Podcasts

Violence sexuelle au début du Moyen Âge occidental

Violence sexuelle au début du Moyen Âge occidental

Violence sexuelle au début du Moyen Âge occidental

Par Przemysław Tyszka

Acta Poloniae Historica, N ° 104 (2011)

Introduction: Le concept de «violence sexuelle» présent dans la littérature pertinente, le discours académique, le langage institutionnalisé et le discours familier est une construction contemporaine réalisée sous l’influence des phénomènes sociaux et culturels actuels. L'idée des droits de l'homme, en particulier ceux des femmes et des enfants, revêt une importance capitale. La compréhension contemporaine des actes et des événements qui se cachent derrière un tel concept ne doit donc pas être traitée comme universelle, transhistorique ou même comme anhistorique. Le phénomène de la violence sexuelle est un phénomène historique et en tant que tel en évolution. Les actes de violence sexuelle, perçus comme une transgression des normes sexuelles en vigueur dans une société donnée - actes criminels, mauvaises actions, péchés - existaient évidemment également au début du Moyen Âge. Cependant, les gens de l’époque ne traitaient pas ces actes comme dirigés contre une «sexualité» isolée sur le plan conceptuel, mais contre l’inviolabilité corporelle et la vertu de l’individu. Nous devons par conséquent caractériser la violence sexuelle dans sa forme médiévale précoce en tenant compte des spécificités de cette époque, et en particulier des principes et concepts alors actuels d’ordre social ainsi que des modèles de comportement des hommes et des femmes. Ce postulat s'applique à la recherche sur toute époque et société historique.

La question de la portée du phénomène en discussion n'est pas seulement de caractère théorique et méthodologique; il a aussi une dimension pratique exacte. Nous rencontrons de nombreux actes et modes de comportement variés au sein de sources médiévales primitives qui impliquaient (à un degré plus ou moins grand) l'usage de la violence et qui étaient liés à la sphère sexuelle. Un chercheur doit donc prendre à chaque fois une décision quant à savoir si l'événement ou la forme de comportement donné était ou non une manifestation de violence sexuelle.

La question la plus générale relative à la définition et à la fois à la portée de ce phénomène dans le passé, peut être formulée ainsi: quelle est la relation entre violence et sexualité? Et aussi plus précisément: comment comprendre le concept de sexualité (la sphère sexuelle) dans le contexte de la violence? Par conséquent, il apparaît plusieurs problèmes importants à la fois généraux et spécifiques. Premièrement: quels types d'actes considérons-nous comme des violences sexuelles par rapport au début du Moyen Âge? Et en particulier: le phénomène se résume-t-il à un acte sexuel forcé (au sens le plus large du terme, c'est-à-dire dans une situation où quelqu'un contre la volonté d'une autre personne atteint une satisfaction sexuelle)? S'agit-il également d'actions qui sont menées contre la volonté d'une autre personne et qui nécessitent le recours à la violence à un degré plus ou moins élevé mais qui n'aboutissent pas à un acte sexuel, comme le passage à tabac ou le meurtre d'une victime de viol dans le but de l'intimider ou de dissimuler l'identité de l'agresseur? La violence sexuelle est-elle équivoque à l'utilisation de la violence physique ou simplement au contact corporel? Le concept implique-t-il, comme en principe, la survenue de lésions corporelles ou peut-il également représenter avant tout un préjudice moral?


Voir la vidéo: Violence et marginalité dans la ville médiévale (Janvier 2022).