Podcasts

Les lettres arabes de l’empereur byzantin Léon III au calife ‘Umar Ibn’ Abd al-‘Aziz: édition, traduction et commentaire

Les lettres arabes de l’empereur byzantin Léon III au calife ‘Umar Ibn’ Abd al-‘Aziz: édition, traduction et commentaire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les lettres arabes de l’empereur byzantin Léon III au calife ‘Umar Ibn’ Abd al-‘Aziz: édition, traduction et commentaire

Par Seonyoung Kim

Thèse de doctorat, Université catholique d'Amérique, 2017

Résumé: Cette étude explore la tradition de l’échange épistolaire entre les deux personnages célèbres, l’empereur byzantin Léon III et le «calife omeyyade», Omar ibn Abd al-Aziz. Au cours des siècles, plusieurs auteurs chrétiens et musulmans ont fourni des récits de la tradition selon laquelle «Umar a envoyé une lettre à Leo pour s'enquérir des doctrines et pratiques chrétiennes et que Leo lui a répondu.

En plus de ces récits, des copies de lettres prétendant avoir été écrites par Leo et 'Umar nous sont parvenues dans la tradition des manuscrits en arabe, arménien, latin et aljamiado. Il y a eu des études concernant la paternité et la provenance de ces lettres.

Cette étude poursuit la discussion scientifique sur cette tradition basée sur le manuscrit nouvellement disponible, qui contient deux lettres en arabe attribuées à Leo. Le manuscrit fait partie des soi-disant «nouvelles découvertes» de la bibliothèque du monastère Sainte-Catherine au mont. Sinaï. Cette étude présente la première édition de ces textes arabes, avec traduction et commentaires en anglais. Sur la base de l’examen de la nouvelle source, cette étude jette un éclairage nouveau sur la correspondance entre Leo et ‘Umar.

Le contenu et le style des lettres arabes de Léon montrent qu'elles ont été écrites par un auteur chrétien anonyme vivant dans la seconde moitié du VIIIe siècle. Ces textes semblent avoir été composés par un auteur melkite, vivant probablement soit au monastère de Mar Sabas, soit à Mar Chariton dans le désert de Judée. Ils montrent comment l'auteur chrétien a écrit la défense des doctrines et pratiques chrétiennes telles que la divinité du Christ, l'Eucharistie et la vénération de la croix. L'arabe était une nouvelle langue pour les écrivains chrétiens à cette époque; l'auteur a utilisé de nombreuses expressions trouvées dans le Coran. Le but de la composition de ces textes est de fournir au public chrétien des réponses rapides aux objections à leur foi émanant de polémistes musulmans, afin de les encourager à garder leur foi chrétienne.


De plus, une analyse approfondie de la première lettre arabe de Leo en comparaison avec la version latine de la lettre attribuée à Leo montre que les deux lettres proviennent du même texte antérieur, écrit en arabe. Ce texte polémique anti-musulman a été non seulement lu par les chrétiens d'Orient, mais également connu des chrétiens d'Occident par la traduction latine.


Voir la vidéo: Dialogue entre lImam al-Kazem as et le calife abbasside Harun (Mai 2022).