Podcasts

Herleva de Falaise, mère de Guillaume le Conquérant

Herleva de Falaise, mère de Guillaume le Conquérant


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Herleva de Falaise, mère de Guillaume le Conquérant

Par Susan Abernethy

Selon les légendes, le jeune duc Robert Ier de Normandie se trouvait sur l'allée de son château de Falaise, regardant la rivière, et découvrit une belle jeune fille en train de laver le linge. Elle deviendrait la mère de Guillaume le Conquérant.

Les détails de la vie d'Herleva sont rares. Les chroniqueurs sont contradictoires et omettent des informations importantes. Même son nom pouvait être orthographié de différentes manières. Nous avons Arletta, Arlette, Arlotta, Arlotte, Erleve, Harlena, Harlette, Herlette, Herleva, Herleve et Herlotte. Pour faire simple, elle s'appellera Herleva.

La meilleure supposition est que Herleva est né c. 1003-1010 à Falaise, Normandie en France. Plus tard, les chroniqueurs ont nommé son père Fulbert et on a dit qu'il était tanneur. Falaise était bien connue à l'époque pour son industrie du tannage ou de la transformation de peaux d'animaux ou de peaux en cuir. Des historiens récents ont examiné les chroniques et Fulbert est appelé un «polinctores». Ce terme en latin classique signifie une personne qui prépare les corps pour l'enterrement. Cela pourrait en outre être interprété comme un embaumeur ou un entrepreneur de pompes funèbres.

Robert étant devenu duc de Normandie en 1027, ils ont dû se rencontrer pendant cette période et Herleva est devenue sa maîtresse. Nous ne connaissons pas la date exacte de la naissance de William, mais certains historiens supposent, d'après la chronique, qu'il est né entre septembre 1028 et septembre 1029. William a peut-être passé ses premières années dans la maison de sa mère. Nous savons que William avait une sœur nommée Adélaïde qui a épousé trois hommes. Elle est peut-être née d’une autre maîtresse de Robert, mais elle est probablement la propre sœur de William. Adélaïde était mariée à Enguerrand, comte de Pontieu, Lambert de Lens et Odo, comte de Champagne.

Quelque temps après la naissance de William, le père de Herleva, Fulbert, semble être devenu chambellan du duc Robert. Herleva avait deux frères, Walter et Osbern. Leurs noms apparaissent dans les chartes de cette époque, ils doivent donc avoir bénéficié de la relation de leur sœur avec Robert. Walter émerge en tant que gardien du jeune duc William pendant les années périlleuses après la mort de son père. Walter aurait sauvé la vie de William à un moment donné en attrapant William de son lit et en le transportant en lieu sûr dans la maison de pauvres gens, évitant ainsi l'assassinat. Walter avait au moins deux filles nommées Clara et Matilda. Clara est devenue religieuse à Montivilliers et Matilda a épousé Ralph Tesson. Tesson est issu d'une importante famille normande médiévale.

À un moment donné après la naissance de William, Robert a épousé Herleva à Herluin, vicomte de Conteville. Elle devait avoir trois enfants avec Herluin. Odo est probablement né c. 1030. Il deviendra évêque de Bayeux à quatorze ou dix-neuf ans. Il est surtout connu comme guerrier et homme d'État et a accompagné William en Angleterre. Il était à la bataille de Hastings en 1066, combattant ou exhortant les troupes en sa qualité d'homme d'église. Il a peut-être commandé la tapisserie de Bayeux à accrocher dans la cathédrale là-bas.

En 1067, Odo fut nommé comte de Kent et devint le plus grand propriétaire foncier d'Angleterre à l'exception du roi lui-même. Odo devait avoir des ennuis en inspirant la rébellion contre William et soutint plus tard le fils capricieux de William, Robert Curthose. À un moment donné, Odo a été emprisonné. William a été persuadé de libérer Odo sur son lit de mort. Il continua de semer le trouble jusqu'à ce qu'il rejoigne la première croisade et mourut en chemin à Palerme au début de 1097.

L’autre fils de Herleva par Herluin était Robert, comte de Mortain, né c. 1031. Robert devait être l’un des plus grands partisans du Conquérant, participant à l’invasion de l’Angleterre, fournissant des navires et combattant à Hastings. William lui a donné de grandes propriétés foncières en Angleterre. Il a surtout vécu en Normandie jusqu'à sa mort en 1090. Herleva a également eu au moins une fille avec Herluin qui reste anonyme, mais les archives montrent qu'elle a épousé William, seigneur de La Ferté-Macé.

On sait que Herluin a épousé une autre femme nommée Fredesendis. Herluin a fondé un monastère à Grestain c. 1050 et le nom de sa seconde épouse apparaît dans la liste des bienfaiteurs. On peut donc en déduire que Herleva est mort c. 1050. Son héritage s'est perpétué en ses fils qui ont contribué à changer le cours de l'histoire anglaise et française. C'était une femme extraordinaire.

Sources: William le Conquérant, par David C. Douglas, «Les origines de Herleva, mère de Guillaume le Conquérant» par Elizabeth M.C. Van Houts de Revue historique anglaise, Vol. 101 n ° 399 (1986)

Susan Abernethy est l'écrivain deLe rédacteur d'histoire indépendant. Vous pouvez l'aimer surFacebook ainsi que surAmoureux de l'histoire médiévale. Vous pouvez également suivre Susan sur Twitter@ SusanAbernethy2


Voir la vidéo: Guillaume le Conquérant I Quelle Histoire - TV5 Monde (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Gukazahn

    peut-être que je vais me taire

  2. Rowtag

    Il y a encore quelques lacunes

  3. Abdullah

    Pour ma part, tu n'as pas raison. Je suggère d'en discuter. Écrivez-moi en MP, nous communiquerons.

  4. Gilli

    Pas clairement

  5. Wynwode

    Est-ce le dessin?

  6. Goltiran

    Ici, il ne peut pas y avoir d'erreur?

  7. Vincente

    Une autre variante est également possible



Écrire un message