Des articles

Vœux, vantardises et railleries, et le rôle des femmes dans certaines littératures médiévales

Vœux, vantardises et railleries, et le rôle des femmes dans certaines littératures médiévales


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Vœux, vantardises et railleries et rôle des femmes dans certaines littératures médiévales

Murphy, Micheal

Études anglaises, (1985)

Abstrait

Dans un article intitulé «The Taunter in Ancient Epic Thalia Feldman» souligne avec compétence et perception la fonction utile des provocateurs dans des récits épiques aussi éloignés dans le temps et l’espace que le Iliade de la Grèce et des Anglo-Saxons Beowulf. Des hommes comme Drances, Thersites et Unferth répondent à un besoin particulier dans de telles sociétés, à savoir sonder les qualifications d'un «heroB inconnu», ou provoquer le héros connu dans le genre d'acte héroïque dont la société a besoin à un moment donné.

Dans la littérature médiévale au moins, cette provocation par `` des railleries officielles n'est qu'une manière par laquelle les héros établis ou potentiels sont amenés à faire de grandes actions, et je voudrais ici examiner certaines de ces façons connexes d'accomplir le même but. . Je veux aussi étendre la discussion à la littérature médiévale postérieure (en particulier la littérature anglaise), et examiner le rôle que les railleurs non officiels, en particulier les femmes, jouent dans cette pratique à la fois dans la littérature héroïque et romanesque.


Voir la vidéo: #8 - Être féministe au Moyen-âge - Virago - Christine de Pisan (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Leyti

    Merci pour l'aide sur cette question.

  2. Dunos

    Oui, ce message compréhensible

  3. Taithleach

    Vous n'êtes pas correcte. Nous en discuterons. Écrivez dans PM, nous parlerons.



Écrire un message