Podcasts

Les femmes autour d'un empereur: Bianca Maria Sforza

Les femmes autour d'un empereur: Bianca Maria Sforza


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les femmes autour d'un empereur: Bianca Maria Sforza

Par Natalie Anderson

La semaine dernière, j'ai exploré la vie de Marie de Bourgogne, première épouse bien-aimée de l’empereur romain germanique Maximilien I. Cette semaine, je porte mon attention sur sa deuxième femme, Bianca Maria Sforza (1472-1510). Souvent négligée et éclipsée par la très appréciée Mary, la pauvre Bianca Maria a été largement négligée par l'histoire. Peut-être pour cette raison même, elle a été, à bien des égards, la figure la plus intrigante pour moi dans mes recherches sur la vie de Maximilien.

Bianca Maria est née dans la puissante famille Sforza, qui étaient les ducs au pouvoir de Milan. Comme Marie, elle portait sur ses épaules le poids d'une éminente dynastie ducale, et son mariage était donc une question de grande importance. Quand elle avait moins de deux ans, Bianca Maria était mariée à son cousin germain, le duc Philibert I de Savoie. Ce fut un mariage de courte durée, cependant, puisque Philibert mourut en 1482, avant que Bianca Maria n'atteigne sa maturité.

La vie de Bianca Maria semble souvent suivre une trajectoire définitivement malheureuse. Elle était la fille aînée du duc Galeazzo Maria Sforza, un dirigeant prétendument cruel et sadique. Quand Bianca Maria avait quatre ans, son père a été publiquement assassiné alors qu'il assistait à la messe, poignardé à mort par trois courtisans milanais de haut rang. Elle est ensuite tombée sous la tutelle de son oncle, Ludovico Sforza. La plupart de son attention, cependant, était concentrée sur le frère de Bianca Maria, le maintenant-duc Gian Galeazzo, pour lequel il a agi en tant que régent. À la mort de Gian, Ludovico lui-même devint duc de Milan.

Après la mort de son cousin / mari Philibert, la jeune Bianca Maria a enduré d'autres mariages contrariés, arrangés par son oncle ambitieux. En 1485, elle était fiancée à Janus Corvinius, fils illégitime mais survivant du roi de Hongrie. Lorsque ce mariage a échoué, le roi Jacques IV d'Écosse a été considéré comme un match potentiel. En fin de compte, cependant, Ludovico a trouvé son alliance la plus bénéfique sous la forme du puissant empereur, Maximilien I.Pour consolider la relation, le duc a offert la main de sa nièce en mariage, un accord assorti d'une dot substantielle.

En 1494, Bianca Maria, âgée de vingt et un ans, épouse Maximilian, trente-quatre ans. La jeune mariée a apporté avec elle sur les territoires du Saint-Empire romain germanique la richesse et l'opulence de la cour milanaise. En août 1494, un tournoi a été organisé pour célébrer l'entrée de Bianca Maria Sforza dans la ville flamande de Malines. Cette occasion a été enregistrée dans les écrits du chroniqueur Jean Molinet, qui a décrit la riche mode italienne de Bianca Maria et de ses dames comme étant nouvelle et nouvelle pour les Flamands.

Contrairement au premier mariage de Maximilian, cependant, ce mariage n’a jamais été heureux. Maximilian et Bianca Maria n'ont jamais eu d'enfants et, peu de temps après, ils ont en grande partie tenu des tribunaux séparés et se sont rarement vus. Bianca Maria a vécu pour toujours dans l'ombre de son prédécesseur, Marie de Bourgogne. Ayant grandi sous la garde de son oncle assoiffé de pouvoir, elle a été largement ignorée et n'a jamais reçu le niveau d'éducation et de formation dignes d'une noble, comme celui reçu par Mary.

Contrairement à Mary, Bianca Maria figure à peine dans la production littéraire entourant Maximilien et commémorant son règne, même si leur mariage a duré beaucoup plus longtemps que le premier. Un exemple de ceci est celui de MaximilianTriumphzug, une série de gravures représentant une procession de toutes les réalisations de la cour de Maximilien (comme il souhaitait qu’elles soient rappelées). Maximilien y rend hommage à divers événements qu'il considérait comme essentiels à son héritage, tels que son mariage avec sa première épouse Marie de Bourgogne (avec les représentants accompagnateurs de ses territoires bourguignons acquis) ainsi que celui de son fils par Marie, Philippe le Bel. , à Juana d'Espagne. Aucune section, cependant, n’est consacrée au deuxième mariage de Maximilian avec Bianca Maria.

Bianca Maria est décédée en 1510, à l'âge de trente-huit ans, à Innsbruck, loin de la ville où elle a grandi, dans une terre où elle ne s'était jamais adaptée aux coutumes, et séparée d'un mari qui continuait à idolâtrer sa première femme . Au moment de sa mort, Maximilian était à Fribourg et n'est pas retourné pour assister à ses funérailles.


Lectures complémentaires recommandées: On trouve encore moins de bourses modernes sur Bianca Maria que sur Marie de Bourgogne. Elle a cependant fait l’objet d’une récente biographie en langue allemande: Sabine Weiss ’, bien intitulée Die Vergessene Kaiserin: Bianca Maria Sforza, Kaiser Maximilians Zweite Gemahlin (Innsbruck: Tyrolia Verlag 2010). (C’est-à-dire «L’impératrice oubliée: Bianca Maria Sforza, deuxième épouse de l’empereur Maximilien.) Un chapitre sur Bianca Maria se trouve également dans la biographie de Maximilien de Sigrid-Maria Größing: Maximilien I: Kaiser, Künstler, Kämpfer (Vienne: Amalthea Signum Verlag, 2002). Le chapitre de la biographie, dont le titre se traduit par «Maximilien Ier: empereur, artiste, guerrier», est Bianca Maria Sforza - Die arme reiche Braut, ou «Bianca Maria Sforza - la pauvre épouse riche». Les deux titres ne sauraient exprimer plus clairement le sentiment de sympathie que Bianca Maria évoque chez ses biographes.

Suivez Natalie sur Twitter: @DrMcAnderson


Voir la vidéo: Chi era Bianca Maria Visconti, la signora di Milano? (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Wakeman

    Merci beaucoup pour l'information, cela vaut vraiment la peine de garder à l'esprit, d'ailleurs, je n'ai rien trouvé de sensé sur ce sujet nulle part dans le net. Bien que dans la vraie vie à plusieurs reprises, je suis tombé sur le fait que je ne savais pas comment me comporter ou quoi dire quand il s'agissait de quelque chose comme ça.

  2. Hardyn

    Ecoutez.

  3. Yung

    Quelle est la phrase...

  4. Yasuo

    Et la pensée folle?

  5. Konnyr

    Pour la vie de moi, je ne sais pas.

  6. Meztirn

    ta phrase est belle

  7. Mikio

    Laisse-moi tranquille!



Écrire un message