Podcasts

La première croisade: le pape Urbain II et Jérusalem contre l'unification diplomatique

La première croisade: le pape Urbain II et Jérusalem contre l'unification diplomatique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La première croisade: le pape Urbain II et Jérusalem contre l'unification diplomatique

Par Alexandra Wurglics

Journal d'idées étudiant Adelphi Honors College, Vol.15 (2015)

Introduction: Le pape Urbain II (1088-1099) n'aurait pas pu réaliser l'énormité de sa décision d'appeler à la première croisade. Ce qui était initialement conçu comme une expédition pénitentielle unique a fini par déclencher une longue série de guerres saintes qui ont façonné la culture, les peuples et l'histoire de l'Europe et du Moyen-Orient. Les origines des croisades, des combats au nom de Dieu et de la fusion de la société féodale avec l’Église ont commencé à prendre forme en France au milieu du XIe siècle à l’époque de l’éducation du pape Urbain. Sécurisant la papauté et devenant le chef de l'Église catholique romaine, Urban exerça un grand pouvoir qu'il utilisa pour promouvoir la croisade en appelant les membres de l'Église à se joindre à la première croisade. Son célèbre discours au concile de Clermont a non seulement prouvé son pouvoir de pape, mais a également suscité un grand intérêt pour la croisade, plus qu'il ne s'y attendait.

Une fois qu'il a été témoin de l'enthousiasme des croisés, le pape Urbain II s'est rendu compte que les objectifs de la croisade, en particulier la reconquête de Jérusalem, pouvaient être atteints. Les historiens postulent qu'à la suite de cet accueil positif, la papauté a développé des objectifs supplémentaires pour la croisade, y compris la stabilisation et l'unification des relations diplomatiques entre les Églises orientale et occidentale afin de faire de l'Église une force plus forte en Orient. Certains historiens, tels que Carl Erdmann et Hans Mayer, considèrent les actions du pape Urban avant la première croisade comme une justification de cet objectif plus large d'unification, tandis que d'autres, comme HEJ Cowdrey et Johnathan Riley-Smith, soutiennent que les discours d'Urban ont abordé la reconquête de Jérusalem. comme objectif principal de la croisade. Quels que soient ses motifs, les antécédents du pape Urbain II, sa position de pape et ses discours persuasifs ont créé un climat d’enthousiasme qui a aidé à persuader les croisés de reprendre Jérusalem.

Les expériences du pape Urbain II et les événements qui ont conduit au début officiel de la première croisade ont contribué à façonner les motifs et les objectifs généraux fixés par la papauté. Le contrôle papal a été contesté au cours des années 1080 lorsque l'archevêque Wibert de Ravenne s'est nommé le pape Clément III (1080-1100) et a défié la papauté grégorienne. Avec deux papes actifs, le pouvoir de l'Église était compromis et le maintien du contrôle était difficile. Le pape Grégoire VII (1073-1085) a été contraint à l'exil à Salerne, en Italie. Clément est resté l'antipape pendant tout le règne d'Urbain II, et il a occupé Rome pendant la majorité du pontificat d'Urban. Urban, cependant, a souvent voyagé en dehors de l'Italie afin de sécuriser ses relations avec les églises et les communautés. De cette manière, il est resté connecté à de nombreuses régions à travers l'Europe et a contribué à créer la stabilité et le contrôle de l'Église et de la papauté.


Voir la vidéo: Au cœur de lHistoire: Le Refus des Croisades Franck Ferrand (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Ya'qub

    Je pense, que vous commettez une erreur.

  2. Tojahn

    Cette variante ne s'approche pas de moi.

  3. Alphonsus

    Oui, cela semble attrayant



Écrire un message