Vitaphone vitalise énormément la production. Le dialogue n'est pas si efficace, car il ne saisit pas toujours les nuances de la parole ou les inflexions de la voix de sorte que l'on n'est pas conscient des caractéristiques mécaniques. [35]

Variété l'a appelé "[u]n doute la meilleure chose que Vitaphone ait jamais mise à l'écran. [with] une puissance et un attrait abondants." [36] Richard Watts Jr. du New York Herald Tribune l'a appelé une "orgie agréablement sentimentale traitant d'une lutte entre la religion et l'art. [C] ce n'est pas essentiellement un film, mais plutôt une chance de capturer pour l'immortalité comparative la vue et le son d'un grand interprète." [31] Le Héraut des exposants La prise de vue était pratiquement identique : "à peine un film. Il devrait être plus correctement étiqueté un enregistrement Vitaphone agrandi d'Al Jolson en une demi-douzaine de chansons." [25] Le film a reçu des critiques favorables à la fois dans la presse juive et dans les journaux afro-américains tels que le Baltimore Afro américain, les New York Amsterdam Nouvelles, et le Courrier de Pittsburgh. [37] Le titre du Los Angeles Times La critique a raconté une histoire quelque peu différente: "'Jazz Singer' marque un hit—Vitaphone et Al Jolson Responsible, Picture Itself Second Rate." [38] Jeu de photos a rejeté Jolson comme "aucun acteur de cinéma. Sans sa réputation à Broadway, il ne serait pas considéré comme un acteur mineur". [34]

Le film est devenu un succès majeur, démontrant le potentiel de profit des longs métrages « talkies », mais Donald Crafton a montré que la réputation que le film a acquise plus tard pour être l'un des plus grands succès d'Hollywood à ce jour était gonflée. Le film a bien fonctionné, mais pas de manière étonnante, dans les grandes villes où il est sorti pour la première fois, récoltant une grande partie de ses bénéfices impressionnants avec de longs et réguliers passages dans les centres de population grands et petits à travers le pays. Comme la conversion des salles de cinéma au son n'en était qu'à ses débuts, le film est en fait arrivé dans bon nombre de ces lieux secondaires dans une version muette. D'un autre côté, la déclaration de Crafton selon laquelle Le chanteur de jazz « était dans un deuxième ou un troisième niveau d'attractions distinct par rapport aux films les plus populaires de l'époque et même à d'autres films parlants Vitaphone » est également incorrect. [39] En fait, le film était de loin le plus gros revenu de l'histoire de Warner Bros., et le restera jusqu'à ce qu'il soit dépassé un an plus tard par Le fou chantant, une autre fonctionnalité de Jolson. Dans le cadre plus large d'Hollywood, parmi les films initialement sortis en 1927, les preuves disponibles suggèrent que Le chanteur de jazz figurait parmi les trois plus gros succès au box-office, derrière seulement Ailes et peut-être, Le roi des rois. [A] Selon les archives de Warner Bros, le film a généré des revenus de 1 974 000 $ aux États-Unis et au Canada, [40] et 651 000 $ ailleurs, [1] pour une location brute mondiale d'environ 2,6 millions de dollars (la part du studio du box-office brut ) et un profit de 1 196 750 $. [23]

L'une des clés du succès du film était un plan marketing innovant conçu par Sam Morris, Warner Bros.' directeur commercial. Dans la description de Crafton :

[Une] clause spéciale dans le contrat d'exposition Vitaphone de Warners garantissait pratiquement de longs tirages. Les théâtres devaient réserver Le chanteur de jazz pendant des semaines complètes plutôt que fractionnées. Au lieu des frais de location fixes traditionnels, Warners a pris un pourcentage de la porte. Une échelle mobile signifiait que la prise de vue de l'exposant augmentait au fur et à mesure que le film était tenu. La signature de ce contrat par le grand circuit des Fox Theatres de New York a été considérée comme un précédent qui a fait la une des journaux. [27]

Des dispositions similaires, basées sur un pourcentage des frais de location bruts plutôt que forfaitaires, deviendraient bientôt la norme pour le produit haut de gamme ou "A" de l'industrie cinématographique américaine.

Même si, rétrospectivement, on comprend que le succès de Le chanteur de jazz a marqué la fin de l'ère du cinéma muet, ce n'était pas immédiatement apparent. Mordaunt Hall, par exemple, a félicité Warner Bros. pour « avoir réalisé astucieusement qu'une conception cinématographique de Le chanteur de jazz était l'un des rares sujets qui se prêterait à l'utilisation du Vitaphone. » [35] Selon les mots de l'historien Richard Koszarski, « les films muets n'ont pas disparu du jour au lendemain, et les films parlants n'ont pas inondé immédiatement les théâtres. Néanmoins, 1927 reste l'année où Warner Bros. a décidé de fermer le livre sur l'histoire des images muettes, même si leur objectif initial avait été un peu plus modeste. » [41]

Le film a eu d'autres effets plus immédiats. George Jessel, qui en était à sa troisième saison de tournée avec la production théâtrale de Le chanteur de jazz, a décrit plus tard ce qui est arrivé à son émission, anticipant peut-être comment le son allait bientôt cimenter la domination d'Hollywood sur l'industrie américaine du divertissement : « Une semaine ou deux après les fiançailles de Washington, la version son et image de Le chanteur de jazz avec Al Jolson balayait le pays, et j'ai été balayé des affaires. Je ne pouvais pas rivaliser avec un cinéma de l'autre côté de la rue montrant la première grande image sonore au monde. pour cinquante cents, alors que le prix de mon théâtre était de 3,00 $." [42]

En tant qu'événement véritablement crucial, Crafton indique la sortie nationale de la version sonore du film au début de 1928 - il la date de janvier [27][27] Block et Wilson au 4 février. [23] En mars, Warners a annoncé que Le chanteur de jazz jouait dans un record de 235 cinémas (bien que beaucoup ne puissent encore le montrer que silencieusement). [27] En mai, un consortium comprenant les principaux studios hollywoodiens a signé avec la division de licence de Western Electric, ERPI, pour la conversion du son. En juillet, Warner Bros. a sorti le premier long métrage entièrement parlant, Lumières de New York, un mélodrame policier musical. Le 27 septembre, Le chanteur de jazz est devenu le premier long métrage parlant à être diffusé en Europe lors de sa première au Piccadilly Theatre de Londres. Le film "a fait sensation", selon l'historienne du cinéma britannique Rachael Low. "Le chanteur de jazz a été un tournant [pour l'introduction du son]. Le Bioscope l'a accueilli avec, 'Nous sommes enclins à nous demander pourquoi nous les avons jamais appelés Living Pictures.'" [43] La première du son à Paris a suivi en janvier 1929. [44]

Avant la première cérémonie des Oscars en mai 1929, honorant les films sortis entre août 1927 et juillet 1928, Le chanteur de jazz a été déclaré inéligible pour les deux premiers prix – le film exceptionnel, la production et la production unique et artistique – au motif que cela aurait constitué une concurrence déloyale pour les films muets à l'étude. [23] À la mi-1929, Hollywood produisait presque exclusivement des films sonores à la fin de l'année suivante, la même chose était vraie dans une grande partie de l'Europe occidentale. Jolson a ensuite réalisé une série de films pour Warners, dont Le fou chantant, un talkie-walkie et les fonctionnalités parlantes Dites-le avec des chansons (1929), Maman (1930), et Grand garçon (1930).

L'utilisation du blackface par Jack Robin dans son numéro de théâtre à Broadway - une pratique courante à l'époque, qui est maintenant largement condamnée comme raciste [45] - est le principal objectif de nombreux Chanteur de Jazz études. Son rôle crucial et inhabituel est décrit par le chercheur Corin Willis :

Contrairement aux blagues raciales et aux insinuations mises en évidence dans sa persistance ultérieure dans les premiers films sonores, l'imagerie blackface dans Le chanteur de jazz est au cœur du thème central du film, une exploration expressive et artistique de la notion de duplicité et d'hybridité ethnique au sein de l'identité américaine. Sur les plus de soixante-dix exemples de blackface dans les premiers films sonores de 1927-1953 que j'ai vus (y compris les neuf apparitions de blackface que Jolson a faites par la suite), Le chanteur de jazz est unique en ce sens que c'est le seul film où le blackface est au centre du développement narratif et de l'expression thématique. [46]

La fonction et la signification du blackface dans le film sont intimement liées au propre héritage juif de Jack et à son désir de laisser sa marque dans la culture américaine de masse, tout comme le faisaient eux-mêmes Jolson et les frères Warner. Jack Robin "compose à la fois la tradition et la célébrité. La thèse de Warner Brothers est que, pour vraiment réussir, un homme doit d'abord reconnaître son identité ethnique", soutient W. T. Lhamon. "[T]e film entier se construit vers la scène de noircissement lors de la répétition générale. Jack Robin a besoin du masque blackface comme agent de son identité composée. Blackface tiendra toutes les identités ensemble sans les geler dans une relation singulière ou remplacer leur les pièces." [47]

Le point de vue de Seymour Stark est moins optimiste. En décrivant la vaste expérience de Jolson en jouant au blackface dans des comédies musicales sur scène, il affirme : « Le juif immigré en tant que star de Broadway. vernis." [48] ​​Affirmant que Le chanteur de jazz évite en fait de traiter honnêtement de la tension entre l'assimilation américaine et l'identité juive, il prétend que son "message secret". le spectacle de ménestrels." [49]

Lisa Silberman Brenner contredit ce point de vue. Elle revient sur les intentions exprimées par Samson Raphaelson, dont la pièce est étroitement liée au scénario du film : « Pour Raphaelson, le jazz c'est la prière, à l'américaine, et le blackface ménestrel le nouveau chantre juif. sur le blackface comme moyen pour les Juifs d'exprimer un nouveau type de judéité, celle du juif américain moderne. » [50] Elle observe que pendant la même période, la presse juive notait avec fierté que les interprètes juifs adoptaient des aspects de la musique afro-américaine.

Selon Scott Eyman, le film « marque l'une des rares fois où les Juifs d'Hollywood se sont permis de contempler leur propre mythe culturel central et les énigmes qui l'accompagnent. Le chanteur de jazz célèbre implicitement l'ambition et le dynamisme nécessaires pour échapper à la shtetls de l'Europe et des ghettos de New York, et la soif de reconnaissance qui en découle. Jack, Sam et Harry [Warner] ont tout laissé à Jack Robin : la satisfaction de prendre la place de son père et de conquérir le Jardin d'hiver. Ils dramatisaient, peut-être à leur insu, une partie de leur propre ambivalence à propos de la dette que les Américains de la première génération devaient à leurs parents. » [51]

Trois versions d'écran suivantes de Le chanteur de jazz ont été produits : un remake de 1952, avec Danny Thomas et Peggy Lee [52] un remake de télévision de 1959, avec Jerry Lewis et un remake de 1980 avec Neil Diamond, Lucie Arnaz et Laurence Olivier. [53] Le chanteur de jazz a été adapté comme une pièce radiophonique d'une heure sur deux émissions de Lux Radio Theatre, toutes deux mettant en vedette Al Jolson, reprenant son rôle à l'écran. Le premier a été diffusé le 10 août 1936, le second, avec également Gail Patrick, le 2 juin 1947. [54]

Le chanteur de jazz a été parodié dès 1936, dans le dessin animé de Warner Bros. J'aime à Singa, réalisé par Tex Avery. Son héros est « Owl Jolson », un jeune hibou qui chantonne des chansons populaires, comme la chanson titre, contre la volonté de son père, professeur de musique classique. [55] Parmi les nombreuses références à Le chanteur de jazz dans la culture populaire, le plus important est peut-être celui de la comédie musicale MGM Chanter sous la pluie (1952). L'histoire, qui se déroule en 1927, tourne autour des efforts pour changer une production de cinéma muet, Le cavalier de duel, en une image parlante en réponse à Le chanteur de jazz succès. À un moment donné, le personnage de Donald O'Connor suggère un nouveau nom pour la comédie musicale, "Je l'ai ! 'The Dueling Mammy'." L'intrigue de Les Simpsons L'épisode « Tel père, tel clown » (1991) est parallèle à l'histoire de Jakie Rabinowitz/Jack Robin. [56] Le père rabbin de Krusty le Clown désapprouve le choix de son fils d'être comédien, en lui disant : « Vous avez fait honte à notre famille ! Oh, si vous étiez musicien ou chanteur de jazz, je pourrais pardonner. [57]

Selon l'historien du cinéma Krin Gabbard, Le chanteur de jazz "fournit le récit de base de la vie du jazz et des musiciens populaires dans les films. Si cet argument signifie qu'après 1959, le récit doit appartenir aux rockers pop, cela prouve seulement la puissance du film original de 1927 pour déterminer comment Hollywood raconte les histoires de musiciens populaires." [58] Plus largement, il suggère aussi que ce « film apparemment unique » est « devenu un paradigme pour les histoires de réussite américaines ». [59] Plus précisément, il examine un cycle de biopics de musiciens de jazz blancs s'étendant de Naissance des Bleus (1941) à Les cinq sous (1959) dont les racines remontent à Le chanteur de jazz. [60]

En 1996, Le chanteur de jazz a été sélectionné pour la préservation dans le National Film Registry des films « culturellement, historiquement ou esthétiquement importants ». [61] En 1998, le film a été choisi lors d'un vote mené par l'American Film Institute comme l'un des meilleurs films américains de tous les temps, se classant au numéro quatre-vingt-dix. [62] En 2007, une édition DVD de luxe de trois disques du film a été libérée. Le matériel supplémentaire comprend le court métrage Vitaphone de Jolson, Une loi sur les plantations (1926).

La phrase d'Al Jolson : "Attendez une minute, attendez une minute. Vous n'avez encore rien entendu !" a été élue 71e meilleure citation par l'American Film Institute.


Le Parlement crée la « nouvelle armée modèle »

Après la défaite humiliante de sa principale armée de campagne lors de la bataille de Lostwithiel en Cornouailles en 1644, le Parlement a décidé qu'une armée plus efficace était nécessaire. Il a adopté l'« Ordonnance d'abnégation » qui exigeait que tous les membres des deux chambres du parlement donnent leurs ordres. La force de combat restructurée, établie par la loi du 15 février, a été baptisée « New Model Army ». Sir Thomas Fairfax en fut nommé lord général et Oliver Cromwell son second.


Candidatures ouvertes pour une bourse postdoctorale en art de la fin du Moyen Âge

Le Département d'histoire de l'art et d'archéologie de l'Université Washington à St. Louis (https://arthistory.wustl.edu/) et le Saint Louis Art Museum (www.slam.org) recherchent un spécialiste de l'art européen de la fin du Moyen Âge pour un poste conjoint d'enseignement-conservateur de deux ans commençant le ou légèrement après le 1er juillet 2021 et se terminant au plus tard le 30 juin 2023. Il est prévu qu'au cours de la période de deux ans, le boursier passera deux semestres à l'Université de Washington, enseignant deux cours dans chacun de ces semestres. Le boursier passera les douze mois restants à travailler à temps plein au Saint Louis Art Museum en tant que boursier de la Fondation Andrew W. Mellon, basé au département d'art européen jusqu'en 1800. Au musée, le boursier effectuera des recherches et d'autres fonctions de conservation, y compris la formation des docents et des conférences en galerie. Il est ainsi envisagé que le candidat passe un an au total dans chaque établissement sur la période de deux ans.

Des cours à l'Université Washington à St. Louis, une institution de recherche de premier plan, seront proposés à une combinaison d'étudiants débutants et avancés, et peut-être d'étudiants diplômés, en histoire de l'art et dans des domaines connexes. Les cours sont les bienvenus dans tous les domaines de l'art européen de la fin du Moyen Âge, avec des concentrations sur l'Italie, la France, l'Allemagne ou l'Espagne particulièrement bienvenues. Un intérêt à aborder les considérations mondiales du commerce, de l'exploration, des voyages et pèlerinages transnationaux, et d'autres formes de contact et d'échange interculturels sont les bienvenus. Veuillez inclure quelques sujets pour les cours proposés dans la lettre de candidature. Une certaine expérience de l'enseignement en tant qu'instructeur officiel ou en tant qu'assistant d'enseignement est hautement souhaitable, mais pas obligatoire.

Au Saint Louis Art Museum, entre autres tâches, le boursier cataloguera et interprétera une collection d'environ soixante objets, principalement d'Italie, de France et d'Allemagne et un panneau espagnol. Les objets vont de la pierre polychrome ou de la sculpture sur bois aux peintures sur panneaux, aux manuscrits et à la ferronnerie. Le boursier travaillera avec le conservateur de l'art européen jusqu'en 1800 pour évaluer l'exposition existante d'art médiéval dans le musée, puis recherchera et évaluera les remplacements ou ajouts potentiels aux pièces actuellement exposées. L'objectif est de mettre la collection médiévale en dialogue avec d'autres cultures contemporaines représentées dans la collection encyclopédique du musée à travers de nouvelles stratégies d'exposition et/ou d'interprétation afin de mieux situer les pièces dans un contexte global.

Le financement partiel du boursier provient d'une dotation accordée par la Fondation Andrew W. Mellon.

Le candidat doit avoir une facilité de lecture dans au moins 2 des langues suivantes : français, allemand, italien, espagnol, latin.

Le candidat ne doit pas avoir plus de trois ans d'enseignement postdoctoral ou d'expérience de conservation dans le domaine au début de la nomination.

Le salaire annuel sera de 53 000 $ la première année. Les frais de déménagement, les avantages sociaux et les fonds de recherche et de voyage sont également inclus.

Les premiers entretiens seront menés par Zoom ou une plateforme virtuelle similaire. Les finalistes peuvent être amenés à St. Louis et/ou peuvent avoir des entretiens virtuels plus approfondis. L'examen des candidatures commence le 15 février 2021 et se poursuivra jusqu'à la clôture de la recherche.

Pour postuler, rendez-vous sur https://dossier.interfolio.com/apply/82213 et créez un profil sur Interfolio. Les documents requis pouvant être téléchargés sur Interfolio comprennent une lettre d'intérêt, un CV actuel et un exemple de rédaction. Les trois lettres de recommandation confidentielles requises et tout écrit
les échantillons trop volumineux pour être téléchargés doivent être envoyés par courrier à :

Pr Elizabeth Childs
Président, Département d'histoire de l'art et d'archéologie
Université de Washington, Kemper 210, Campus Box 1189
Une promenade Brookings
Saint-Louis, MO 63130-4899

ou envoyé par e-mail à [email protected] (veuillez ne pas envoyer d'e-mail directement au professeur Childs).

La mission de l'Université de Washington à St. Louis est de découvrir et de diffuser les connaissances, et de protéger la liberté d'enquête par le biais de la recherche, de l'enseignement et de l'apprentissage. L'Université de Washington crée un environnement pour encourager et soutenir une philosophie d'exploration de grande envergure. Le corps professoral et le personnel de l'Université de Washington s'efforcent d'améliorer la vie et les moyens de subsistance des étudiants, des habitants de la grande communauté de St. Louis, du pays et du monde.

Chaque année, l'Université de Washington publie une brochure sur la sécurité et la sûreté qui détaille ce qu'il faut faire et qui contacter en cas d'urgence. Ce rapport publie également les rapports annuels sur la sécurité et la sécurité incendie exigés par le gouvernement fédéral, contenant des statistiques sur la criminalité et les incendies sur les campus ainsi que les principales politiques et procédures universitaires. Vous pouvez accéder à la brochure sur la sécurité et la sûreté à l'adresse https://police.wustl.edu/clery-reports-logs/.

Le Saint Louis Art Museum collectionne, présente, interprète et conserve des œuvres d'art de la plus haute qualité à travers le temps et les cultures éduque, inspire la découverte et élève l'esprit humain préserve un héritage de réalisations artistiques pour les habitants de Saint-Louis et le monde et engage, inclut et représente toute la diversité de la communauté de St. Louis qui la soutient.


Voir la vidéo: Horiuki Original Mix (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Tauro

    Par exemple, j'ai quelque chose à partager, je pense non seulement à moi.

  2. Dajind

    Je crois que tu as eu tort. Je propose d'en discuter. Écrivez-moi dans PM, parlez.

  3. Zapotocky

    Comme d'habitude, vous nous plaisez avec vos meilleures phrases de remerciements, je prends!

  4. Augwys

    TOUT Personnellement, allez-y aujourd'hui?

  5. Jabin

    Vous n'êtes pas correcte. Je peux le prouver. Écrivez-moi en MP, on en parlera.



Écrire un message