Podcasts

La prophétie du mort et un aller-retour en enfer: les premières aventures d'Hadingus

La prophétie du mort et un aller-retour en enfer: les premières aventures d'Hadingus


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Minjie Su

Les héros écrivent leurs noms dans les conquêtes - des royaumes, des ennemis maléfiques, des monstres marins, des dragons et autres. Mais quoi de plus glorieux, de plus tentant que la conquête de la mort? En tant que mortels ordinaires, nous vivons constamment sous l'ombre de la mort et devenons donc fascinés par elle. La mort est non seulement inconnue, mais aussi inconnaissable - tout le monde y va, mais personne ne revient pour raconter l'histoire.

Pour cette raison, visiter les Enfers est un thème populaire dans la mythologie et la littérature. Ulysse est peut-être le plus célèbre de ceux qui ont été «là» et qui sont revenus. Certes, si son voyage peut être compté comme un katabasis (descente vers l'Hadès) est un sujet de débat, car il reste de notre côté du fleuve, par opposition à Héraclès et Orphée, qui se sont aventurés plus loin et plus profondément. Néanmoins, Ulysse entre dans la Maison d'Hadès et retourne dans le monde d'en haut, chargé non seulement de connaissances générales sur les morts, mais d'informations spécifiques concernant son propre avenir.

Cependant, Ulysse n'est pas seul. Dans le Nord, loin de la Méditerranée, il y a un autre souverain légendaire qui mène une aventure très similaire. Son nom est Hadingus. Comme Ulysse, lui aussi parle aux morts pour en savoir plus sur son propre avenir et descend aux enfers. Mais alors qu'Ulysse réalise ces deux choses en une seule fois, Hadingus en deux va - les deux coïncidant avec d'importantes étapes de transition de sa vie, ce qui rend ses aventures chtoniennes encore plus intéressantes.

L'histoire d'Hadingus est racontée dans le premier livre de Gesta Danorum, ou 'Les actes des Danois», Un ouvrage latin ambitieux retraçant l’histoire des débuts du Danemark, écrit par Saxo Grammaticus entre c. 1188 et 1208 ou peu de temps après. Selon Saxo, Hadingus est le fils du roi danois Gram et de la princesse finlandaise Signe, que Gram expédie au Danemark après avoir tué le roi Henri de Saxe, futur mari de Signe, lors de leur mariage. Pour l’enlèvement de Signe et d’autres dalliances, Gram paie cher: aidé par les troupes saxonnes, le roi Svipdag de Norvège bat Gram et le tue. La mort de son père transforme le mineur Hadingus en un exilé, un fugitif en Suède, nourri et protégé par le géant Vagnhofth. Là, Hadingus s'entraîne dur et offre son temps, espérant un jour venger la mort de Gram et récupérer son patrimoine.

La première rencontre de Hadingus avec les morts a lieu lorsque le garçon devient un jeune homme. Harthgrepa, fille de Vagnhofth, persuade Hadingus de déplacer sa vie des armes vers l'amour. Il doit l'épouser, affirme-t-elle, même si, l'ayant nourri alors qu'il n'était qu'un enfant, elle est pratiquement une mère pour lui. Hadingus est finalement conquise et couche avec elle. Ensuite, lorsque Harthgrepa découvre le désir de Hadingus de retourner dans son pays, elle l’accompagne.

Un jour, ils s'installent dans une maison où le maître vient de mourir. Harthgrepa inscrit quelques sorts sur du bois et demande à Hadingus de s’insérer sous la langue du cadavre, afin que les morts puissent être forcés de parler. Il n'est pas rare dans les textes nordiques qu'un esprit mort soit appelé de sa tombe pour parler - comme le fait Odin dans Vǫluspáou «La prophétie de la voyante». L'implication semble être que les morts ne peuvent pas mentir. Ils ne peuvent rien cacher non plus; une fois convoqués et commandés, leur seul choix est de divulguer les informations requises, aussi réticents soient-ils eux-mêmes. Le cadavre, bien qu'énervé par les sorts de Harthgrepa, parle de la prochaine aventure de Hadingus et Harthgrepa: ils rencontreront une apparition, "une main d'une énorme magnitude rampant à l'intérieur de leur petite hutte"; Hadingus survivra, mais Harthgrepa mourra - son amour et sa protection envers Hadingus mettent sa propre race en colère; maintenant ils cherchent sa destruction. Tout se révèle comme des prophéties mortes.

La deuxième expérience de Hadingus survient quelques années plus tard, juste après son mariage. Il sauve Regnhilde, fille du roi Håkon des Nitherians, d’un géant, et gagne donc la main de la jeune fille en mariage. Alors qu'il reste toujours à la cour du roi Håkon en tant qu'invité, il aperçoit un jour une femme «portant des tiges de pruche» lors d'un festin. Émerveillé par les plantes fraîches, Hadingus désire savoir comment la femme est arrivée par la pruche au cœur de l'hiver. Au lieu de lui répondre tout de suite, la femme décide de lui montrer.

Ainsi commence le voyage d'Hadingus aux enfers, qui aurait été calqué sur Énéide, avec la femme étant une figure de Sibylle. Après avoir traversé «un voile fumeux d'obscurité» qui sert apparemment de frontière entre ce monde et le prochain, ils suivent un ancien chemin parmi de nombreux voyageurs, jusqu'à atteindre une région ensoleillée, d'où vient la pruche. Ensuite, ils traversent un pont sur une rivière avec divers types d'armes. De l'autre côté, deux puissantes armées s'affrontent. Qui sont ces gens? Demande Hadingus. Ce sont des gens qui sont morts par l'épée, lui dit son guide. Jour après jour, ils rejouent la scène de leur destruction, essayant «d'égaler l'activité de leurs vies passées». Enfin, ils atteignent un mur qu'ils ne peuvent pas franchir. La femme tue un coq qu'elle porte et jette le corps par-dessus le mur. Le coq est ressuscité et chante bruyamment de l'intérieur. C'est le vrai royaume des morts, où les morts ne peuvent pas mourir, et un point de non-retour pour Hadingus, qui est toujours en vie.

A son retour, Hadingus part pour sa patrie (une seconde fois) avec sa femme. Bien que Saxo ne dise pas plus sur le voyage de Hadingus aux Enfers, cet épisode rappelle sa première rencontre avec les morts lors de son premier retour au Danemark. Considérés ensemble, ils montrent non seulement un parallèle intéressant mais aussi un sentiment de progression: la première expérience de Hadingus avec la mort et l'au-delà n'est que superficielle. Il coïncide avec la mort d’une figure maternelle, symbolisant la mort de l’enfance du jeune héros et annonçant la maturité du jeune héros. La deuxième rencontre voit le passage de la jeunesse à l'âge adulte. Cette fois, il descend plus profondément, obtenant une image plus complète du monde des morts. Cela se produit lorsque Hadingus sera marié, établi et bientôt roi - comme si, une fois que vous avez compris la mort et fait la paix avec la mortalité, vous pouvez maintenant vous concentrer sur une vie digne.

Vous pouvez suivre Minjie Su sur Twitter @minjie_su 


Voir la vidéo: Resurection je ne veux pas retourner Moise Diarrassouba (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Richer

    J'aime vraiment bien ça.

  2. Etalpalli

    Vous n'êtes pas correcte. Je peux défendre la position. Écrivez-moi dans PM, nous en discuterons.

  3. Gazil

    Quels mots ... super

  4. Bjorn

    D'accord, j'ai aimé !

  5. Moogulmaran

    Je m'excuse d'avoir interféré; Il y a une suggestion que nous devrions emprunter un chemin différent.

  6. Mausho

    pas très impressionnant



Écrire un message