Podcasts

Une vie bien vécue au Xe siècle

Une vie bien vécue au Xe siècle


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

"Il n'y a rien qui arrive aux voyageurs dont je n'ai pas eu ma part, à l'exception de la mendicité et du péché grave." Ce sont les paroles d'al-Maqdisi, un géographe qui vécut au Xe siècle. L'histoire qu'il raconte de sa propre vie semble avoir eu son lot de hauts et de bas.

Shams al-Dīn al-Maqdisī est né à Jérusalem vers l'an 946 dans une famille de la classe moyenne. Il se considérait comme un Palestinien, mais a très tôt trouvé un intéressé à en savoir plus sur le monde en général. Au début de la vingtaine, il a fait un pèlerinage à La Mecque, ce qui serait le début de nombreux voyages à travers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. En 985, il publia son ouvrage le plus important, Les meilleures divisions de la connaissance des régions. Les historiens l'ont appelé la première personne à vraiment voir la géographie comme une «vraie science» et l'ont félicité pour avoir écrit d'une manière divertissante mais perspicace.

Al-Maqdisi explique que s'il consultait des livres et parlait avec des personnes fiables, une grande partie de ce qu'il avait appris était de ses propres expériences. Il ajoute: «De cette façon, j'ai trouvé une connaissance correcte de ce que je cherchais dans ce sujet. En voyageant à travers les différents pays et terres, il ferait de nombreux emplois différents, et ainsi s'appelait enseignant, marchand, prédicateur, courrier, juriste, messager, relieur sont plus.

Ici al-Maqdisi explique sa vie:

J'ai étudié le droit et les lettres, pratiqué l'ascèse et la piété, enseigné la théologie et les lettres, prêché sur les chaires, appelé à la prière sur les minarets, dirigé les prières dans les mosquées, prêché dans les mosquées de la congrégation, fréquenté les écoles. J'ai dit les prières lors de la convocation, j'ai parlé dans les conciles. J'ai mangé leur bouillie avec des mystiques; soupé bouillon avec les moines, et pudding avec les matelots. J'ai été expulsé des mosquées la nuit, j'ai voyagé dans les solitudes, me suis égaré dans les déserts. Parfois j'ai été scrupuleusement pieux; j'ai parfois mangé ouvertement du bien interdit. J'ai fait la connaissance des hommes pieux du Mont-Liban et j'ai également été en relations intimes avec les gouverneurs. J'ai possédé des esclaves, mais j'ai dû porter des paniers sur ma tête.

Un certain nombre de fois j'ai failli me noyer; nos caravanes étaient placées sur l'autoroute. J'ai servi les juges et les grands, j'ai parlé avec les dirigeants et les ministres. J'ai accompagné les licencieux sur le chemin, vendu des marchandises sur les marchés, emprisonné, été accusé d'espion, j'ai été témoin de la guerre avec les Roumains sur des cuirassés et de la sonnerie des cloches des églises la nuit. J'ai été relieur pour gagner de l'argent, j'ai acheté de l'eau à un prix élevé. J'ai monté en berline et à cheval, j'ai marché dans les tempêtes de sable et la neige. J'ai été dans les cours des rois, debout parmi les nobles, j'ai vécu parmi les ignorants dans les ateliers de tisserands. Quelle gloire et quel honneur j'ai reçu! Pourtant, ma mort a été planifiée plus d'une fois. J'ai effectué le pèlerinage et visité Médine; ont fait des incursions et des postes frontières. J'ai bu du sawiq (un potage de céréales) dans les fontaines publiques de La Mecque, mangé du pain et des pois chiches dans un monastère.

Al-Maqdisi ajoute plus sur les hauts et les bas de ses expériences, allant des cadeaux de la royauté à avoir «eu une bonne expérience des pickpockets. En fin de compte, il pense que cela l'a aidé à écrire ce livre:

Les expériences de ce genre sont nombreuses, mais j'en ai mentionné un si grand nombre que le lecteur de notre livre peut savoir que nous ne l'avons pas compilé au hasard, ni arrangé de façon aléatoire. Le lecteur pourra ainsi le distinguer des autres; car, après tout, quelle différence il y a entre celui qui a subi toutes ces expériences et celui qui a compilé son livre avec une parfaite aisance, en le fondant l'un sur les rapports des autres.

Meilleures divisions pour la connaissance des régions: Ahsan al-Taqasim fi Marifat al-Aqalim, a été traduit par Basil Anthony Collins. Vous pouvez l'acheter sur Amazon.com

Image du haut: Bibliothèque nationale de France MS Arabe 5847 fol. 51


Voir la vidéo: Un soldat au XIIIe siècle son quotidien - Savoir Est Un Devoir #10 (Mai 2022).