Podcasts

Le bébé des neiges: une mise en garde

Le bébé des neiges: une mise en garde


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Danièle Cybulskie

Dans la France médiévale, un type d'histoire s'est développé au milieu des épopées et des romances qui se concentraient sur le divertissement pur: le fabliau. Comme les fables, les fabliaux sont des contes courts, bien que leur but ne soit pas d'enseigner la morale, mais plutôt de bien rire. La plupart du temps, les fabliaux sont légers et vigoureux, mais parfois ils s'égarent dans l'humour noir, comme «The Snow Baby».

Il était une fois, selon l'histoire, il y avait un marchand qui voyageait beaucoup. Un jour, le commerçant partit pour un long voyage d'affaires. «Il était parti pendant deux ans entiers», raconte le fabliard anonyme, «et pendant son absence, sa femme, avec l'aide d'un jeune homme qu'elle connaissait, est tombée enceinte. C'était grâce à «L'amour, toujours à l'affût», notamment dans les fabliaux sur les maris marchands. Lorsque le commerçant est revenu et a interrogé sa femme à ce sujet, elle a répondu:

Mari, une fois quand je te cherchais là-haut sur le haut balcon, tout triste et triste de ton retard, j'ai eu la chance de lever les yeux vers le ciel, et c'était l'hiver et la neige tombait lourdement, un peu de neige est tombée dans mon bouche. Avant que j'en ai pris conscience, je l'ai avalé, et c'était si doux que du peu que j'ai avalé j'ai conçu ce bel enfant.

Le marchand s'est exclamé qu'ils étaient bénis par Dieu, mais «dans son cœur, il ne croyait pas à son histoire». (Peut-être que quelqu'un lui avait déjà dit qu'il avait avalé des graines de pastèque.) Le marchand a attendu son heure jusqu'à ce que le garçon atteigne l'âge de quinze ans, moment auquel le marchand a dit à sa femme qu'il était temps qu'il emmène le garçon en voyage, pour enseigner lui à propos de l'entreprise familiale. La femme était méfiante, mais n'avait pas d'autre choix que de laisser son fils partir avec son mari.

Le marchand et le garçon se sont rendus à Gênes, où «le marchand a vendu le garçon à un homme qui l'a emmené à Alexandrie pour le vendre sur le marché aux esclaves», écrit le fabliard. Le commerçant est ensuite rentré chez lui auprès de sa femme, qui (après une myriade d'évanouissements) a supplié le commerçant de lui dire ce qu'il était advenu du garçon. Le commerçant a répondu:

C'était par une chaude journée d'été vers midi dans le pays où nous voyagions, quand moi et votre fils sommes allés nous promener sur une très haute colline où les rayons du soleil, qui étaient très brillants et brûlants, tombaient en plein sur nos tetes. Hélas, cette promenade nous a coûté cher! Pour le garçon, exposé à la pleine chaleur du soleil, tout à la fois fondu. Et il n'est pas étonnant qu'il l'ait fait, car comme nous le savons, il était fait de neige.

Ainsi le marchand se vengeait de sa femme infidèle, nous dit le fabliard, et sa femme «devait boire ce qu'elle avait elle-même brassé».

Ce type d'humour noir n'est pas typique des fabliaux en général (bien que le personnage de la femme vigoureuse et trompeuse le soit certainement), mais l'histoire semble avoir des racines dans des contes folkloriques conventionnels, et est elle-même le premier exemple d'un type populaire de histoires de bébés à partir d'objets avalés, selon Robert Hellman et Richard O'Gorman. Les auditeurs médiévaux, semble-t-il, auraient apprécié l'esprit sinistre du marchand face à son cocu.

Alors que les premières neiges commencent à tomber dans l'hémisphère nord ce mois-ci, vous voudrez peut-être réfléchir à deux fois avant de lever le visage pour attraper un flocon de neige sur votre langue. Vous ne savez jamais dans quels problèmes vous pourriez vous retrouver.

(La traduction utilisée ici est de Le livre de Hellman et O’Gorman, mais pour une grande collection moderne (et plus complète), je recommande Nathaniel E. Dubin et R. Howard Bloch Les Fabliaux.)

Vous pouvez suivre Danièle Cybulskie sur Twitter@ 5MinMédiéviste

Image du haut: Un flocon de neige au microscope - image par ZEISS Microscopy / Flickr


Voir la vidéo: La Reine des Neiges Le Renouveau reprise Fr 1080p HD (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Mazusho

    Je regrette de ne pas pouvoir participer à la discussion maintenant. Ils n'ont pas les informations requises. Mais le sujet m'intéresse beaucoup.

  2. Zulukora

    À mon avis, vous admettez l'erreur. Je peux le prouver.

  3. Ronson

    C'est dommage que je ne puisse pas parler maintenant - je suis en retard pour la réunion. Je serai libéré - j'exprimerai certainement mon opinion

  4. Alaric

    Dans ce quelque chose est aussi pour moi, il me semble que c'est une excellente idée. Complètement avec vous, je suis d'accord.

  5. Tristan

    Ça me rend vraiment heureux.

  6. Mokovaoto

    Je voudrais continuer ... abonné à la chaîne :)



Écrire un message