Podcasts

Musulmans monstrueux? Représentant des musulmans dans des manuscrits enluminés français de 1200 à 1420

Musulmans monstrueux? Représentant des musulmans dans des manuscrits enluminés français de 1200 à 1420


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Musulmans monstrueux? Représentant des musulmans dans des manuscrits enluminés français de 1200 à 1420

Par Benjamin Anthony Bertrand

Thèse d'honneur, Université du New Hampshire, 2015

Résumé: Cet article examine les représentations de musulmans dans des manuscrits enluminés produits en France entre 1200 et 1420 qui présentent des images d'interactions entre chrétiens et musulmans. L'étude examine spécifiquement trois manuscrits populaires de l'époque: le Histoire d’Outremer, le Grandes Chroniques de France, et le Roman d’Alexandre en Prose. En examinant les représentations des Sarrasins dans ces trois manuscrits, j’essaie de comprendre les perceptions des artistes sur les musulmans.

Je soutiens qu'en analysant les topoïs employés par ces artistes, nous pouvons comprendre comment eux-mêmes et leur public percevaient les musulmans. Ces images démontrent que ces artistes comprenaient que les Sarrasins étaient très différents d'eux-mêmes, mais pouvaient aussi reconnaître des qualités admirables et voir des similitudes avec eux. Cela implique une compréhension nuancée des musulmans qui ressort de nombreuses représentations des interactions chrétiennes-musulmanes présentées dans ces manuscrits.

Introduction: Au huitième siècle, l'écrivain chrétien Jean de Damas (675-749 après J.-C.) expliqua à ses lecteurs dans Une dispute entre un Sarrasin et un chrétien, que les adeptes de la loi de Mohammad se nommaient «Sarrasins», parce qu'ils prétendaient être les fils de Sarah, la femme légitime d'Abraham. Son public chrétien aurait su que les musulmans mentaient à ce sujet. Car ils étaient les descendants d'Ismaël, le fils d'Abraham et l'esclave de Sarah, Hagar, qui avait été chassé après la naissance du fils légitime d'Abraham, Isaac. Bien sûr, c'est Jean de Damas qui a été confondu avec les musulmans qui aurait fièrement attesté qu'ils étaient les fils d'Ismaël. La fausse étymologie dont Jean de Damas a écrit serait propagée pendant des centaines d’années et a même été utilisée par le biographe de Charlemagne, Einhard. Pendant des siècles après avoir pris conscience de l'islam, les chrétiens occidentaux se sont attaqués à cette étrange race et ont tenté de la comprendre.


Voir la vidéo: Trésors de Richelieu. 13 février 2018 - Un manuscrit enluminé des Concordantiae caritatis (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Ram

    Vous n'êtes pas correcte. Je suis sûr. Je peux défendre ma position. Écrivez-moi en MP, nous discuterons.

  2. Muzuru

    Décédé stupide!

  3. Khayri

    Le travail inutile.

  4. Marshall

    Je trouve que vous n'avez pas raison. Je suis sûr. Nous en discuterons. Écrivez dans PM, nous communiquerons.

  5. Kiley

    Oui

  6. Thrythwig

    C'est incroyable!

  7. Kazisar

    Quelle réponse amusante



Écrire un message