Des articles

La paralysie faciale périphérique dans le passé: contributions d'Avicenne, Nicolaus Friedreich et Charles Bell

La paralysie faciale périphérique dans le passé: contributions d'Avicenne, Nicolaus Friedreich et Charles Bell


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La paralysie faciale périphérique dans le passé: contributions d'Avicenne, Nicolaus Friedreich et Charles Bell

Par Luiz Antonio de Lima Resende et Silke Weber

Arquivos de Neuro-Psiquiatria, Vol.66: 3B (2008)

Résumé: Cette étude fournit des documents historiques sur la paralysie faciale périphérique de l'Égypte, de la Grèce et de Rome, à travers le moyen âge, la renaissance et les quatre derniers siècles. Nous croyons que l'histoire de la paralysie faciale périphérique est parallèle à l'histoire de la race humaine elle-même. L'accent est mis sur les contributions d'Avicenna et de Nicolaus Friedreich. Les controverses sur la description clinique originale de Charles Bell sont également discutées.

Extrait: La première étude médicale de la maladie est attribuée à Avicenne (Abu-Ali al husayn ibn Abdalla Ibn sina, 979-1037 après JC). Il a été le premier à noter les différences entre paralysie faciale centrale et périphérique:… «Si la maladie qui produit la paralysie vient du milieu du cerveau, la moitié du corps est paralysée. Si la maladie n'est pas dans le cerveau mais dans le nerf, seule celle qui dépend de ce nerf est paralysée ». Avicenne comptait parmi les causes de paralysie faciale périphérique, de compression due à une blessure, une tumeur ou une section nerveuse. Pour le traitement, il a prescrit des plantes médicinales pour application topique, toutes ayant un effet vasodilatateur. Dans certains cas, il a recommandé la cautérisation derrière l'oreille dans la région du foramen stylomastoïdien, une procédure qui a également un effet vasodilatateur. il a également prescrit un massage du visage et du cou. Il a souligné que «si la section du nerf se produit, la seule alternative est la suture souche-moignon». Quant au pronostic, il a déclaré qu '«aucune guérison ne doit être attendue d'une paralysie faciale qui dure plus de six mois». On peut considérer qu'Avicenne avait des connaissances très avancées sur la paralysie faciale périphérique pour son époque (979-1037 après JC).


Voir la vidéo: Paralysie faciale: quelle prise en charge? Allô docteurs (Mai 2022).